Les aquarelles ont de la mémoire ! - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00

J’ai retrouvé des photos d’anciennes aquarelles …

Réalisées il y a près de 25 ans de cela, elles témoignent de choses qui ont disparues ou qui ont énormément changé .

Bien que les photos ne soient pas très bonnes, abîmées par le temps, c’est avec émotion que je les scanne et les archive dans mes fichiers de peinture . Il n’y avait pas d’appareils numériques en ce temps-là, et les moyens de conserver les documents n’étaient pas aussi simples qu’à présent ; par surcroît, je n’avais pas les moyens de réaliser de bonnes photos de mes aquarelles ou de mes toiles, et beaucoup se sont vendues avant que j’ai pu en conserver la moindre reproduction . Quant à celles qui se sont vendues et dont il me reste ces quelques photos, je ne sais pas qui les possède à présent, car, très souvent, les galeries qui les ont vendues ont disparues .

Parfois, j’ai la surprise de recevoir de l’ADAGP, un relevé de ventes aux enchères qui me permet d’en retrouver la trace . Aussi c’est avec émotion que je redécouvre celles que je classe aujourd’hui.

J’y retrouve la foire de la St André à Rodez .

En regardant l’aquarelle, d’autres images, des sons, des odeurs me reviennent comme par enchantement : le vent d’autant soufflait ce jour-là sur le Rouergue, et les panaches de poussière soulevés par les rafales emportaient avec eux des carrée de papiers gras qui flottaient au dessus du foirail avant de retomber au milieu des hommes et des bêtes .

Le vacarme n’était pas celui que l’on découvre aujourd’hui dans les immenses halls de foires aux bestiaux, il y régnait une véritable atmosphère d’euphorie et de gaîté qu’on aime toujours retrouver dans les foires de plein air : aux sonorités toujours renouvelées par le beuglement des taureaux d’Aubrac alignés sur la place, se mêlait le hennissement des chevaux et le brouhaha des voix humaines .

Interpellations entre paysans, conciliabules de maquignons, klaxons de bétaillères, sifflement de l’autan dans les arbres décharnés du jardin du foirail étaient régulièrement entrecoupés par les sonorités lointaines mais pourtant cristallines des cloches de Notre Dame qui trônait au fond de la scène, dans son voile de grès rose à contre-jour sur le ciel blanchâtre et lumineux .

- Que reste-t-il, dans les jeunes mémoires, de la foire de la Saint-André ?

Elles sera toujours vivante pour qui pourra contempler cette aquarelle, même sans savoir que j’avais froid aux doigts, que j’étais bousculé, qu’il me fallait de temps en temps affronter invectives et regards parfois narquois, mais que j’avançais tout de même parce que je trouvais tout simplement cela beau et intéressant, ce matin de fin novembre, dans un hiver ruthénois oublié .

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nicolas, globe croqueur 12/10/2017 17:46

Un sujet intéressant, et pas souvent traité. Bravo !

Alain-Marc 16/10/2017 16:47

J'avais le sentiment en peignant cette foire que je vivais quelque chose d'unique, un témoignage important pour notre société et l'histoire de Rodez. Effectivement, non seulement cette foire n'existe plus, mais il y a à la place le parvis sans âme du Musée Soulage !

Janine EMERY 20/11/2005 18:45

J'ai fait votre connaissance hier à Clermont Ferrand à la biennale du carnet de voyage. Je suis une aveyronnaise de coeur , j'y ai habité pendant 7 ans et l'aveyron reste à tout jamais dans mon coeur.La foire de St André , j'aimais y flâner dans le froid mordant ....
Hier j'ai apprécié votre verve ,votre enthousiasme communicatif,et je découvre aujourd'hui votre blog ,je n'ai pas tout consulté j'en garde pour les jours futurs.
J'envisage un stage de peinture prochainement alors je garde en tête votre adresse et votre blog en favoris sur mon ordinateur....
je vous félicite aussi pour votre livre , très beau ,cela semble si facile!!!
Bien cordialement Janine

Marc-Alain 21/11/2005 23:25

Merci Janine pour votre commentaire, et merci à toutes celles, tous ceux qui m'ont également laissé des commentaires au fil des articles, ou (et) qui se sont abonnés à mes newsletters !
J'ai été visiter votre blog : félicitations, car c'est un exercice difficile de réaliser un blog !
Vous savez, sans enthousiasme on est déjà mort, sans espoir c'est la même chose ...
Hors, l'aquarelle procure enthousiasme et espoir, elle aide à vivre,  même si sa pratique n'est pas toujours facile au début .
Ce que vous avez vu hier, à la Biennale de Clermont-Ferrand, c'est aussi une montagne d'enthousiasme et d'espoir à travers les carnets de voyages de chaque exposant (te) ; et c'est un enthousiasme qui s'exprime par l'image peinte et l'écriture, qu'il est facile de partager avec autrui parcequ'il nous pousse vers l'avant .
Comme si tenir un crayon, un pinceau et quelques couleurs dans la main, c'était déjà possèder un merveilleux passeport et partir en voyage ...
A bientôt sur les chemins de l'aquarelle ? 
Alain MARC

Daniel 13/11/2005 23:57

Pour porsuivre voici un extrait d'un de mes écrits:
" Ma fille rentre du Lycée:
- A midi, on a eut le repas de Noël!
- Qu'est ce qu'on vous a donné? Interroge le père curieux.
- Du foie gras, mais il n'était pas bon.
- Bien sur, si tu le compare avec celui de ta mère ou de ta grand mère!

Que vont devenir ces recettes ancestrales, peaufinées par des générations, avec ces longs débats à la fin des repas de famille.
- la mémé mettait un peu plus de poivre.
- Oui mais elle le faisait cuire une bonne heure!

Dans une ou deux générations, nos petits enfants ne pourront comparer que le foie de Pologne avec le foie de Hongrie. Le tout sortie d'usines après un gavage mécanique sur de pauvres canards enfermés dans une prison de fer, ou seul le cou dépasse pour ingurgiter de force une bouillie infâme qui n'a rien à voir avec les grains de mais.

- je préfère manger un bon pâté de cochon! Me déclare un ami.(peut etre Alain?)
- Oui, mais faudra t'il encore en trouver!

jackie 10/11/2005 00:02

oui

martine Herrmann 04/11/2005 14:48

Et, oui les foirailles de notre enfance ! Leur odeur et le bruits et les maquigons à grosses moustaches en blouses noires qui mangeait leur soupe gouluement et faisant de slourpes. Je me demande aussi très souvent si les jeunes gens de "maintenant" ont en mémoire les mêmes sons et odeurs que nous. Non bien sûr. L'odeur de la vraie crème au chocolat en petits pots faites par les mamans et pas achetées dans des pots en plastiques au super marché. Aprés nous ce sera perdu et tout ce que nos anciens avaient en senteur et bruits que nous ne savons plus nous non plus... Ce n'est pas de la nostalgie mais une interrogation sur la vie de l'être humain en général. Donc les artistes et les aquarellistes croqueurs d'images sont là pour transmettre à un moment donné leur perception du monde, de leur monde. Quelle responsabilité n'est-ce pas, Alain ?