Si vous ne pouvez venir à la 8ème Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand … - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 17:26
Si vous ne pouvez venir à la 8ème Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand …


Voici en « avant première » pour vous, une page extraite de mon carnet d’exploration à l’Aven Noir .
Celle-ci ne sera pas exposée car c’est une page d’écriture, (de notes de terrain), mais on oublie trop qu’un carnet de voyage c’est aussi un condensé de nos émotions et de nos aventures à travers les textes que nous écrivons pendant notre voyage (le plus possible comme les dessins et peintures sur le moment) .
Ainsi, vous avez là votre « exclusivité » bien à vous, chères et chers amis internautes !
Mais je reviens à ce court extrait, et au contexte de cet ouvrage : vous savez que j’ai entrepris ce carnet d’aventures il y a plus d’un an maintenant, et qu’il est consacré à l’extraordinaire gouffre de l’Aven Noir, situé sur le Causse du même nom, à l’orée des Cévennes, dans notre beau midi sauvage et secret …
Hors, même si la narration de l’exploration en cours et la description des incroyables merveilles du monde souterrain où se déroule l’action sont le principal sujet de mon travail, la découverte du site de surface, son environnement naturel et humain, son terroir et la vie qui s’y déroule, enfin de façon un peu plus élargie le pays du Causse Noir et ses passionnantes particularités, constituent une part essentielle de mon carnet, et ce n’est pas la moindre au niveau de l’enchantement qu’elle souhaite faire partager .
Car il faut bien le dire, ce gouffre ne s’ouvre par dans un karst banal, une région sans caractère : non, tout ici est magique, et ce pays de légendes vit au souffle des prodiges et du merveilleux, qui vous envahissent et dont on revient changé .
Par exemple ce jour d’automne tout proche où nous assistâmes avec deux de mes camarades d’aventures à un véritable événement féerique  .
Nous sortions de l’Aven Noir en plein milieu d’après-midi, il faisait vraiment très bon, et décidions à l’invite de ce beau temps d’escalader l’une des abruptes falaises qui en dominent l’entrée .
Là, je reprends mes notes du moment mot à mot (je vous ferai le plan un autre jour, il est dans mon carnet d’exploration) :
« Nous voici au sommet de la massive tour dolomitique située au nord-est du gouffre . Elle domine les falaises du talweg de Long Bédel et toute la vallée, à l’exception du canyon amont du Trévezel caché par l’ubac et la crête de la Serre du Carla . Splendide point de vue !
L’automne est dans sa magnificence . Les chaudes couleurs de la nature environnante nous renvoient la lumière en autant d’éclats dorés, roux, orangés, et même saumons à rose vif pour les taches flamboyantes des érables de Montpellier qui parsèment les pentes . À gauche en dessous de nous la première coupure verticale dans le ravin de Long Bédel est le cirque de falaises blanches et grises du banc de dolomie bathonienne : elles réfléchissent la lumière du soir sur les frondaisons colorées qu’elles couronnent en vaste miroir circulaire .
De l’autre côté de la vallée, en face de nous, dans l’ombre du contre-jour : l’ubac du Causse Bégon, luminescent d’un bleu profond, transparent, indéfinissable comme si toute l’eau du Trévezel qui en a creusé le sillon pendant des millénaires nous plongeait à travers un mirage dans le lac de sa mémoire .
Enfin sur notre droite les gorges de cette rivière enfouie sous le calcaire se prolongent vers l’aval en obliques convergeant vers le bas, diminuant en enfilade jusqu’à dessiner  à l’horizon un vaste V à l’élégante perspective soulignée à notre pente par les rayons du soleil déclinant .
On devine à peine tout au fond la silhouette altière et mystérieuse du petit hameau de Cantobre aux maisons blotties les unes contre les autres, accrochées au vertigineux et énorme champignon de roche qui les soutient en équilibre par dessus la Dourbie .
En fond de décor, absorbant presque ce bout de vallée à l’incomparable découpe, le Causse du Larzac signe l’horizon de ses pentes bleutées où le regard se perd .
Il y a comme une fragilité dans l’air, un sentiment d’absolu qui c’est posé sur nous, car les jours déclinent et nous devinons bien la fugace tendresse de cet été indien qui nous étreint en lui et rend l’instant précieux .
Soudain, perçant le silence du somptueux panorama qui nous absorbe, le cri d’un oiseau nous arrache à notre contemplation . Un cri familier, joyeux, repris en écho par les falaises du cirque de Long Bédel . Il vient de notre dos et nous le reconnaissons immédiatement !
Il résonne à nos oreilles comme une bonne nouvelle .
Nous nous retournons aussitôt .
On ne voit pas âme qui vive, mais nous découvrons émerveillés la pente qui nous domine et qui était derrière nous  .
Elle se pare des mille couleurs des fêtes de l’automne . On dirai que l’innombrable foule du monde végétal est venue chamarrée de ses plus beaux atours pour s’asseoir en silence sur les gradins immenses des strates de calcaire qui s’en vont dans l’espace à l’assaut de l’azur .
On dirait qu’un signal vient d’être donné, et que ce peuple végétal attend quelque prodige …
Nous le regardons sans un mot prendre vie sous nos yeux, découvrant fascinés la présence étrange d’un colossal rocher qui paraît présider tel un monarque de pierre l’intemporelle assemblée, depuis son piédestal .
- Quel fabuleux rocher ! À une centaine de mètres au dessus de nous il ressemble à un personnage assis, portant sur son épaule quelque cape ou besace  . Sa tête est tournée vers le couchant . Il a un bec comme un oiseau et un regard curieux dans le soleil qui descend .
C’est alors que des lèvres du causse, dans la direction même qu’il paraît scruter, trois silhouettes agiles et ténues comme des fragments d’arabesques s’envolent vers le ciel, puis quatre, cinq, six et même sept en autant de points noirs qui montent au zénith . »
Si vous voulez en connaître la suite et découvrir ce qui s’est produit d’incroyable ensuite, je vous recommande de guetter la parution de mon livre prévue (si pas de retard) fin 2008 .
Mais pour accompagner votre impatience potentielle, et vous combler de cette bonne nouvelle qui, par delà le prodige auquel nous avons assistés muets d’admiration nous a tant réjouis, je vous dirai prochainement de laquelle il s’agit, et je ne doute pas que les plus perspicaces (s’ils ou elles ont lu avec attention les articles précédents concernant l’Aven Noir) auront deviné ce que j’évoque ainsi ? 
 
cantobre.jpg

Non, ce ne sont pas de vautours dont il s‘agit dans mon texte ! Mais voici un croquis de Cantobre un matin brumeux, (hameau que les vautours viennent justement frôler souvent du bout de leurs ailes - certains stagiaires du dernier stage des Gorges du Tarn savent l’émotion qu’on ressent quand un de ces géants des airs vient voler au ras de vous - ). Cantobre est-ce petit village du bout des Gorges du Trévezel, au confluent de celles de la Dourbie, dont je parle dans mon texte . Du haut de la falaise où nous étions ce n’est pas ce côté que l’on voit mais l’arrière par rapport à cette aquarelle, côté qui est beaucoup plus impressionnant car surplombant complètement le vide sur une bien plus grande hauteur . L’aquarelle correspondant à la vue dont je parle sera dans le livre qui devrait paraître fin 2008 . (Page extraite du carnet d’exploration de l’Aven NOIR d’Alain MARC)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elizabeth 15/11/2007 22:25

Ca commence donc demain. Bonne biennale!

Alain-Marc 19/11/2007 00:03

Merci avec retard aussi (je te réponds au retour) .Elle a été comme d'habitude très chargée pour moi car en plus de mon stand j'avais à animer plusieurs ateliers, ce qui ne m'a pas permis d'être souvent sur mon stand (je m'en excuse auprès des visiteurs (ses) qui sont passés (es) plusieurs fois espérant me rencontrer . ... Ce sera pour la prochaine fois ?Alain MARC

plumette 12/11/2007 09:52

Merci pour ce voyage en carnets de voyages,  c'est tellement beau  quej e continue à regretter de manquer tout ça "in situ".Mais encore merci pour cette bien agréable consolation.

Alain-Marc 12/11/2007 12:46

Ne t'en fais pas Plumette, en ce qui me concerne  j'essaierai de faire en sorte que mon blog soit une honnête "courroie de transmission" pour certaines facettes des carnets de voyages ...Alain MARC

agathe 11/11/2007 19:19

bonjour , ton blog est merveilleux j'irai sans doute te voir a la Biennale du carnet de voyagetu regardes si tu le peux , j'en parle sur mon blog il est merveilleux ton blog je te garde en coup de coeur 

Alain-Marc 12/11/2007 12:07

Tu es gentille Agathe et je te remercie beaucoup car je suis débordé et n'ai pas la possibilité ces temps-ci de passer voir les blogs de toutes mes amies et amis que je n'oublie pourtant pas ! Heureusement j'ai programmé de longue date la plupart des articles qui s'affichent donc automatiquement sur vos écrans, je ne sais pas comment font les "meilleurs" (je parle des très talentueuses "locomotives" de ma profession) pour tout faire à la fois (voyager, créer, réparer leurs expos, écrire des livres, les mettre en forme, tourner des films, contrôler le montage, contrôler leur diffusion, contrôler la mise en place des expos, communiquer, être sur les plateaux télé, dans les rédactions, etc., en tout cas moi je n'y arrive pas bien que je me lève bien avant le jour et que je me couche tôt chaque matin aussi, quand je ne suis pas en stage ou au fond de l'Aven Noir) ...Je vais voir ton blog et si tu passes par mon stand et que je n'y sois pas (pas mal sollicité comme beaucoup de mes collègues exposants pendant cette Biennale) fais-moi demander, ce devrait être mon épouse qui gardera mon stand .Grosses bises et à +, Alain MARC

domi 10/11/2007 18:31

merci Alain, pour cette avant première !je ne serai pas de la partie mais toutes mes pensées iront vers toi et tous les carnetistes qui t'accompagnerontbonne biennale et tiens nous au courantgrosses bises domi

Alain-Marc 10/11/2007 22:01

Merci à toi aussi Domi !J'essaierai donc au retour de vous faire un petit compte rendu (si j'ai assez de temps pour parcourir les allées comme je voudrais vu le planning que j'ai), car je sais avant même d'y aller que cette année ce Salon devrait être particulièrement intéressant ...Grosses bises et à bientôt,Alain MARC

cocole 10/11/2007 18:06

ce sont des aigles que j'ai vû voler cet hiver en marchant dans la montagne, on prend conscience de leur majesté quand on les voit "en vrai"! cet après-midi j'ai découvert par un reportage télé le peintre titouan lamazou, je "connaissais" comme tout le monde le marin,et j'avais vaguement entendu parler de carnets de voyages. Il fait des portraits comme j'aimerai pouvoir les faire, mais surtout c'est un homme qui gagne à être connu, c'est certain, un être sensible et ouvert, trés critique sur les hommes de notre temps.je ne suis pas venue là pour te parler d'un autre, mais j'avais envie de partager mon sentiment, c'est tombé sur toi!bonne expo, bon succés!!

Alain-Marc 10/11/2007 21:56

Mais tu as raison, Cocole !Il faut parler de Titouan Lamazou que j'aime beaucoup et c'est vrai qu'il réalise des choses formidables .C'est un plus quelqu'un de très intéressant . J'aurais bien aimé voir ce reportage .C'est vrai que les aigles sont des oiseaux exceptionnels, mais pour les oiseaux que j'évoque, ce ne sont pas des aigles bien qu'un couple au moins niche à proximité des Gorges du Trévezel, mais j'en reparlerai plus tard c'est une excellente surprise tu verras !Alain MARC