Des Gorges du Todra à celles du Dadès. - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 09:49

Des Gorges du Todra à celles du Dadès.

 

 Depuis Tinerhir 53 km à l’est de Boumalne du Dadès, nous avons souvent remonté la superbe vallée du Todra, menant aux mêmes Gorges, pour de merveilleuses séances de peinture ... (Vidéo Alain MARC que vous pouvez revoir différemment dans un autre clip mis ici en ligne lors d‘un article précédent)

Nous restions aux terrasses des restaurants des gorges pour peindre et dessiner le fond du canyon, et croquer les montagnards y faisant une étape pour abreuver leurs mulets, pour se reposer un peu à l’ombre de grands abris sous roches .

Mais le tourisme de masse est passé par là : il y a tout gâché, chassant les paysans autochtones, hommes et bêtes, les empêchant de se désaltérer, de s’arrêter même, asphaltant la chaussée, accumulant béton et bitume, transformant en un parking débordant d’autobus les sauvages berges des sources et de l’oued, jusqu’à détruire l’âme des lieux, à tel point que nous-mêmes qui aimions tant cet endroit ne voulons revenir dans cet énorme gâchis .  

undefined

C’était il y a plus de dix ans : j’écrivais sur mon carnet ma joie d’être tout seul avec une caravane descendant de la montagne … Qu’il est loin ce temps-là ! Mais il en reste des pages d’aquarelles que rien ni personne ne pourra altérer : - comment les autorités on-elles pu laisser un si merveilleux paysage se transformer en une sorte de vulgaire centre d’attraction ? (Aquarelle Alain MARC)

Aussi, c’est vers la haute vallée du Dadès que nous remontons aujourd’hui jusqu’au défilé qui matérialise le fond des gorges . Ensuite la route continue de s’élever vers les cols et hauts sommets de l’Atlas, permettant même de basculer vers sur les Gorges du Todra si on est équipé d’un bon tout terrain et qu’on aie du temps devant soi .

En ce qui nous concerne, nous nous contenterons de rester pour peindre dans la vallée et les gorges, plus près de Boumalne du Dadès où nous avons pris le repas de midi, car les motifs y sont innombrables, et le paysage d’une grande beauté .  

undefined

Ce croquis de Pierre NAVA me laisse songeur : - pensait-il encore au copieux tagine que nous avions à midi, lorsque nous sommes partis ? (Carnet Pierre NAVA)

undefined

L’une des anciennes kasbah du Glaoui, à l’entrée de la haute vallée du Dadès : nous sommes tout de suite dans l’ambiance des décors qui nous attendent plus haut . (Photo Alain MARC)

undefined

Plus haut justement, la Kasbah Ishat, au dessus des jardins et des vergers . (Photo Alain MARC)

undefined

Halte très rapide, les temps de faire deux ou trois photos . Pierre, lui en profite pour réaliser cette pochade ou la lumière imbibe les rochers … (Aquarelle Pierre NAVA )

undefined

Plus en amont encore : la vallée s’élargit avant de se resserrer à nouveau, ouvrant sur des panoramas à la grande beauté . (Photo Alain MARC )

undefined

Détail de la photo ci-dessus . (Photo Alain MARC )

undefined

Quand aucune Kasbah n’est visible dans le paysage, il conserve une étonnante pureté . Yolande en a saisi l’atmosphère de quelques rapides coups de pinceaux . (Aquarelle Yolande GERDIL )

undefined

Nous sommes ici tout près de la falaise de Tamlat : les roches passent de l’orangé et du grenat au rose des roches érodées dites des « doigts de singe », endroit où les contrastes de complémentaires entre les couleurs du rocher et celles de la verdure de la vallée sont les plus marquées . (Photo Alain MARC ) 

undefined

Image à contre-jour du petit groupe dessinant (ou photographiant) à toute vitesse le paysage, car la vallée et les gorges sont encore longues, et plusieurs séances d’aquarelle sont programmées . Mais il vous est tout à fait possible de vous y poser et de peindre en toute tranquillité si vous êtes autonome et disposez de suffisamment de temps pour y rester, sachant que dans un stage le programme est fait pour que votre apprentissage vous amène à la plus efficacité possible, et que les acquis qui vous restent soient faits pour la durée . (Photo Alain MARC) 

undefined

Encore un travail de Yolande, soulignant le contraste de la verdure et le rose des sommets …. (Aquarelle Yolande GERDIL)

undefined

Au dessus de nous les fameux « doigts de singes » comme des roches moutonnées . (Photo Alain MARC)

undefined

Ils tombent tout droit sur le fond plat de la vallée où en hiver les petits arbres sans feuilles et au tronc immaculé parsèment les carrés de cultures comme dans un conte de fées . (Photo Alain MARC) 

undefined

Mais au moment du stage, les feuilles sont argentées, les troncs paraissent bien plus sombres, et ces jeux d’ombre et de lumière sur les feuillages et les rochers vont m’inspirer un important cours d’aquarelle (plutôt cours d’atelier), où nous étudierons la magie du mélange de 5 couleurs rares (ou plutôt peu couramment employées), dont l’intensité et le pouvoir suggestif conviennent tant aux motifs de synthèse, qu’aux travaux abstraits . (Photo Alain MARC) (Aquarelle Alain MARC)

undefined

  - Peut-être reconnaître-vous l’une de ces cinq couleurs qui permettent les plus séduisants mélanges d’intermédiaires ainsi que les plus belles ternaires ? Cette photo (où le nom des couleurs est noté) + les scans des différents types de mélange obtenus avec (en PDF) leurs usages et particularités, les analyses de couleurs et leurs intérêts ainsi que la vidéo complète de 18 mn de cette leçon et divers autres documents associés, seront dans l’avenir disponibles en téléchargement ou sur commande directe dans ma future boutique en ligne (je vous livre là un « secret ») où vous pourrez aussi commander des peintures originales aussi bien que des reproductions et gravures en tirage limité, et bien d’autres choses (à commencer par mes livres) dont je serai l’auteur . Les cours approfondis ou condensés pour tous les niveaux avec mes « tours de mains » et procédés personnels y tiendront une grande place, de même que mes programmes de stage y seront développés ! À découvrir donc dans les mois à venir, si d’aventure j’ai le temps d’en terminer les principaux éléments pour vous fournir des outils de travail et des moments de bonheur, comme j’aime déjà tant les partager avec vous lors des stages en France et à l’étranger ou pendant les Salons et expositions où vous pouvez parfois me rencontrer …

undefined

Mais revenons au peuplier ou au saule argenté : voilà ce qu’il donne une fois l’aquarelle terminée . Ce qui compte le plus, c’est d’essayer de traduire cette image un peu magique de verdure contre rocher, et de lumières d’où naissent des ombres, dans une sorte d’irréalité . Travail réalisé sans dessin préalable, le graphisme étant juste esquissé de la pointe du pinceau avant même de commencer, aucun repentir possible, cela apprend la liberté . (Aquarelle Alain MARC)

undefined

Travail très différent : c’est du croquis aquarellé . Dessin sommaire et peu accentué au crayon 2B bien affûté, à la plume ou au feutre pointe fine et gris foncé, couleurs saturées (plus pâles au lointain), posées dans la foulée . (Croquis-aquarelle Alain MARC)

undefined

Arrivés en haut des gorges, voici le défilé : avant que la plus belle lumière ne disparaisse le groupe s’installe pour travailler . La difficulté ici l’est pas dans les formes ni les volumes, mais bien dans le rendu de cette lumière qui n’est composée que des reflets dans l’ombre du soleil projeté sur les rochers . Une bonne analyse de synthèse et une « démo » appropriée viendront apporter aux moins hardis solutions et courage pour surmonter avec enthousiasme toutes les difficultés ! (Photo Alain MARC) 

undefined

Edith a bien compris que ce qui fait la force de la lumière qui vient à contre-jour, c’est la présence de l’ombre qui y est opposée, et que le soleil éblouissant frappant l’envers de cette falaise du premier plan à l’ombre sombre, ne peut que renvoyer sur la paroi en face une lumière qui paraîtra d’autant plus chaude, que sera froide l’ombre sombre de ce même rocher . D’où la présence des teintes bleutées de l’ombre sombre qui s’opposent aux complémentaires orangées de la paroi mieux éclairée . L’effet lumière est renforcé par la pureté de ses mélanges sur la palette et la transparence de sa couleur sur le papier, qui jouant lui-même le rôle d‘un miroir, rend plus lumineuse la couleur jaune orangée . (Aquarelle Edith FINET)

undefined

Interprétation très différente pour Pierre, qui donne sa priorité à la forme et aux volumes du rocher . Vous ne percevrez bien la lumière que si vous regardez ce motif à travers le flou de vos cils en plissant légèrement les yeux . C’est que la manière de Pierre vient directement de la façon de prendre et de mélanger ses couleurs, ce qui augmente la proportion de ternaires, et donne un aspect rompu à rabattu (voir vidéo), d’où une vision plus valorise que coloriste, et une aquarelle plus proche de la sensibilité d’un graveur que de celle d’un peintre de la couleur . (Aquarelle Pierre NAVA )

undefined

Dans ma « démo » quand à elle, si j’ai correctement équilibré ces différents aspects de lumière, de volumes et de formes, ce que j’ai par contre trop accentué (pour mieux expliquer que lorsqu’on échappe à la perspective linéaire c’est l’intensité et la chaleur des couleurs qui va rapprocher), c’est l’arrière plan de la montagne ensoleillée qui aurait dû être plus atténué . Mais une aquarelle de « démo » n’est pas une aquarelle « aboutie », elle doit au contraire mettre « l’accent » sur les clés et mécanismes qui doivent être compris . (Aquarelle de « démonstration » Alain MARC )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

M PERRIN 16/06/2009 14:35

Je n'ai pas encore eu la chance de découvrir avec un de vos groupes,  les paysages que je partage toujours avec bonheur sur les différentes aquarelles, croquis, photos, vidéos. Couleurs fantastiques. A + 

Alain-Marc 16/06/2009 21:36


Ce n'est que partie remise, pourquoi pas un jour ou l'autre ?
Bien cordialement et à +,
Alain MARC


nicole coste 09/03/2008 17:29

BonjourEn naviguant sur la toile je découvre ce site. Passionnée par le Maroc j'ai en plus découvert de magnifiques aquarelles. J'essaie avec des mots de faire partager mon amour du désert, vous vous le faites avec vos pinceaux! Je vais poursuivre ma visite, et vous remercie du plaisir que vous m'offrez. Nicole

Alain-Marc 09/03/2008 19:44

Merci Nicole, je vais voir votre site !Alain MARC

lafarfadet 06/03/2008 19:30

C'est vraiment magnifique !! je commence seulement à l'aquarelle mais c'est une superbe technique !!!

Alain-Marc 06/03/2008 20:51

Merci Farfadet !... Et tous mes encouragements pour ta progression !à +,Alain MARC

Adil 06/03/2008 07:19

Marci Alain-Marc pouir tout.J'ai lu plusieurs fois ton article et j'ai conclu  que vous avez l'impression de se déplacer dans un monde rocheux  vide(simple imprerssion et je peux me tromper).Croies mois,c'est mon expérience qui parle,dans ces genres de contrées la population rurale est très sensible malgrès les apparences.Il se peut que toi et ton équipe soient avertis,dans le cas contraire j'ai le devoire de vous informer  de certains détails que je je vous prie de prendre en considération:En montagne,sur des plateaux ou sur des collines,nous autres amazigh nous frolons le sacré lorsqu'il s'agit "d'akarkour".Akarkour(probablement synonyme latin de "tumulus") est un amas de roches de diffirentes tailles de forme circulaire ou semi circulaire (parfois peints avec de la chaux).On le trouve isolé au détour d'une piste loin de toute agglomération et qui signifie qu"'un des nôtres est mort d'une mort violente(assassinat ou accident).Sur certain photos j'ai vu des étranger poser sur "akarkour"!!Pour moi l'urbain(l'ignorant) qui a sillonné le monde, je pourrais comprendre voire pardonner cette bêtise,mais mettre les pieds sur "Akarkour" risque de provoquer un comportement très agressive des autochtones particulièrement les femmes.Je souhaite que dans vos voyages vous soyez sensibles à cette situation et je compte sur vôtre copréhension.Merci et considérez vous comme chez vous.

Alain-Marc 06/03/2008 20:47

Bonjour Adil,Je tiens à te rassurer : je sais combien vos gorges et montagnes, combien votre désert est vivant et habité !Je peux aussi te dire que nous avons dans nos déplacements un très grand respect de tout ce qui concerne vos traditions, et quand nous ne comprenons pas quelque chose ou que voyons quelque chose que nous n'avons jamais vu, nous demandons qu'on nous l'explique .Mais tu as raison de préciser tout cela, car tout le monde ne le sait pas .Je t'envoie un amical bonjour,Alain MARC

Maryse 04/03/2008 12:27

Je recopie ci-dessous ton commentaire de l'article précédent, Maryse, dans celui-ci car je crois que tu avais dû l'y placer par erreur et que c'est dans celui-ci qu'il aurait dû être ?Alain MARC"Je suis toujours émerveillée devant les extraits de leçon d'aquarelle. Tous les participants aquarellistes ont visiblement une dextérité des couleurs et de l'eau.Très belle musique qui accompagne la vidéo.Merci à toi Alain et aux aquarellistes Maryse"

Alain-Marc 04/03/2008 12:28

Merci pour eux Maryse car je pense qu'il s'agit de l'article suivant sur les gorges du Todra et du Dadès dont tu veux parler,Au sujet de cette vidéo (pas celle du Pétassou), en fait, Yolande et Pierre un travaillé avec moi depuis assez longtemps maintenant . Bien qu'ils "volent aujourd'hui de leurs propres ailes" (et fort bien sans moi), nous avons toujours plaisir à nous retrouver pour peindre ensemble, particulièrement lors de certains repérages où ils m'apportent un grand concours pour préparer les stages . Ce que beaucoup de personnes ne savent pas c'est que la préparation de mes stages se fait souvent des années à l'avance, que la pluapart des destinations où nous allons ont été étudiées spécialement pour le stage lors de voyages que j'y réalise souvent en "équipe" avec des gens très compétents pour en évaluer tous les aspects (formatif, sommatif, qualitatif, plastique, touristique, etc.), sans en négliger les aspects ludiques, logistiques, humains (à commencer par la gestion des efforts et de la fatigue possible selon les destinations) ; les stages du Maroc font partie de cette catégorie . Seuls certains stages carnets de voyages échappent à cette règle : ce sont ceux que je veux garder comme plus "aventureux" et découvrir les choses en même temps que mes stagiaires ; mais je m'implique tout autant : là, le stage est préparé "à fond" chez moi et par correspondance avec mes prestataires de services, et je découvre en même temps que mes stagiaires notre destination . La portée en est différente et ces derniers stages s'adressent plus à des gens qui ont déjà une première expérience des carnets de terrrain ; le stage de l'an prochain au Yunnan fait partie de cette catégorie .Enfin cette belle musique est de mon fils aîné décédé il y a 6 ans dans l'exercice de sa fonction de grimpeur professionnel . C'était un garçon remarquable qui bien qu'autodidacte en musique et peinture (sauf les conseils que je lui donnais dans cette dernière expression)  avait un réel talent . Outre un petit garçon dont j'ai souvent parlé dans ce blog, il nous a laissé de très belles choses dans le domaine de l'esprit ...Grosses bises et à +,Alain MARC

Elizabeth 02/03/2008 22:56

Je comprends bien ta tristesse devant le massacre de paysages qui finissent par y perdre leur âme et je partage ta façon de voir ; malheureusement, il n'y a pas besoin d'aller loin pour constater la même chose , même s'il s'agit de sites plus modestes que ces grandioses gorges du Todra ou  du Dadès. Ton aquarelle d'il y a dix ans est superbe, et c'est très intéressant de voir comment un même sujet est traité par plusieurs personnes reflétant des personnalités différentes.  Encore un très bel article.  merci . En espérant que tu vas mieux, amitiés

Alain-Marc 02/03/2008 23:13

Merci Elizabeth,Je sais bien qu'il y a des défigurations de sites un peu partout ... Elles me font toujours souffrir quand j'en suis témoin : et l'appât du gain, presque toujours le fric qui en est à l'origine !!!!Quant à moi si sur le plan physique ça pourrait aller mieux, sur le plan moral c'est au beau fixe grâce à vos pensées amicales qui m'accompagnent et me rendent fort . Pour le moment (et je fais tout pour que ça dure) le physique ne touche pas mon mental .Avant fin avril avec certitude, j'aurai besoin d'être plus fort encore dans ce domaine (et pour les 3 mois au moins qui vont suivre en convalescence), mais bon, je m'y prépare et après tout ce n'est pas grave par rapport à d'autres qu'on aimerait  aider plus, car eux, ne se savent pas soutenus par une multitude d'amis et auraient tellement besoin d'amour et d'amitié ... Tu vois, même si je ne "m'oublie pas", c'est à eux que je pense le plus, car je me dis : - que serais-je en ce moment, sans amour ni amitié, non tellement parce que je ne pourrais en recevoir, mais surtout si je ne pouvais en donner ? Grosses bises,Alain MARC

toucouere 02/03/2008 10:46

Salut Alain , souvenirs souvenirs quel plaisir de retrouver ces paysages magnifiques mais un regret celui de n'avoir pas fait le voyage avec toi . Merci pour ces moments . Amitiés Josselyne .

Alain-Marc 02/03/2008 22:57

C'est pas grave Jocelyne, j'étais un peu avec vous car je vous savais avec Saïd qui est un guide formidable et sympathique, et je savais que ça vous plairait beaucoup !Grosses bises et à +,Alain MARC

ABC 02/03/2008 10:18

Avec toi j'ai suivi les gorges et emprunté le défilé, je suis émerveillée, tu me feras toujours rêver !J'ai beaucoup aimé aussi la douceur des couleurs de Yolande, vert et rose délicatement contrastés, beauté, simplicité !Je ne sais pas dessiner, au pinceau ne me suis jamais entraînée, mais ici j'aime passer, ton monde est enchanté !

izys 01/03/2008 22:34

Merci de ces découvertes (pour moi en tout cas !) , de ces informations, de ces photos, c'est fabuleux. Ton croquis daté de 10 ans, les gorges, est magnifique.

Alain-Marc 02/03/2008 22:54

Merci à toi aussi Izys,Pour le croquis, c'est juste un extrait de page, mais peu de mérite : si la lumière n'était pas aussi extraordianire dans ces gorges, il serait moins bien !Grosses bises, à +, Alain MARC

cocole 01/03/2008 21:30

tes articles mériteraient de faire les pages d'un livre, quel profusion de couleurs, de lumières et d'émotions, et quel plaisir j'imagine tu prends à nous le concocter, autant certainement que de peindre et enseigner. merci

Alain-Marc 02/03/2008 22:34

Salut Cocole, Oui, tu as raison, ça me fait plaisir de faire ces article et j'y passe un temps fou (pour le moment je peux) .Quant à un bouquin, pourquoi pas un jour ?   ... Surtout que ce que je mets en ligne n'est (par manque de temps pour le publier) qu'une petite partie de la matière dont je dispose .Grosses bises,Alain MARC

plumette 01/03/2008 20:04

Bon je vais encore me répèter, mais je ne m'en lasse pas, c'est une fois de plus un véritable livre des merveilles dont tu nous livres de nouvelles pages. Des aquarelles et des photos qui ne laissent vraiment pas indifférent.Et puis, tout ce que tu nous concoques encore, des cadeaux qui pour moi sois en sûr sont inestimables.Prends soin de toi, gros bisous et surtout un immense merci.

Alain-Marc 02/03/2008 22:27

Merci à toi, à vous toutes et tous, pour vos encouragements !Je vois que mon choix de faire des parutions un peu moins fréquentes mais plus riches et fournies (en tout cas pour le moment), peut aussi être un choix valable ... J'essaie en même temps et petit à petit d'améliorer le visuel de mes pages sans que cela soit trop "voyant" ou pénalisant pour les temps de chargement : le module des principales vidéos concernant des articles du blog (colonne de droite) fait partie de cette volonté .Le plus dur (toutes celles et ceux qui animent un blog le savent bien, c'est à chaque fois de produire des articles de qualité qui apportent réellement quelque chose d'utile, de constructif, de riche (même si c'est uniquement ludique) à ses lecteurs (trices) .Pour ma part c'est peut-être plus facile parce que ce n'est qu'à des amis (es) à qui je m'adresse, que je vous connaisse ou non !à +, grosses bises,Alain MARC

Adil 01/03/2008 16:50

Encore une fois de plus,il va sans dire que vos photos et aquarelles sont magnifiques.Je tiens à vous remercier (toi,Yolande et les autres) du beau travail que vous faites et que vous partagez avec nous.Aussi je te suis particulièrement redevable lorsque,dans ton reportage vidéo, tu as touché un mot à ce facheux problème du beton armé  que nous mettons un peu partout en défigurant nos sites naturelles et architecturaux(gorges,kasbahs,ksours,etc...).Ceci me rappelle les grottes de Friwatou de Taza où des escaliers et des balcons en beton (moches et monstrueuses) transpercent et dénaturalisent de façon horrible la beauté des entrailles de la terre.Certes,le tourisme de masse y contribue mais nous assumons la plus grande partie de la responsabilité dans ce désastre.J'espère que les services de l'administration chargés de ces sites arrivent un jour à entendre ces cris plaintifs.

Alain-Marc 01/03/2008 19:48

Comme tu as raison, mon cher Adil !Une fois de plus je vais te faire part de mes pensées d'une façon approfondie et sans ménager mon espace d'écriture, car il est intéressant qu'elle soit connue, étant représentative de celle de nombreux groupes du même genre que les miens, qui axent leur démarche touristique sur la culture, l'authenticité et sur les valeurs fondamentales des pays visités (je connais effectivement de nombreux autres groupes qui pensent comme nous) .Ah, comme j'aimerais que certains responsables administratifs de ton beau pays ayant influence sur quelques magnifiques endroits comprennent que sacrifier à l'intérêt immédiat et à un certain tourisme de masse n'est pas un bon plan pour l'avenir ! On dit ici que c'est "tuer la poule aux oeufs d'or" . Si on défigure des coins parmi les plus authentiques du Maroc (et d'ailleurs, on voit le résultat sur la côte méditerranéenne espagnole), les touristes qui s'y rendront ne seront plus des touristes de qualité, ce seront des touristes surtout prets à consommer sans comprendre ni respecter, et qui risquent fort de se limiter dans leur pouvoir d'achat  . Et également à la longue d'être bien moins intéressants que les touristes recherchant la qualité . Hors la quantité ne remplace pas la qualité, car ce qui est perdu dans ce cas est le bien le plus précieux : le patrimoine, l'esprit d'un lieu, qu'on se doit pourtant de valoriser et pérenniser intelligemment . C'est à long terme appauvrir une région que de croire qu'en la développant de façon anarchique et très commerciale, on la sert (en faisant cela, on repousse aussi un peu plus les excus du développement sur la touche des "laissés pour compte" au lieu de les inclure avec harmonie dans ce développement) . Les touristes étrangers qui aiment vraiment un pays (et pas ceux qui y passent sans rien comprendre pour ne plus revenir) sont ceux qui peuvent chez eux et autour d'eux faire la meilleure promotion possible qui est celle du "bouche à oreille" .  Le rôle joué par les touristes qui aiment et connaissent, ceux qui essaient de comprendre et d'écouter, d'échanger (et pas de prendre), est bien plus important que toutes les campagnes de marketing touristique aussi séduisantes soient-elles, car celles-ci jouent sur le court terme et non le long terme, elles créent l'affluence immédiate mais pas la fidélisation ...   La preuve c'est qu'en ce qui nous concerne, étant très déçus de ce qui s'est fait là-bas dans les gorges du Todra, depuis de nombreuses années je n'y remets plus les pieds, ni à Tinerhir (où nous allions à l'hôtel et faisions des achats régulièrement chez les commerçants de la ville) . Quand on a "bétonné" pour aggrandir différentes structures et "modernisé" le parking des bus du Todra, ça m'a fait mal au coeur pour le Todra car on en défigurait encore plus le site . Et quand on a chassé aux heures des plus fortes concentrations touristiques les autochtones de passage (vu de mes propres yeux), sous prétexte de les empêcher de mendier en les pourchassant comme au moyen-âge des lépreux ça m'a fait pleurer, car cette fois on en tuait l'âme .  Alors,  même si mes groupes dépassent rarement les 25 à 30 personnes (aquarellistes + accompagnants, famille, amis, etc.), je les emmène cependant toujours quand nous allons au Maroc (entre 2 à 4 fois par an) dans les endroits authentiques et vrais où on n'a pas encore tué la beauté, et où notre activité touristique et culturelle va laisser directement et indirectement tout ce qu'elle peut aux endroits où nous passons .  Hors ce que nous pouvons apporter ce ne sont pas seulement des devises quand nous passons, c'est aussi celles que nous apporterons encore quand nous reviendrons, celles que  laisseront un jour ceux qui achetont un logement et s'impliqueront dans la vie du pays, mais c'est surtout l'image que nous véhiculerons de ce pays, comme je le fais moi-même dans mes publications, dans mes livres ou conférences, dans ce blog, etc., qui va toucher des millers de personnes, une image que je veux belle, constructive, utile, intelligente et positive . Je le veux d'autant plus que beaucoup tiennent compte des nouvelles et des constats dont nous nous faisons l'écho, parlant avec le même enthousiasme pour ce qui nous a attachés qu'avec tristesse de ce qui nous a déçus !Enfin, je termine cette longue réponse sur un constat et une pensée positive et pleine d'espoir , qui relativise les échecs ou les erreurs possibles liés à tout développement : il y a en ce moment des décideurs du monde culturel marocain qui font le plus grand bien à leur pays, qui ont compris la nécessité d'un développement touristique à long terme basé sur la qualité et sur la mise en valeur des sites patrimoniaux passant tant par leur protection que par celle de leur environnement naturel, architectural et humain, je tiens ici à leur rendre hommage et à les saluer .Bien à toi Adil, cordialement,Alain MARC