Aquarelles abstraites à découvrir en milieu souterrain (A) ... - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 15:36

Aquarelles abstraites à découvrir en milieu souterrain (A) ...

 

Le causse ne nous décevra jamais !

Hier au soir, un bon copain me dit : « J’ai appris l’existence d’une grotte qui devrait t’intéresser : - on va y faire un tour ? »

Pas besoin de me le demander deux fois, surtout parce qu’il paraît qu’elle est à la fois « sportive » (puits et ressauts, petite escalade, « ramping » en laminoirs et chatières, passages en « opposition »), déjà profonde (1 ou 2 km), grande (salles de plusieurs dizaines de mètres de diamètre), et belle, très belle même, avec des draperies, des concrétions de toutes sortes, un lac souterrain et des cristaux rares comme l’aragonite .

Préparation du matériel, de l’éclairage, et d’un peu d’eau pour boire, quelques fruits secs, le matériel d’aquarelle, les appareils à photos, etc.

Nous voici à pied d’œuvre, nous sommes trois, un autre joyeux luron s’étant joint à notre petite équipée .

L’entrée de la cavité, comme souvent, ne paye pas de mine : un simple trou plus petit que la taille d’un homme dans un talweg très pentu . Mais au bout de quelques mètres le boyau s’agrandit jusqu’à ne plus permettre de distinguer les parois devant soi dans la lumière des torches … Soudain la cavité paraît s’arrêter brusquement sur une épaisse paroi qui descend jusqu’à quelques centimètres du sol : juste le passage du corps bien à plat, en rampant, la tête sur le côté .

À plat ventre dans un passage surbaissé parmi tant d’autres, celui-ci sous une forêt de stalactites très fragiles qu’il s’agit de ne surtout pas toucher pour les préserver et ne pas les briser en rampant dans la progression …

La suite n’est qu’un enchaînement de rétrécissements et d’étroitures avant d’arriver dans une vaste salle au fond de laquelle s’ouvre un large puits dont on éclaire à peine le fond malgré l’usage de nos deux torches réunies .

Je descends au fond du puits pour y entamer ma première aquarelle qui a du mal à sécher tant l’humidité y est élevée, mais je me régale car les conditions y sont idéales pour mener un travail où le papier doit justement rester humide longtemps !

Une grande stalagmite jaune, orange et ocre s’élève dans le noir du puits, comme fluorescente sous la lumière de la lampe à acétylène … (Aquarelle Alain MARC 21 x 29,7 cm)

 

Étrange sentiment d’émotion et d’impatience mêlées …

Dans le prochain article, vous prolongerez cette aventure dans les profondeurs du causse, et vous découvrirez ce qu’apporte cette sorte d’intimité avec ce monde étrange et secret …

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mark guibert 10/05/2007 19:10

bonjour, je suis tombé au hasard sur votre blog en cherchant des liens spéléo...et je tenais à vous féliciter quand à la qualité de vos aquarelles que je trouve très réussies! Le hasard faisant bien les choses, je suis moi-même jeune-peintre fraichement sorti des arts déco et beaux arts et spéléologue à mes heures! Peindre dans les cavités est une bonne idée...je peinds mes formats à l'huile avec en guise d'atelier, une cave! Bonne continuation, cordialement Mark

Marie 08/07/2006 12:20

Je me souviens avoir visité la "grotte des demoiselles" dans l'Hérault, j'ai encore toutes les images dans ma tête, c'était magique.Bisous et bon week-end.Marie

Alain-Marc 09/07/2006 11:44

C'est vrai qu'on n'imagine même pas la beauté du monde souterrain quand on ne la connait pas !
Je rajoute le petit paragraphe suivant pour toi et toutes celles et ceux qui nous liront :
Heureusement les grottes "aménagées" sont là pour cela, et si on veut aller plus loin il y a des jeunes (et moins jeunes) brevetés d'état, qui peuvent vous y emmener dans un esprit de découverte plus authentique pour une participation financière justifiée et tout à fait abordable vu les conditions de sécurité dont vous serez entouré (e), ce qui leur permet en plus de gagner leur vie .
Si quelqu'un est intéressé m'en informer, je vous mettrai en relation avec l'un d'entre eux auquel je consacrerai plus tard un portrait .
Grosses bises et bon dimanche Marie,

Elizabeth 06/07/2006 23:59

En dehors de la performance physique, c'est la claustrophobie qui me guetterait pour passer un goulot à plat ventre (ce sont  précisément les images qui revenaient régulièrement dans mes cauchemars à une époque!). Tu as vraiment l'entraînement pour faire de l'aquarelle dans des conditions extrêmes : humidité et pénombre, ici, froid dans la neige, ou chaleur au Maroc! Et tu n'oublies aucun ustensile, tel le parapluie. Il faut vraiment avoir l'habitude des conditions du milieu pour penser à cela! Chapeau!

Alain-Marc 07/07/2006 15:56

Là, pour cette dernière petite virée souterraine je n'avais pas le parapluie car l'eau ne tombait pas beaucoup du plafond, ce réseau étant un réseau "fossile" (il y a pourtant des cavités où c'est presque de la pluie), mais je le recommande et je le prends quand il est sûr qu'on ne va pas trouver de coin sec pour s'installer pour peindre, ce qui est paradoxal dans un milieu où il ne "pleut" jamais .
Les conditions sont généralement plus difficiles et dangereuses dans certains réseaux actifs surtout dans les parties pouvant être noyées en cas de montée des eaux, par exemple par temps d'orage, endroits où je ne recommande pas spécialement de s'installer pour peindre, à moins qu'on soit particulièrement organisé, rapide et précis .
Quant aux étroitures, celles de cette grotte n'étaient ni très étroites (boyaux où on peut à peine s'introduire) ni gluantes (genre syphon de boue d'argile où il faut progresser sur le dos pour pouvoir respirer), les passges concernés dans cette grotte étaient plutôt des "laminoirs" parties larges mais au plafond au ras du sol (concrétionné ou non) .
Si j'ai l'occasion d'écrire un article sur mes souvenirs de spéléologie j'y mettrai quelques photos évocatrices ...

Marie 05/07/2006 19:56

 "stalactites" , elles ont l'air si fragiles qu'il faudrait à peine y toucher pour qu'elles cassent.
J'envie cette aventure.
Bisous et bonne soirée. Marie

Alain-Marc 06/07/2006 11:50

Merci Marie, certaines stalactites qu'on appelle "fistuleuses" sont si fines, longues et transparentes qu'on croit rêver en les voyant . Elles peuvent faire plus d'un mètre de long pour un centimètre ou moins de diamètre . Il faut alors faire très attention de ne pas les toucher ni provoquer de courant d'air en passant pour ne pas les briser . Mais ce type de concrétions est heureusement assez rare, et les spéléos sont maintenant très motivés par leur protection (comme celle de tout le mileu souterrain d'ailleurs) .

cocole 05/07/2006 16:52

heureusement que tu connais ta palette par coeur, parce que la lumièredu sous sol n'est pas la même qu'au grand jour!j'ai déjà visité des grottes mais pas à plat ventre!!!quel punch tu as!!!!

Alain-Marc 06/07/2006 11:43

Tu sais Cocole cela n'est rien, celle-ci ne demandant pas une forme ni un entraînement particulier, il s'agit juste de pouvoir faire des efforts dans des contraintes un peu "spéciales" ...
J'ai en projet quelque chose de bien plus ambitieux que je vous ferai partager quand le moment sera venu, seulement cela ne peut "s'improviser" et je dois me réentraîner sérieusement avant, le préparer aussi bien dans ma tête que je le fais pour mon corps (assouplissement, musculation, endurance et résistance) et aussi ma technique qui doit être "impeccable" car il y aura de "l'engagement", je vous raconterai  .
Quant aux couleurs de la palette c'est vrai que je les connais parfaitement, et surtout je prépare avant de descendre celles dont je sais qu'elles ne me trahiront pas (élimination de tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à de l'aniline, des violets permanents, bleus Winsor ou de Prusse, gris de Payne et autres couleurs trop preignantes) . Aves les autres couleurs le résultat est souvent une surprise heureuse lorsqu'on émerge à la lumière du jour . Il faut simplement savoir que la lumière des lampes réchauffe les couleurs et que la plupart des tons chauds sont donc plus difficilement maîtrisables . 
Le deuxième inconvénient c'est les gouttes tombant de la voûte qui compliquent le sèchage en augmentant le risque de cernes, mais la solution la plus facile est d'avoir dans son Kit de transport matériel un petit parapluie pliant qu'on ouvre ou non suivant l'endroit où on se trouve pour s'y abriter (il faut à ce moment-là éteindre sa frontale à acetylène si on ne veut pas y mettre le feu, et travailler avec la frontale à ampoule et l'acetylène portative) .

Daniel 05/07/2006 16:51

Fais attention en levant la tête!