L’arganier de la plaine . - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 14:30

L’arganier de la plaine .

 

Les spécialistes disent que l'arganier daterait de l'ère tertiaire à l'époque où il existait probablement une jonction entre la côte marocaine et les îles Canaries . Il se serait alors répandu sur une grande partie du Maroc mais au quaternaire l'invasion glaciaire en aurait limité l’extension au Sud-Ouest du pays .

Il ne reste donc en dehors des zones colorées en rouge de la carte mise en ligne précédemment, que quelques îlots de sa présence dans le nord vers Rabat et près de la côte méditerranéenne .

On l’appelle « Arbre de fer », « Olivier du Maroc » , « Arbre à chèvres », Argân ( en berbère ), ou « targant » (au pluriel targinin), et arganier (unité) aussi usité pour parler d’un petit nombre d’arganiers en langage Achtouken (l’une des plus grandes confédérations tribales des amazighs du Souss) .

Son rôle social, familial, domestique et économique est considérable dans l’histoire rurale des régions traditionnellement très pauvres où il pousse .

Dans les lieux arides où il participe au maintien du sol par ses profondes racines, il fournit tout : un bois très solide qui sert à faire de nombreux outils et les charpentes, excellent combustible pour la cuisine et le chauffage l’hiver, très bon fourrage principalement pour les chèvres qui l’escalade et en sont très friandes, mais aussi pour les dromadaires qui ne craignent pas ses épines, aussi bien pour vaches et moutons qui le consomment de diverses façons .

Enfin, de ses noix on extrait une belle huile parfumée qui sert autant dans le domaine culinaire que diététique et cosmétique .

Les tourteaux, déchets obtenus en fin de fabrication de l’huile d’argan sont donnés au bétail durant l'hiver et la brisure de coque est utilisée comme combustible, et ses feuilles autant que son huile servent aussi à la confection de cataplasmes pour soigner les blessures des animaux, ce qui fait que rien ne se perd et que cet arbre est vraiment un « arbre de vie » .

Je peins cette aquarelle, où nous voyons un arganier dont la strate arborescente a été réduite à un arbre torturé sous la pression agro-pastorale séculaire du parcours forestier méditerranéen traditionnel, c'est la formation la plus dégradée de l’individu avant sa disparition . Aucun signe de régénération décelable sur le sol décapé entourant quelques épineux (touffes de jujubier sauvage et rampant sans doute un « zizyphus spina christi » - qui pourra m’éclairer ?) et un vieux mur écroulé, le pâturage suspendu à l'usage des chèvres a pleinement joué son rôle depuis des décennies, mais le vieil arbre donne toujours des fruits dont les petites chèvres acrobates sont très friandes .

Je vous laisse à la contemplation de ce sujet biblique, au berger indifférent (d’habitude il accourt pour monnayer la photographie ou la peinture des petites chèvres sur l’arbre, … quand il ne les attache pas carrément aux branches pour arrêter les touristes qui passent sur la route tout à côté !), et au beau soleil qui illumine la scène, pour me consacrer à la rédaction du prochain article qui concernera le fruit de l’arganier, sa fameuse noix .

Partager cet article

Repost0

commentaires

Josette MARTINAGE 30/05/2007 14:09

Bonjour,
Formidable carnet de voyage que vous nous offrez là !Je rentre de Marrakech et je suis passée à la coopérative de Tiguemine.
Et oh miracle ! Je retrouve l'ambiance de ce petit bout de terre sur lequel on se croirait au bout du monde.
J'ai ramené leurs produits et compte bien continuer à me les procurer. Et puis, quelle leçon de courage nous donnent ses femmes !
Merci pour ces belles aquarelles. Ce que j'aimerais pouvoir en faire autant ...
Je songe déjà au moment où je retournerai sur la route d'Essaouira.
Cordialement.
Josette
 

Alain-Marc 30/05/2007 21:07

Merci Josette .
- Avez-vous vu si elles avaient mis à disposition les cartes aquarelles que je leur avais offert ?

lahsen.oulhadj 25/09/2006 20:54

Merci pout cette aquarelle de cet arbre on ne peut plus mythique, l'arganier, qui a malheureusement subi un vrai " massacre",  surtout ces dernières années.  Il y a les mains de l'homme ( notamment l'urbanisation quasiment sauvage), mais aussi la nature. La sécheresse, les tempêtes, les animaux...
De la part d'un Berbère d'Achtouken,
 
 

Elizabeth 10/09/2006 21:34

Chez nous, on dit "dans le cochon, tout est bon". Je suppose qu'au Maroc, on dit "dans l'arganier, y a rien à jeter"!
J'imaginais bien les chèvres manger les branches basses, mais je ne pensais pas qu'elles montaient si haut! ce sont de vraies chèvres alpines!
Bonsoir.

Alain-Marc 11/09/2006 22:19

Tu n'imaginerais pas jusqu'où elles montent,  sur des branches si hautes et si fines qu'on se demande comment elles font !
Si je fais des photos significatives je les mettrai en ligne au retour c'est parfois incroyable ...

cocole 10/09/2006 11:52

trés jolie aquarelle , petite merveille de précision!désormais je connais un peu mieux cet arbre, les bergers sauront -ils faire en sorte de le protéger pour le conserver??

Alain-Marc 11/09/2006 22:16

Je pense que ce n'est pas leur priorité qui est de survivre et d'augmenter le plus possible leurs revenus ... Eux pensent que les ressources naturelles sont inépuisables et que l'arganier n'est pas en danger ... Il est très difficile de changer les mentalités à ce sujet . On en reparlera au retour du stage d'octobre "Aventures en Pays Berbère" car on va traverser sur plusieurs axes cette région exceptionnelle et on verra davantage où en sont les choses ...