La rivière du temps … - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 16:16

Je suis effaré du temps qui passe avec une impression de ne rien faire, de ne pas avancer !

Je ne sais si vous ressentez la même chose, mais janvier est déjà terminé et j’ai l’impression que je n’ai même pas eu le temps de savourer l’année entière qui vient de passer .

Peut-être le temps s’écoule-t-il différemment pour moi ?

D’habitude les regards en arrière, quand on fixe l’avenir, sont déjà terminés : la page est tournée, il faut écrire sur celle qui vient d’arriver .

Mais c’est avec la même encre de vie, je crois, que sur ce premier jour de février je pose les mots de ce constat : le temps passe trop vite pour moi, … et peut-être pour vous aussi .

Alors peu importe si je suis à contre-courant de vouloir regarder le passé pour construire dessus ce que sera l’avenir …

Je voudrais une fenêtre faite avec cet écran d’ordinateur, qui laisse entrer des bouffées d’enthousiasme et peut-être d’euphorie .

L’euphorie est une denrée rare par les temps qui courent .

Une fenêtre que vous pourriez ouvrir aussi .

Qui vous permette de vous projeter dans ces limites du possible que j’essaie tous les jours de repousser .

Alors le prochain article, (celui que je prépare depuis des mois déjà), j’aimerais qu’il préfigure ce que pourrait devenir ce journal un jour .

Oui, certainement je suis à contre-courant : aujourd’hui tout va très vite, il faut «consommer», passer à autre chose, s’étourdir à la folie .

Je ne publie pas d’article tous les jours .

Je mets même des semaines pour en réaliser certains, ou les finaliser . En fait, il sont le contraire de courts, mais je souhaite qu’on puisse y revenir souvent comme si le seul fait de s’y retrouver vous nourrisse toujours .

Plus qu’un lieu de communication : un véritable territoire d’échange et d’interactivité, un carrefour pour la pensée, mais aussi un lieu d’archives de vie pour que ne meure jamais ce qui a pu exister, qui était beau et qui petit à petit s’efface inéluctablement de votre mémoire …

Cette autre forme de réalité qui se distinguerait au milieu du hourvari d’Internet parce qu’elle pourrait vous servir (même si c’est à travers mes initiatives où je fais vraiment seul et - sans moyens - pratiquement tout ce que je fais) avec des moments de vie accessible à tous, mais simples, vrais, sans artifices, comme des bribes de bonheur arrachées au temps qui passe et nous efface …

C’est un peu ce que j’essaie déjà de réaliser dans ma quête permanente de nouvelles idées (comme par exemple la plus récente, des «équipières - équipiers aquarelle») .

- Alors peut-être arriverons-nous ensemble à endiguer un peu mieux cette rivière du temps qui nous surprend toujours quand nous la voyons passer ?

Dans les flamboiements de la destinée, la rivière du temps s’écoule sans que nous la voyons passer . Lorsque nous en percevons la réalité, elle a déjà emporté loin de nous les plus secrets paysages des moments forts de notre vie … («La rivière du temps», Aquarelle Alain MARC)

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans En rhétorique ...
commenter cet article

commentaires

CatherineD 12/02/2010 22:42


quand on est enfant, on trouve le temps long...avant d'être grand
et là, ça se complique !


Alain-Marc 12/02/2010 22:54


... Oui, il y a un moment où ça se complique même sérieusement !
Amitiés, à +,
Alain MARC


archimbaud 12/02/2010 20:00


tête en l'air je suis !...   voilà voilà, avec les paroles, pour ceux et celles à qui elles feraient du bien
bonne soirée, Marc & Co!


http://www.youtube.com/watch?v=AnIKInogs1Q&feature=player_embedded#   
          Libera - Time (2010 - Josh Madine & Ben Philipp)









Alain-Marc 12/02/2010 22:54


Ah, merci, là au moins, ça mérite le détour, MERCI !!!
Alain MARC


archimbaud 11/02/2010 23:58


Bonsoir à vous !!!  Juste pour le plaisir de faire rebondir la balle ... je reçois ce soir, en provenance de collines enneigées, une superbe vidéo intitulée Time
Des voix d'anges, mais surtout une perception du temps très apaisante, qui se rapproche de la notion que s'en font les hommes du désert. Un trait d'union entre instant et éternité...






Alain-Marc 12/02/2010 19:34


On aimerait bien la voir !
Cordialement,
Alain MARC


Bernard 10/02/2010 10:43



 je pense que la clef pour pas laisser le temps filer sans pouvoir le retenir c est de courrir avec lui ne jamais remettre a demain un bon moment, une aquarelle, ou échange entre amis c est
ma philosophie de vie ! Aimer les gens et la vie c est déjà un peu de temps volé a la morosité 



Alain-Marc 11/02/2010 22:59


Tu as bien raison !!!!
Amitiés,
Alain MARC


cocole 05/02/2010 09:03


le blog n'aide pas dans ce sentiment de fuite
le jour passé est passé et attend le lendemain
depuis que je poste moins souvent cette impression à diminué
heureusement ce n'est qu'un outil, il faut qu'il reste ainsi et ne devienne pas trop omniprésent, car il nuit à notre quotidien, le bouffe !!!!
d'ailleurs, je ferme et je file !!! lol, bise et bonne journée


Alain-Marc 05/02/2010 10:02


Tu as raison Cocole !
Tu as raison en cela que "tremplin" d'autre chose le blog va être vécu autrement, et que sa fonction "d'outil" au service de la pensée doit en même temps devenir "carburant de l'action" ! Ce que tu
fais fort bien de ton côté, et que je veux pour ma part transformer en véritable "échappatoire", en solutions multiples à nombre de nos questionnements, en alternatives diverses pouvant nous
permettre de franchir les barrages de l'isolement, du doute, et même pourquoi pas faire reculer certaines limites imposées par l'adversité .
Qui ne tente rien n'a rien, c'est aussi un peu ce qu'on peut dire avec un blog !
Grosses bises Cocole et bon week-end,
Alain MARC


Pierre-Marie 04/02/2010 16:13


C'est vrai que le temps file très vite je suis en retraite depuis bientôt 2 ans et au bout de 3 mois je me suis aperçu que j'étais imcapabe de me souvenir de
l'activité de mes journées . J'ai donc entrepris de rédiger chaque jour quelques lignes sur ma journée et ainsi essayer d'arrêter un peu cette fuite du temps en prenant le temps de me poser pour
rédiger ce petit journal . Tu dis qu'il faut ouvrir une fenêtre, mon blog s'intitule ''la fenêtre ouverte'' je n'écris pas non plus tous les jours mais le regard que je jette vers le passé me
projette vers le futur.....


Alain-Marc 04/02/2010 21:09


Je viens tout de suite voir ton blog Pierre-Marie !
Alain MARC


Marjory 04/02/2010 13:42



"Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
extrait du" lac" de Lamartine
ce poeme est une reference pour moi
oui le temps passe puis file et rien ne le retient et comme toi Alain je suis avide de ce temps je ne sais pas m'arreter !une boulimie de tout peinture musique !
et je suis tres consciente que rien ne se récupère mais qu'il faut profiter de chaque once !pour regarder admirer etre emue entendre toucher meme, toute chose ici bas: c'est un cadeau alors
recevons le comme un cadeau !avec humilité avec ivresse avec tendresse avec amour !
j'ai entendu ce poeme sur le lac du bourget !là meme ou Lamartine avait predu  sa Mie: beaucoup d'emotions dans la voix de la personne qui le disait !beaucoup d'emotions en moi
merci Alain d'avoir ouvert ce paragraphe !oh combien je te comprends !


Alain-Marc 04/02/2010 21:08


Merci Marjory, je te fais une grosse bise, nous sommes tous sensibles de la même façon devant la fuite éperdue du temps qui nous emporte aussi !
Alain MARC


ABC 04/02/2010 10:03


Merci d'exprimer "tout haut" ce que beaucoup pense tout bas, le flot nous emporte et il faut savoir se poser...
lundi ce texte sera sur mon blog, dans l'océan de nos jours sachons goûter chaque goûtte qui passe, chez toi elles sont d'amitié et c'est un bonheur de les partager :



L’océan de nos jours


Goutte-à-goutte vers toujours


Ruisseau de la vie


 


L’océan de nos jours


Espérance du lendemain


Longue randonnée


 


L’océan de nos jours


Embarcation légère


Étincelle d’amour


 


L’océan de nos jours


Simple compte à rebours


Unique destinée


 


L’océan de nos jours


Escale passagère


Parcours sans retour


 


ABC


 


Nous n'arrêterons pas le temps


Nous pouvons juste le vivre intansément...



Alain-Marc 04/02/2010 13:41


... Et l'enfermer un tout petit peu à travers quelques mots et quelques images qui témoigneront de notre vécu .
Merci à toi pour ce beau poème, je viens te dire sur ton blog un petit "bonjour",
Grosses bises et à Plus bien amicalement,
Alain MARC


Archimbaud Marie-Hélène 03/02/2010 23:35


Quelle merveille ! Entendre d'autres exprimer ce même phénomène souvent douloureux qui nous porte du matin au soir et nous dépose au seuil de la nuit en nous laissant tout rétréci de
frustration...
Certains se font des listes et rayent consciencieusement tout ce qu'ils sont parvenus à accomplir : ils ont l'impression concrète d'avoir avancé au moins dans certains domaines.
Moi je tournicote, virevolte, j'écoute des Christmas Carols en plein été et j'envoie parfois mes voeux à Pâques.
C'est vrai, pour apaiser cette sensation, je ne connais rien de mieux que de regarder de l'eau couler : ruisseau, rivière. A défaut, on peut se fondre dans le bruissement des feuilles d'arbres si
le vent veut bien venir s'y glisser.
Merci à vous tous, aquarellistes, qui nous offrez eau mouvante et feuillages frissonnants : vous savez déposer trois petits grains de sel sur les ailes du temps ... il ne s'arrête pas, c'est sûr,
mais il plane et nous entraine dans son sillage !  
Thanks again Marie-Hélène


Alain-Marc 04/02/2010 09:49


Merci pour ton très beau commentaire Marie-Hélène, je crois que je le citerai un jour quand je lui trouverai l'écrin d'un billet qui lui soit vraiment digne !
En attendant je suis "rassuré" de voir qu'il n'y a pas que moi qui réponds encore à Pâques aux voeux de nouvel an !
En tout cas derrière ce clin d'oeil à toutes celles et ceux qui sont comme nous, demeure le lien profond qui unit tous les êtres humains quand on met le doigt sur les valeurs primordiales de
l'existence, qui par-delà nos "différences", nous rapprochent tous au seuil des questionnements essentiels ...
Je t'adresse toutes mes amitiés Marie-Hélène,
Alain MARC


ROBERT Francoise 03/02/2010 23:12


Tu fais pourtant beaucoup Alain, et pas seulement pour toi. Rendez-vous est pris pour samedi 6 avec Bernard pour innover cette formidable idée des "équipiers aquarelle",
 Notion du temps chez les hommes du désert (Imourhar) :
"AU BOUT DE LA PATIENCE, IL Y A LE CIEL". Le temps, c'est la seule richesse des pauvres. Souvent, les gens disent qu'ils n'ont pas le temps, pour les Imourhar, ça veut dire qu'ils n'existent pas,
que l'homme pressé est un homme mort. On croit posséder le temps en le partialisant. Les gens vivent dans le futur et gâchent leur présent, qui est le seul moment qu'on possède vraiment.
Extrait du livre "SAGESSE DE L'HOMM BLEU" Amenokal ALHAVI, Editions PLON
A méditer.....


Alain-Marc 04/02/2010 09:41


Tout à fait vrai Françoise !
Ce qui m'épate toujours c'est que dès que je reviens en Afrique (et partout, pas seulement au Maroc où mes amis marocains me rappellent avec raison "Toi tu as la montre et nous on a le temps ...",
métaphore qui peut se lire à plusieur degrés,), je retrouve cette notion de vivre le temps différemment ! ... Alors qu'ici, non seulement je transgresse cet équilibre mais j'essaie de le
"contracter" en faisant mille choses à la fois . Alors c'est promis juré dès que la météo le permet travail en cours "fini" ou pas je vais reouvrir mon parapente auquel je n'ai pas touché depuis
longtemps pour mettre en prtaque cette si belle phrase "AU BOUT DE LA PATIENCE, IL Y A LE CIEL", jamais citation d'importance n'était tombée au bon moment !
Je te fais une grosse bise Françoise, profitez bien si tu vas rejoindre Bernard et Eveline, vous nous raconterez ?
Grosses bises françoise et à bientôt,
Alain MARC


Elizabeth 03/02/2010 21:49


Avec tout ce que tu entreprends, ça ne m'étonne pas que tu trouves que ça passe trop vite! Moi-même, qui ne fais pas le centième de ce que tu fais et qui prends le temps de faire des pauses (pour
moi, le temps passé devant tes articles fait partie des pauses agréables et réconfortantes), j'ai été aussi surprise d'être déjà en février. j'espère que nos commentaires te montreront que ce
temps passé n'a pas été inutile. bises


Alain-Marc 04/02/2010 09:30


Un grand merci Elizabeth !
Vous verrez donc, sans doute demain (je vous finalise tout cela pour le week-end) que tout en essayant de faire (bien) le maximum de choses dans le moins de temps possible, j'essaie aussi d'en
faire un grand nombre en même temps !
C'est pour cela que lorsque j'ai publié cet article j'étais étonné de n'avoir pas le moindre commentaire jusqu'à ce que je m'aperçoive que l'article était publié avant que vous ayez eu le temps de
vous en apercevoir !
Grosses bises Elizabeth, à très bientôt,
Alain MARC


Marie Soleil 03/02/2010 21:17


Tu as raison le temps passe très vite et nous courons toujours après.
Nous pensions l'an 2000, que c'est beau de passer à travers les ans et nus sommes là 10 ans après sans savoir ce que nous avons raté, avons-nous pris le temps de regarder, d'aimer nos proches, pas
assez sans doute.
Je te souhaite une très bonne soirée.
Je prends le temps de te faire une bise et te dire combien j'apprécie tes articles.
Marie


Alain-Marc 04/02/2010 09:18


Merci, moi aussi Marie !
Je passe te dire un petit bonjour sur ton blog, je crois que je t'ai trouvé un bon plan pour faire un stage intéressant avec un vrai pro de la photo ...
Grosses bises,
Alain MARC


Claudie 03/02/2010 12:59


Ton article est vraiment très beau, très émouvant. Il réveille en nous l'écho de notre propre quête : donner du sens à notre vie qui fuit trop vite et aller chaque jour un peu plus vers l'essentiel
(comme en aquarelle!...) 
Il me semble mieux comprendre aujourd'hui qu'autrefois ceci: la vie c'est toujours "maintenant", enrichie et foisonnante de tous les "hier", joyeuse, confiante et accueillante vers tous les
"demain"...Une manière de déjouer le temps qui passe!
Bises
Claudie


Alain-Marc 03/02/2010 19:11


Oui, Claudie, je pense que tu as compris ce que je voulais dire ...
Je te fais une grosse bise, à bientôt, (le prochain article sera une expression de la "mise en pratique" de celui-ci ...)

Alain MARC


Dominique BAUMONT 03/02/2010 12:51


Oui cher Alain le temps passe et passe vite. L'afrique m'apprend a le faire se dérouler un peu moins vite en tout cas m'apprend à le vivre au rythme de leur temps. Très beau texte que le tien, joli
partage que tu nous offres, merci. Bonne journée à toi. Amitiés. Dominique


Alain-Marc 03/02/2010 18:17


Bonne soirée Dominique et merci pour ton passage, tu as raison l'Afrique est le continent où j'ai le mieux aimé voir le temps passer, car il s'y écoule différemment . J'en aurais bien besoin
surtout en ce moment !
En attendant de me poser, je t'adresse toutes mes amitiés,

Alain MARC


micheline vaudenay 03/02/2010 12:04


bonjour Marc. Rassures-toi (mais je me demande si cela est si rassurant que cela) le temps passe très très vite pour tout le monde. Cette année sera l'entrée, pour moi, dans les "septuagénaires".
Alors tu vois, la pédale d'accélérateur me semble toujours bloquée à fond en ce moment. Mais nos peintures sont là pour arrêter le temps, justement, pour se rappeler un moment, une émotion, une
rencontre. Se souvenir n'est pas nostalgique, c'est s'apercevoir que notre vie, finalement, est toujours bien remplie. Enfin j'espère ! Vivement fin juin que je fasse ta connaissance dans le Jura.
Pour un peu j'aimerai que le temps aille un peu vite et que j'y sois maintenant !!! Je rigole ! Laissons le temps au temps et goutons en chaque seconde.
bisous, Micheline


Alain-Marc 03/02/2010 18:15


Cela c'est le bonheur d'attendre, je crois qu'il est encore meilleur avec l'âge ...
Moi aussi je serai très heureux de faire ta connaissance et celle des nouveaux et nouvelles venu s (es) dans mes stages cette année . C'est une grande chance finalement de pouvoir construire tous
ensemble des sortes de passerelles qui essaient d'enjamber le temps qui passe pour traverser vers la beauté ...
Amitiés Micheline, à bientôt,
Alain MARC


martine, la pelerine 03/02/2010 11:47


Je te l'ai déjà dit, mais le répète encore... ce n'est sans doute pas un hasard si j'ai tant apprécié ton enseignement au cours de ce fameux stage dans le Gers et que je me réjouis d'avance de ce
que sera le prochain au Viet-Nam... Ce n'est pas un hasard parce que derrière le peintre prêt à donner même l'essence de son inspiration, il y a un homme sensible tout aussi prêt à nous donner ces
éclats de vie qu'il a su cueillir dans les paysages, dans les émotions, dans le temps qui passe...
T'avoir rencontré fait aussi partie des belles choses du temps passé Alain...
Bises affectueuses,
Martine


Alain-Marc 03/02/2010 18:07


Merci Martine, en tout cas je continuerai tant que je vivrai ...
En attendant on avance tous sur le même navire, même si certains ont parfois tendance à l'oublier . La vie est ce qu'elle est, mais c'est à nous la rendre plus vraie en franchissant ses tumultes
sans qu'ils nous énéantissent pour pouvoir aider les autres à passer .
Grosses bises, Martine, à +,
Alain MARC


Jackie 03/02/2010 10:45


Que ce que tu dis est juste !!! Si tu as quelques minutes, passe sur mon blog l'article du jour correspond bien au tien.Bises
Jackie


Alain-Marc 03/02/2010 18:03


Effectivement !
Il n'y a pas de coïncidences selon mon point de vue même si tout le monde un jour où l'autre se demande ce qu'il a fait de sa vie ...
Grosses bises et à +, Jackie,

Alain MARc


Odette 03/02/2010 10:42


Que c'est beau! toujours du nouveau ! C'est du feu, de la fougue , de l'enthousiasme...Merci Alain, c'est du punch que je reçois. Bises.


Alain-Marc 03/02/2010 17:34


J'espère que cela te fera du bien Odette, te donnera du moral, des vitamines aussi !
... Te souviens-tu des formidables moments que nous avons passés quand il y a déjà bien longtemps nous partions toute notre petite équipe pour notre premier carnet de voyage en Andalousie ? 
... Le bus loué, le chauffeur qui s'était essayé à l'aquarelle, les séances dans les "hauts-lieux" : l'Alhambra à Grenade, la mosquée de Cordoue, le petite auberge les pieds dans la Méditerranée à
La Isleta qui accueillait avec nous ses premiers "touristes" dans ce petit port perdu où personne ne venait jamais, nos arrêts dans les villages blancs (mon Dieu que tout cela a bien changé ...) où
nous attendaient des tapas gastronomiques que nous n'oublirons jamais !
Quel bonnheur cela nous donnait ! ... Et quelle "pêche", quel enthousiasme il me fallait pour se lancer dans cette aventure alors que la mode des carnets n'existait même pas et que tout le monde me
disait (les "autres" je veux dire les septiques) : "Alain tu es fou d'avoir des idées pareilles, ça ne marchera jamais, fais comme les autres donne des cours chez toi et reste au fond de ton
atelier, ou alors pars tout seul dessiner les beautés du monde si tu en as envie !"
Un jour je "ressortirai" ces belles histoires, mais je suis tellement heureux que toi et les quelques autres stagiaires et amis (es) qui nous accompagnaient les aient vécues avec nous . Si on avait
su à ce moment-là qu'un jour l'aventure se continuerait à l'autre bout du monde, on n'y aurait pas cru . Mais le feu des belles choses, si la vie ne l'éteint pas, il brûle au fond de nos coeurs
toujours plus fort chaque jour quand c'est l'oxygène de l'amitié et l'ardeur du partage qui, de leur vivifiante brise le ravivent sans arrêt ...
Grosses bises Odette,

Alain MARC


claire 03/02/2010 10:33


je suis un peu comme toi, ces derniers temps me laissent une impression d'immobilité et de rien faire tres pesante... gestation on va dire alors! rires... j'espere que fevrier va nous sortir de
cette lourdeur grise et qu'on va ouvrir les fenetres pour aerer!
pour le reste je crois qu'on ne retient jamais rien... juste le parfum des choses et du bonheur. on ne peut que laisser couler la vie et lui rendre cette liberté que nous essayons de lui voler ne
serait ce qu'en s'assurant contre tout!!! c'est ça que j'aime dans les aquarelles... leur légereté! c'est presque une saveur ou une odeur une aquarelle..
c'est aussi un peu ce que tu dis.
contente d'etre abonnée à ton blog il s'y passe de belles choses  ( c'est curieux dailleurs car ton message vient juste d'apparaitre sur mon ordi or tu l'as ecrit il y a un moment non? ) 


Alain-Marc 03/02/2010 17:01


Dabord merci Claire pour ton commentaire !
Oui, je l'ai diffusé il y a un moment mais vous êtes nombreux à ne le voir qu'aujourd'hui, il y a eu comme un petit bug dans les délais ...
C'est pour cela que je croyais que tout le monde se fichait éperduement de ce que j'avais écrit !
Je me disais que c'était bizarre qu'il n'y ait que moi qui ressente ce que je ressens . Me voilà "rassuré" aujourd'hui, c'était juste une newsletter partie avec retard ...
Surveille bien le prochain article tu verras que du bonheur de l'instant, en plus de l'aquarelle elle-même on peut quand même parfois en sauver un peu . Et cela ça n'a pas de prix ! C'est la seule
chose qui puisse nous consoler un tout petit peu quand on a perdu ce qui en faisait la vie ...
Grosses bises Claire, à +,

Alain MARC


Petit Nuage 02/02/2010 15:49



Je vois très bien de l'eau qui coule dans ton aquarelle, il suffit juste d'y aller avec et non contre-courant!  Mais rassures-toi que le temps passe vite pour moi aussi!!!
Allez ... bon courage Alain et je t'envoie plein de bisous ensoleillés pour réchauffer Gages! 



Alain-Marc 02/02/2010 16:47


Merci beaucoup Petit Nuage de ton passage et de tes encouragements !
... Je croyais qu'on se fichait complètement de l'article que j'ai publié, qui annonce pourtant le suivant qui est encore plus important, et qu'il fallait que je laisse tomber tout ce que j'avais
mis en route pour faire évoluer ce blog (sachant que les articles sont liés, s'inscrive dans une démarche globale et non pas seulement de communication, et que si ce que j'écris on le "zappe" et
qu'on s'en fiche, on ne peut pas comprendre tout ce qui se passera ici dans l'avenir) !!!
Plein de grosses bises aussi de ma part Petit Nuage,
Alain MARC