Votre carte postale des plus beaux stages d’aquarelle de l’été ! (5ème partie) - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 10:29

Si je vous ai jusqu’à présent réservé des cartes postales des plus beaux stages passés de l’été, j’ai cette fois envie de vous projeter dans un stage à venir, le dernier de la saison (à l'automne on reprendra le cycle des carnets de voyages lointains), qui se déroulera bientôt à partir de l’un des plus agréables endroits de la côte méditerranéenne occidentale .

De Collioure à Cadaquès la Côte Vermeille et son prolongement catalan en Espagne vous attendent peut-être du 12 au 18 septembre prochain puisqu’il reste encore deux ou trois places dans ce stage carnet de voyage qui vous emmènera sur les traces des grands peintres du fauvisme, du cubisme, du surréalisme, de la création moderne et contemporaine dans des paysages rayonnants et lumineux éclairés par le bleu du ciel plongeant dans celui de la mer .

Eux ne s’y étaient pas trompés qui ont fait la réputation de ce petit coin de paradis à cheval sur la frontière franco-espagnole : Matisse, Derain pour Collioure, Salvador Dali, Marcel Duchamp pour Cadaquès, en ne citant que ceux-là parmi tant d’autres (Picasso par exemple) qui ouvrirent le chemin …

Quand la lumière tombe toute crue sur les intenses couleurs de Collioure toutes les autres sont exaltées dans une sorte d’éblouissement qui nous projette sans contexte dans la fulgurance des flamboiements fauvistes où les barques catalanes colorées et aux voiles latines qui peuplaient les criques incurvées peintes par Matisse et Derain ressurgissent au fond de nous dans l'éclat des couleurs et les vibrations de la lumière ….

Que ne vous dirai-je pas sur Collioure cité des peintres, que l’on contemplerait sans se lasser des décennies durant, que l’on peindrait une vie entière ?

- Qu’il n’est pas un seul instant où les couleurs et la lumière soient pareilles à l’instant d’avant . Que la séduction du vieux village de pêcheurs aux maisons roses, bleues, jaunes et orangées ne se dérobe jamais à qui parcourt ses rues ruisselantes de bougainvillées, de vignes, de chèvrefeuilles, de figuiers de barbarie et de glycines . Que c’est à une véritable fête des yeux et du cœur à laquelle vous êtes sans cesse conviés . Que le charme insolent des tons vifs et décalés qui posent sur vos palettes une autre approche de la beauté font de ce petit port adossé aux contreforts pyrénéens un passage obligé de l'artiste …  

Pochade rapidement esquissée en parcourant les rues qui plongent vers le bleu intense de la mer sous le soleil éclatant de Catalogne : ici point de contrainte à utiliser en graphisme le crayon aquarelle et à renforcer son éclat par l’aquarelle la plus vive … Vite, la lumière n’attend pas !

Citation : «Parvenu là-haut, on est au cœur du ciel. Il faut regarder en bas pour voir griller Collioure . Le grand feu de lumière s'abat sur la mer plate et les pierres dressées . Les maisons crépitent . Le bleu jaillit de l'eau et éclabousse les murs, les pavés, les barques rouges, les filets roux, les briques roses . Tout est mordu de bleu même le vermillon . La maison de Mucha est au foyer du miroir, et sa terrasse est le point d'incandescence . Et dans ce point de feu une étincelle noire : l'œil du peintre . Cet œil voit .»

Extrait de la préface de René Barjavel pour «Collioure de Willy Mucha» ouvrage rare consacré à une sélection des dessins de l’artiste dont vous pourrez avec ravissement découvrir la totalité du texte et certaines reproductions des dessins en cliquant ici . Allez-y, ne vous en privez pas, cet extrait est l’un des trésors que nous offre l’Internet …comme j’aurais voulu connaître le «Collioure» de Mucha !

Là, plus rapidement encore, j’avais traité au feutre délébile et taches libres d’aquarelle les barques catalanes devant le célèbre clocher à dôme rose de l'église Notre-Dame-des-Anges, juste derrière au bord de l'eau . C’est l’une des plus célèbres «cartes postales» du village que nous aborderons aussi pendant le stage en toute simplicité, sans complexe, juste pour le bonheur d’être là et de partager, juste pour le plaisir de peindre en toute liberté …

Plus haut dans les vignes en terrasses souvent battues par la tramontane nous attendent les effluves sauvages et parfumées du massif des Albères à la nature généreuse, rayonnante, aux ceps de vigne bien enracinés dans un sol que soleil, vent, pluie ou embruns balaient depuis des siècles sinon des millénaires, suspendu dans l’espace avec pour horizon la verticalité du bleu du ciel et de la mer réunis dans un même vertige d’azur .

Nous emprunterons la route des crêtes au milieu de vignobles abrupts et rocailleux, parmi chênes-lièges, oliviers, cyprès et aloès, avec des regards d’aigles qui se jouent des frontières, étroits chemins cisaillant la montagne vers le col de Banyuls ou du côté de Port-Vendres et de la tour Madeloc . Nous aurons peut-être la chance d’y entendre les rires et les chants des vendangeurs, emportés par l’ivresse du vent jusqu’au dessus de la mer …

Vignes et oliveraies s’étagent jusqu’au fort de Saint-Elme au dessus de Collioure : c’est un bonheur que d’y aller peindre en empruntant les chemins . C’est comme un pèlerinage en hommage aux femmes et aux hommes d’ici qui ont su par leur labeur faire du paysage d’autres écrins à la beauté .

Il faut parfois céder à la fulgurance de l’instant : saisir de quelques coups de pinceau sans dessin préalable, la beauté dépouillée de quelques chênes-lièges adossés à la mer, aux troncs rouge sang dont on vient de lever l'écorce et qui vibrent comme des hématites dans la végétation gorgée de soleil … Ne pas les oublier quand on les voit !  

Ce détail des vendanges dans les coteaux du Banyuls, nous avait réunis il y a plus de dix ans autour d’une sympathique équipe de vendangeurs .

En regardant mon aquarelle j’entends encore leurs rires et leurs chants, je retrouve le parfum du raisin mêlé à l’odeur de la rocaille, je revois des moments si précieux que je ne peux les décrire .

Ils ont peut-être disparus à tout jamais et c’est la magie du carnet de voyage que de réveiller dans ma mémoire des secrets si profonds qu’aucun autre support ne peut les restituer …

Vidéo : cette année-là justement, fut la dernière pendant plus d’une décennie où j’animais ce stage si enthousiasmant : aléas de la vie et chemins différents qui m’amenèrent ailleurs sans que j’oublie ni Collioure ni Cadaquès …

J’y reviens aujourd’hui avec vous pour y retrouver l’appel des couleurs et un nouveau bonheur indicible et intense semblable c’est certain, à celui que j’y avais déjà si pleinement connu .

À Cadaquès, c’est toujours la lumière de la Méditerranée qui nous attend, et là aussi la joie de se sentir ailleurs, plus loin, comme en Andalousie tant les maisons sont blanches avec leurs grilles de fer forgé fleuries de géraniums . On ne dirait pas que les côtes françaises sont si proches .

Matisse, Picasso, Marcel Duchamp sont également venus ici . Ils y ont côtoyé Salvador Dali qui avait choisi la petite crique de Port Lligat pour y vivre auprès de sa femme Gala .

Nous séjournerons juste à côté dans un petit hôtel les pieds dans l’eau qui regarde vers le large, plus oriental encore que Cadaquès le village le plus oriental d’Espagne, s’est dire si nous serons plus proches du soleil levant !

Dans la petite crique baignée de soleil contre-jour sur la maison de Salvador Dali (à gauche) et tout à côté, juste derrière les barques catalanes le petit hôtel (à droite) où nous séjournerons pendant la deuxième partie du stage : un coin de paradis les pieds dans l’eau, la tête à l’ombre des pins dans les senteurs de la garrigue …

J’ai fait cette photo lors des derniers repérages à Pentecôte : la plage était déserte et l’eau était si bleue qu’on se serait crus bien loin de là sur quelque rivage des Caraïbes !

Si je dis que pour moi Cadaquès est le village Andalou le plus au nord d’Espagne, ce n’est pas seulement à cause de ses maisons blanches et de ses rues aux fenêtres grillagées ombragées de bougainvillées : c’est aussi parce que plane ici l’esprit de Federico Garcia Lorca poète du cante jondo, poète des gitans, qui y fut invité par Salvador Dali .

Je ne peux donc évoquer Cadaquès sans évoquer Federico, même si son passage y fut très bref : c’est en voyant les maisons du petit port auréolées d’or et de pourpre dans la lumières du soir lorsque décline le soleil, que je pense le plus à lui en entendant au fond de moi remonter cette bouleversante «solea» de flamenco (cliquez sur le lien, elle est très belle, empruntée au site flamencoweb, chantée par la Niña de los Peines, accompagnée par Niño Ricardo en 1927 deux ans seulement après le passage de Federico chez Salvador Dali à Cadaquès) .

Cette musique, ce chant déchirant, même si sa véritable place est indissociable de Grenade dans cette vision nocturne quasiment magique du Sacromonte au crépuscule, hante aussi pour moi l’atmosphère du petit port catalan, pour toujours liée à quelque émotion poignante que je ne saurai dire mais que je retrouve toujours à présent dans la révélation troublante et romantique de Cadaquès lorsque tombe le soir …

C’est pour cela que les deux, (Grenade et Cadaquès), par delà l’espace qui les sépare me paraissent liées dans un mystère émouvant et profond évoquant la beauté et à la fragilité des plus beaux sentiments de la vie . Un mystère en quête duquel nous serons fin avril 2011 sur la Route du Califat, lorsque le printemps éclate de mille feux dans les splendeurs de Grenade

Au fond ce sont les sauvages rochers de Cap de Creus, l’un des plus beaux endroits de la Costa Brava où nous irons peindre également : c’est la seule réserve naturelle d’Espagne qui couvre la mer et la terre en même temps et compose le plus grand secteur inhabité d'Espagne méditerranéenne !

«Crique sauvage au Cap de Creus», aquarelle : - Matisse est-il venu jusqu’ici ? Il aurait pu avec Derain y réinventer aussi bien le fauvisme tant les couleurs vous sautent aux yeux et vous racontent combien la nature nous a devancés dans la hardiesse de ses choix colorés !

Étrange hasard des choses de la vie (et de la mort…) qui unit encore Collioure à Cadaquès : le célèbre poète Espagnol Antonio Machado repose dans le cimetière de Collioure !

Il n'aura écrit qu'un seul vers à Collioure, mais qui vaut un poème en résumant une vie :  “… estos dias azules, y el sol de la infancia”, ce qui veut dire : "... ces jours bleus et le soleil de l'enfance" .

Hors, qui aime Garcia Lorca aime certainement aussi Machado, et de même qui aime Collioure aimera aussi Cadaquès …

Je vous donne rendez-vous à Collioure le 12 septembre prochain si ce stage vous tente (nous irons à Cadaquès le 15) : vous y découvrirez la lumière, les couleurs et l'atmosphère de lieux magiques dans des sites miraculeusement préservés, et vous partagerez avec moi le bonheur «d’être fauves» dans une sorte de renaissance du regard bercée par les clapots de la Méditerranée ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie Soleil 29/08/2010 17:29



Tu as raison "internet" est un outil formidable qui permet d'échanger rapidement avec ses amis.


Parfois envahissant mais tellement impressionnant de découvrir des nouveautés, des régions, des dessins que l'on aurait pas imaginer.


Bonne fin de journée.


Bises.


Marie


 



Alain-Marc 30/08/2010 13:10



Merci Marie et bonne semaine à toi !


AM



eva 28/08/2010 17:24



J'ai bien reçu ta news' de rentrée (ou plus exactement, de "vacances de rentrée") - il n'y a que des passionnés comme toi pour trouver une pareille formule aussi paradoxale -


Merci pour les mots, les propositions de stages de dernière minute, et surtout, merci pour la carte postale et la très belle aquarelle de ton ami Pierre Nava.


Je vois que tu n'es ni à court d'idées, ni à court de projets et je m'en réjouis pour toi et pour tous ceux qui t'entourent... C'est toujours un vrai plaisir et une grande chance de vivre auprès
de gens aussi enthousiastes que toi, et j'envie un peu ton entourage et tes amis. L'enthousiasme est contagieux, chacun le sait... et parfois on aimerait trouver (pas trop loin) une source qui
supplée un peu celle qui menace de se tarir en soi-même...


A bientôt Alain, et bonnes vacances de rentrée donc !


 



Alain-Marc 28/08/2010 21:27



Merci Eva, ton commentaire me fait très plaisir !


Ma devise a toujours été : transformer les difficultés ou les échecs en réussite lorsque le chemin n'est pas bordé que de fleurs ... On y parvient plus ou moins bien, mais bon si on essaye c'est
déjà au moins cela de gagné pour ne pas se laisser broyer par les difficultés de la vie ! Ensuite, à la grâce de Dieu .


Tu es de mes amis (es) toi aussi même si on se connait fort peu, je te dis "à bientôt", passe un très bon week-end,


AM



jean françois 25/08/2010 17:30



Vraiment tres beau ! j'aime lesaquarelles "en eau" plus que trop seches . vous en avez de superbes .


bien à vous


jean françois 



Alain-Marc 25/08/2010 23:29



Merci Jean-François,


Même pour du travail très rapide je préfère le rapport à l'eau dans ce que je fais, je pense que c'est la base de l'aquarelle, vous avez raison ...


Cordialement et à +,


AM



christine 24/08/2010 14:46



Le déroulement des commentaires est difficile à suivre. Je viens de recevoir une alerte en réponse et il n'y a pas de réponse.  Difficile le suivi.


Cordialement à tous



Alain-Marc 24/08/2010 15:32



Bizarre Christine !


... Faut dire que la plateforme OB a parfois des bugs que je suis bien incapable d'expliquer autant que de résoudre !


Amitiés, à bientôt,


AM



martine, la pèlerine 24/08/2010 14:04



Si tu savais combien j'aimerais me rendre avec toi à Cadaquès !!! J'y ai vécu de belles et nombreuses journées pendant plusieurs années lorsque je pratiquais intensément la plongée
sous-marine...


J'y ai vécu aussi une merveilleuse rencontre... que je raconte ici http://www.campostellae.com/article-3686076.html 


... alors c'est un vrai regret que de ne pouvoir t'accompagner sur ce stage, particulièrement celui-ci ! bises



Alain-Marc 24/08/2010 15:24



C'est une très très belle histoire que tu nous racontes là Martine, un hommage à ta beauté aussi, et un beau, un merveilleux souvenir qui embellit ta vie !


Je te remercie de nous le faire partager, et crois bien que lorsque nous irons peindre près de la barque à l'arbre et sur les galets des environs je penserai bien à toi et à lui, il est certain
que si tu avais posée pour lui tu l'aurais inspiré pour quelques chefs-d'oeuvres de plus ... C'est déjà un grand privilège qu'il te l'ait proposé !


Je te dis "à+" bien amicalement,


AM



Christine 23/08/2010 11:25



Bonjour AM


 


Je "remonte" aujourd'hui, beaucoup de travail en perspective. Mon projet s'étoffe bien et il me faudra d'autres éléments pour prospecter. Cette région est très riche dans tous les domaines et
pourtant elle est un peu abandonnée au profit des "côtes". Dur de voir uniquement des anglais s'occuper du patrimoine et de la culture à la place des français. Je te ferai parvenir quelquechose
de très "intense" dans les idées. A partir de cela il me faudra un carnet d'adresses. Pour le moment je suis bien "située" car je "n'appartiens" à personne localement, je veux dire aucun village
avec ce que cela entraîne toujours...souvent des dépendances relationnelles de toutes sortes. Ce que je veux éviter absolument. Je voudrais travailler avec tout le monde pour tout le monde.


ça serait sympa vu mon boulot, que tu ne me laisses pas tomber. Je ne bénéficie pas de "regard extérieur" vois tu . Je pense que mon projet peut t'interesser car il pourrait déborder sur d'autres
arts et une partie gastronomique typiquement régionale.


Je te dirai tout cela dès mon retour. Je passerai par mon autre adresse électronique. C'est un projet culturel, pouvant recréer du tissus social, ouvert à TOUS et à but lucratif par necessité. Il
ne s'agit pas d'une affaire commerciale.


Voilà, je te remercie de bien vouloir m'aider car tu es la personne qu'il me faut vraiment et tu peux y trouver un certain enrichissement.


Amicalement,



Alain-Marc 24/08/2010 15:07



Alors, c'est quoi ton projet ? ... Peut-être que je ne peux t'être d'un grand secours ?


Mais au moins je te dirai ce que j'en pense, promis !


alors à +,


AM



Elizabeth 22/08/2010 16:36



Merci, Alain, pour toutes ces cartes postales, même si on les lit toutes en même temps comme celles que l'on retrouve dans la boîte aux lettres, au retour des vacances! Je vois que le temps du
Jura n'a pas été tellement plus clément que l'an passé, peut-être un peu moins froid? Brrr...


Je n'ai pas trouvé de coéquipier dans ma région, mais je me suis quand même lancée sur le motif, pendant les vacances, juste pour quelques croquis et cartes postales; ça m'a fait bien plaisir, et
même si elles sont un peu simplistes, les gens qui ont reçu mes cartes avaient l'air contents. Merci aussi, Alain, de me motiver par le biais de ton blog. J'espère que tu penseras à
moi, la semaine prochaine, pour me soutenir, car je me suis inscrite aux "Peintres dans la rue", la semaine prochaine, chez ma fille, à Mont l'étroit (54)! Je sais bien que tu auras d'autres
chats à fouetter, mais, moi, je penserai à toi pour m' encourager!


Bises


 



Alain-Marc 22/08/2010 18:04



Eh bien je t'encourage tout de suite, et en plus je penserai bien à toi !


C'est bien de se lancer, ça fait progresser c'est sur !


En attendant + je t'envoie toutes mes amitiés,


AM



Christine 22/08/2010 11:26



Merci AM pour ton soutien. Dans un projet, il y a beaucoup de choses que l'on ne perçoit pas soi même. On a le nez sur le projet et on ne prend pas assez de recul et puis toute idée
complémentaire est toujours bienvenue.


 


"coïncidence évoluée" ça me fait rire ! disons qu'il s'agit de "construction" surtout. Il y a les bases mais après il faut construire. (comme le projet ....lol)


Amicalement



Alain-Marc 22/08/2010 14:31



Tu as raison ...


Et quand je dis "coîncidence évoluée", c'est pour le pas employer d'autres mots qui choqueraient les trop "matérialistes" !


amitiés à +,


AM



eva baila 21/08/2010 20:26



Je ne connais pas encore Collioure, mais j'ai vu Grenade et Cadaquès que tu dis liés mystérieusement. J'adore Federico qui est intraduisible et unique. Unique vraiment. J'ai vu dans l'article en
lien sur Machado, mention faite du poète Ruben Dario dont je connais un seul texte, (mais quel texte !) et chanté par Paco Ibañez que j'aime (un poème qui chante la Jeunesse, la Jeunesse chantée
aux marches de la Vieillesse, un grand texte). Voilà, la lecture de ton post et des différents liens que tu y as placé furent un grand moment de plaisir et d'enrichissement.  Je te
salue Alain, et t'envoie mes amitiés. eva. 



Alain-Marc 21/08/2010 22:22



Toutes mes amitiés à toi aussi Eva, ... nous sommes de la même "famille" !


Bon dimanche, à +,


AM



pierre 21/08/2010 18:50



Bonjour Alain,


"Voyageur ! il n'y a pas de chemins, Rien que des sillages sur la mer" ce vers d'Antonio MACHADO (que je découvre grâce à Toi) est un condensé de notre vie. J'aime ce poème que je vais apprendre
par coeur ...(pour ma mémoire). Tout est magnifique dans cet article et me donne envie de repartir...


A bientôt - Amitiés - Maryse


 



Alain-Marc 21/08/2010 22:18



Tu vois Maryse je suis heureux parce que tu découvres à travers Antonio Machado l'un des plus grands poètes du vingtième siècle et que ce poète comme bien d'autres nous apporte par ses écrits
plus de plénitude de la vie ... Je ne serai jamais assez reconnaissant à ma première prof d'espagnol, en 5ème de m'avoir tant fait aimer Antonio Matchado .


Grosses bises Maryse, à +,


AM



Jackie 21/08/2010 17:49



Je suis particulièrement  touchée par les couleurs... Magnifique ... Quel bonheur ce doit être de peindre dLà... Merci Alain pour ton article toujours aussi intéressant, aussi riche.


Bises


Jackie



Alain-Marc 21/08/2010 22:05



Merci à toi Jackie, c'est vrai que ces coins-là sont magnifiques, et pour les articles j'essaie de mettre en place des liens qui soient les plus intéressants et les plus riches possibles ... Cela
se traduit par des parutions d'articles moins fréquentes mais je tiens au moins à ce qu'ils vaillent vraiment la peine d'être lus et si possible ...relus, car on peut découvrir des choses
invisibles à la première lors de la deuxième relecture .


C'est vrai que c'est tout à fait contraire à l'esprit du temps où tout doit se passer dans l'immédiateté ...


Grosses bises, à +,


AM



Christine 21/08/2010 15:38



Bonjour A.M.


 


Je rentre de vacances probablement demain ou après demain. Je fouillerai ton  blog beaucoup plus,  lors de mon retour.


A.M. je désirerais te demander quelques conseils pour un projet qui me tient à coeur et peut être pourrais je le mettre en place à la fin de l'année ou début de l'année prochaine. Ton aide me
serait précieuse car pour le moment je récolte données et adresses et après je devrais réfléchir et construire ce projet pour qu'il soit viable. Il n'y a pas vraiment d'antécédents en ce demaine
et c'est un peu atypique, mais rentre bien dans ton état d'esprit (que je connais un peu par tes écrits).


Donc je t'en parlerai plus longuement mais sur ta messagerie.


J'esaierais de prendre connaissance de ta réponse (si tu peux biens$ur) sur le coin net du café avant de repartir sur la Picardie.


Amicalement à toi et bon courage pour tes projets et sincèrement à tout le monde.


Christine



Alain-Marc 21/08/2010 17:46



Merci Christine,


D'abord passe une bonne fin de vacances, ensuite n'hésite pas à m'écrire en perso pour ton projet je te dirai ce que j'en pense, étant moi-même avec 1000 projets dont plusieurs sous le coude pour
le web (mais seul pas facile de tout faire, heureusement pour les "équipiers" j'ai maintenant de l'aide : merci aux amis(es) qui ont pris le relève, alors je te comprends !) ...


à bientôt Christine, bien amicalement,


AM



Dominique BAUMONT 21/08/2010 13:03



Je viens de lire et de regarder attentivement ton superbe et long post Alain. Je garde un souvenir éblouissant de plusieurs étés de jeunesse passé à Argelès et dans cette région. Souvenir ému
également mais lié sans doute à un ancien amour  de jeunesse. Merci pour ce beau partage. Amitiés à toi et bon WE. Dominique



Alain-Marc 21/08/2010 14:38



Bon week-end et merci de ton passage Dominique,


Si nous avons un jour l'occasion de nous rencontrer et de parler, d'échanger, tu serais peut-être étonné du nombre de points communs que nous pourrions ensemble réunir ! ... Le hasard est ainsi
fait que je ne crois plus au hasard mais aux "coïncidences évoluées" . Peut-être un jour reparlerai-je de cela .


En attendant tu as lu mon post avant que j'ai eu le temps de corriger les fautes (je l'ai envoyé trop vite) et surtout que j'ai eu le temps d'y établir les liens si importants dans le cadre de
cet article (particulièrement pour les derniers paragraphes) .


Si tu as 5 mn refais-y un tour tu me diras si mes évocations par liens interposés ne te touchent pas plus encore ?


Amitiés, à bientôt,


AM