Spéléologie : adorables pyrrhocorax ! (suite) - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

/ / /

Spéléologie : adorables pyrrhocorax ! (suite)

 

Voici la fin des pages de ce 16 décembre 2006 extraite de mon carnet de l’Aven Noir :

«16 h 15 : comme nous le faisons le plus souvent possible pour ne pas déranger les craves, nous sortons de l’Aven en plein jour, au moment où la colonie est occupée à chercher sa nourriture (petits invertébrés terrestres, insectes et larves, et parfois en cette saison graines et baies) sur les terrasses, les landes et garrigues des environs .

Jean-Louis et Josiane sont venus nous rejoindre à la sortie du gouffre pour nous prêter main forte : nous devons poursuivre notre parcours souterrain par une prospection de surface, en quête d’avens et fissures secondaires pouvant communiquer avec les réseaux de l’Aven Noir .

Le vent d’autan bien que faible s’est relevé, apportant des bouffées odorantes de buis, montant des fruticées .

À 16 h 45 nous sommes en bas des gorges du Trévezel et engageons la montée vers le parking où nous attendent les voitures, car nous avons décidé de contourner la pente pour effectuer notre recherche, afin de ne pas troubler davantage la faune locale qui même si nous ne la voyons pas, doit depuis longtemps nous avoir repérés .

C’est à ce moment-là que j’entends le cri joyeux des craves .

craves-en-vol.JPG

L’avant-garde de la petite colonie de craves à bec rouge s’est lancée dans une vertigineuse et acrobatique plongée … (Photo Alain MARC)

Ils étaient perchés en haut de l’éperon du Carla, sur la plus haute falaise en rive gauche du ravin de Long-Bédel . De cet observatoire privilégié ils dominaient tout le ravin et l’entrée de l’aven située juste à côté . Ils ont vu que nous n’étions plus à proximité de leur habitat, et, à la suite de l’oiseau dominant qui a donné le signal, ils plongent tous dans le vide en un ballet vertigineux extrêmement gracieux, en battant vigoureusement des ailes pour accélérer leur chute, et soudain se redressent face au vent en faisant pivoter leur queue, ailes déployées dont on voit les rémiges primaires largement écartées . Ils entament alors dans l’ascendance de pente une spectaculaire et tourbillonnante remontée jusqu’au dessus de l’entrée de l’Aven Noir, se déportant sur le côté de virage serré en virage serré, puis, après un extraordinaire et acrobatique looping au ras des falaises dolomitiques, ils piquent ailes resserrées tous ensemble vers la pente, pour disparaître en moins de trois secondes dans le puits du gouffre que nous ne pouvons percevoir d’ici . On dirait qu’ils se sont évanouis dans les éboulis broussailleux par un incroyable tour de magie . Je suis ébahi par autant de virtuosité, et reste longtemps les yeux rivés sur ce point du Causse Noir où ils ont disparus, leurs gracieuses et agiles acrobaties imprimées dans ma mémoire comme la plus légère des images rémanentes … »

vol-des-craves.JPG

Relevé du vol des craves à bec rouge sur le carnet de l’Aven Noir, ce 16 décembre 2006 à 17 h (Croquis Alain MARC)  

Un dernier enregistrement sonore : celui de ces craves joyeux virevoltant dans les courants aériens … (Enregistrement Alain MARC)

À présent l’Aven Noir est lugubre, triste et silencieux . Espérons de tout cœur que nous connaîtrons la raison de l’hécatombe qui a dispersé leur colonie sur les éboulis stalagmitiques de la grande salle d’entrée .

Je vous ferai part des nouvelles concernant ce mystère au fur et à mesure des informations qui me parviendront, car ce n’est pas seulement parce que nous avions appris à aimer ces oiseaux attachants que nous sommes touchés, mais surtout parce que leur espèce en voie de disparition très rapide est particulièrement vulnérable .

Parmi les plus lourdes menaces qui pèsent sur eux, viennent en priorité la régression de leur nourriture : la modernisation de l’élevage dans les Grands Causses entraîne une régression de leur zone d’alimentation liée au déclin du pastoralisme traditionnel (il y a de moins en moins de pastoralisme de parcours), ce qui entraîne une modification des pâturages où les insectes accompagnant les troupeaux et dont-ils se nourrissaient, finissent par se raréfier considérablement .

Alors espérons que quelques couples de craves sont rescapés de l’hécatombe de l’Aven Noir et qu’on les verra dans nos prochaines descente au fond du gouffre reprendre possession de la territoire de prédilection …

Partager cette page

Repost 0
Published by