Stage aquarelle et carnet de voyage, dans les Gorges du Tarn . - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

/ / /

Stage aquarelle et carnet de voyage, dans les Gorges du Tarn .

Un nouveau stage passionnant vient également de se terminer, c’est celui des Grands Causses et Gorges du Tarn, qui a réuni des participants (tes) venus (es) des quatre coins de l’Hexagone .

Le village que j’avais choisi comme « camp de base » de nos périples picturaux est aussi l’un des plus beaux de France, puisqu’il s’agit de Sainte-Enimie, idéalement bien situé au cœur des gorges …

J’avais inauguré ce type de stage il y a 12 ans à partir d’un autre village situé bien plus bas sur le cours du Tarn et en avais gardé une réelle nostalgie car ce fut une belle réussite, mais les circonstances ne m’avaient pas permis de le renouveler plus tôt pour des raisons logistiques surtout, par exemple pour n’avoir pas trouvé de lieu d’accueil parfaitement adapté à mes groupes de stagiaires .

C’était il y a une douzaine d’années l’un des temps forts de la première version de ce stage : la descente picturale du Tarn en barques, accompagnés par les bateliers de la Malène au premiers rayons du soleil . La batellerie sur le Tarn est une tradition ancestrale remontant à l’époque où nulle route ne longeait le fond des gorges, où les ponts n’existaient pas, et où il n’y avait que les barques pour se déplacer d’un village à l’autre .

Ce jour-là nous avions loué plusieurs barques et les services de leur batelier respectif . Il y eut de superbes aquarelles et croquis à la clé, et des souvenirs inoubliables pour tous …

Les bateliers, qui ont survécu à l’aménagement des gorges pour le trafic routier existent toujours grâce au tourisme et leur « commerce » est même florissant, ils vous accompagnent en toute sécurité dans des endroits superbes auxquels on ne peut accéder qu’avec ce mode de locomotion (par exemple au fond des détroits) …

Séance d’aquarelle face au hameau de Hauterives où l’on n’accède toujours qu’en barque (ou après presque 2 h de marche à pied en suivant la rive gauche du Tarn) … Un hameau authentique où ne vivent que quelques familles ravitaillées par un câble transbordeur traversant la vallée depuis la route départementale . Elles ont l‘électricité depuis quelques temps mais pas encore l‘eau potable .

Voici l’une des belles maisons de Hauterive, l’un des sujets " patrimoine architectural " de nos croquis et peintures . Ces maisons caussenardes sont de petites merveilles d’architecture et d’ingéniosité car tout y est fait pour conserver la fraîcheur en été, la chaleur en hiver, et les toitures de lauzes calcaires sont conçues pour récupérer l’eau et la diriger vers la citerne, car c’est ici un bien extrêmement précieux .

Cette année il faisait très chaud cette semaine-là . Les cigales chantaient jusqu’au bord de l’eau . Nous avions décidé de traduire l'étonnante diversité picturale et la beauté sauvage du patrimoine naturel et humain empreint des espaces grandioses des canyons et des Grands Causses qui font tout le caractère de cette région . La canicule qui sévissait sur la France nous a souvent poussés à faire comme les cigales : nous rapprocher des galets du Tarn . Nous y trouvions ombrage et un semblant de fraîcheur, sans compter l’eau à profusion pour nos aquarelles !

Saisir les grandes falaises colorées et les reflets du ciel sur la rivière au fond du canyon, ou le soleil sur les stipes au vent du causse faisait partie des joies de ce nouveau stage .

Au sein de parcours pittoresques traversant des chaos rocheux aux formes étranges, des gorges légendaires (nous sommes aussi descendus au fond de celles de la Jonte), des petits villages au charme secret, nous avons réalisé quelques-unes des plus belles excursions picturales du Parc Naturel des Cévennes et Grands Causses .

Pour beaucoup c’était une véritable découverte, et pour moi un réel bonheur que d’emmener tous mes amis (es) aquarellistes à la rencontre de sites dont certains très peu connus sont carrément ignorés des touristes . Et puis, avec la complicité de mon amie Elizabeth (qui travaille pour le Parc National des Cévennes et qui connaît très bien elle aussi la région), nous avons accédé à des lieux rares où peindre est un privilège, que dis-je, un véritable bonheur !

Par exemple à cette chapelle troglodytique . Elle est totalement bâtie sous la roche, et même si elle est connue de pas mal de monde, nombreux sont ceux qui ignorent qu’elle cache l’entrée d’un grotte étonnante et d’un ancien moulin à eau alimenté par l’exsurgence s'écoulant de la cavité . Mais « top secret » : vous ne pourrez jamais les visiter car le propriétaire des lieux en a fermé l’entrée par une porte métallique fort bien verrouillée ! 

Alors je me suis comme mes camarades contenté de visiter la chapelle et de la peindre, en regrettant de ne pas encore connaître ce chanceux propriétaire, qui peut-être, m’aurait permis de franchir son passage secret … (Aquarelle Alain MARC 18 x 26 cm)

Nous sommes sur le Causse Méjean . Tous ces petits points dans le ciel ce sont des vautours . J’en ai compté plus de 50, ne retombant jamais sur le même nombre . Nous venions peindre cette magnifique pierre qui sert d’angle de clôture à un grand pâturage à brebis (he oui, cette roche était là bien avant les agriculteurs qui s’en sont servis pour tendre piquets et fils de fer), mégalithe qui n’est rien d’autre qu’un menhir, un superbe menhir calcaire qui sert aussi de borne limitant le terrain . Mais pourquoi tous ces vautours tournoyant au dessus de cet endroit du causse ? … J’ai immédiatement pensé à une brebis crevée . Elizabeth et Natalia ont été voir : la malheureuse bête, (car c’était bien une brebis) était sur le point d’agoniser, complètement déshydratée au soleil la tête coincée dans sa mangeoire, mais toujours vivante . Elle doit une fière chandelle à nos aquarellistes qui l’ont vite délivrée, la sauvant d’une mort anticipée car les vautours qui prolifèrent, n’ont (pauvres bêtes elles aussi) pas grand-chose à manger . Et nul doute qu’ils n’auraient pas attendu son dernier souffle pour sur elle se précipiter !

Comme quoi pratiquez l’aquarelle : cela peut toujours servir à quelque chose d’utile, même si ce ne sont pas des chefs-d’œuvre que vous voulez réaliser . 

Sur le Causse de Sauveterre cette fois-ci . Extraordinaire orage qui est venu nous rafraîchir en fin de journée . On dirait que la trombe d’eau qui tombe en occultant l’horizon derrière la cazelle est un pilier géant soutenant le nuage, en ajoutant au causse encore plus de magnificence et de majesté . Il faut être très rapide pour peindre ce genre de sujet . Le mieux est de faire une prise de notes afin d’en tirer un croquis aquarellé . Un jours dans ces articles j’expliquerai comment on peut facilement y arriver …

Le croquis aquarellé, l'aquarelle pure et la prise de notes firent de ce stage une étape intense, incontournable dans l'itinéraire d'un peintre, entre séjour pictural et carnet de voyage, avec pour toile de fond le décor bleuté des Cévennes .

Pour ce stage, nous avons souvent emprunté les traces de Martel, (cet infatigable explorateur des paysages dolomitiques à qui l‘on doit la notoriété des Gorges du Tarn et l’exploration des cavernes les plus connues de la région), pour aller à la rencontre d'un milieu naturel peuplé de légendes, de curiosités innombrables d'une faune et d'une flore parmi les plus riches de France, et d'une présence humaine multimillénaire où le pastoralisme et les traditions gardent une large place . 

On retrouve cette opposition entre la grandeur et la lyrique beauté de la nature et la minuscule mais courageuse implantation humaine à travers son habitat et ses abris dans le fond des gorges également . Ici, au Cirque des Baumes, plusieurs maisons blotties sous un immense surplomb rocheux sont en ruines, mais l’une d’entre-elles est habitée par un sympathique « ermite » qui défend avec acharnement la propreté des lieux régulièrement souillée par des touristes peu scrupuleux (la DDE ayant transformé le site en parking et aire pique-nique en bordure de la D 907)  (Aquarelle Alain MARC 19 x 27 cm). 

 

Cette page explique ma fabrication des verts pour le pin sylvestre et la manière de le représenter suivant la distance à laquelle on se trouve de lui . Vous remarquerez que la forme prime sur la couleur (pas trop grave de rater la couleur, mais qu’on reconnaisse au moins l’arbre par sa forme) et que les détails de l’écorce et des épines ne sont traités que pour les arbres rapprochés . (Aquarelle Alain MARC 21 x 30 cm)

Partager cette page

Repost 0
Published by