Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 18:35

La beauté des marchés gascons …
 

               Surprise ce matin, nous partons au marché de Saint-Clar, un joli village qui possède une halle au charme fou !

                L’air est parfumé de toutes les senteurs du Sud-Ouest et dans le soleil qui illumine les arcades entourant la petite place, tout un monde s’amine autour des marchands proposant les plus frais produits du terroir .

Pourvu que les draconiennes lois européennes ne nous privent jamais de cela !

 

J’ai toujours été amoureux fou de ces vieilles halles de bois entourées d’arcades où la vie semble à chaque nouveau jour de marché, s’inscrire dans la mémoire immuable du temps … (Photo Alain MARC)


Chacun prend vite ses marques pour s’installer au mieux en fonction de son inspiration, et c’est ainsi que débute l’une des plus agréables séances d’aquarelle de toute la session ! (Photo Alain MARC)

 

Si au début on reste discret, un peu à l'écart,
 

  … on est vite adoptés, et c’est merveilleux de demander à chacun si on peut le dessiner, tant l’ambiance est conviviale et sont sympathiques les marchands ! (Photo Alain MARC)


 

Je n’ai le temps que de donner quelques indications sur la façon de saisir les personnages, que chacun s’exerce déjà dans son coin … (Personnages sur le marché, croquis Alain MARC)

 


Alors, le bonheur de se fondre au cœur de l’animation est encore plus fort, et même si les motifs sont parfois ténus, on découvre avec délectation l’une des plus grandes joies offertes par le carnet de voyage : celle d’entrer en connivence avec la vie des gens ! (Photo Alain MARC)


                     La matinée ainsi partagée est vite (trop vite) passée, et nous a comme pour les jours précédents plus que grandement ouvert l’appétit : considérablement !

Que voulez-vous : - être au cœur du Gers, voir toute la matinée des asperges, des fraises, des pâtés de foie gras, des gâteaux délicieux et les dessiner de surcroît, c’est comme le dit fort bien Joëlle tout à fait «rabelaisien», ce qui fait que l'on peut passer fort bien de l’inspiration à la dégustation …

                     Je passe sur la séquence «fabuleux restau du coin», et nous voici devant un sujet très différent qui va tout de suite nous plonger dans l’ambiance d’une particularité architecturale des plus intéressantes de la région, je veux parler des pigeonniers .

 

 

Il y a justement dans le secteur un pigeonnier circulaire très intéressant, dont le dôme effondré a été recouvert d’une toiture de tuiles dont le mélange des deux est plus curieux qu’esthétique, mais qui est idéal pour aborder ce sujet rural et en quelque sorte bucolique … (Photo Alain MARC)

 

 

Nous passons là un très agréable moment, et découvrons sur le côté vers la vallée, des paysages où la lumière dans les arbres crée des effets d’une somptueuse beauté …

L’occasion pour moi d’expliquer comment résoudre en carnet de voyage le problème de la complexité des contrastes de végétation quand en plan moyen et contre-jour tout se chevauche et devient pour le profane d’une incroyable difficulté ! (« Démo » aquarelle Alain MARC)

 

 

Enfin la journée s’achève avec pour chacun une nouvelle page de carnet aux sujets multiples et variés, qui sont une parcelle de Gers rien que pour nous (plus celles et ceux avec qui nous allons la partager), comme un instant d’éternité que nous venons de sauver … (Carnet Alain MARC)  

Partager cet article

Repost 0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 20:20

Le jour d’un grand bol d’air gascon …
 

En cette saison, les champs qui nous sautent à la figure, qui ravissent nos pupilles, qui font la joie des abeilles (mais le désespoir des aquarellistes), ce sont sans nul doute les champs de colza !

Alors comment ne pas être tenté, (malgré la difficulté), de se lancer dans la peinture de ces magnifiques damiers illuminant la campagne, surtout quand ils surgissent de la brume fragile du matin, en apportant par plages entières les premières couleurs franches de la journée ?

C’est donc ce que je propose à toute l’équipe avec enthousiasme et curiosité, car j’ai hâte (après mes explications et ma petite «démo»), de voir ce que va donner ce sujet sous les pinceaux de chacun !

 

Lorsque le lointain se dégage de la brume, un petit village méridional apparaît qui souligne l’horizon, apportant sa découpe de dentelle dans le contre-jour …

- Mais comment traiter ce champ du premier plan au jaune citron compact et presque fluorescent, dont les innombrables fleurs paraissent éclabousser nos pieds ? (Photo Alain MARC)

 

 

Rien de plus facile démontrerai-je, pour en faire de surcroît une fête : - il suffit d’une bonne analyse du sujet, de replacer la lumière dans son contexte « révélateur », d’un petit peu de logique, de quelques tours de main, d’un soupçon de créativité, et d’oser prendre des risques, en quelque sorte après cette simple procédure de se libérer!

Le résultat de chacun est alors inespéré, superbe, exaltant, et pour «arroser» ces réussites nous filons tout droit vers une ferme auberge (où nous devons justement manger à midi), car particulièrement pour nous aujourd’hui la Gascogne avec un bon repas, c’est comme  de l’air pur dans nos poumons : cela «oxygène» l’estomac ! (Aquarelle Alain MARC)

 

Ah, cette belle journée ! … Et dire que c’est comme cela presque à chaque stage, à chaque fois : l’artiste peintre est bon vivant, c’est lui qui savoure avant les autres les couleurs du printemps, qui boit l’apéro sous la tonnelle entre deux coups de pinceaux, qui repousse toujours plus loin les limites de l’amoindrissement . Il est là tout simplement, au cœur du bonheur d’être et de vivre dans le partage de l’instant ! (Photo Alain MARC)

 

Tiens, rien que pour vous donner une idée : cela, c’est une simple salade de chèvre chaud (quasi dimension de la moitié de la table), et ce n’est bien sur qu’un tout petit commencement ! (Photo Alain MARC) (Croquis - aquarelle Alain MARC)


Du coup difficile ensuite de se lever de table, et d’aller crayons et couleurs en mains à la rencontre des canards de la ferme qui divaguent en toute liberté, en se déplaçant plus vite que des aquarellistes bien intentionnés … Je salue ici les héroïques stagiaires qui s’y sont essayés , surtout qu'ils en retrouveront demain, mais ceux-là plus faciles à dessiner car attachés et à vendre sur le marché ! ("Canards", croquis Alain MARC) 

Partager cet article

Repost 0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 13:34

Aquarelle de voyage et poésie de La Romieu …

Quelle étrange promenade nous attend aujourd’hui ?

Nous avons tous affûté nos crayons, nettoyé nos aquarelles, préparé nos pinceaux, et avec le soleil qui inonde la campagne gersoise nous prenons sous la houlette de Pierre, le chemin de La Romieu .

Il y aurait tant à dire sur ce passionnant petit village qu’un livre entier n’y suffirait pas …

C’est d’abord (comme Lectoure), une étape importante sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, nous y rencontrons donc de nombreux pèlerins .

Mais notre première grande surprise est d’y découvrir la légende des chats …

 

(Photo Alain MARC)

Des chats il y en a partout, sculptés en pierre, fondus en bonze, jusqu’au ras des toitures, même derrière les plaques des noms de rues, et même des «vrais», adorables bestioles aux yeux luisants qui vous regardent d’un air de dire «tu vois, je suis ici chez moi, et c’est en prince que je te reçois, va voir ma légende si tu ne la connais pas …» .
 

Inutile de dire que tout le monde s’est mis en quête des plus beaux chats de La Romieu, manière de commencer cette page de voyage par un sujet vivant et gracieux, une sorte de « tour du village » à qui découvrait le plus bel animal de poil et de peau, et surtout de pierre (je ne veux pas parler de Pierre, il n'a pas de chat !) . (Photo Alain MARC)  

Nous le retrouvons justement (Pierre Nava), - ou c’est lui qui nous retrouve, je ne me souviens plus très bien ces chats me font tourner la tête -, dans le magnifique cloître de la collégiale (XV ème siècle, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité), véritable havre de paix sur le passage des pèlerins, endroit idéal pour saisir l’atmosphère du lieu dans une sérénité incroyable .

L’occasion pour moi d’une petite démonstration des techniques de l’usage de l’encre en croquis aquarellé rapide lorsqu’on ne dispose de guère de temps et qu’on veut tout de même «faire quelque chose» …

Bien sur, le but de la manœuvre n’est pas de faire « hyper élaboré » mais de faire vite, et encore en se faisant plaisir (afin ensuite de savourer le lieu sans ne plus penser à la peinture), même si d’autres aventures nous attendent pour très bientôt un peu plus loin … (Croquis - aquarelle Alain MARC)
 

Le bonheur d’être en stage dans un endroit rare et une lumière d’une grande beauté … (Photo Alain MARC)

Pierre quant à lui s’essaye au même genre d’exercice mais dans un format bien plus élevé, il ne lui reste plus ici que la tour à terminer … (Aquarelle Pierre NAVA)
 

Après un bon petit repas et finition des aquarelles de la matinée sous les arcades, nous sortons du village pour en apprécier tout le charme…
 

…depuis une agréable pelouse, où l’aquarelle est toujours «dans le pré» ! (Photos Alain MARC)

En deux mots voilà ce que cela peut donner traité de façon conventionnelle et sans particulière originalité, tandis que la fauvette et le pinson se répondent pour vous transmettre tout le charme de cette si belle journée (là nous nous laissons vivre comme on peut l’imaginer) …
 

Mais il faut tout de même se « ressaisir » et c’est immédiatement ce que l’on fait dans cette superbe «ferme fleurie», où le parfum des fleurs nous embaume et le soleil déclinant caresse le papier, nous incitant picturalement à d’autres formes de liberté qui nous rapprochent mystérieusement des impressionnistes et de leurs rêves de lumière colorée … (Photo Alain MARC)

 

… Par exemple en traitant par taches les glycines tombant en cascade devant ce vieux pigeonnier ! (Aquarelle Alain MARC)

 

«Les Jardins de Coursiana» ainsi se nomme cette merveilleuse « ferme fleurie » dont le but essentiel sous la houlette des propriétaires (Véronique et Arnaud Delannoy) est «d’élever» (je dis bien «élever» et non pas cultiver, car il s’agit d’une véritable vie végétale initiée là par l’éminent botaniste Gilbert COURT-DARNE qui l’a créée en 1974), un arboretum de 700 espèces, un jardin à l’anglaise tout à fait merveilleux, un jardin de plantes médicinales, aromatiques et à parfum du plus grand intérêt, et un petit potager familial qui a de quoi faire rêve plus d’un apprenti jardinier !

Je vous recommande vivement la visite de ce cadeau conjoint de Dame Nature et de leurs hôtes si talentueux, vous pouvez déjà découvrir leur site en cliquant ici . (Photo Alain MARC)
 

L’une des pages du livre «Lectoure, souvenirs partagés» de Pierre NAVA  évoquant La Romieu :  

Notre journée d’aquarelle est à présent terminée, imaginez tout ce que nous avons découvert, réalisé !

Mais ce n’est qu’une simple journée de stage, demain ce sont d’autres sujets auxquels nous allons nous préparer, et comme l’attrait et l’intérêt technique et artistique des thèmes augmente chaque jour, nous allons bien nettoyer nos aquarelles car paraît-il, c’est à nouveau dans la campagne que nous devons aller, n’est-ce pas là le charme de «l’Aquarelle est dans le pré» ?

Partager cet article

Repost 0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 14:28

Quand l’aquarelle est dans le pré, le voyage n’est pas loin …


Car c’est à un beau voyage dans notre campagne ensoleillée que je vous convie en ce début de printemps .

Pourtant le ciel n’est pas très bleu ce matin et on dirait que les derniers frimas hivernaux se sont tellement attachés à ce beau coin de Lomagne qu’ils ne veulent plus le quitter …

Lectoure, magnifique petite bourgade du Gers autrefois résidence des Comtes d’Armagnac, se dégage à peine des brunes aujourd'hui quand nous nous installons face aux remparts de la vieille ville .

Il faut dire que rien ne doit arrêter l’aquarelliste avide de voyages et de découvertes .

Il sera récompensé au centuple car l’aquarelle de terrain n’a rien à voir avec celle d’atelier . Non pas que la seconde ne soit pas digne d’intérêt et ne réserve pas quelques profondes satisfactions, mais plutôt que la première accordera ce genre de surprise, de connivence avec le lieu, l’instant, offrant « l’âme des choses » qui fera du peintre qui la découvre un inconditionnel de ce genre de pratique .

 


La couverture du livre « Lectoure, souvenirs partagés » de Pierre NAVA .

 

C’est à cet état de grâce que nous allons accéder lorsque Pierre NAVA nous ouvre son très beau carnet « Lectoure, souvenirs partagés », (que vous pouvez lui commander en cliquant ici pour 15 Euros seulement + frais de port, demandez-lui surtout qu’il vous le dédicace) .

Il faut dire que son livre est très touchant : il est non seulement illustré d’aquarelles et croquis superbes de Pierre mais aussi de dessins de son petit-fils, qui l’a accompagné lors de ses promenades picturales dans les ruelles et les environs de l’ancienne forteresse !

C’est donc plus qu’un carnet de voyage que nous offre Pierre à travers ce livre : c’est aussi un pan entier de sa mémoire que nous découvrons avec ravissement tel qu’il le partagea avec le petit Antoine . Celui-ci déchiffra ainsi avec son grand-père au cours de leurs balades picturales un Lectoure merveilleux, un village et une enfance (celle de Pierre) comme il ne les avait jamais imaginés, et nous sommes en lecteurs privilégiés dans une confidence dont la fraîcheur ne nous comble pas seulement que par la luminosité et la chatoyance des couleurs …

 

Même si les maisons les plus récentes cachent un peu les vieux remparts, la cathédrale est toujours aussi fière par-dessus les toitures de tuiles canal, et c’est avec la volonté d’en faire des aquarelle qui soient une fête que nous prenons « possession du pré » ! (Photo Alain MARC)

 

Pierre Nava est donc là lui aussi, sur le terrain, il nous fait en aquarellistes amis partager son pays comme il le fit pour son petit-fils, et nous en faisons effectivement une fête dont tout le monde profitera …

 


Ce n’est pas parce qu’il tombe quelques gouttes de pluie qu’il faut se laisser abattre : le printemps est là et bien là, les arbres sont en fleurs, et si la gaîté est dans nos cœurs l’aquarelle est le plus beau des supports pour le faire savoir ! (« Lectoure », Aquarelle Alain MARC)


En fin d’après-midi la météo n’est pas meilleure mais qu’à cela ne tienne, c’est à cette exubérance méridionale de toitures en pentes mêlées de bouquets d’arbres où se retrouvent palmiers et cyprès, arbres de Judée et fruitiers en fleurs que nous somme conviés (Photo Alain MARC)  


Je vais donc pour ma part interpréter cela d’une manière libre et décontractée que les quatre gouttes qui tombent ne vont pas m’empêcher d’apprécier … (Aquarelle Alain MARC)

 

Enfin, quand nous remisons nos carnets, nous ne pouvons nous détacher de la gaîté polychrome de ce mélange de vieilles pierres et d’exubérante végétation colorée, qui nous promettent pour la journée de demain bien d’autres surprises aux essences pittoresques et parfumées, mais cela c’est dans le prochain article que vous le découvrirez (Demain nous allons peindre sous les vielles tours de La Romieu)  ! (Photo Alain MARC)

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans Voyages et aquarelle
commenter cet article
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 21:19

Dossier spécial "carnets de voyages" dans "Dessins et peintures" !
 

Le dernier numéro spécial de "Dessins et Peintures" vient de sortir :


 

                Vous le trouverez dans les kiosques à partir du 1er juillet 2009 .
 

      Numéro spécial très intéressant "Spécial Vacances", vous y découvrirez notamment un important dossier consacré aux carnets de voyages .

     Dans ce dossier, outre d’originaux conseils de réalisation de votre propre carnet, vous découvrirez des reproductions de pages inédites et rares, ainsi que des photos extraites de mes derniers carnets et stages (comme par exemple les chevaux à l’abreuvoir de la roméria, lors de notre dernier stage "carnet de voyage en Andalousie" !) .

     J’ai d’ailleurs le plaisir d’y clôturer ce dossier en vous faisant part de mes dernières réflexions concernant mon approche du carnet à travers une interview de 2 pages qui vient s’ajouter à celles d’Anna FILLIETTE et de Partick MARTIN, dont les points de vues rejoignent parfaitement le mien …

 

 

        J’exprime dans cette interview mes sentiments et mes pensées concernant le carnet, son éthique, son devenir …

Même si ces points de vue me sont personnels je les ai écrits pour vous servir à travers l’idée que je me fais du carnet de voyage !

        Vous trouverez ce numéro spécial dans tous les kiosques à journaux .


         Une information à présent qui n’a rien à voir avec l’article ci-dessus : je vous ferai bientôt part ici en "avant-première" des principaux stages 2010 et 2011 !

         Il faut dire que compte tenu du succès important des stages 2009 (hormis désistements de santé en dernière minute de quelques stagiaires, je n’ai pu accepter toutes les demandes dans plusieurs stages où le nombre maximal de stagiaires était atteint bien avant fin 2008), et sachant qu’il y aura de très belles destinations dans les prochains plannings il est essentiel pour 2010 et 2011 si vous voulez avoir une place que vous la réserviez au plus tôt !

         Enfin juste un mot encore, bien qu’il me soit très difficile de publier régulièrement dans ce blog à cause de ma suractivité dans tous les domaines, je ne vous oublie pas, mais je réduirai à l’avenir les comptes-rendus de certains stages au strict minimum .
         Vous vivrez (ou revivrez) ces temps forts d’aquarelle et de carnets de voyages, et aurez par lien avec les articles concernés des reportages plus élaborés réalisés en carnets spéciaux et "collectifs" publiés par exemple dans "Calameo" et d’autres supports .

        À très bientôt donc,

Partager cet article

Repost 0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 13:46

13 h, résultats de l’expérience :

 
1) Franche rigolade car rien ne marchait comme dans les essais préalables :
            En audio : écho énorme au niveau de l’audio, et comme le signala «cadreur», tout était répété 2 fois, à la limite de l’inaudible .

            En vidéo : la très forte luminosité liée au passage du soleil par dessus les arbres me rendait le réglage de la Webcam sur le blanc du papier impossible !

             Pourtant on voyait ce que je faisais et la démo était «suivable», mais Ptit’Jo riait énormément derrière le portable en me disant : «heureusement que ce n’était pas la télé, car tu serais passé au «zapping» et même peut-être aux «guignols de l’info» !!!

 

       2) Le résultat de la «démo» :

                - au départ je voulais réaliser une aquarelle rehaussée, mais vu les circonstances cela s’est limité à une aquarelle pure sans dessin préalable ni rehauts graphiques réalisée en simples taches directes de couleurs dessinées !

Le jardin de grand-mère motif de la première démo aquarelle en live sur ce blog (Photo Alain MARC, voir article précédent)


«Le jardin de grand-mère» première démo aquarelle en live sur ce blog :
  voyez comment j’ai simplifié ! (Aquarelle Alain MARC)

 

 

Ptit’Jo est aux manettes, mais le matériel plutôt inadapté, la puissance du portable trop faible, le débit montant pas assez élevé, etc., m’obligent à réaliser de nouvelles tentatives dans l’avenir avec du matériel plus puissant et des procédures plus élaborées … Il n’empêche, j’y arriverai un jour, je suis assez têtu pour cela ! En attendant merci à celles et ceux qui ont bien voulu s’intéresser à cet essai quelques instants . (Photo Alain MARC) 

Partager cet article

Repost 0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 07:22
Rendez-vous ce mercredi 17 juin à 14h 30 sur ce blog : - explications vous seront données d'ici-là, j'ai une intéressante expérience à vous proposer !
(Je continue par ailleurs à répondre tranquillement à vos nombreux messages et commentaires tant ici-même que par e-mail, ne vous impatientez pas je n'oublierai personne ...) .

Le but de la manoeuvre est de voir si le module "tinychat" fonctionne, c'est très important pour les futures visioconférences et démos que j'animerai en live sur ce blog (c'est aussi la première étape de l'évolution de ce blog) : savoir si  en me rejoignant sur ce module vous me voyez, si vous m'entendez, si l'audio est correcte, si vous pouvez communiquer par message instantané au clavier et s'il vous est facile de vous connecter aussi en webcam pour ceux qui en ont une de branchée et que l'expérience tente .

Marche à suivre (très simple) :
a) Allez tout en bas du blog (faire défiler jusqu'en bas de la partie vide, tout au fond),
b) Suivre la procédure ci-dessous (didacticiel images) ou ouvrir directement dans une autre fenêtre de votre navigateur l'URL :
http://tinychat.com/alainmarc, il vous suffira alors de rentrer simplement un pseudo pour entrer dans la visio ! (Vous pouvez avoir le blog ouvert en 2ème fenêtre pour voir ce que cela donne à l'écran) .
c) Si problème, je serai aussi sur Stickam comme "chat secours" au clavier




2 : cliquer sur "Start broadcasting"


3 : autoriser Flash Player


4 : cliquer sur l'image de votre webcam


5 : sélectionnez votre micro, confirmez et c'est fini !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 10:40

Démo aquarelle en live Stickam ce 24 mai 2009 à 11 h 55 : du jardin de grand-mère …

 

Avant de repartir sur les pistes du Sahara et dans les villages blancs d’Andalousie, nouveau test «Stickam» en live du fond du jardin de grand-mère car le voyage commence dès le pas de sa porte et que Ptit’Jo sera aux «commandes» («régie de plein air», Webcam, et assistance technique) .

Juste pour rigoler et voir si ça marche !

Comme il y aura de l’écho puisque le signal va transiter par les USA (+ période de fort trafic et de pas mal de parasites), coupez l’audio si trop mauvaise qualité .

Le jardin de grand-mère motif de la première démo aquarelle en live sur ce blog (Photo Alain MARC)
 
En pratique :
 

1) Mettez l’image ci-dessus (le jardin de grand-mère) en milieu d’écran (en faisant défiler le curseur de défilement des pages du blog pour qu’elle soit au mileu), puis appui sur la touche PrtScrn de votre clavier .

2) Ouvrez Paint (dans Windows : «Tous les programmes > Accessoires > Paint) puis faites «coller», sélectionnez l’image et copiez-là, faites «nouveau fichier» et collez-là dedans (vous pouvez aussi l’enregistrer en même temps),

3) Allez tout en bas de ce blog sur le grand écran «Stickam» qui est tout au fond de cette page pour suivre la démo et mettez tout à côté la fenêtre réduite au format de l’image de «Paint» .

 

Vous aurez ainsi l’image du jardin et la démo tout à côté, à tout de suite !

 

Partager cet article

Repost 0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 21:43

« Ballade de Janet », chanson : - musiciens, relevez-vous le défit ?

Dernier carnet de voyage au Sahara, suites : le défi, c’est à partir de la chanson que j’ai écrite ci-dessous, (inspirée du séjour récent à Djanet et de ma tentative d’y associer une mélodie), d’en faire « autre chose », en tout cas autre chose de bien mieux, peu importe le style, le genre, l’interprétation (que vous soyez un groupe, un duo, chanteur interprète en solo, ou bien spécifiquement musicien (ne) peu importe le domaine dans lequel vous vous exprimez : jazz, classique, etc.), et que vous m’en fassiez part grâce aux commentaires de cet article, ou mieux par e-mail en cliquant ici .
 

Mélodie de base de la "Ballade de Djanet" que je viens de "composer" (premier couplet et refrain) « à capella » par moi-même : soyez indulgents, je reste dans la jubilation du dérisoire !!!

 

Le but est de deux ordres :

 

1) - Vous donner un support supplémentaire pour accroître votre communication : je vous ferai un article comme celui-ci, (illustrué d’une peinture ou aquarelle en rapport avec le voyage sonore dans lequel vous nous emmènerez), pour tous les retours que j’aurai avec lien actif sur votre site ou blog, et possibilité d’en faire une page à part entière visible sur le web à partir de ce journal en ligne (qui bénéficie d’un fort taux de visite j‘y consacrerai plus tard un article car il vient de dépasser les 2 000 000 de pages vues) !

Pour votre inspiration, outre les paroles et les essais « mélodiques » avancés ici, les images inclues dans le clip que j’ai réalisé ci-dessous peuvent vous servir de support si vous ne connaissez pas l’ambiance envoûtante et très dépaysante de la région du Tassili N'Ajjers et de la petite ville de Djanet au sud-est de l’Algérie, (mais vous pourrez trouver de nombreux autres documents sur Internet) où nous venons de terminer un stage « carnet de voyage » fabuleux .

Quatre images du stage « carnet de voyage » de Djanet 2009 qui ne donnent qu'un faible aperçu des endroits magnifiques que nous avons parcourus . (Photos Alain MARC) .

 

2) - Lancer l’idée d’une expression novatrice au niveau du carnet de voyage, (de « l’après voyage » particulièrement en continuité du carnet « classique »), dans le cadre de ce que ce type d’expression peut provoquer de créations annexes et d’échanges multidisciplinaires autant que multiculturels liés aux foisonnements du produit la pensée lorsqu’elle se transmet à partir d’une source unique . Expérience créative autant que culturelle et en quelque sorte sociologique …

Je m’explique : j’ai souhaité dès le départ que ce blog soit aussi un « laboratoire » d’idées, une sorte de boîte magique, et pas seulement un moyen d’échange et de communication entre vous et moi (lectrices et lecteurs inconnus (es), mais aussi amies et amis proches ou lointains que je n’oublie pas), ou même le simple moyen de diffuser mes idées, mon expression et celles des gens que j’aime, l’expérience de ce jour va en ce sens . 

Mes premiers essais de recherche d'accords d'accompagnement de la "Ballade de Djanet" dans un tempo assez soutenu mais que je n'ai pas retenu ...

 

J'ai finalement choisi celui-là, un peu plus lent, mais que j'ai trouvé plus "romantique" et correspondant mieux à l’atmosphère envoûtante du désert ...

 

Cette expérience puise ses racines dans le vécu évoqué par le clip ci-dessous qui doit servir de « catalyseur » à une réaction que nous ne connaissons pas encore ni vous ni moi, mais qui peut se révéler très intéressante - comme inexistante -, c’est le but de toute expérience de vérifier la justesse et le réalisme de certaines théorie ou constructions de l’esprit .

En l’occurrence pour moi ici (- et vous avec ! -) de voir s’ils existe un prolongement créatif extérieur à la démarche carnettiste directe (individuelle ou collective vécue sur le terrain et ayant comme produit immédiat le carnet de voyage) né de la vision de notre travail par autrui, de savoir si notre vision du monde peut se refléter dans d’autres regards, d’autres perceptions, d’autres sensibilités, et de quelle façon ?

Côté peinture en ce qui me concerne, j’ai déjà essayé ce type de démarche en expression « individuelle » surtout, (et plus rarement de façon « collective » sauf à travers certains stages "techniques mixtes"  que j‘ai eu le plaisir d’animer), c’est le type de toile ci-dessous réalisée après le voyage et le carnet lui-même où par d’autres à partir de mes perceptions d’origine (mais là je n’ai rien inventé, les grands maîtres précurseurs du carnet de voyage comme Turner ou Delacroix en ont eu l’initiative les premiers) .

 

« La cité des sables » une toile prémonitoire commencée en 2001, terminée cette semaine au retour de Djanet (Alain MARC technique mixte 62 x 73 cm, sable, pigments et acrylique sur toile)

 

Coté « pédagogie » par contre les expériences sont nombreuses et particulièrement intéressantes, voir parmi l’une des dernières en dates celle menée en arts plastiques par une sympathique école de Vendée à partir de l’un de mes précédents articles publiés ici concernant justement le désert .

Par contre dans d’autres disciplines telles la musique ou la chanson, je n’ai jamais rien tenté, et comme il parait que le ridicule ne tue pas, j’y vais, je fonce : je chante faux, je ne connais rien à la musique, mais qu’à cela ne tienne je fais une chanson et je lance l’initiative en guise de premier pas !

Bien sur je ne manque pas d’air, (nous en avions des quantités faramineuses à Djanet et j‘en ai ramené dans mes bagages), mais c’est un jeu, une façon de « décompresser » après le stage qui vient de se terminer, une manière différente de parler « carnet », de penser « carnet », car après avoir essayé beaucoup de choses pourquoi pas après tout ne pas tenter une expression nouvelle du carnet de voyage également empreinte de la mémoire des lieux, des choses et des êtres empruntés aux instants vécus là-bas ?

Une photo prise pendant notre périple dans le désert : la petitesse de la caravane donne une idée de l’insignifiance de notre existence par rapport à la nature, et traduit certainement mieux qu’un long discours l’impression de se perdre dans l’infini d’un monde à la frontière du réel et de l’imaginaire … (Photos Alain MARC) .


Un pur produit de la mémoire des émotions, qui comme les toiles réalisées après le carnet dans d’autres circonstances, serait une part de l’empreinte extériorisée des évènement vécus, des sensations et des ressentis du voyage, liés tout de même au carnet de terrain qui en reste le témoin d’immédiateté et de perceptions liées d’abord au regard .

Il existe déjà bien sur des vocations créatives affirmées en ce domaine qui puisent directement (et avec un immense talent) aux sources sonores des lieux visités, des gens rencontrés …

Mais dans la conception du « carnet produit au retour » à partir des souvenirs, des notes, croquis et autres documents acquis sur place, il manque cette part, cette projection de l’imaginaire qui construit « quelque chose de différent », cette chose nouvelle qui pourrait s’exprimer ni par l’écrite au sens strict du terme, ni par les arts graphiques ou plastiques, parce qu’elle provient des régions les plus insaisissables de notre sensibilité .

 

Clip de la « Ballade de Janet » (voir le texte tout en bas de cet article et attendre que le fondu au noir du début passe) en espérant que des esprits musiciens s’en empareront pour le revisiter et en réaliser un produit fort et élaboré . Le mot « ballade » selon le « Petit Larousse » : « Dès la fin du XVIII ème s., petit poème narratif en strophes, qui met généralement en œuvre une légende populaire ou une tradition historique . Mus. À l’origine, chanson à danser ; pièce instrumentale ou vocale de forme libre , remise en honneur par les romantiques . »


La musique, la chanson, pourraient relever de cette quête, et même si en ce qui me concerne les résultats sont maladroits, balbutiants et hasardeux, je pense qu’il y a là une voie à explorer dans laquelle je m’engouffre aujourd’hui (ce sera peut-être la seule et unique fois mais je laisse à d‘autres l‘initiative de faire mieux), par jeu (et par dérision car je ne me prends pas au sérieux), mais que j’expérimente tout de même parce que je crois que je dois écouter la curiosité expressive qui me pousse à toujours aller plus loin !

Tout cela en attendant d’avoir de la part des participants au carnet de voyage magnifique qui vient de se terminer plus de documents extraits des travaux réalisés (qui sont superbes je vous l’assure), afin d’en réaliser un carnet « collectif », multimédia et interactif que je vous présenterai ici, dès que j’aurai plus éléments (et de temps) pour le faire (que les personnes pas encores mises en valeur ci-dessous ne s'inquiètent pas elles ne seront pas oubliées).

Pour l’instant je vais rejoindre le stage du Gers, et en attendant mon retour régalez-vous déjà avec les superbes pages ci-dessous qui résument à elles seules l’ambiance et les réussites de ce stage, je répondrai aux propositions « musicales » éventuelles dès mon retour .

Extraits des carnets réalisés à Djanet par une partie des stagiaires et des accompagnants (tes) aquarellistes venus (es) en amis (es) (ce qui a été l'un des points forts de ce stage), en « avant première » du « carnet collectif » en cours de réalisation :

Minia, Maria et Zeineb dans la palmeraie de Tim Mzaïst par Geneviève .


Le petit mausolée de la palmeraie de Tim Mzaïst justement, par Jacqueline

 

Une moitié du beau panoramique de Francine : les dunes de l’Erg Admer .

 

Le portrait d’Amoumam par Yves : l’un des temps forts de ce stage !

 

Peintures rupestres du Tassili N'Ajjer par Jade .

La rue du marché à Djanet par Marie-Pierre .

 

… Et l’une de celles du souk par Catherine .

 

Amoumam et Mohamed par Yan.

 
La « Ballade de Janet »

Tous les mirages du désert 

vont se retrouver à Djanet

mêlant rêves et certitude,

soleil brûlant et solitude ...

Refrain : 

Si je te parle de Djanet, 

cest quon sy est perdus,

dans le vent, la poussière,

et la lumière blanche

illuminant les rues .


On est si proche du Niger

(possibles pages de carnet),

mais sur le sable et les rochers,
le temps ne veut plus s
écouler .

   
Si je te parle de Djanet, 

cest quon sy est perdus,

dans le vent, la poussière,

et la lumière blanche
illuminant les rues .

Plus rien ne change que le ciel,

sur l'ocre des djebels,

et le monde s'arrête de tourner

sous l'ombre bleue des palmeraies .

 

Si je te parle de Djanet, 

cest quon sy est perdus,

dans le vent, la poussière,

et la lumière blanche

illuminant les rues . 
   

Mais quand on revient de là-bas

on a vraiment dormi debout

et nos cœurs étaient prisonniers
d
un bien étrange marabout
 

Si je te parle de Djanet,

cest quon sy est perdus,

dans le vent, la poussière,

et la lumière blanche

illuminant les rues .

 

Partager cet article

Repost 0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 17:07

Stage d’aquarelle dans le Gers : dernière minute places libres !  

Très rapidement ce petit article en parenthèses au milieu des reportages consacrés à notre belle balade picturale dans le désert, pour vous faire part de 3 places qui viennent de se libérer (désistements raisons de santé les pauvres !) au stage intitulé « L’aquarelle est dans le pré » qui se déroulera à partir de Lectoure dans le Gers du 20 au 25 avril courant, c’est tout proche, une occasion unique de saisir au vol l’opportunité de venir nous rejoindre si vous en avez la possibilité, car vous aurez presque du cours particulier compte tenu du petit groupe actuel, ce qui est très rare dans mes stages !

Pour connaître les conditions de ce stage écrivez-moi en cliquant ici, mais je vous en donne déjà ci-dessous les détails pratiques :

Stage aquarelle "L'Aquarelle est dans le pré" 

Comment entrer picturalement au coeur de la Gascogne gersoise, avec ses villages typiques, sa vie rurale traditionnelle au charme inégalé, ses horizons bleutés ponctués de cyprès qui font penser à la Toscane, et en faire de lumineuses aquarelles ?

  Quoi de plus facile, sils enchantent déjà vos rêves daquarellistes !

Il vous suffira de venir nous rejoindre dans ce joyau de la Lomagne qu'est le village de Lectoure qui fait partie des beaux villages du département du Gers, une bourgade perchée qui s'étire sur un promontoire dominant la vallée du Gers et offre la plus belle des vues sur la campagne environnante et la chaîne des Pyrénées . Les matins de printemps ou d'automne ensoleillés, une mer de brouillard s'étire dans la vallée et vous essaierez si vous avez cette opportunité d'en saisir l'essence subtile du bout du pinceau . Vous vous promènerez dans les petites ruelles en découvrant cette ville au riche patrimoine architectural, avec ses placettes et ses jardins, sa cathédrale à l'élégant clocher qui est une tour haute et élancée .

Ébauche aquarellée de Lectoure par notre ami peintre Pierre NAVA qui nous accompagnera dans ce stage : nous verrons combien quelques couleurs et coups de crayon suffisent pour traduire la vie . (Aquarelle Pierre NAVA)

Vous découvrirez aussi de charmants coins de campagne entre pins parasols et damier coloré des coteaux où fleurissent le colza et le tournesol, d autres petites bastides de caractère où vous irez à la rencontre des marchés de terroir et des vielles pierres

Vous y apprendrez les secrets parfois simples qui feront de vous des paysagistes complets et des peintres de terrain avertis, vous profiterez pleinement de la beauté des motifs, du caractère typique de ce pays qui allie art de vivre et douceur, où la notion de temps n'est pas la même qu'ailleurs, en ayant la certitude dentrer dans un authentique renouveau pictural .

Un coin de campagne charmant comme il y en a tant dans le Gers : nous irons certainement travailler sur ce magnifique pin . (Photo Alain MARC)

Nous aurons pour guide un enfant du pays, gascon dans lâme et artiste de surcroît, Pierre NAVA, aquarelliste, auteur carnettiste, co-auteur de « LYON CARNET DE VOYAGE » aux Éditions De Borrée et auteur de « LECTOURE, souvenirs partagés » (qui vient de paraître en édition libre), à linitiative duquel j ai le plaisir de lancer ce nouveau stage .

Encore une aquarelle de Pierre : ici c’était en automne, mais nous aurons quant à nous les couleurs du printemps plus fraîches encore ! (Aquarelle Pierre NAVA)

 

Un quartier de Lectoure où nous irons planter nos chevalets interprété par Pierre toujours, il nous fera partager sa passion de peintre et sa connaissance du pays : j’ai de plus en plus souvent dans les stages des amis (es) peintres qui apportent leur touche et leur regard à ces sessions sans cesse différentes … (Aquarelle Pierre NAVA)

 

Vos lieux d'accueil pour ce séjour pourront être nombreux à Lectoure où de nombreuses et charmantes chambres d’hôtes et hôtels vous attendent .  

Pour les repas nous n’aurons aucun soucis à nous faire : Lectoure autant que les autres villages où nous irons travailler (et campagne proche) regorgent de petits restaurants sympathiques où lon a limpression dêtre tout le temps en vacances .

Enfin pour que ce stage soit une véritable rencontre avec l’âme gasconne, nous avons prévu un authentique repas campagnard le mercredi midi, qui, vous permettra de découvrir la réputation de la cuisine locale qui serait à l'origine du secret de longévité de ses habitants, le "french paradox". Venez savourerez la terrine de maison ou le melon (de LECTOURE probablement !), le confit de canard, le dessert gascon appelé également « croustade », le tout arrosé de vin rouge de pays, café compris, ce qui ne pourra nullement entraver votre ardeur de l’après-midi, car cette après-midi-là justement on fait « relâche » du côté aquarelle !     

 

C’est très amusant de dessiner les hôtes du poulailler de quelques touches d’aquarelle : amusant et valorisant car ce n’est pas aussi compliqué que ce que nous pourrions imaginer ! (Photo Alain MARC)

De plus nous profiterons de notre matinée à cette sympathique auberge pour dessiner canards, volaille et particularités de ce coin singulier, je vous en laisse la surprise pour le jour où nous irons …  

Nous ferons « relâche » le mercredi après-midi 22 (comme dans tous les stages « classiques » pour le meilleur de votre « décompression » personnelle qui peut être consacrée au repos, au tourisme, ou au travail individuel) le stage se terminant le samedi matin 25 avril en fin de matinée par une petite synthèse .




Exercices appropriés :
saisir la vie est le plus
important ! Comme me
disait mon
père : le canard il faut
qu’il qu’il t’échappe
des doigts !
(Aquarelle Alain MARC)





L’un des superbes lieux que nous découvrirons … (Photo Alain MARC)

 

Vielles maison gersoises par Pierre NAVA

 

Lors de l’un des stages des « Bastides Occitanes » nous pensions déjà à ce fameux stage du Gers où nous serons bientôt … (Photo Alain MARC)

Les pigeonniers et leurs magnifiques épis de faîtage en céramique vernissée seront aussi de superbes motifs de peinture . C’est un véritable retour aux sources de nos racines picturales que nous ferons là ! (Photo Alain MARC)

 

Encore une aquarelle de Pierre NAVA : toujours Lectoure un autre jour de lumière colorée … Alors si le cœur vous en dit, si vous en avez l’opportunité, venez nous rejoindre et offrez-vous cette semaine inattendue de ressourcement pictural, d’air pur et de découverte loin des rumeurs des grandes villes : vous ne le regretterez pas !  

Partager cet article

Repost 0