voyages et aquarelle - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 21:07

C’est dans la vielle ville de Faro que nous nous retrouvons aujourd’hui, à l’entrée de la rue da Porta Nova, où démarre le voyage de « la route du bleu » au Portugal.

Cette rue, qui passe sous l’arche de ladite porte, va nous offrir l’occasion d’un premier croquis aquarelle rapide et synthétique, qui nous permettra d’aborder le rendu des ombres en aquarelle de voyage.

La rue est à présent devant vous, en perspective frontale, avec au fond le passage couvert du porche en arcature de la Porta Nova.

Découvrez la suite en explications, vidéo et exemples, dans l’article lié à ce billet sur mon blog principal, en cliquant sur ce lien.

Ci-dessous, un extrait de l’article synthétisant la réalisation des ombres de la rua da Porta Nova :

 

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2020 1 13 /01 /janvier /2020 21:47

Ah, si vous saviez comme il est bon de se projeter dans les paysages, les ambiances, les sonorités et les odeurs dont nous rêvons, tout en nous souvenant de ceux et celles que nous aimerions retrouver !

Et pourquoi, ne pas se précipiter sur les réservations possibles nous menant vers ces destinations rêvées, pour les vivre ou les retrouver, quand, justement, la morosité et les incertitudes d’une actualité peu enthousiasmante nous donneraient envie de nous enfermer chez nous, pour ne plus en sortir ?

- Parce que le voyage c’est l’évasion, la liberté de découvrir, et la source retrouvée de tous les émerveillements !

Si je pars, là, immédiatement, c’est un voyage en Jordanie que je choisis : je mets ma palette et mes pinceaux en poche, et je vous invite à me suivre !

Parce que ce fabuleux royaume, sur la rive orientale du Jourdain, est l’une des plus belles portes d’entrée qui soit au Moyen-Orient, un havre de paix épargné du contexte géopolitique environnant. Il représente à lui seul, tout ce que peut évoquer notre imaginaire de trésors, lorsque l’on pense à des mythes comme celui de Pétra, ou de Laurence d’Arabie .

J’avais dessiné il y a longtemps cette petite aquarelle, en pensant aux déserts et aux montagnes de Jordanie, ou passeraient dans de fantastiques chevauchées, quelques cavaliers comme autant d’apparitions de Laurence d’Arabie traversant le Wadi Rum

Imaginez-vous avançant au milieu du Siq, un majestueux canyon, où tout à coup, l’apparition du Khazneh, le monument le plus emblématique de Pétra, vous plonge dans une magie de colonnades et de frontons de grès rose. Et ce ne sera que le premier de vos émerveillements : viendront ensuite mille autres découvertes, ensemble incomparable de la troglodytique beauté architecturale, livrée par l’ancienne capitale nabatéenne fondée autour de 300 ans av. J-C.

Aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO la « cité rose » n’est pas le seul trésor qui vous attend au détour des vallées, des plateaux et des déserts de Jordanie : de la Route des Rois au mont Nébo (d’où Moïse aurait aperçu la Terre), vous irez de découverte en découverte au fils des richesses laissées par les Perses, les musulmans, les Romains, les Byzantins…

Imaginez-vous flottant à la surface de la mer Morte, fragile et salée, au point le plus bas de la terre ; parcourant le Wadi Rum pour voir le soleil couchant illuminer sables et rochers pourpres face à un horizon infini. Puis, vous endormir près d’un feu bédouin, sous un ciel constellé d’étoiles… Imaginez-vous dessiner et peindre au milieu de ces immenses beautés !

Et puis, les Bédouins, comme les autres jordaniens et jordaniennes, sauront mieux que personne, avec leur accueil chaleureux et leur immense gentillesse, vous prouver que la plus grande beauté de leur pays est d’abord celle de leur peuple au si grand cœur.

Des ocres et des roses du Royaume de Jordanie à ceux des temples de Bagan, il n’y a que la distance de quelques heures d’avion. J'avais réalisé cette aquarelle de la terrasse d'un temple, au coucher du soleil...

En évoquant la Jordanie, et ce voyage vers le Moyen-Orient, je ne peux m’empêcher de penser à plus loin, plus à l’est encore, quand on fait tourner le globe.

Alors, là, dans l’immensité de ces terres, peuples et civilisations différents, c’est vers l’Asie et les splendeurs de l’Orient que je voudrais vous emmener.

Me reviennent alors tous ces voyages en Asie, que je vous invite à faire ou refaire .

Vous y attendent la vision enchantée des pagodes et temples de Bagan, dont les silhouettes irréelles s’estompent dans la brume dorée du soleil couchant, chaque soir, au Myanmar.

Le spectacle inoubliable du Taj Mahal se reflétant comme un rêve de marbre blanc, dans le miroir de ses bassins… Avec lui, les innombrables richesses des forts et palais du Rajasthan vous accompagneront bien longtemps après le voyage, comme la fabuleuse épopée d’un songe peuplé d’éléphants aux couleurs d’apparats et de dorures qui ne vous quittera plus.

Vous reviendrez transformés de ces terres asiatiques, où résonneront longtemps dans votre mémoire, les tambours, trompes, psalmodies et mantras des moines népalais, autant que les sonorités envoûtantes des mélodies vietnamiennes et chinoises. Je me souviens d’instants enchantés, où résonnaient le soir, dans les rues de Lijiang au Yunnan, les incroyables modulations du hulusi, la « calebasse de soie »…

Images, odeurs, sonorités, goûts étranges et délicieux : vous renaîtrez aux perceptions du monde en parcourant l’Asie !

En regardant mes carnets de croquis, les aquarelles réalisées lors de nos voyages indiens, vietnamiens, chinois, himalayens, birmans, me surgissent ces moments incroyables qui m’invitent à reprendre les voyages en Asie, sur ces terres lointaines aux mystères porteurs de ressourcement autant que d’évasion.

Ouvrir son carnet de voyage au retour pour retrouver les atmosphères les plus fugitives, que seuls l’écrit, le croquis et l’aquarelle peuvent retenir : c’est en cela que le voyage prend vraiment tout son sens !

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2019 6 23 /11 /novembre /2019 07:26

Je vous l'ai dit lors de mon précédent article « ...vous me retrouverez ailleurs »...

Alors, pour lire la suite de mon dernier billet, rendez-vous sur mon blog : vous y découvrirez une revue de pratique, d'informations, et de reportages artistiques avec un article bien sympa !

 

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 10:44

Ce que je vous propose à partir d’aujourd’hui à chaque newsletter de ce blog jusqu'à Noël : partager avec moi une très belle fin d'année !

 

Partons pour commencer en république du Saugeais avec mon dernier carnet de voyage « D’hiver en été, en République du Saugeais et alentour » .

- Savez-vous que j'avais déjà consacré à cette région (et à sa micro - nation) un précédent carnet composé d'exercices réalisés sur place avec mes amies stagiaires ?

Cette fois, si le nouvel album reprend les pages du carnet précédent, il s'enrichit d'une trentaine de pages supplémentaires, de motifs inédits, d'un nouveau look, et d'un plus grand format pour une édition complètement renouvelée !

Le voici présenté dans la très courte vidéo ci-dessous à travers les voix de "Emma" et "Sylvestre" (comme les croquis et aquarelles de mon carnet, "Emma" et "Sylvestre" sont de mon invention, c'est la première fois que je les fais intervenir dans mes vidéos grâce à mes logiciels de composition audio et de synthèse vocale) :

"De routes en chemins creux, de combes en forêts, de sources en lacs, Alain MARC parcourt avec ses élèves aquarellistes, les paysages somptueux du Saugeais et de sa région sur les hauteurs du Haut-Doubs, allant de découvertes en émerveillement. Chaque excursion picturale donne lieu à la réalisation sur le motif de croquis et aquarelles qui traduisent de la façon la plus simple possible, l’ambiance et le caractère des lieux. C’est ainsi qu’a pris forme ce carnet de routes, qui nous transporte des blancheurs de l’hiver aux fastes de l’été, à travers sites, villages et architecture, pleine nature et atmosphères, à la rencontre d’un terroir attachant, dans l’une des plus belles invitations au voyage."

Pour découvrir quelques pages de ce carnet de routes, cliquez sur la photo de sa couverture ci-dessous (elles sont en bas de la nouvelle page qui s'affichera dans votre navigateur) :

Format 24 x 16,4 cm à l’Italienne, Album de 72 pages 170 gr

Couverture souple 300 gr, Plus de 280 aquarelles et croquis

ISBN 978-2-9546036-3-6 - Éditions Carnets choisis 4 ème trimestre 2018 -

19 € (+ frais d'expédition)

- Ce carnet vous intéresse ? Commandez-le directement pour l’avoir avant Noël en cliquant sur le bon de commande ci-dessous (votre chèque ne sera encaissés qu’en Janvier 2019 (sauf paiement Paypal) :

width=

Le bon de commande PDF à télécharger s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre de votre navigateur, mais il vous faut le télécharger avant de le remplir en cliquant sur la petite vignette avec une flèche en haut à droite - à côté de la vignette de l'imprimante -. Après l'avoir téléchargé sur votre ordinateur ou tablette vous pouvez l'ouvrir avec Adobe Acrobat Reader et le remplir directement au clavier (ou manuellement) puis l'imprimer avant de le retourner à Alain MARC par courrier postal si règlement par chèque, ou par e-mail après règlement par Paypal.

 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 16:30
Choisir la Bolivie pour vivre une expérience inédite

Soutenue par un écosystème très varié, la Bolivie est une destination qui réserve une multitude de surprises. De la neige au climat tempéré, du désert à la forêt tropicale, la diversité de chaque lieu constitue une attraction touristique majeure pour ce pays. La faune et la flore de la Bolivie sont tellement riches et uniques que les amoureux de la nature auront du mal à distinguer le site idéal, où ils pourront contempler les merveilleux secrets de la biodiversité de ce pays. L’avantage du voyage en Bolivie c’est de pouvoir faire une multitude d’activités, comme la balade en forêt ou une escapade en haute Montagne. Un petit détour vers la basse altitude suffit également pour une randonnée en pleine jungle tropicale. Depuis le parc national d’Amboró en Santa Cruz jusqu’à Nevado Sajama, les vacanciers seront comblés par toutes les choses à voir et à explorer.

Une balade au cœur de la jungle dans le parc national d’Amboró

Les globe-trotters seront servis au parc national d’Amboró. Avec ses 500 000 hectares, ce lieu est tout simplement magique. Votre voyage en terre bolivienne commence dans la ville de Santa Cruz où des voitures accompagnées de guides sont prêtes pour aller au site. L’itinéraire ne compte qu’une petite heure pour arriver à l’entrée du parc. Rien qu’au portail, la splendide vue générale de la forêt d’Amboró agit directement comme un aimant qui attire les randonneurs vers son cœur. Chaque traversée et chaque rencontre sont minutieusement expliquées par les guides dignes d’un professionnel, pour le grand bonheur des plus exigeants. Dès le début du parcours, quelques petits animaux étonnants sont déjà au rendez-vous à la rencontre des invités. Des singes, des écureuils ou quelques oiseaux pourront décorer le paysage lors de la randonnée. Vu que le parc se situe dans les Andes, les excursionnistes passeront forcément par des rivières et des chutes d’eau. L’exploration plus lointaine de la forêt permettra à ceux qui ont de la patience de rencontrer les fameux fauves de l’Amazonie, tels que les Jaguars et les ours de l’Amérique du Sud.

Le Nevado Sajama, un volcan de plaisir

Une fois comblée par la chaleur et l’immensité du parc national d’Amboró, une petite escalade sur le Nevado Sajama donnera un courant de fraîcheur aux randonneurs. Il s’agit d’un autre parc, mais en altitude, près de la frontière qui sépare la Bolivie du Chili. La rencontre avec des animaux y est assez exceptionnelle, seules quelques espèces de mammifères fréquentent la zone, comme les quirquincho ou tatou des Andes, la vigogne et le renard andin. L’avifaune, par contre, est très présente. Le parc est quasiment peuplé d’une multitude de races d’oiseaux dont celles qui sont menacées d’extinction comme le géant Nandou de Darwin, l’oiseau charpentier et le fameux Flamant des Andes. Se baigner dans les réserves d’eaux chaudes naturelles de Sajama est possible, pour peaufiner vos séjours en Bolivie, mais cela requiert quelques heures de trajets en plus. Les coins remplis de choses à découvrir ne manquent pas aux frontières de Nevado Sajama. Il faut néanmoins penser à se faire plaisir et se reposer un moment. La ville de Sajama possède d’innombrables endroits de détente pour cela. D’ailleurs, le choix est vaste en ce qui concerne les hébergements, il en est de même pour les restaurants.

Partager cet article

Repost0
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 16:15
Que mettre dans sa valise durant un séjour de randonnée au Kirghizistan?

Pays d’Asie centrale, le Kirghizistan est une destination appréciée des touristes pour ses zones montagneuses, ses vallées et ses lacs. Elle est une contrée de rêve pour faire de la randonnée à cheval et du trekking. Toutefois, avant de partir à l’aventure dans ce territoire, il est primordial pour les vacanciers de préparer tous les équipements nécessaires à leur périple. Parmi ces articles, il y a les vêtements. De préférence, il est conseillé aux routards d’emmener des tenus légers et des habits chauds. En effet, les écarts de températures varient grandement d’un lieu à un autre. Ainsi, dans la valise des globe-trotters, il devrait y avoir divers vêtements comme des pantalons confortables, des vestes polaires, des t-shirts et des coupes vents. Côté chaussure, il est recommandé d’emporter des bottes de randonnées imperméables et adhérentes avec une tige montante. À noter que les chaussures neuves sont à proscrire pour éviter les ampoules.

Les accessoires indispensables pour la randonnée

Mis à part les vêtements et les bottes, les touristes auront besoin de plusieurs équipements pour parfaire leurs aventures en Kirghizie. Parmi ces éléments, il y a les appareils photo. Ces articles seront d’une grande utilité pour immortaliser des souvenirs et pour photographier des évènements ou des lieux envoûtants. À noter qu’il est préférable de les mettre dans un petit sac ou autres pour les protéger de la pluie et de la poussière. De plus, les globe-trotters devront emmener une recharge solaire pour ne pas être à court de batteries. Les imperméables seront également des objets à ne pas oublier durant un voyage au Kirghizistan. Ces types de tenue sont incontournables pour les treks et les promenades à cheval surtout dans la saison humide. Pour information, il est recommandé de choisir des modèles de style K-way ou Gore-Tex. Outre ces équipements, un sac de couchage et une tente de randonnée sont primordiaux pour les amateurs de marche. En effet, ces derniers sont indispensables pour dormir au chaud et à l’abri des intempéries.

La trousse de secours et les produits pour la toilette

Au cours de leurs randonnées dans les montagnes et les aires protégées du Kirghizstan, les vacanciers risquent de se blesser accidentellement. Alors, il est préférable pour les globe-trotters d’avoir dans leur bagage une trousse de secours bien garnie. Dans ce sac, il faut qu’il y ait tous les objets indispensables pour traiter une plaie et une entorse comme un désinfectant, du sparadrap, un coussin hémostatique d'urgence et un bandage. La boite à pharmacie devrait également contenir des médicaments de bases tels qu’un antalgique, un antihistaminique, un anti-diarrhéique, un antipyrétique et un antispasmodique. Mis à part cela, les estivants auront besoin d’une trousse de toilette pour ranger des accessoires tels que les lingettes, le gel antibactérien, le savon et le shampoing.

Partager cet article

Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 12:06
Un voyage loin de la routine quotidienne en Australie

Les routards éprouvent, la plupart du temps, des difficultés à choisir une destination touristique pour les vacances, car il y en a tellement sur la planète...

Parmi les pays qui figurent souvent sur la liste des pays les visités chaque année, on retient l’Australie. Cette contrée promet un dépaysement inégalé grâce à ses points d’intérêt.

Lors d’un séjour Australie, les globe-trotters sont invités à faire un tour dans le parc national de Kakadu qui se situe dans le Territoire-du-Nord. Pour rejoindre, cette réserve classée dans le patrimoine mondial de l’UNESCO, ils ont la possibilité de partir de la ville de Darwin. Depuis cette cité, les vacanciers devront faire dans les 3 h de route. À titre d’information, l’itinéraire de Nature’s Way constitue un des chemins qui mènent vers l’aire protégée en question. Une fois que les aventuriers seront sur les lieux, ils pourront toute suite entreprendre une randonnée pédestre à travers la forêt qui compose le site. Dans cette immensité verdoyante vivent plusieurs espèces d’oiseaux, dont les loriquets à tête bleue, les aigles de mer à ventre blanc, les oies sauvages, les ibis, les grues brolgas, les jabirus, etc. Par ailleurs, Kakadu est célèbre pour ses nombreuses peintures rupestres faites par des aborigènes il y a 50 000 ans de cela.

Découverte de la grande barrière de corail australienne

Un séjour en Australie n’est pas seulement une occasion de se rendre au parc national de Kakadu. Les routards pourront, par exemple, poursuivre leurs aventures en allant découvrir la grande barrière de corail. Cette merveille naturelle couvre une superficie de près de 12 300 km². Sonétendue est telle qu’elle commence légèrement au sud du tropique du Capricorne et s’arrête dans le détroit de Torres. Avant d’entamer une descente vers les profondeurs de l’océan, les amateurs de plongée sous-marine pourront prendre un bateau dans une des villes situées sur les littoraux de l’Etat du Queensland telles que Bundaberg, Townsville, Airlie Beach ou encore Mission Beach. Par ailleurs, une escapade dans les fonds marins permettra aux plongeurs de voir différentes espèces aquatiques, pour ne citer que les dauphins, les tortues vertes, les requins, les raies, les cabillauds, les murènes et bien d’autres encore.

Une visite à Sydney, une excellente façon de finir les vacances

Séjourner en Australie aura permis aux touristes de découvrir la nature du pays à travers une visite au parc national de Kakadu et une virée en mer dans la plus grande barrière de corail au monde. Pour terminer leurs vacances en beauté, les bourlingueurs sont invités à changer de décor en allant à Sydney. Cette ville du sud-est du territoire attire plusieurs millions de curieux chaque année. En outre, les routards viennent dans cette métropole pour admirer ses fameuses attractions touristiques, dont son célèbre opéra. Ce bâtiment classé UNESCO réalisé par l’architecte Jørn Oberg Utzon séduit toujours autant les nouveaux-venus. En effet, ses formes font étrangement penser à un voilier géant ou un coquillage.


 

Partager cet article

Repost0
20 février 2018 2 20 /02 /février /2018 22:34
Vivre d’agréables moments à Malindi, une ville kenyane

Mombasa est une ville portuaire localisée au sud du Kenya, sur l’océan Indien.

Elle est le camp de base obligé pour tous les voyageurs qui veulent accéder à la côte kényane au départ de Nairobi, la capitale du pays. Mombasa cache une pépite : Malindi, une localité habitée par les Swahilis depuis le XIVe siècle. On y trouve un marché touristique, avec 50 stands à parcourir. Là, les visiteurs observeront des artisans à l’œuvre et achèteront des arts et de l’artisanat authentiques du Kenya. À part cela, la vieille ville de Malindi héberge deux édifices religieux d’une importance majeure, dont la mosquée Juma’a. Elle se distingue par ses remarquables tombeaux piliers qui, sans doute, auraient été construits au XIVe siècle. L’autre bâtiment à visiter est l’église Saint-François-Xavier, l’une des plus vieilles églises encore sur pied en Afrique de l’Est. Le musée de Malindi vaut également le détour. C’était la demeure d’un commerçant indien, convertie en musée, et qui sert de centre d’information pour les touristes.

Évasion au parc national marin de Malindi

Au parc national marin de Malindi, il y a de multiples activités divertissantes à faire. Le principal objectif de Malindi est de satisfaire les personnes qui passent leurs vacances au Kenya. Chacun s’adonnera au loisir qui sera à sa hauteur. En effet, les sportifs entraînés exploreront les sites de plongée, où ils s’attendront à voir une épave dormant dans les grands fonds et qui est devenue un gîte pour plusieurs bancs de poissons. Une plongée avec masque, tuba, nageoires, et gilets de sauvetage pour les moins confiants sera une incroyable aventure marine. Les plongeurs en profiteront pour contempler une variété alléchante de coraux aux couleurs vives ainsi que des récifs frangeants. Par ailleurs, à marée basse, les estivants, amateurs ou expérimentés, feront du snorkeling vers 2 h de l’après-midi, c’est l’heure où l’affichage sous-marin est à son apogée. Les excursions en bateau à fond de verre sont des opportunités pour s’amuser à la surface de l’eau.

Les autres activités faisables à Malindi

Étant une station balnéaire très recherchée sur la « côte Nord » de Mombasa, Malindi propose aux bourlingueurs une large palette de sports aquatiques : ski nautique, jet-ski, para-voile, surf, planche à voie, kite-surf… Les férus de pêche essayeront d’attraper quelques gibiers de mer, comme des barracudas, des requins de récifs, des poissons-zèbres, des poissons-clowns, ou encore des homards, des crabes, des poulpes… Les passionnés d’ornithologie, eux, iront du côté de Mida Creek, englobé dans le parc national de Watamu. Mida Creek, se trouvant à seulement 20 km au sud de Malindi, est un immense lagon d’eau salée qui se mélange avec une forêt de mangroves, abritant des oiseaux endémiques et migrateurs, et servant en même temps de vivier pour les tortues en danger de disparition. Pour clôturer le tour de Malindi, rien ne vaut une escapade sur l’île magique. Cette perle est située à l’intérieur du parc marin. On l’appelle ainsi parce qu’elle a la faculté d’apparaître et de disparaître avec les marées. À marée basse donc, le banc de sable sort de la mer et invite les routards à s’allonger pour se laisser dorer au soleil, après avoir barboté dans les eaux chaudes de l’océan Indien.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2018 5 19 /01 /janvier /2018 20:09

Souvenez-vous des deux épisodes précédents « Les fermes d’estive » et "La caverne des mystères" (que je vous invite à revoir en cliquant sur leur lien)...

Souvenez-vous de cette magnifique balade à skis nordiques où le but de la randonnée n’était pas de peindre sur le motif les sujets qui m’intéressaient, mais d’en mémoriser la perception pour la traduire plus tard, quelques kilomètres plus loin, dans un environnement différent.

Ce sont là des exercices passionnants utilisant mémoire de l'instant et synthèse pure, pour traduire en aquarelle directe avec rapidité et spontanéité, les différents moments forts du parcours. Dans cette démarche, l’intérêt est justement de ne pas travailler sur le motif mais de s’en imprégner pour le restituer différemment en exerçant différemment sa mémoire et ses sens.

Voici donc le dernière rencontre sujette à une dernière aquarelle : "La maison de Blanche-Neige" :

Hors piste nordique et aquarelle de synthèse, 3 ème épisode : la maison de Blanche-Neige from Alain MARC peintre on Vimeo.

C'est dans la magnifique région où j'ai réalisé cette vidéo, que se déroulera à la fin de l'hiver (en mars, quand les jours rallongent suffisamment) le stage aquarelle « Ambiances et paysages de neige » dont la semaine est complète depuis longtemps, mais où celle du 11 au 17 mars (que nous avons rajoutée à l'intention de qui voudrait nous rejoindre) vous attend.

Aussi, n’hésitez pas si vous voulez profiter de cette opportunité à m’envoyer un e-mail, ou mieux, en mon absence (puisque je pars sur le champ pour presque trois semaines en Inde animer la première session carnet de voyage aquarelle de l'année), à écrire directement à Christiane COLIN (ou lui téléphoner au 03 81 46 51 63) pour voir s’il reste encore des places vous serez bien sûr la ou le bienvenu (e) dans la mesure du possible !

Si vous ne les connaissez pas, découvrez ces stages à travers les vidéos de mon programme 2018, dans l'e-book que je lui ai consacré (mettez le livre en plein écran, tournez-en les pages à la souris il y a de super moments, cliquez aussi sur les liens et photos), régalez-vous bien :

https://alain-marc.fr/programme-des-stages-aquarelle-carnets-de-voyage-alain-marc-2018-le-resume-en-e-book/

P. S. Si vous ne pouvez ouvrir mon livre interactif, allez à la page https://alain-marc.fr/stages-aquarelle-et-carnet-de-voyage/, qu’il vous suffira de faire défiler, et dernière nouvelle pour les retardataires : le stage de Provence vient de se rajouter aux stages complets, mais vous pouvez vous mettre en liste d'attente qui y est ouverte (attention, on clôturera également le stage d'Aragon très bientôt vu les demandes)  !

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 23:29

Voilà le groupe du stage carnet de voyage aquarelle « Des couleurs du Tamil Nadu à celles du Kerala » sur le point du départ pour cette magnifique traversée de l’Inde du Sud où je vais les accompagner

Comme je ne pense pouvoir vous donner des nouvelles pendant ces semaines-là, je vous propose en attendant, de vous replonger dans l’ambiance magique des paysages que certains d’entre vous vont découvrir lors des deux sessions suivantes sur les crêtes du haut Doubs, à partir de la maison d’hôtes de la Fresse, en revenant sur deux billets de mars dernier, qui attendant leur suite évidemment.

Simplement parce qu’il manquait le dernier épisode de cette belle histoire en trois parties, dont je vous invite à revoir les deux premiers épisodes réalisée là-bas en mars dernier à la fin de la même session consacrée aux ambiances et paysages de neige, manière de retrouver cette atmosphère merveilleuse de paysages enneigés.

Premier épisode, "Les fermes d'estive" :

 

Deuxième épisode, "La caverne des mystères"

Quant au dernier clip « La maison de Blanche Neige », ce sera pour le prochain billet, mais dès à présent, retrouvez la féerie de cette randonnée à skis, où Christiane COLIN, notre hôtesse d’accueil à la maison de La Fresse me fait découvrir la beauté sauvage des splendides paysages où elle vit, et où je vais réaliser quelques exercices de mémorisation picturale qui seront concrétisés en autant d’aquarelles de synthèse.

Vous le savez déjà si vous me suivez dans ces pages ou sur le terrain, ces exercices sont passionnants (nous en ferons d’ailleurs quelques-uns lors des prochains stages d’hiver dans cette si belle région).

L’occasion de préciser pour les personnes qui voudraient s’inscrire au stage aquarelle « Ambiances et paysages de neige 2018 » que la semaine du 4 au 10 mars étant complète depuis longtemps, nous avons rajouté à leur intention une session de plus la semaine suivante du 11 au 17 mars !

Alors, n’hésitez pas si vous voulez profiter de cette possibilitité, à m’écrire (ou en mon absence si j’avais un peu de retard à vous répondre), à vous adresser directement à Christiane COLIN (ou lui téléphoner) pour voir s’il reste encore des places dans la mesure du possible !

Si vous ne connaissez pas encore ces stages, visionnez les vidéos de mon programme 2018, mettez le livre interactif en plein écran, tournez-en les pages à la souris il y a de super moments, cliquez aussi sur les liens et photos, et régalez-vous bien :

https://alain-marc.fr/programme-des-stages-aquarelle-carnets-de-voyage-alain-marc-2018-le-resume-en-e-book/

P. S. Si vous ne pouvez ouvrir mon livre interactif, allez à la page https://alain-marc.fr/stages-aquarelle-et-carnet-de-voyage/, qu’il

vous suffira de faire défiler.

Partager cet article

Repost0