Du Bonheur à Bramabiau... - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2022 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'en Aragon, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2022...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyage

chez "Aquarelle et Pinceaux" .

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pouvez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures, produits et couleurs aquarelle
Fournitures, produits et couleurs aquarelle

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

chez "Aquarelle et Pinceaux" !

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pourrez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures et couleurs aquarelle

 

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 12:22

Me revoilà, pour continuer avec vous ma quête du Bonheur.
Bien sûr, en quelque sorte je l’ai retrouvé, mais ce n’est plus le Bonheur !
Souvenez-vous du début de mon histoire : je vous ai laissé il y a quelques semaine déjà dans l’incertitude du devenir d’E. A. Martel et de ses camarades, qui, après avoir échoué dans une première tentative d’exploration de la petite rivière souterraine, reviennent le lendemain 28 juin 1888 dès 8 h du matin, plus motivés que jamais, et s’enfoncent à nouveau dans la pénombre du labyrinthe de roche, en essayant de suivre le ruisseau.
Bramabiau VuillerDescente de la deuxième cascade de Bramabiau avec le fameux canot Osgood par E. A. Martel et ses compagnons, dessin du peintre Vuillier d’après un croquis de Théodore Rivière. E.A. Martel s’était entouré des services de G. Vuillier un très bon peintre qui refusait les assauts de la photographie et persistait à travailler de traditionnelle façon, dans l’esprit des plus grands illustrateurs de l’époque.
En ce qui nous concerne, nous nous étions quittés après avoir peint une aquarelle rappelant tout le mystère de cette souterraine disparition…
Aujourd’hui, nous retrouvons l’intrépide équipée, là où nul être humain ne s’est encore aventuré. Les heures s’écoulent, angoissantes pour tous les badauds venus assister à l’expédition, et qui attendent à l’extérieur, des deux côtés de la vallée.
Ce n’est qu’à 23 h 30 que Martel et ses compagnons arrivent dans « l’Alcôve »,  à la résurgence du Bonheur devenu « Bramabiau » (en occitan « le bœuf qui brame »), nom donné par les paysans à cette énorme source et à la rivière qu’elle engendre, à cause du sourd mugissement de ses cascades débouchant dans la vallée.
Martel est si profondément marqué par cette aventure qu’il consacrera le reste de son existence à l’exploration souterraine.

Il ne le savait pas, mais avec ses aventureux camarades il venait d’inventer la spéléologie !

 
Je vous emmène aujourd’hui réaliser une aquarelle dans ce qui fut il faut bien le dire, le berceau de la spéléologie : un univers fascinant qui je l’espère, vous donnera envie d’aller à sa rencontre sur les lieux mêmes des exploits d’E. A. Martel.

Si vous voulez vous-même découvrir cet extraordinaire milieu souterrain, vous pouvez sans le moindre risque, à l’occasion d’une visite guidée souterraine magnifique, sans effort ni difficulté lors d’une superbe promenade, avoir à votre tour une idée de ce qu’ont pu ressentir E. A. Martel et ses compagnons d’exploration : pour cela rien de plus facile, rendez-vous au chalet d’accueil de l’Abîme de Bramabiau.
C’est une étape incontournable si pendant vos vacances vous traversez les Grands Causses ou les Cévennes et allez du côté du Mont Aigoual.
L’abîme est ouvert en avril - mai - juin de 10h à 17 h 30, en juillet - août de 9 h 30 à 18 h 30, en septembre de 10 h  à 17 h 30, et en octobre - novembre (jusqu'au dernier jour des vacances de la Toussaint) de 10 h 30 à 16 h 30. Prenez une petite laine (vêtements chaud quelle que soit la saison si vous êtes frileux - se -) car la température intérieure est de 10°C, vous pouvez même en faire profiter vos animaux préférés qui sont acceptés en laisse à l'intérieur de la grotte !
Pour en savoir plus je vous invite dès à présent à aller visiter le beau site de la rivière souterraine  http://www.abime-de-bramabiau.com/ où vous trouverez tous les renseignements complémentaires vous permettant de vous y projeter.
Sachez que l’Abîme de Bramabiau et sa rivière souterraine ont depuis toujours suscité une fascination particulière : à la fois mystérieux, impressionnant et grandiose, le lieu a inspiré nombre de légendes, oeuvres littéraires, cinématographiques et artistiques, vous devriez y éprouver de véritables émotions esthétiques. 
Quant à moi, je tiens à remercier toute l’équipe de l’abîme de Bramabiau pour l’autorisation donnée afin de réaliser ce reportage aquarellé, et à vous, pour m’avoir suivi jusqu’ici.
Si cette série de découvertes carnettistes hors des sentiers battus vous a intéressée, alors réjouissez-vous car j’ai l’impression que l’action ne fait que commencer…
Bramabiau Alain Marc…Sur les lieux du dessin de Vuillier et des exploits de Martel : si c‘est dans la réalisation de motifs de ce type que je trouve en ce moment le plus d’accomplissement, c’est parce qu’ils sont le trait d’union symbolique entre une épopée qui changea notre connaissance du monde, et la continuité d’une aventure d’exploration toujours d’actualité car il n’existe pratiquement plus de lieux encore inconnus sur notre planète que dans les profondeurs du monde marin et souterrain.
Pour moi, témoigner de ces explorations et m’y impliquer est bien plus passionnant que de réaliser un simple carnet de voyage (aussi captivant soit-il mais dont j’encourage et loue la pratique pour tout un chacun car c'est très valorisant), parce que je ne suis plus seulement spectateur mais acteur d’une aventure, où le mot « découverte » garde encore tout son sens, dans un monde où porter son regard ailleurs est devenu pour beaucoup une assez facile banalité.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

V
Je vous remercie énormément pour toutes vos propositions sur ce site. Vos partages sont très intéressants et fort enrichissants. Félicitations à vous.
Répondre
S
<br /> Merci beacoup , avec ton article tu nous a fait réver avec ton article.<br />
Répondre
D
<br /> Bonjour Alain, c'est un "bonheur" de te retrouver sur ton blog de temps à autre. Tu donnes vraiment envie de se joindre à tes stages. Je reviens d'indonésie et maintenant jen'irai plus si loin,<br /> c'était très fatigant. Bravo pour tes belles aquarelles que je ne me lasserai jamais d'admirer. Bises<br />
Répondre
C
<br /> bonjour Alain Marc.<br /> <br /> <br /> et bien du courage pour faire cette belle aquarelle.<br /> <br /> <br /> félicitation cendrine<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci Cendrine, celle-ci était bien facile sans besoin de courage particulier. Je vous parlerai d'autres où là oui, c'était un peu plus engagé...<br /> <br /> <br /> Amitiés, à bientôt,<br /> <br /> <br /> AM<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Un monde fascinant et effrayant... que tu nous fais partager avec tant de passion... Merci AlainBises<br />
Répondre
P
<br /> belle histoire et belle aquarelle !!!<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Et super beau coin pour le vélo, tu connais peut-être Philippe ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> C'est étonnant Alain ce que tu m'écris là ! Je ne sais pas nager, et la mer ne m'effraie pas ! La nature humaine est un vrai mystère ! Bon week-end à toi, et grosses bises !<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Tu vois, c'est parce que je me rattrappe dans d'autres domaines que ceux qui m'effraient (enfin il n'y en a pas trop à part l'immensité et la force de l'océan), que j'arrive à avancer un peu dans<br /> certaines autres choses...<br /> <br /> <br /> Bises et bon week-end,<br /> <br /> <br /> Alain<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> J'insiste encore, tout simplement parce que ce lieu sublime le mérite, et parce que ce que tu réalise est à la hauteur de ce site sublime... Je crois que j'avais 18 ans quand j'y suis allé la<br /> première fois... Je voulais dévorer ma région toute entière... et je crois bien que tous deux, sommes de la même génération...<br /> <br /> <br /> Continues donc autant que tu le peux... Si mes dons contrariés se confirment, je pense que ça va déménager...<br /> <br /> <br /> C'est fou ce que j'aime ce pays !!! qui est le mien aussi...<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Tu as raison d'aimer ton pays et ton enthousiasme me touche, ça fait du bien de voir que tu fais partie de tous ces gens sincères et formidables que je rencontre partout où je vais, à commencer<br /> ici !<br /> <br /> <br /> Pour ma part je ferai tout ce que je pourrai pour t'aider dans ta quête d'expression, et j'espère que ça "déménagera".<br /> <br /> <br /> En attendant merci pour tes encouragements qui font du bien quand on se bat seul et sans moyens réels (à part sa matière grise) pour participer à la marche du monde, partager un idéal qui soit le<br /> plus sain et noble possible, et qu'un minimum de reconnaissance du travail accompli tient assez vive la flamme de la passion, pour continuer d'en faire profiter tout un chacun...<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> "et si c'était cela la vie  ?" dis-tu... "Se confronter aux vertiges de l'inconnu"... Même au ras des pâquerettes, je suis effrayée... alors imagine un peu... "les vertiges de l'inconnu"...<br /> ce n'est pas pour moi... Mais je comprends maintenant pourquoi j'ai toujours pensé que la vie ce n'est pas pour moi, je comprends pourquoi je suis une espèce d'erreur de la Nature... (sans but,<br /> sans racines, un truc suspendu au bord du néant...)<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Dis, Eva, elle est pour toi aussi la vie : tu n'es pas une erreur de la nature (auquel cas nous en sommes tous - es - une), tu n'es pas "un truc suspendu au bord du néant", ne serait-ce que parce<br /> que tu as créé et que tu nourris un blog beau comme tout, profond, généreux dans lequel des tas de gens se reconnaissent !<br /> <br /> <br /> Ainsi, toi aussi, tu as fondé une famille d'esprit, et quand on a fondé une "famille d'esprit" on n'est pas au bord du néant car on a comblé ce "néant" une valeur née de nous-même belle et grande<br /> comme un navire qui peut te permettre de le traverser. Ensuite le reste n'est qu'impressions personnelles. Pour te dire vrai, pour ma part j'ai la trouille de l'océan, j'admire les grands<br /> navigateurs car quand j'y suis au milieu je me dis que je peux y être englouti et cette immensité et ses mystère sont un peu "grands" pour ma petite nature... Alors tu vois, tout est relatif...<br /> <br /> <br /> Je t'envoie mes amitiés en t'encourageant à avoir peur des vertiges de l'inconnu, afin de mieux nous faire aimer ceux du connu.<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Nous sommes tout petit face aux entrailles de la Terre, comme le personnage sur ton aquarelle et c'est pourquoi explorer la nature ne doit s'envisager sans aucune improvisation ... au risque d'y<br /> laisser sa vie. Combien de spéléologues ne sont jamais remontés par ce qu'ils ont peut être cru être plus fort que la nature. En tout cas, ce sont de belles aquarelles que tu nous fais partager<br /> là et je sais qu'il y en aura d'autres sur le sujet. <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci Nico. C'est vrai ce que tu dis ! En tout cas c'est de plus en plus prudemment que je vais sous terre, car j'ai personnellement le souvenir de belles trouilles !<br /> <br /> <br /> Oui, pour les aquarelles à venir, tu verras, il y aura des choses peu communes dessinées ou peintes en milieu souterrain (par le sujet déjà...).<br /> <br /> <br /> Amitiés à bientôt,<br /> <br /> <br /> AM<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Dans les lieux où tu nous fais rêver, nous ne pouvons qu'y trouver du bonheur.<br /> <br /> <br /> Merci à toi.<br /> <br /> <br /> Bisous.<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Cela ne pouvait qu'être prémonitoire qu'une rivière nommée "Bonheur" puisse en donner tant un jour aux spéléologues certes, mais aussi à tant de personnes que la spéléologie intéresse peu !<br /> <br /> <br /> Amitiés Marie, à +,<br /> <br /> <br /> AM<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> C'est fascinant de beauté et assez effrayant en même temps... Comme tu le dis Alain, Martel avait bien du courage pour s'aventurer dans le ventre de la terre, obscur et grondant, vertigineux et<br /> bouillonnant ! C'est trop grandiose pour moi : jamais je n'oserais, même si le parcours est sécurisé... J'ai une préférence pour les paysages domestiqués par l'homme, joli comme des tapis de<br /> patchwork... Le sauvage et l'indomptable représentent toujours une menace pour moi... (j'ai même peur en montagne : j'ai toujours l'impression d'être dans un tableau de Magritte et les sommets<br /> s'approchent, m'entourent, me tiennent prisonnière... L'un des sommets se transforme en aigle géant et va m'emporter dans ses serres immenses... ) Rires !!!!!<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Et si c'était cela la vie Eva ? ... Une confrontation permanente aux vertiges de l'inconnu, à la demesure de l'univers dans lequel nous ne sommes que poussière, une necessité de se rapprocher de<br /> ce qui va nous sécuriser, peut-être pour oublier notre fragilité face au monde, face à nous-mêmes, peut-être pour oublier notre amoindrissement.<br /> <br /> <br /> Les artistes et les poètes, ont de tout temps cherché à depasser cet amoindrissement et à dompter ces vertiges, et s'ils y sont parvenus, c'est souvent en les sublimant et en les immortalisant<br /> (pensons aux romantiques par exemple), car à travers cette alchimie c'est eux-mêmes qu'ils immortalisaient en se projetant insconsciemment ou non dans leur oeuvre...<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Purrrréééeee, c'est tellement beau que ça déménage, et ça me rappelle de tels souvenirs que je vous dis pas.... Un endroit sublime, un lieu sublime... Pardonne moi d'insister, Alain... mais il<br /> faut que j'insiste... Là, nous sommes hors du temps...<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Ma foi, tu as raison : ce lieu fait partie des endroits où on peut se sentir "emporté par le temps".<br /> <br /> <br /> En plus chargé de symboles : la puissance de l'eau source de vie, les entrailles de la terre mère nourricière, la confrontation entre l'insignifiance de la durée de notre existence et la démesure<br /> des temps géologiques, les questionnements existentiels que chacun porte en soi depuis les débuts de l'humanité, la fragilité du peintre, qui face à tout cela essaie modestement d'en traduire la<br /> densité...<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> ça y est j'ai tout bien vu ! quel reportage, et quand tu ajoutes le personnage sur l'aquarelle, quelle grandeur ce site ! mille bises, Domi<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Il a cette "dimension" Domi, si un jour tu y passes tu verras comme on s'y sent tout petit !<br /> <br /> <br /> ...Je suis sûr que c'est un endroit qui te plaira !<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Tellement sublime que j'ai retwitté !!! Merci Alain...<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Remerci à toi, je compte bien partager encore pas mal de choses intéressantes encore avec vous !<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Oui, je reconnais bien cet endroit... il y a vraiment très longtemps que je n'y suis pas retourné, mais il fait partie de mon pays d'origine... Très beau en réalité, et très beau<br /> artistiquement... J-F<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci JF. En plus je peux te dire qu'il n'a pas changé, c'est un lieu grandiose et pourtant secret qu'il nous faut préserver !<br /> <br /> <br /> AM<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Il fallait être très courageux pour se lancer dans une telle aventure !<br /> <br /> <br /> J'ai adoré la visite, et l'aquarelle bien sûr.<br /> <br /> <br /> Je pense qu'il existe encore des lieux inconnus. La découverte de la grotte Chauvet ne date que de 18-19 ans, je pense que le monde souterrain recèle encore de trésors à<br /> découvrir. <br /> <br /> <br /> Merci de nous avoir fait partager cette belle aventure.<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci à toi, Altheia.<br /> <br /> <br /> Je travaille depuis plus de 7 ans sur un ouvrage qui relate justement une de ces découvertes majeures à laquelle j'ai eu la chance de participer, je vous en reparlerai bientôt.<br /> <br /> <br /> Amitiés et à bientôt,<br /> <br /> <br /> AM<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> bonjour Alain, ravie d'avoir des nouvelles du blog et donc de toi, mais je n'arrive pas à ouvrir les images ou vidéos je voulais te le signaler ! à très vite, Domi<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Bizarre, faut que je vérifie avec d'autres personnes parce que pour ma part j'ouvre tout très bien, tant avec Firefox qu'Internet Explorer ou Chrome !<br /> <br /> <br /> As-tu vidé ton cache par appui sur la touche F5 du clavier et as-tu essayé avec d'autres navigateurs que ton habituel ?<br /> <br /> <br /> AM<br /> <br /> <br /> <br />