Le voyage du bleu (premier billet). - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 08:41

Dans la série des nouveaux articles de ce blog destinés à élargir nos possibilités d’aquarellistes de voyage avec un matériel très léger, et en conditions d’exécution rapide sur le terrain, voici le début d’une première étude consacrée aux couleurs, en commençant par les bleus.

Le voyage du bleu (premier billet).

« Contre-jour sur le château de la Calahorra », lavis bleu, pochade directe (sans dessin préalable) réalisée en 15 mn lors d’un voyage en Andalousie à partir de bleu indigo, outremer et indanthrène. J’étais saisi par la beauté froide, fugace, immatérielle, intemporelle, de ces effets de lumière plongeant dans une ombre commune l’évocation d’une existence « a-distanciée » de la vie des hommes, l’ancien château mauresque et la ville catholique plus récente née de la Reconquête, qui paraissaient liés à jamais par un destin commun indifférent aux affres de l’histoire…

« Le Bleu est le chemin de l'infini, où la réalité devient rêve. Entrer dans cette couleur revient, telle Alice, à passer de l'autre coté du miroir, c'est à dire au Pays des Merveilles. Le  Bleu foncé symbolise le rêve, on passe alors du jour à la nuit, et de la conscience à l'inconscient. Le Bleu est le domaine de l'irréel, et il aplanit les contradictions et les alternances (par exemple jour/nuit) qui rythment notre vie. Mais cette couleur n'appartient pas à notre monde, elle évoque une idée d'éternité tranquille et méprisante, donc inhumaine. » (La symbolique du bleu, Pagan Guild)

Mais revenons-en aux bleus à notre disposition, pour y choisir ceux de notre palette : les qualités que nous demandons à nos couleurs étant d’être nécessairement aussi efficaces (et si possible plus réactives) que celles des couleurs que nous utilisons à partir de tubes à l’atelier (ou sur le motif dans le cadre d’un travail plus « posé » et « confortable »). Le choix de ces bleus se fera non seulement en fonction du type de voyage prévu et d’aquarelles envisagées, mais aussi en fonction de la nature spécifique des pigments utilisés, des résultats obtenus lors de leurs mélanges, de leur réaction au séchage, des possibilités éventuelles de reprises, etc.

Voici le nuancier (sur papier Montval 300 g) que j’ai réalisé pour vous des bleus les plus courants que nous pouvons utiliser en carnet de voyage. C’est un nuancier dans lequel vous pourrez choisir ceux qui vous plaisent le plus en les adaptant à votre palette.

Nuancier qu’il vous sera également indispensable de réaliser à réception de vos propres couleurs lorsque vous les placerez dans votre palette afin de mémoriser leur emplacement et la nature exacte de leur teinte (chaque palette devrait d’ailleurs avoir le nuancier de l’ensemble des couleurs qui la compose).

Je vous conseille personnellement d’avoir au moins trois ou quatre bleus : un céruléum,  un outremer (ou cobalt) et un phtalo (ou bleu Winsor nuance vert) + option très utile : un turquoise (ou manganèse), en privilégiant les bleus transparents et intenses.

Mon nuancier est classé non par fabriquant mais des bleus les plus opaques aux plus transparents, et des bleus qui précipitent le plus (granuleux) aux plus teintants (attention plus une couleur est teintante plus elle est en principe transparente – et donc lumineuse -, mais difficile à corriger après une erreur sur le papier).

Je n’ai pas tenu compte dans mon classement des notions mêmes de luminosité, tonalité, saturation : elles sautent aux yeux en observant tout simplement ce nuancier !

Le voyage du bleu (premier billet).
Le voyage du bleu (premier billet).
Le voyage du bleu (premier billet).

Toutes ces couleurs sont distribuées par www.aquarelleetpinceaux.com  (vous pouvez les commander de la part d’Alain MARC, cela contribuera à en élargir encore le choix, puisque les tests que je réalise pour "aquarelle et pinceaux" nous permettent de cibler les meilleurs produits et de vous faire profiter directement et indirectement du résultat de ces essais)..

Cette étude des bleus (bien que parcellaire et forcément subjective) se poursuivra à travers plusieurs articles pour en confronter ses nuances les plus courantes à différents bleus spécifiques (communs ou très rares), rencontrés dans la nature et dans certaines constructions humaines…

C’est dans cette gamme de bleus que vous choisirez ceux qui vous conviendront le mieux en n’oubliant pas que le secret des plus beaux mélanges passe par une connaissance approfondie des couleurs, de leur interaction, d’une expérience sans cesse renouvelée de leur maniement et étude d’effets.

De même, une aquarelle née de la seule intuition picturale basée sur l’émotion de l’instant (aussi spontanée soit-elle), ne peut rivaliser avec le résultat d’un travail comparable tout aussi spontané, mais fruit de nombreuses réflexions préalables et résultat d’exercices innombrables où cette connaissance s’acquiert dans l’exigence et la rigueur, pour mieux libérer un jour l’expression créative exempte de toute limite technique ou blocage mental…

Il ne s’agit pas pour moi de développer ici une analyse exhaustive de tous les bleus, mais à partir d’un choix de bleus mis à disposition par mon fournisseur de couleurs, de découvrir lesquels seront les mieux appropriés à la représentation ou à l’interprétation de telle ou telle atmosphère où le bleu joue un rôle majeur.

Exprimer l’âme d’une chose, celle d’un lieu où cette couleur est omniprésente, passe avant même de peindre par la réponse aux questions suivantes :  

  • quel bleu pour quel usage, et quel résultat dans le cadre de tel ou tel mélange lors d’un travail sur le motif spontané, simple et sans artifice?
  • Comment traduire le plus rapidement possible la perception de cette couleur et l’émotion qu’elle nous procure selon les choses et les lieux qui y sont assimilés ?

Les réponses à ces questions, outre la connaissance de nos couleurs et de leurs caractéristiques ne sera possible qu’en tenant compte des étapes à respecter tant dans l’analyse du motif que dans le processus de réalisation, pour mieux se libérer ensuite des contraintes d’élaboration et approcher au plus près du magnétisme de cette couleur.

Dès le prochain billet, pour découvrir le premier des lieux rares où nous allons essayer de capter ce mystère des bleus, je vous inviterai à me rejoindre dans un endroit magique et envoûtant nommé la Source bleue.

Vous serez comme moi fasciné (e) par ses eaux limpides jaillissant des flancs de la montagne sur les rives du très beau lac de Saint-Point en Jura Oriental.

Elles font de cette fontaine naturelle aux merveilleuses couleurs (allant d’un bleu de cobalt profond à un turquoise clair se fondant en subtiles nuances vertes), la plus vivante et insaisissable palette des sources féériques…

Le voyage du bleu (premier billet).

Voici la Source bleue aux incroyables couleurs telle que nous la peindrons très bientôt à travers la recherche de ses bleus les plus subtils, détenteurs de l’esprit même qui se dégage de ce lieu…

Il faut dire que chaque ondoiement, chaque bruissement de l’eau s’écoulant de sa vasque naturelle nous redit la légende qui lui est attachée : au 12ème siècle, le sire Amaury de Joux que l’on croyait mort en croisade, revint au château après cinq ans d'absence.

Son épouse Berthe qui  le croyait mort au combat, avait recueilli le chevalier Aimé de Montfaucon  son ami d’enfance qu’elle soignait depuis qu’il était rentré blessé de Terre Sainte un an plus tôt, ce dernier pensant lui aussi qu’Amory de Joux ne reviendrait plus…

La colère du sire fut terrible : il mit  à mort Aimé, et enferma l’infidèle dans un cachot minuscule depuis lequel elle pouvait voir le gibet où était pendu son amant.

Inconsolable, Berthe aurait tant pleuré que les larmes coulant de ses beaux yeux bleus finirent par rejoindre les eaux de la source qu’elles auraient colorées des mille nuances de cette céleste couleur. 

C’est non loin d’ici, à l’abbaye de Montbenoît, que Berthe se retira à la mort d’Amauri. Elle y mourut à l'âge de 60 ans.

En illustration sonore de la légende de la source bleue...

Le voyage du bleu (premier billet).

Le château de Joux, chef-d’œuvre de l’art militaire dans son romantique paysage, mais si terrible par ses geôles qui ont vu tant de larmes couler…

Des sonorités remontées jusqu'au nord au temps des croisades, par les échanges entre trouvères et troubadours...

Le voyage du bleu (premier billet).

J’avais réalisé de la Source bleue il y a quelques années une petite aquarelle pour laquelle je n’avais pratiquement pas utilisé de bleu : de l’endroit où j’étais et à l’heure où je l’avais réalisée la lumière du jour n’était pas assez forte pour en dégager les mystérieuses couleurs. Nous verrons donc dans le prochain article, qu’il est possible d’en donner une toute autre vision…

Le voyage du bleu (premier billet).

Un mélange sommaire entre deux bleus très « ordinaires » (de cobalt et outremer) avec de l’auréoline Winsor et Newton sous la forme d’une simple tache donne déjà une première idée des possibilités qui nous sont offertes avec les bleus (mais nous verrons bientôt qu’il est possible de réaliser des nuances bien plus raffinées que celles-là)…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Natalie Fossemale 16/10/2014 14:56

Merci pour ton article Alain !

Alain MARC 16/10/2014 21:43

à toi aussi pour ton passage Nathalie !

Althéia 16/10/2014 12:53

Merci Alain pour cet article très intéressant !
Amitiés

Alain MARC 16/10/2014 21:42

Amitiés Altheia !

eva 16/10/2014 09:47

Merci Alain, j'ai tout aimé ici... Cette merveilleuse citation définissant le Bleu, la légende de la source bleue, le chant médiéval montrant qu'une fois de plus les femmes sont toujours les suppôts de Satan (quoiqu'on fasse dans l'évolution rien ne change, ou pas grand chose)... Bonne journée à toi cher Alain...

Alain MARC 16/10/2014 21:42

Je vais venir te dire un petit "bonjour" sur ton blog Eva !
...Et tu vois si j'ai mis en ligne la chant d'une "femme troubadour" et non celui d'un homme (même s'il y en a de très beaux), c'est que je suis tout à fait de ton avis !

Dany 15/10/2014 20:00

Quelle belle idée Alain ce premier voyage dans le bleu, on a hâte de lire la suite. J'aime beaucoup ton aquarelle sur le château de la Calahora...elle mériterait une démo pour en savoir plus! Bises Dany

Alain MARC 16/10/2014 21:38

J'étais avec Pierre Nava ce jour-là, mais c'était à l'époque où je n'avais pas de caméra avec moi, si non la réalisation aurait été filmée !

Aline Laumonier 15/10/2014 19:15

Magnifique aquarelle réalisée sans dessin préalable ! Alors pour réussir le château comment as-tu fait sans dessin ? Il se dégage une vraie atmosphère de mystère. Et cette lumière qui descend du ciel sur la colline, superbe. Tu dis qu'il faut faire des exercices et ne pas se contenter de peindre intuitivement. Alors suivons tes conseils et donne-nous du "travail" car nous sommes impatients d'avancer sur le chemin de la perfection picturale.
Amitié
Aline

Alain MARC 17/10/2014 23:36

Ne t'inquiète pas si tu n'y arrives pas du premier coup : démarre avec des formes simples (carrés, puis formes de maisons, d'objets pas trop dévidés) puis compliques progressivement... Par contre prépare bien la couleur qu'il te faut en bien concentré et en bonne quantité pour qu'elle fuse bien dans l'eau !

Aline Laumonier 17/10/2014 10:04

Merci Alain de ta réponse. Cette technique est fascinante et nous intéresse tous. Au lieu d'un dessin au crayon ou feutre tu utilises l'eau sur le papier pour préfigurer le château et la colline. Ensuite la couleur viendra naturellement se placer dans la surface mouillée et donc former le château ou la colline. Génial je vais essayer. Avec du bleu, bien entendu.
Aline

Alain MARC 16/10/2014 21:36

Il suffit d'attendre que le fond des montagnes bleues soit bien sec (ce qui a été très rapide ce jour-là tant il faisait chaud) : tu prépares ton bleu très sombre dans ta palette en grande quantité, puis avec ton pinceau à réservoir nettoyé tu imbibes la colline et la silhouette du château tout en les dessinant (il ne faut bien sûr pas se rater en ayant au préalable bien observé le château pour une fois "mémorisé" sera facile à reproduire sans trop se tromper dans la forme et les proportions) avec l'eau claire de ton pinceau. Ensuite sans perdre 1 seconde, tu prends ton bleu sombre de la palette et tu le poses à partir du bord de la silhouette de la colline et du château dans l'humide du papier (tu peux à ce moment-là apporter des précisions dans cette silhouette), ce n'est pas plus compliqué... Mais c'est justement basé sur tout un tas d'exercices préalables qui sont nécessaires, et deviennent passionnants quand on commence à réussir., car c'est à cet instant qu'on commence à "maîtriser" le travail intuitif ! Je compte inclure un certain nombre de ces exercices, dans mes futurs cours en ligne, et les aborder dans les stages du Jura Oriental 2015.

Françoise Fuhrer-Bertin 15/10/2014 18:41

Merci pour cet article très interessant. Un autre titre concernant le bleu c'est: Pastel d'Olivier Bleys chez Gallimard.
A l 'ocasion tu peux m'inscrire équipière aquarelle région de Colmar 68000 bonne soirée.

Alain MARC 16/10/2014 21:19

Exact Françoise, très beau livre également, d'autant plus que cette histoire romancée se déroule en albigeois, le pays de mon enfance où la culture du pastel (vers Lautrec et ses environs) est toujours une grande fierté pour les gens de la région. On peut trouver tant à Toulouse qu'à Albi (et départements voisins) de très beaux tissus d'ameublement et parures de toutes sortes teintés par le magnifique bleu pastel qui fait la noble réputation de tout ce "pays de Cocagne".
Je te rajoute aux équipières aquarelle !

Merce 15/10/2014 16:29

Merci pour tes conseils. Tes articles sont toujours très intéressants.
Mercé

Alain MARC 16/10/2014 21:07

Content de te retrouver Mercé !
J'espère que cette série d'articles te sera utile, amitiés,

philae 15/10/2014 10:12

superbe voyage

Alain MARC 15/10/2014 10:18

Merci Philae !

junguilin 15/10/2014 08:53

Merci de tes fabuleux conseils, de ta culture et de tes aquarelles! La bleue est particulièrement magnifique . Bises.

Alain MARC 15/10/2014 15:14

Oui, c'est vrai, la Source bleue est magnifique ! Nous verrons à quel point dans le prochain article, quant aux couleurs de mon nuancier elles sont déjà un premier choix parmi les bleus proposés par "aquarelle et pinceau". Nous allons maintenant voir comment choisir encore au sein de ce premier tri les bleus qui nous conviennent le mieux pour telle ou telle chose... à bientôt pour la suite,

DOMINIQUE VILLARD 15/10/2014 08:16

je suis une folle dingue du bleu, alors tu ne pouvais pas me faire plus plaisir ! ton super article va nous faire explorer ce pigment, et moi je vais relire "Bleu : l'histoire d'une couleur" de Michel Pastoureau.. très belle journée , Domi

Alain MARC 15/10/2014 10:10

Merci Domi, j'avais déjà remarqué que tu aimes le bleu et cela me fait plaisir de te te faire plaisir !
...Oui très bon livre celui de Michel Pastoureau qui raconte l'histoire du bleu, en mettant l'accent sur les pratiques sociales de la couleur et mettant en valeur le rôle du bleu à notre époque. Dommage que cet ouvrage soit épuisé, il devrait être dans la bibliothèque de tout artiste.
Je sais que tu vas te régaler dans les articles à venir car nous allons partager bien des choses autour du bleu, ce voyage au coeur de cette couleur ne fait que commencer...
Très bonne journée à toi aussi,