Andalousie : l’étape de Peñíscola sur le trajet . - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 12:43

S’il est un endroit en descendant sur l’Andalousie en voiture depuis le Perthus où nous aimons faire une étape, c’est bien à Peñíscola !          

Situé à mi-chemin entre notre point de départ et le cœur de la grande province espagnole où nous nous rendons, ce petit village fortifié accroché à son rocher dominant la mer Méditerranée a gardé tout son charme malgré les horribles immeubles de bord de mer qui en défigurent la baie, faisant de lui une station balnéaire surfréquentée à la belle saison.

C’est donc toujours en dehors de cette période-là que nous nous y arrêtons avec Pierre NAVA qui va aujourd’hui avec les premières pages de son carnet de voyage, évoquer notre étape en Castellón.

Nous y arrivons généralement en fin d’après-midi lorsque nous ne nous sommes pas trop retardés en route…

null

La lumière dorée qui illumine la baie de Peñíscola lorsque nous arrivons, fait un peu oublier l’outrancière «urbanización» qui défigure la presque totalité du littoral méditerranéen espagnol …

Mais ce que note Pierre en bas de sa page de carnet est significatif, «...à partir de maintenant Pierrot il te faudra faire vite si tu veux ramener quelques aquarelles !» Il est vrai que lorsque nous partons en repérages le temps est compté, il faut aller très vite pour noter un maximum de choses, parcourir de grandes distances, explorer des lieux toujours nouveaux. (Détail de l’une des pages du carnet de Pierre NAVA «Andalousie, Sur la Route d’Alain MARC»)

null

Les rues blanches de la vieille cité nous donnent déjà un avant-goût des villages andalous, et on a du mal à imaginer en parcourant ses ruelles tortueuses que cette forteresse construite par les templiers au 14ème siècle est le dernier refuge de l’antipape aragonais Benoît XIII dit «pape Luna», qui s’y établit un siècle plus tard et y termina son existence face au refus de sa légitimité par les cardinaux romains et l’abandon de tous ses soutiens à la fin du schisme qui déplaçait le centre des maîtres de la chrétienté médiévale d’Avignon à Rome…

null

Si le soir la baie reste illuminée longtemps, la presque île où se blottissent à l’intérieur de hautes murailles les maisons blanches du village, en grande partie orientée au levant, passe vite dans l’ombre après avoir prise les couleurs du couchant, et lorsque s’allument les lampadaires, l’ancienne cité du pape Luna se pare d’ombres mauves et bleutées avant de basculer dans la nuit.  

null

C’est le moment où nous nous installons à notre bar à tapas préféré pour y déguster autour d’un bon «vino tinto de casa», «boquerones con aceitunas», «beregenas tostadas» et autres délicieuses tortillas au chorizo, et pour y retrouver ses habituels clients, la plupart supporters des grandes équipes nationales (Barcelone, Réal Madrid, Valence, Murcie, etc.), que Pierre se régale à dessiner tant ils sont captivés par le match à la télé et ne prêtent aucune attention à nos croquis de voyage…

null

Ce que j’aime bien dans le travail de Pierre c’est sa manière de croquer attitudes et visages à toute vitesse, en instantanés incisifs et ressemblants, où nulle retouche, nul repentir, ne vient troubler une écriture qui en dit plus en un instant qu’un long discours sur la nature humaine…

null

Dans l’attente du coup d’envoi on discute de tout et de rien, et on s’offre «copitas» sur «copitas» jusqu’au moment où tous les regards se figent dans une seule direction : celle du poste de télévision !

null

Enfin c’est le début du match… Au bout de quelques minutes la tension est à son comble : le Réal Madrid a déjà marqué un but !

null

Alors là, chacun est attentif à l’extrême, et on retient son souffle, partageant de temps en temps avec son voisin ou sa voisine une impression ou un trait d’humeur à propos de son équipe préférée ou de ses adversaires car il est bien évident qu‘on ne va pas en rester à un score pareil...

null

Ainsi va la vie dans les tascas de Peñíscola, lorsque la nuit tombe sur la morte saison de la petite station balnéaires, et qu’il y a un important match de football à la télévision…

null

Le lendemain matin il est temps de repartir car près de 950 km nous attendent encore, et cette fois face à la lumière dorée du soleil levant qui illumine les fortifications de l’ancienne citée il faut que j’arrache Pierre à sa nouvelle aquarelle car nous sommes déjà en retard et c’est une grosse journée qui nous attend sur les routes d’Espagne ! 

La Petite histoire :

L’Andalousie comme les valeurs rares se gagne, se mérite : depuis mon enfance c’est toujours en longeant la Méditerranée en traversant l’Espagne, que j’y ai été, et c’est par cet itinéraire que j’y ai amené mon premier stage carnet de voyage ! 

…Très peu de voyages en avion, j’ai rarement «débarqué» directement à Séville, Grenade ou Malaga, je préfère la découverte progressive d’une culture dont la richesse se perçoit au delà d’un millier de kilomètres plus au nord, lorsque franchissant les Pyrénées les accents du pays, le soleil, les odeurs et d’infimes signes architecturaux vous projettent déjà tout éveillé dans le rêve Andalou .

Il faut que j’évoque un peu ce qui me lie depuis si longtemps à cette province et à travers elle à un superbe pays, l’Espagne :

Nous étions au lendemain de la dernière guerre mondiale. Mes parents, anciens résistants, possédaient un vignoble en gaillacois où ils accueillaient des ouvriers agricoles exilés de la guerre civile, républicains espagnols, fuyant les atrocités du franquisme.

Ceux-ci me portaient une grande affection car comme me le reprochait ma grand-mère, j’étais «toujours dans leurs pattes à les empêcher de travailler» . Je n’étais qu’un tout petit bambin mais je rêvais à travers leurs récits de leur pays que je ne connaissais pas et qui devait être si beau puis qu’ils en parlaient avec tant de passion…

C’est ainsi que j’appris les rudiments de leur langue, de leur culture, de leur histoire.

Alors que l’Espagne s’ouvrait à peine au tourisme au début des années 50, je me souviens de l’émotion qui nous étreignit mes deux sœurs et moi, au franchissement des Pyrénées pour la première fois : nous descendions vers l’Andalousie en longeant la Méditerranée, apportant aux familles des exilés bannis du franquisme des nouvelles de leurs pères, frères ou maris, en même temps qu’une partie de leur salaire…

Je me rappelle les contrôles de la Guardia Civil, de leur képi en ciré noir, de leurs motos kaki et de l’aplomb de mon père lorsqu’en leur tendant les passeports il disait «- ¡ Somos turistas, sólo hay que visitar España del Caudillo !».

Les gardes les lui rendaient avec un salut fasciste, en disant : «Bienvenidos a España y… ¡ buen viaje !», mais ils faisaient des rondes toute la nuit avec leurs motos autour de notre tente et lorsque nous nous levions le matin pour voir le soleil se lever sur la mer notre petit refuge était entouré de profondes ornières dans le sable de la plage.

Les plages étaient désertes, nous aidions les pêcheurs et leurs familles à tirer sur le rivage des filets chichement garnis d’une maigre friture et les plus grands chantiers de la «urbanización» n’étaient pas encore commencés.

Mon père peignait au passage la Méditerranée à l’aquarelle, réalisant parfois de petites huiles, il a toujours aimé les côtes espagnoles …avant qu’elles ne soient bétonnées !

Aussi, aller en Andalousie autrement qu’en descendant progressivement, en traversant les autres provinces, a toujours été une aberration pour moi : c’est comme un rite, une obligation, une nécessité !

Raison pour laquelle j’entraînais plus tard dans le sillage de ces premiers itinéraires ibériques mes proches, mes amis, mes premiers stagiaires carnettistes, puis Pierre NAVA qui venait parfois accompagner mes repérages picturaux : c’était déjà là sur les premiers arpents de terre ibérique que s'installait dans ma mémoire l’Andalousie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans Voyages et aquarelle
commenter cet article

commentaires

Nicolas 14/10/2015 17:23

J'ai aussi cette démarche, de vouloir traverser un pays depuis le nôtre pour me rendre dans une province lointaine. Je le fais dès que je peux le faire, particulièrement pour l'Espagne. Quand j'étais encore une petit jeune, je me suis rendu en voiture en Andalousie, en 1989 et 1992, pour l'expo de Séville. J'ai aussi préféré me rendre à Rome en train plutôt qu'en avion en 2001 et pour le stage d'aquarelle que je compte faire à Venise la dernière semaine d'août 2016 avec Christian Colin, je compte m'y rendre en train (il n'y a pas encore de ligne de car Macron low-cost pour cette destination et y aller en voiture, dans ce cas précis, serait un peu aberrant ). Sympa ton histoire de petit fils de Résistants et de l'aide qu'ont apporté tes grands parents aux exilé d'un pays qui est resté 39 ans dans l'obscurité.

Alain-Marc 15/10/2015 00:10

Merci, très sympa ta remarque, tu as raison les moyens de transport les mieux appropriés sont toujours les plus conviviaux, et pardon pour le manque de réactivité tant de la publication de ton commentaire que de ma réponse, je speede de partout en ce moment !

Pierre-Henri 19/09/2014 09:49

Quel plaisir de te retrouver ici Alain, sur ton magnifique site! Plein succès à toi!

Alain MARC 20/09/2014 18:14

Moi aussi Pierre, et au plaisir de te revoir ici !

Nicolas 23/10/2013 18:41


Bonjour Alain.


Lire ces lignes me font voyager à mon tour et les aquarelles de Pierre Navas (que j'espère connaitre un jour - viendra t'il au Maroc en 2014 ?) démontre qu'en quelques coups de pinceaux, tout est
dit.


Moi aussi, j'ai eu l'occasion de descendre en parfois en Andalousie par la route, ce que je préfère à l'avion, pour justement se "mettre me pays dans la peau" et y savourer l'ambiance en guise d'
"apéritif".


Participer à l'un de tes stages en Andalousie est une de mes priorités pour les prochaines années.


Amicalement.


 


Nicolas.


 

Alain-Marc 24/10/2013 00:18



Merci Nico,


 


Jespère que j'en referai là-bas dans l'avenir... Pour le moment mon planning est si chargé que je ne prévois rien là-bas pour un moment, mais si j'en refais un autre tu le sauras !


AM



eva 29/10/2011 18:59



Comme elle est belle "ton" Espagne Alain ! Pour revenir à la video, c'est vrai que c'est un trésor : tu maîtrises bien la technique (les plans ne sautent pas, ils sont entrecoupés des images de
Pierre (les mêmes dessins qui figurent sur ton article, mais qui prennent toute leur dimension avec le son, l'ambiance) et les aquarelles de Pierre sont extraordianrement lumineuses,
transparentes, vivantes... J'adore ! Bonne fin de séjour en Espagne, où j'ai cru comprendre que tu animes un stage.... (les veinards de stagiaires !!!)



Alain-Marc 30/10/2011 19:44



Merci Eva, on va continuer notre périple mais les images des stages sont des images d'archives, je n'en animerai un là-bas qu'au mois de mai prochain... En attendant c'est en groupe très
restreint (et avec notre ami Pierre) que nous poursuivons notre parcours .


Grosses bises, à bientôt,


AM



Elizabeth 26/10/2011 21:40



Bonsoir Alain, Tes archives vidéo complètent parfaitement tes articles et permettent de voyager dans la durée en voyant les evolutions, alors que les seules aquarelles marquent plus un "arrêt sur
image" et montrent les émotions à l'instant t. Quelle chance avons-nous de t'avoir et de bénéficier de tout ton travail, ton énergie, tes différents talents et ceux de tes amis!merci. Bises



Alain-Marc 26/10/2011 21:55



Merci beaucoup Elizabeth : ce que tu me dis touchera en priorité les amis qui me soutiennent et savent les efforts que je fournis pour apporter autre chose que de simples témoignages grâce à la
vidéo.


En second lieu cela me touche aussi, car même si j'aime tout le travail que je me donne en faisant cela pour eux, pour vous, (et pour moi-même bien sur), ça n'en est pas moins une énorme dépense
de temps et d'énergie, et je suis heureux du fond du coeur lorsque c'est reconnu à sa juste valeur, aussi modeste soit-elle !


Grosses bises Elizabeth, à bientôt pour la suite,


AM 



Monique 25/10/2011 21:47



Génial cette petite vidéo ! Les aquarelles et croquis de Pierre Nava ... excellent ! Merci de ce partage. Bises 



Alain-Marc 25/10/2011 22:45



Merci pour lui, Monique !  ... Je peux te dire que ton commentaire lui fait super plaisir !


Amitiés et à bientôt pour la suite ?


AM



m'annette 25/10/2011 15:32



c'est toujours un régal de venir ici!


Vous êtes des magiciens de l'instant....



Alain-Marc 25/10/2011 22:40



Merci M'Annette, c'est trop gentil !


à très bientôt,


AM



DOMINIQUE VILLARD 24/10/2011 18:18



j'adore voir tout ça, en l'occurence revoir tout ça !


aujourd'hui gros coup d'Est sur la Catalogne ça change de la Tramontane, on fait de belles photos de vagues et mer démontée ... 


grosses bises, Domi



Alain-Marc 25/10/2011 22:43



Là, tu as dû retrouver le soliel ?


... En tout cas que de bons souvenirs, oui, sur les chemine de l'Andalousie (...et même avant) !


Grosses bises,


AM



Virginie 24/10/2011 16:33



un petit coucou de passage entre 2 révisions...


à+



Alain-Marc 25/10/2011 22:41



Bon courage Virginie, on pense bien à toi !


AM