Le voyage du bleu, d’Elvas à Evora. - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 22:07

Continuons notre voyage du bleu.

Vraiment, il faut croire que le temps passe moins vite ici !

Effets du soleil, du bleu du ciel, de cette chaleur inhabituelle en cette saison ?

Tout le monde est en manches courtes, aux champs comme à la ville, où les terrasses des cafés sont bondées.

Le bleu ?

Il nous inonde, nous submerge, nous emporte…

 - Peut-être est-ce à cause de cela que je ne songe pas un seul instant à rentrer ?

Pourtant, il le faudra bien un jour, mais en attendant je continue mon voyage, et j’en profite pour reconnaître et préparer en même temps le prochain stage carnet de voyage où je vais partager mes surprises, mes découverte, mes délectations carnettistes.

Il faut dire que je découvre des bleus tout simplement incroyables.

Certains sont presque impossibles à reproduire si on n’y consacre pas de longs essais en mélanges sur la palette, si on ne change sans cesse de point de vue pour voir la lumière jouer avec cette couleur et choisir le meilleur angle pour la traduire.

Le temps consacré à ces recherches est d’autant plus exaltant qu’il débouche sur des questionnements et des exercices passionnants.

Finalement, le carnet de voyage, l’aquarelle, les croquis rapides à main levée, ne sont que des prétextes pour aller à sa propre rencontre en même temps qu’ils permettent un échange très profond avec le monde.

La chapelle de la Conception à Elvas, l’un des motifs du carnet de voyage au pays du bleu.

La chapelle de la Conception à Elvas, l’un des motifs du carnet de voyage au pays du bleu.

Parmi les bleus clairs ou cæruleums sélectionnés pour réaliser les liserés de la chapelle de la Conception, c’est le bleu royal Sennelier que je choisis, car parmi ceux qui se rapprochent le plus de la bonne couleur, c’est celui qui présente les effets d’opacité et de granulométrie les mieux apparentés à l’aspect onctueux de leur couleur sur le fond de crépi blanchi à la chaux des murs.

Parmi les bleus clairs ou cæruleums sélectionnés pour réaliser les liserés de la chapelle de la Conception, c’est le bleu royal Sennelier que je choisis, car parmi ceux qui se rapprochent le plus de la bonne couleur, c’est celui qui présente les effets d’opacité et de granulométrie les mieux apparentés à l’aspect onctueux de leur couleur sur le fond de crépi blanchi à la chaux des murs.

Dans ma quête du bleu, je m’interroge du rapport des différents bleus que je vois avec les autres couleurs qui leur sont associées, dont l'ocre jaune que l’on retrouve un peu partout dans le patrimoine bâti.

Je constate qu’en mélangeant le bleu cæruleum des liserés extérieurs de la petite chapelle Notre Dame de la Conception (dont je vous avais déjà parlé à mon arrivée au « pays du bleu »), couleur que l’on voit en de nombreuses variantes en décor sur les façades avec l’ocre jaune du bas des murs, on obtient un gris-vert qui est exactement celui des oliviers de la campagne en cette saison !

Bien sûr, il faut faire des essais avec les différents bleus cæruleums de notre nuancier (en les modifiant parfois avec un soupçon de divers jaunes ou rouges), pour obtenir le « bleu parfait » de tel ou tel décor d’architecture, et si on mélange le bleu ultramarine rompu des azulejos de l’entrée de cette même chapelle (rompu avec une pointe d’orange et non avec du gris ou du noir qui en éteindraient la luminosité), on obtient la teinte de l’ombre des oliviers vus depuis cette chapelle qui domine la campagne environnante depuis l’entrée de la ville.

Naturellement, on peut obtenir les gris-verts (ombre ou lumière) des oliviers de bien d’autres façons, mais je vous assure que ces mélanges fonctionnent parfaitement, même si le résultat manque un peu de transparence à cause de couleurs qui au départ ne le sont pas.

Le voyage du bleu, d’Elvas à Evora.

Étonnant de constater combien les couleurs dominantes dans le bâti traditionnel trouvent ici leurs correspondances par mélange, dans les variations chromatiques de l’environnement naturel …

Le voyage du bleu, d’Elvas à Evora.

Mes verts (vert rompu n°1 et gris vert n°4) obtenus par mélange du bleu des liserés de la chapelle (bleu royal Sennelier) ou de l’outremer rompu des azulejos (voir mélange ci-dessus) avec l’ocre jaune des murs (tous les outremers de toutes les marques conviennent, idem pour l’ocre jaune) qui s’apparentent aux différents verts des oliviers ne sont qu’un sujet de réflexion parmi d’autres, basés sur l’observation des différentes couleurs d’un même environnement.

Mais si je veux réellement peindre le feuillage des oliviers, j’utiliserai plutôt du bleu d’Indanthrène Sennelier (transparent intense) à la place du bleu royal (opaque granuleux) pour faire le gris vert de leur feuillage en pleine lumière dans le lointain, et à la place de l’outremer français utilisé pour imiter l’outremer rompu des azulejos (outremer qui est transparent intense) du bleu indigo Rembrandt, car bien que semi-opaque, celui-ci permet d’obtenir la bonne teinte des zones à l’ombre sans mélange intermédiaire (d’où effet plus lumineux, travail plus rapide et similitude chromatique plus grande).  

Hors, le but de ces exercices n’est pas de chercher à peindre des oliviers, mais de se servir des couleurs que nous voyons (en suivant ici le fil conducteur du bleu), pour établir de plus subtiles connivences entre l’univers qui nous entoure, les êtres et les choses que nous rencontrons et notre propre sensibilité, la « profondeur » de notre regard sur le monde.

C’est par ce rapport des couleurs à la vie dont elles sont le reflet, qu’au-delà du témoignage d’un instant, d’un lieu, d’un objet, d’une rencontre, on peut « voyager » à l’intérieur même du voyage, et interpréter « autrement » la réalité perçue à travers ses différentes facettes.

Chaque nouvelle interprétation va alors se révéler comme un nouveau chemin pour aller plus loin dans sa démarche et la réalisation de son carnet…

C’est pour cela que je pense l’approche «traditionnelle et classique» du carnet de voyage (dessins / textes / aquarelles), supérieure dans le fond (même si dans la forme tout est possible pour affirmer sa créativité) par rapport aux autres types de carnets (tout aussi attrayants qu’ils soient, bande dessinée, collages, photos, etc.)...

Quant à l’aquarelle, il y en a bien sûr autant d’approches et de concepts qu’il y a de démarches artistiques et de personnalités créatives, mais celle que je préconise sur le terrain (et que j’enseigne tout en restant fidèle aux bases techniques de cette expression), s’affranchit largement de toute idée de supériorité artistique, de compétition, de maîtrise technique démesurée, d’esthétique en quelque sorte « au dessus du panier » pour ne pas dire de mégalomanie philotechnique : elle reste en toute simplicité au plus près du sujet dans l’immédiateté de l’instant, en étant sans sophistication aucune le fruit de la spontanéité, de la joie de vivre, et de la rencontre entre le réel et notre sensibilité !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

voyance gratuite en ligne par mail 20/03/2015 10:47

Super ! Ton blog est vraiment génial !
Merci d’exister !!!

marine D: 28/01/2015 15:55

J'adore ces associations de bleus, de jaune, de verts, de blanc, sur ces façades, j'ai aimé cette région que j'ai faite il y a bien longtemps à cheval en nous rendant à la Foire de Santarem !
Superbes croquis et aquarelles

Alain MARC 29/01/2015 01:02

Merci Martine, c'est vrai que c'est une belle région !

danae 29/12/2014 18:50

Bon soir cher Alain, le bleu est une très jolie couleur, présente dans nos paysages, le ciel ou la mer ! J'admire tes aquarelles et particulièrement la petite chapelle ci-dessus. Je te souhaite une très belle année emplie de petits ou grands bonheurs entouré des personnes que tu aimes et aussi dans le partage de la véritable amitié. Bises et merci pour ton talent qui nous enchante.

Alain MARC 31/12/2014 14:44

Un grand merci Danaé, très bonne année à toi aussi !
Je vous prépare une carte de voeux à ma façon, mais elle n'est pas terminée...
à bientôt avec toutes mes amitiés,

serrurier paris 12 19/12/2014 18:19

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

olivier 12/12/2014 13:03

Les peintures sont vraiment très belles :) félicitations !

Alain MARC 12/12/2014 14:12

Sympa Oliver, on va continuer comme cela !

eva 05/12/2014 22:51

Incroyable ! Moi je trouve au contraire, que l'aquarelle de ce jour est extrêmement sophistiquée dans sa simplicité même... Deux bleus... deux bleus qui font rayonner ce clocher... Deux bleus et c'est tout !... Du grand art ! Bises là où tu es... :-)

Alain MARC 12/12/2014 14:14

Merci Eva, et réponse tardive pour raison d'itinérance intempestive, mais je n'oublie pas quand même mes réponses aux commentaires, même tardives !

en savoir plus 05/12/2014 04:42

J'aime bien votre site internet , merci et bravo ! continuez comme ça !

Je me permet de mettre un lien vers mon site , n'hésitez pas à venir !

A trés bientot

Catherine KESSELS 30/11/2014 16:33

bonjour Alain
Ah ces oliviers! Ils ne se laissent pas saisir aisément!
Ils m'ont fait tourner en bourrique lorsque j'étais dans le Péloponnèse...selon le lumière, le vent ou les espèces qui les cernent, les teintes virevoltent et brillent et nous laissent dubitatifs avec notre palette!
hâte de découvrir les stages 2015...il est grand temps, après mon fabuleux stage de 2013 et ma pratique solitaire de découvrir et d'apprendre à nouveau.
Bonne fin de périple et ramène-nous donc un peu de bleu pour le ciel de France.

Alain MARC 30/11/2014 22:51

Content de te lire Catherine, et de te répondre depuis ici !
Oui, les oliviers c'est à la fois très simple et très compliqué, surtout si on se perd dans la subtilité de leur couleur selon les conditions et l'éclairage. Je ne donne là qu'un exemple pouvant être utile, mais on verra sur place comment mieux les traduire puisqu'une bonne partie de l'itinéraire que je fais , je le fais aussi pour préparer l'un des stages du printemps 2015. Donc, le programme de l'an prochain ne va pas tarder, d'abord pour mes stagiaires et correspondants directs (dont les abonné - es - à ce blog), ensuite pour les réseaux sociaux (dont ce blog et leurs lecteurs (trices) non abonnés (es), ce n'est plus qu'une question de jours.
Alors à bientôt,

Gilles 28/11/2014 19:27

Personnellement j'adore l'apparition des couleurs sous le pinceau accompagnée de la voix chantante d'Alain. Je propose que ce soit remboursé par la sécu car ça donne un prodigieux coup de fouet. Ayant participé à un stage déjà bien riche, ce blog est un véritable service après vente qui prolonge le plaisir bien au delà du stage. Je conseille à tous d'y participer.
Amitiés à ceux que je connais et bien entendu à toi Alain. Profite bien !
Gilles

Alain MARC 29/11/2014 00:30

Salut Gilles et merci !
Je te réponds après une journée bien remplie, et t'envoie plus de soleil qu'il n'y en a en France en ce moment semble-t-il...
Allez, je te dis à +, avec toutes mes amitiés,

voyance par mail gratuite 28/11/2014 11:10

Vraiment agréable ce site et en plus il est complet et simple en recherche. Je t’en remercie beaucoup pour ces moments de détente .

Dany 27/11/2014 20:54

Quelle beau et passionnant thème de voyage Alain, cette quête du bleu. J'étais au Maroc à Essaouira la semaine dernière et je pensais à toi car là-bas aussi le bleu domine partout des vieilles portes aux barques du port. Après le Portugal, ce pourrait être la suite de ton périple! J'ai hâte d'essayer tes mélanges en remplaçant le jaune de Naples par l'ocre jaune pour les feuilles d'olivier.
Bonne continuation sur le chemin du bleu.
Bises

Alain MARC 27/11/2014 23:39

Oui, essaie ce mélange mais fais-le sur la palette où on le maîtrise mieux plutôt que sur le papier (je t'en indiquerai un autre très sympa quand on aura l'occasion de se revoir) !
Tu as raison pour Essaouira, je l'évoquerai effectivement dans un futur article de ce "voyage du bleu", mais j'irai puiser dans mes archives vidéo pour le clip qui ira avec, car il me semble que j'y avais effectivement filmé des bleus intéressants...
à bientôt pour la suite Dany,

lydie 27/11/2014 14:26

Merci Alain de nous faire partager de façon si intime ton parcours et.ta philosophie du voyage.Sùr qu'on aurait envie d'être avec toi .Mais ...ce n'est que partie remise.
Tant de découvertes techniques aussi pour ces mélanges que j'ai encore du mal à maîtriser..Tu donnes envie d'oser...d'essayer sans peur du ratage
Et que de bleus!!! que de nuances pour interpréter , faire sentir la force de la nature et aussi de l'homme dans sa créativité. Merci encore pour ce soleil que tu nous envoies à travers de tes peintures et de ta poesie pour nous en parler.

Alain MARC 27/11/2014 18:28

Oui, ce n'est que partie remise, car je garde le meilleur pour le futur stage !
...à bientôt Lydie, pour la suite du voyage du bleu et le programme des stages 2015 !

Alain MARC 27/11/2014 12:29

Je voulais juste vous informer lorsque vous me laissez un commentaire que s'il n'apparaît pas immédiatement c'est normal : il est modéré, et il y a toujours un temps de décalage entre le moment où vous l'écrivez et celui où il paraît et où j'y réponds.
Alors laissez-moi vos commentaires, ne vous en privez pas, et revenez un peu plus tard voir sa publication et ma réponse, je vous en remercie !
Alain MARC

Laumonier Aline 27/11/2014 11:38

Merci Alain pour ce rayon de soleil et de poésie au pays du bleu. Chez nous c'est en ce moment le froid, la pluie et la grisaille alors ce rayon de soleil du Portugal est bienvenu. Aucune importance le décalage entre tes découvertes et le journal de bord que tu nous fait partager. Nous savons bien qu'il faut du temps pour rassembler des données et composer avec les caprices d'Internet.
J'ai toujours trouvé que le bleu céruléum et l'ocre jaune étaient des couleurs qui se mariaient bien. Ces deux couleurs associées dans les villages que tu traverses constituent un élément de beauté du paysage qui s'ajoute à la beauté des lieux chargés d'histoire et d'humanité.
A bientôt de lire tes précieux conseils.

Alain MARC 27/11/2014 12:38

Merci Aline, c'est vraiment sympa de comprendre cela (le décalage entre le temps du voyage et le moment des publications qui le décrivent), car à notre époque où il faut aller toujours plus vite, être efficace en tout et pour un blog publier souvent si on ne veut pas que les gens vous oublient, il n'est pas facile de vouloir partager d'autres valeurs qui nécessitent du temps pour être élaborées correctement !
Tu as raison : le bleu est une ouverture non seulement sur les autres couleurs, mais aussi sur ce qu'elles représentent de la vie à laquelle elles sont associées.

INGRID 26/11/2014 23:30

COUCOU ALAIN

PETIT MOMENT DE BONHEUR DE POUVOIR DE LIRE ET D APPRENDRE ENCORE ET TOUJOURS AVEC TES MOTS SI BIEN CHOISIS.
J AI HATE DE DECOUVRIR LES FUTURES DESTINATIONS POUR 2015.
J ATTENDS LA SURPRISE AVEC IMPATIENCE.
MAIS EN ATTENDANT J AI BESOIN DE TES CONSEILS, SUITE A NOTRE STAGE DE CET ETE OU TU M AS SI GENTIMENT FAIT VOIR TES MERVEILLEUX CARNETS D ARTISTES, ET MA QUESTION CONCERNE LE PLIAGE ET QUEL PAPIER UTILISER, J AVAIS RELEVE UN DE TE MODE DE PLIAGE MAIS IL Y EN A UN AUTRE QUI ETAIT PLUS SOPHISTIQUE
EXISTE T IL UN LIVRE SUR LE PLIAGE ? J AI COMMENCE A PREPARER LES COUVERTURES EN CERAMIQUE AVEC DES COQUELICOTS COMME MOTIF ET J ESPERE QU APRES LA CUISSON LES COULEURS SERONT REUSSIES.
A TOUT BIENTOT ET BISOUS DE MOI. INGRID

Alain MARC 26/11/2014 23:48

En fait Ingrid, j'utilise tout bêtement du papier à dessin Canson (plus souple que celui d'aquarelle), mais l'idéal est d'essayer tous les papiers qu'on trouve pourvu qu'ils soient souples et solides, et bien sûr, qu'on puisse peindre dessus sans que les effets d'aquarelle soient ratés ou que le papier cloque ou se déforme trop. Il faut aussi que tu puisses écrire dessus avec tous les outils d'écriture possibles du crayon au porte-plume. Donc, éviter les papiers de type "torchon", buvard, ou au contraire trop imperméables à la couleur. Comme livre sur le pliage explore les livres d'origami, il y a des pistes passionnantes qu'il suffit d'adapter à ses propres carnets. Personnellement, j'ai "inventé" mes pliages à partir de ces pistes-là, mais n'ai trouvé aucun ouvrage répertoriant mes propres pliages !