Peindre vite - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

Il faut ainsi savoir dessiner et peindre vite (et même très vite) si on veut traduire des émotions, capter des lumières, des mouvements fugitifs et éphémères .

Vite, mais « juste » !

Avoir la justesse du trait, de la couleur, c’est être au plus près de la réalité telle que nous la percevons avec toute notre âme …

J’ai souvent vu mon père saisir des scènes parfois complexes avant même que j’ai moi-même eu le temps de préparer ma palette !

Il peignait directement, sans dessin préalable, faisant simultanément sa couleur sur la palette et le papier en fonction des effets désirés, et tout cela restait vivant, frais, lumineux, à la fois synthétique (souvent à la limite de l’abstraction), et pourtant extrêmement réaliste .

Ce fut un bonheur pour ceux qui ont eu la chance de le voir peindre à l’aquarelle sur le motif, que de découvrir cette sorte de virtuosité du geste qui traduit la vérité de l’instant en quelques secondes, avec autant de justesse .

Quelque fois, lorsqu’il voyageait avec ses amis, se présentait soudain un spectacle « magique » comme nous les attendons tous, (particulièrement dans les contrées lointaines parce qu‘ils paraissent plus rares et plus beaux), un de ces moments à mémoriser à tout jamais .

- Quelle était alors la surprise de ses camarades de voyage quand ils s’apercevaient dépités qu’ils n’avaient pas eu le temps de dégainer leur appareil photographique (les réglages étaient souvent manuels en ce temps-là), alors que mon père avait tout vu, tout noté, tout posé sur le papier avec une authenticité et une simplicité déconcertantes !

"Chamelier au bord du Nil", (vue partielle) Carnet d'Egypte, JEAN MARC mars 1993 Croquis aquarellé sur papier Montval grain fin 300g/m2 . En quelques instants depuis le bateau qui passait ...

"Pluie et soleil sur la cathédrale St Patrick", (vue partielle) Carnet d'amérique du nord, JEAN MARC New-York 1995 . Aquarelle directe sur papier Montval grain fin 300g/m2 . Réalisée en quelques minutes sous la pluie, il a noté sous le motif : "La pluie me gêne..."

 

"La place St Marc sous la pluie" (détail) Carnets d'Italie JEAN MARC Venise 1992 . Aquarelle sur papier Montval grain fin 300g/m2, croquis mine de plomb rehauts stylo bille . Réalisée en quelques minutes sous la pluie .

Naturellement on pense qu’il faut un don inné pour faire cela …

Papa me disait toujours : le secret, le seul, c’est le travail !

Il faut dessiner sans arrêt, avec obstination, en regardant son sujet plus que son travail jusqu’à arriver à « être » le sujet lui-même . Alors tout devient plus facile, …mais combien d’années se sont écoulées depuis le début de la pratique ?

Quand la maîtrise commence à s‘affirmer, on perçoit combien dans l’action picturale l’émotion doit être exclue de la perception, ou plutôt à quel point on doit l’oublier, la « mettre entre parenthèse » en ne conservant d’elle que la sensibilité et l’enthousiasme nécessaires à cette « respiration créative » . L’émotion ne doit en rien perturber le travail du peintre …

"Couple passant, Carnets du Jura Oriental" A. MARC  Aquarelle directe sans dessin préalable sur papier Montval grain fin 300g/m2 . Couleurs utilisées : fonds de palette . Temps total de réalisation : moins de 3 mn .

Savoir dessiner et peindre vite permet de ne pas se laisser dépasser par le déroulement des transformations du sujet, certes .

Mais il faut aussi savoir anticiper les gestes, les regards, les mouvements, les changements de lumière et de forme à venir .

Il faut également être apte à mémoriser dans l’instant la vision qui vient de passer, qui est déjà effacée par la suivante : la retrouver assez claire, pour la replacer dans la trame de l’exécution .

"Nuage d'orage, Carnet de Camargue" A. MARC  Aquarelle directe sans dessin préalable sur papier Montval grain fin 300g/m2 . Couleurs utilisées : fonds de palette . Temps total de réalisation : moins de 2 mn .

Tout cela est au service du naturel, c’est respecter un vécu qui conservera toujours sa force de vie dans le regard de l’observateur futur des œuvres produites .

On s’affranchit ainsi de l’effacement de toute chose par la dévastation du temps, autant que de notre propre amoindrissement .

"Cavaliers et chevaux harnachés, Carnets de Minerve" (détail) A. MARC  Aquarelle directe sans dessin préalable sur papier Montval grain fin 300g/m2 . Couleurs utilisées : jaune indien, terre d'ombre brûlée, bleu outremer clair, alizarine cramoisie . Temps total de réalisation : environ 5 mn .

C’est sauver sous une certaine forme d’« éternisation » ce qui était voué à un anéantissement plus ou moins rapide, inéluctable .

On rend durable ce qui ne l’est pas en nous l’appropriant d’abord, en le transmettant ensuite .

Même si je suis un passionné de photographie, je trouve à l’aquarelle une incontestable supériorité : elle permet d’affirmer dans l’instant l’identité, la personnalité et les différences créatives de son auteur sans autre artifice que son regard et sa main .

Le passage de l’œil au papier est direct, le crayon ou le pinceau n’étant que le prolongement de l’œil et du doigt .

 

"Bernard aux ruines du temple de Château-Bas, Carnet de Provence" (détail) A. MARC  Croquis aquarellé sur papier Montval grain fin 300g/m2 . Couleurs utilisées : jaunes de Naples et auréoline, terre d'ombre brûlée, bleu outremer clair et de cobalt, rose permanent et alizarine cramoisie . Temps total de réalisation : moins de 20 mn .

… En écrivant cela, il me revient en mémoire une belle journée de printemps en Provence, où nous allions peindre une petite chapelle de village ; mon talentueux ami Dominique Armilhon qui avait oublié tout son matériel hormis son papier, trempa alors ses mains dans la boue d’une fontaine toute proche et dessina du bout des doigts sur son bloc d’aquarelle l’adorable vierge à l’enfant située dans une niche au dessus de la porte d’entrée : ce fut la plus belle des aquarelles !

Il est donc essentiel de savoir dessiner et peindre vite et avec peu de moyens .

Mais dans le cadre des carnets de voyage tel que je les conçois, l’expression spontanée fût-elle de la plus grande justesse et de la plus talentueuse vivacité ne suffisent absolument pas, je vais m’en expliquer .

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 27/12/2016 12:24

Merci de m'avoir dirigé sur cet article, que je vais placer en lien en fin de mes récits sur Venise (à venir mi janvier 2017) et sur celui de New-York, mi 2017 après mon séjour fin mai. La vue de ce récit, surtout les aquarelles des cavaliers, m'aurait aidé dans l'exercice des chiens au stage de Provence, aux Beaux, plus précisément,, ou je me suis un peu trouvé au dépourvu.

Alain-Marc 31/12/2016 18:14

C'est vrai que pour les animaux, il vaut mieux s'entraîner au préalable avec des exercices de mémorisation qui permettent de mieux comprendre le squelette de l'animal, ses différentes attitudes, les formes associées à son volume, et le fonctionnement de ses articulations...

eva 11/11/2014 17:16

Comme il avait raison ton père ! J'aime quand tu l'évoques parce qu'il a été le premier à "habiter" ce blog lorsque je l'ai visité (le blog)... Je crains fort que les com fassent l'objet systématique d'un bug malencontreux, parce que celui que j'ai posté sur ta page d'en-tête a disparu... et je crains pour celui-ci....

Alain MARC 11/11/2014 23:44

Pour le "bug", en fait, j'ai décidé depuis quelques temps de modérer les commentaires (car j'en ai eu un de très désobligeant vis à vis de l'auteur d'un visiteur qui avait laissé un petit mot sympa mais mal interprété par l'importun), ce qui fait qu'il y a toujours un temps de retard plus ou moins long entre le moment où on laisse un commentaire et celui où je le valide ou au contraire le supprime.
Quant à ces exercices d'enfance avec mon père, heureusement j'ai pu en conserver une jolie page (celle que j'avais publiée d'ailleurs) !

eva 11/11/2014 23:18

ah ah ah ! tout va bien ! plus de bug ! J'ai été très émue de voir la photo de ton père... je me souviens très bien qu'il te faisait dessiner des poules dans une basse-cour, et qu'il te disait (selon ton récit) qu'elles doivent être vivantes et courir partout ! J'avais adoré ça !

Alain MARC 11/11/2014 12:33

Ce commentaire à ton intention Nicolas : le tien vient de s'effacer au moment où j'allais y répondre l'ayant validé, et il s'est perdu je ne sais où !
- Si tu repasses par ici tu peux le refaire j'essaierai de mieux me méfier en y répondant !!!

ROBERT Françoise 11/11/2014 09:14

Il y a bien longtemps que je n'ai écrit, mais je lis régulièrement tes posts parce qu'ils sont intéressants et de plus ta sensibilité me touche, particulièrement ce "bleu à l'âme", expression pudique de tes douleurs. Voilà pour ma perception de tout ce travail que tu transmets avec générosité.
Tu écris : " je trouve à l’aquarelle une incontestable supériorité : elle permet d’affirmer dans l’instant l’identité, la personnalité et les différences créatives de son auteur sans autre artifice que son regard et sa main. Le passage de l’œil au papier est direct, le crayon ou le pinceau n’étant que le prolongement de l’œil et du doigt"
Voici en écho une phrase que j'ai relevée, inscrite dans mon agenda et que je relis souvent :
"La PEINTURE RESULTE DE LA RECEPTION DE L'ENCRE, L'ENCRE DE LA RECEPTION DE LA MAIN, LA MAIN DE LA RECEPTION DE L'ESPRIT : tout comme dans le processus qui fait que le ciel engendre ce que la Terre ensuite accomplit, ainsi tout est fruit d'une réception"
Un lien très intéressant : (Les propos sur la peinture de Shi Tao - Traduction et commentaires) . Un longue lecture, mais pleine d'enseignement et qui permet aussi de traduire des sentiments enfouis. Je pense que cela correspond à ta démarche
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arasi_0004-3958_1966_num_14_1_959
Bien à toi
Françoise

Alain MARC 11/11/2014 12:31

Ton commentaire est très intéressant Françoise, merci beaucoup pour ce lien, une lecture des plus instructives qui mérite vraiment qu'on s'y attarde le temps voulu !

la nymphette 20/08/2006 18:57

Bonjour.
Je suis ton blog d etemps à autre et j'apprécie à la fois la qualité de tes aquarelles et ta démarche pour transmettre ta passion...

Elizabeth 31/03/2006 21:51

Je découvre ton blog et je suis béate d'admiration! je pratique (trop peu) l'aquarelle et j'ai justement un gros problème pour la rapidité d'exécution! Je suis émerveillée de voir ce que tu peux rendre en si peu de temps. Je sais bien que c'est ça le but de l'aquarelle, aller vite à l'essentiel, mais j'en suis loin! Comme tu le rappelles, il faut travailler et encore travailler. Merci de nous montrer tes aquarelles, et surtout de nous faire partager ton expérience

anne bronner 03/12/2005 09:04

Bonjour ,
Nous étions au même endroit durant 3 intenses à la biennale du carnet de voyage à Clermont-Ferrand où j'exposais mon carnet Guadeloupe sous le chapiteau dans le OFF. Je n'ai pas eu la chance de vous rencontrer trop solliciter ! Et, c'est avec bonheur que je viens de rencontrer votre blog!
C'est passionnant .Je vous invite à vous promener sur mon blog , je serai ravie !
http://allervoir.blog.expedia.fr/Une "autre" manière de se rencontrer!ANNE

josianemigliore 15/11/2005 12:00

Cher Alain,
J'ai pris goût à ton blog et j'aime parcourir tes textes et découvrir de nouvelles aquarelles.
Par la photo, je viens de faire la connaissance de ton père dont tu parles
si souvent avec un profonf respect et une grande admiration.
Tel père, tel fils dans la beauté des aquarelles.
Je t'embrasse amicalement.
Josiane

Alain MARC 15/11/2005 00:14

Réponse à Daniel au sujet de l'émotion : je veux dire qu'il ne faut pas laisser l'émotion interférer sur le geste pendant qu'on travaille,(de même qu'on doit oublier la technique un peu comme en musique) au moment même où on a besoin de la plus grande vigilance pour "coller" au plus près du sujet dans cette phase bien précise de travail rapide (rien à voir avec la peinture "de tableau" où l'expression est différente et où l'émotion peu s'exprimer pendant toutes les phases de réalisation) . L'émotion (selon ma propre expérience) étant éprouvée avant l'action picturale proprement dite, (et après, une fois le travail fini), se dégagera nécessairement du résultat une fois celui-ci réalisé . Pendant, je ne veux rien éprouver, je veux peindre, témoigner, "traduire" . C'est avant l'action qu'on peut laisser l'émotion nous impreigner (comme si on prenait sa respiration avant de plonger), c'est à dire au moment de la perception initiale qui la provoque . Ensuite elle ne doit pas être rejetée mais contenue et "oubliée" pour ne perturber ni le regard ni la main . C'est également comme tu le dis fort justement qu'on ne doit pas intelectualiser ("penser"), pendant la phase bien précise de ce type de travail . Si on a su "s'oublier totalement" à travers son croquis ou son aquarelle, celle-ci traduira au mieux l'émotion ressentie au départ ; l'émotion c'est celui qui regardera le motif terminé sans avoir vu le sujet initial qui devra la ressentir à son tour si on a été fidèle à la vie transmise par ce sujet et dont on a été la traducteur ...

Marie H GérÎme 13/11/2005 23:48

Je découvre ton blog. J'apprécie beaucoup d'autant que je pratique le croquis aquarellé sur petits carnets avec un mini matériel qui me permet de l'avoir constamment sur moi, sans flacon d'eau, puisque le réservoir est inclus dans le pinceau.
Et, pour m'obliger à travailler vite, je dessine et peins durant mes voyages, pendant le transport: en voiture, en car, en train...
C'est très important de travailler vite, cela oblige à aller à l'essentiel...et pour cela , le découvrir...le programme de toute une vie!
Avec toute mon amitié,et mes voeux les meilleurs qui l'accompagnent.
Marie

Daniel 13/11/2005 23:48

je ne comprends pas la passage sur l'émotion qu'il faut occulter. En musique, il faut oublier les notes pour laisser passer l'émotion. En littérature il faut abstraire les descriptions pour laisser place aux sentiments.
La perception est "primaire", l'émotion lui est supérieure. Peut-etre veux tu dires qu'il ne faut pas "intelectualiser" ce que l'on ressent
C'est intéressant, peux-tu développer?
Daniel

Alain MARC 12/11/2005 10:25

Oui n'importe qui peut se mettre à l'aquarelle : au départ il suffit de vouloir, il faut 1 crayon à papier pour le dessin, acheter une petite boîte d'étude, 1 ou 2 pinceaux (pour l'aquarelle, bien pointus et pas trop petits), un livre de conseils (dans magasin Bx-Arts) puisse lancer . En même temps suivre les blogs comme le mien, qui peuvent donner des conseils tout à fait gratuits . Ensuite s'inscrire dans un club ou cours du soir, ou mieux: faire 1 stage (il y en a de très bien, et personnellement j'en anime pour tous les niveaux toute l'année),
à+, Alain MARC, "L'aquarelliste"

admin_word 11/11/2005 17:33

bonjour
j'ai une question a te poser est ce que n'import qui peut commencer a peindre avec la technique de l'aquarelle ?
si oui comment faire car je commence dernierement a aimer la peinture
bye et bon blog