Biennale des Carnets de Voyages 2008 : une maturité rayonnante ! - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 15:54

Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand 2008 : une maturité rayonnante !

Résumer cette dernière Biennale, la 9ème du nom, serait impossible en quelques lignes . Je me limiterai à constater le nombre toujours croissant des visiteurs, nombreux dès le jour d’ouverture à se presser aux entrées du Plydôme : des fidèles, amateurs avertis et « spécialistes », et de nouveaux visiteurs ravis de découvrir une aussi passionnante manifestation .

Dès l’ouverture le vendredi matin, c’était la foule à la Biennale : les allées envahies traduisaient bien la passion de plus en plus grande du public pour ce mode d’expression . (Photo Alain MARC)

Côté exposants, des carnettistes des premiers instants de cette Biennale comme je le fus aussi, souvent amis de longue date, toujours aussi prolifiques, créatifs, qui se renouvellent sans arrêt avec pour chacun leurs expression particulière : Martine CHANTEREAU pour son nouveau carnet d’Abyssinie, Antonia NEYRENS avec son nouveau carnet d’Éthiopie, Michel MONTIGNÉ avec les peintres voyageurs de l’armée qui présentaient dans un îlot commun de très intéressants travaux de terrain, SIMON pour son superbe Sahara, et d’autres venus plus tard comme Marie-Hélène PUGET qui nous emmenait dans sa vivifiante Bretagne, Stéfano FARAVELLI et ses délicieux petits carnets moleskine pour son travail sur l’Égypte, Hervé GRIMAL et son nouveau livre sur Babylone, Claire et Reno MARCA dont le magnifique « Algérie » vient d’être publié, etc. ….

Présentés sous vitrines des carnets de voyages dans leur authenticité : ici ceux de Bernadette CAZAL … (Photo Alain MARC avec l‘aimable autorisation de Bernadette)

Mais aussi un grand nombre de nouveaux venus marquant un profond renouvellement des exposants à cette manifestation, dont l’empreinte générale dénote un véritable retour au classicisme, mouvement de fond rassurant dont un peut noter l’ancrage dans des racines indispensables au développement des grandes valeurs carnettistes .

L’occasion de rencontrer de sympathiques et talentueux exposants avec deux pôles étrangers très intéressants : l’Espagne qui était invitée privilégiée cette année, et l’Italie toujours aussi prolifique et de grande qualité .

Quelques pages des carnets d’ Éléna Monaco : une construction et un rendu sans faille qui s’inscrivent dans les plus belles pages de l’art du carnet de voyage . (Carnet de voyage Éléna Monaco)

Je m’arrête sur quelques stands « coup de coeur » parmi ces nouveaux venus, (en commençant par deux exposantes qui m’ont fait confiance à un moment de leur parcours à travers mes stages et formations où j’ai eu le plaisir de les accueillir, de les accompagner et de les aider), que les autres me pardonnent, ils sont tous très talentueux, je consacrerai plus tard à certaines et certains d’autres articles, il m’en faudrait au moins une centaine pour parler d’eux . Quant aux ateliers que j’y ai animés et au « carnet - fleur », je vous en parlerai dans le prochain article, à présent, parcourons les allées :

 

Bernadette CAZAL sélectionnée pour son carnet « Toro Bravo », consacré au monde taurin et à la tauromachie, pratique les arts plastiques dès son plus jeune âge, elle a toujours aimé peindre et dessiner . J’ai le plaisir de la connaître et de l’encourager depuis longtemps, et elle a eu le privilège de participer à plusieurs stages très originaux que je n’organise plus aujourd’hui à cause de leur complexité et de la charge de travail qu’ils représentaient (tel celui qui nous emmena au fil de l’eau du Canal du Midi à la Camargue, au delta du Rhône, et à quelques-uns des plus jolis port de nos côtes Languedociennes il y a déjà plus d’une décennie) . Comme tant d’autres, Bernadette honore de ses succès les parcelles de regard que j’ai pu partager avec elle lors de ces approches formatives, et elle a eu la joie d’être lauréate pour ce carnet du concours organisé par l’imprimerie Caractère, je vous tiendrai au courant de ses futures éditions . (Photo Alain MARC avec l‘aimable autorisation de Bernadette)

 

Page extraite du carnet « Toro Bravo » réalisé par Bernadette CAZAL : un voyage aussi dans ses réflexions intimes au cœur des manades et des arènes, une rencontre forte qui affronte directement cet univers si contesté par les non aficionados de la lumière et de l’ombre de la mort … (Aquarelle Bernadette CAZAL)

 

Il faut voir dans le travail de Bernadette Cazal, dans ses rêves flamboyants où courent les taureaux remplis de courage, de victoire par leur grandeur animale face aux hommes, avec leur noblesse et leur bravoure, son intérêt pour la bête plus que pour les hommes qui la défient, une sorte de cri du cœur qui intéressera les plus farouches adversaires de la corrida, comme ses plus ardents défenseurs … (Aquarelle Bernadette CAZAL)


Catherine HERREN apporte elle aussi à cette 9ème Biennale avec ses carnets du Mali et Centre Afrique une touche et un regard talentueux dont j’ai pu déceler et encourager l’expression il y a également plusieurs années . Nous avons de beaux souvenirs communs vécus lors d’exercices sur les pistes du Grand sud … Comme pour Bernadette, je suis très heureux qu’elle fasse aujourd’hui partie des carnettistes reconnus par la Biennale . (Photo Alain MARC avec l'aimable autorisation de Catherine)

 

Catherine Hérens exprime la vie dans chacune des ses illustrations ; on découvre chez elle une Afrique chatoyante de couleurs, envahissante par ses odeurs, lumineuse et sonore ! (Aquarelle Catherine Hérens) .


Nous entrons avec elle dans cet univers fascinant de l’Afrique de toujours (qui était le thème central de la Biennale cette année) : des rives du Niger aux profondeurs de la savane nous la suivons sur des pistes d’or et de lumière d’ethnies en ethnies, jusqu’aux sources qui viennent déverser au fond de nous tous les rêves d’une Afrique éternelle et féconde . (Aquarelle et technique mixte, Catherine Herren)


 

C’est grâce au pinceau, au pastel et à la plume que s’exprime Catherine Herrens, qu’elle mixte savamment avec collages et rehauts pour peindre et transmettre cette Afrique multiple et émouvante qui l’a prise au cœur . (Aquarelle et technique mixte, Catherine Herren)


 

Voici à présent Claudia Delahaye et Gaëlle Hersent . Elles rentrent de Guyane où elles ont croqué sur le vif expressions et attitudes, paysages et vie sauvage : un travail intéressant mêlant aquarelle et encre de Chine, sensibilité et réalisme . (Photo Alain MARC avec l’aimable autorisation de Claudia et Gaëlle)


La forêt qui vous saute aux yeux et au cœur, une rencontre forte et intimiste avec l’univers de la Guyane ! (Aquarelle Claudia Delahaye)


Moment de vie auprès de la cabane, saisi par Gaëlle, de quelques touches d’aquarelle et traits de plume : là aussi on sent la moiteur humide des lieux, avec la vie qui grouille tout autour … (Aquarelle Gaëlle Hersent)


Chantal Mangnaniello arrive elle aussi à la Biennale pour la première fois : un regard de peintre derrière celui de la carnettiste, une pratique de tous les instants où s’exprime par le biais des techniques mixtes tout son talent avec ses carnets de Damas, du Liban et de Chine … (Photo Alain MARC avec l’aimable autorisation de Chantal)


La vie en dessous de la vie, peut-être qualifierai-je ainsi le travail de Chantal : une fête permanente, où nous retrouvons une universelle intériorité en découvrant les beautés du monde transcendées par son regard ! (Chantal Mangnaniello, techniques mixtes) .


Voici Éléna et Claudio Monaco, sympathiques italiens venus de la région de Turin nous présenter un magnifique carnet sur le Cambodge . Éléna a étudié à l’Académie artistique de Turin et à celle d’Urbino, se spécialisant en gravure et lithographie, empreintes qui marquent de leur qualité chacune de ses aquarelles, chacun de ses dessins . Quant à Claudio, il s’est lui aussi mis à l’aquarelle, au crayon et à la plume pour terminer ce carnet avec sa sœur : leur valeur technique et d’expression fait honneur au groupe italien, ce qui n’est pas sans déplaire à leurs amis dont Stéphano Faravelli si digne représentant lui aussi de cet admirable pays méditerranéen ! (Photo Alain MARC avec l’aimable autorisation d’Éléna et Claudio)


Quelques pages d’Éléna sur les chemins de l’Orient : émotion d’un travail qui tout en étant parfaitement fidèle aux valeurs du classicisme n’en demeure pas moins porteur d’une profonde sensibilité . Nous sommes là en présence de ce qui nous touchera toujours dans le carnet de voyage, l’empreinte de toutes véritables références des maîtres ! (Carnet de voyage Éléna Monaco)

 

Je termine la présentation de ce superbe travail d’Éléna en vous laissant admirer la qualité de ses portraits à l’aquarelle : plus qu’un voyage, nous faisons avec elle une véritable révision de nos fondamentaux ! (Carnet de voyage du Cambodge, aquarelle Éléna Monaco)


Avec cet autre portait d’enfant, vous comprendrez combien il est important si on veut se référer à l’excellence, d’aller faire un tour à la Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand : Éléna Monaco n’était bien sur pas la seule et unique à toucher à ce type de maîtrise, (j’aurais tellement aimé citer ici tous les autres incontournables talents), mais ce voyage en vaut la peine, croyez-le, c’est tout à l’honneur de la formidable équipe qui fait vivre et prospérer cette belle manifestation … (Carnet de voyage du Cambodge, aquarelle Éléna Monaco)


Pour terminer mes « coups de coeur » dans ce rapide parcours des allées, je voulais aussi saluer mon ami Eban, un artiste de haut niveau dont je vous reparlerai plus tard : il jaillit dans sa peinture le souffle subtil des forces picturales et poétiques d’extrême orient . Né à Banméthuot au Sud Viet-Nam, nous avons la chance de profiter chez nous de sa présence, puisqu’il a choisi la France pour y laisser les plus belles traces de son art . (Photo Alain MARC avec l'aimable autorisation de Eban)


Voir travailler Eban, c’est comprendre ce que peuvent révéler les forces de l’esprit alliées à celles de la nature : le fruit d’un atavisme séculaire nourri par un travail acharné et un talent inné, le résultat d’années de pratique qui ne peuvent s’improviser, une rencontre précieuse des émotions de l’instant et des sentiments les plus intimes d’un cheminement qui justifie à lui seul la joie de voyager à travers les empreintes d’un rêve qu’il ne cesse de matérialiser … (Aquarelle Eban)

 


Je vous laisse pour terminer avec la palette d'Eban : peu de choses et un travail immense caché derrière un incontournable talent suffisent pour refaire naître le monde ! (Photo Alain MARC avec l‘aimable autorisation de Eban)

Avec sa gentillesse EBAN communique à votre intention :


Partager cet article

Repost 0

commentaires

eulita 08/12/2008 18:57

merci de nous faire partager un peu de ce magnifique voyage au pays des carnets. j'espère pouvoir y retourner une autre année.

Alain-Marc 08/12/2008 22:00


Merci à vous pour ce passage, et à bientôt, ce sera avec plaisir qu'on se reverra (j'espère que j'y serai encore l'an prochain ?)
Cordialement,
Alain MARC


Champin 30/11/2008 13:58

Tout simplement magnifique j'adore les deux portraits des enfants et je vais tout faire pour égaliser La grande Elena. Je vous laisse car je crois avoir beaucoup de travaille a faire.^^

Alain-Marc 30/11/2008 21:33



Alors bon courage pour tout ,


Bien cordialement,


Alain MARC



Adil 29/11/2008 18:39

Waoouu,et d'un seul coup; "Correcteur officiel"!! Non merci,je préfère le poste de "chatouilleur sans porte feuille".Sacré Alain-Marc !! :))

Alain-Marc 30/11/2008 00:37



Ah, mon Cher Adil, j'apprécie ton humour et ta gentillesse, mais il n'empêche tu nous es d'un grand secours et je ne t'en remercierai jamais assez !


à+ bien cordialement,


Alain MARC



Adil 29/11/2008 17:02

ratrapage: Addou est le diminutif de Aïda ou Ayyada (Verdi ne rique pas de se retourner dans sa tombe :))

Alain-Marc 29/11/2008 17:13



Oui tu as raison, c'est moi qui oublie mes fondamentaux (distraction pure et simple), tu es super de rectifier, je te nomme mon "correcteur" officiel pour tout ce qui concerne les noms au Maroc,
ça fait plaisir d'avoir quelqu'un comme toi qui m'aide à avancer et qui explique en plus, bravo et merci,


Alain MARC



Adil 29/11/2008 16:46

Bonjour Alain-Marc;C'est formidable que les artistes carnetistes arrivent à se réunire pariodiquement et régulièrement dans ce magnifique festivale!!.Je ne sais pas quel était le sujet de ta participation?
PS:J'étais entrain de revoir tes précédents articles et une remarque s'est imposée à moi lorsque j'ai parcouru le sujet sur "Aït ben Haddou" que tu as transcrit "Aït ben Addou":OK,ce n'est pas tout à fait de l'anthropologie linguistique mais bon,il faut faire avec.  :))"Haddou" est un nom masculin alors que "Addou" est un nom féminin.Comme tu sais ,dans la société amazigh,le chef de fil d'une lignéé tribale (les Aït) est généralement un "amghar" (un patriarch).Figures toi que la tribu des Aït ben Haddou,risque de ne pas te pardonner ce lapsus :))  (mais non,je plaisante)   :))(ce n'est pas grave car on sait que le "H" est toujours muet chez les français).
mes amitiée et bonne continuation pour le biennal
   

Alain-Marc 29/11/2008 17:06



Merci Adil pour ta précision, je suis impardonnable, je vais aller corriger cela (si je retrouve mon article au milieu des 296 déjà fait et mal rangés) !


Merci de ton sympathique passage et toutes mes amitiés,





Alain MARC



cocole 28/11/2008 09:34

c'est suoerbe tout ça, mais tu vois, J'ai une réaction bizarre tout à coup et je me dis que j'irai dans un tel salon avec une arrière pensée.
Laquelle? celle que la profusion nuit à l'emerveillement.
Le carnet de voyage est un produit magnifique, mais plus il y en a plus on les survole. Il y a beaucoup plus à voir que dans les expos trad. où chaque peintre expose quelques ou 1 toile.
Déjà dans les grandes expos on passe d'un tableau à l'autre, trop vite, et il faut y revenir pour apprécier les toiles. Alors je me dit qu'ici, la profusion me gâcherai le plaisir.
Voilà c'est une réflection qui me traversait l'esprit en lisant ton article, mais ça n'enlève rien à l'extraordinaire qualité des carnets présentés !
bise

Alain-Marc 29/11/2008 16:57



Bien sur, ça n'enlève rien à leur qualité, mais tu as raison, on peut se perdre dans le nombre des exposants, c'est pour cela qu'il faut y rester 3 jours catalogue en mains :


     1 er jour : on fait un tour rapide, on fait le matin le premier étage et on coche les stands qu'on veut revoir, idem l'après-midi pour le 2ème étage,


     2 ème jour on revoit en détail les stands du 1er,


     3 ème jour on revoit ceux du second


C'est une histoire d'organisation, mais comme cela on est sur d'avoir vu tout le monde et d'avoir passé du temps avec qui nous intéresse le plus ...


Grosses bises, à +,


Alain MARC



Marie Soleil 27/11/2008 20:08

Joli reportage sur cette exposition.
Le succès va grandissant et c'est très bien.
Bonne soirée.
Bisous.

Alain-Marc 29/11/2008 16:45



Merci Marie,


Grosses bises,


Alain MARC



colette 27/11/2008 18:42

Comme cette biennale a dû être passionnante!
C'est l'occasion de découvrir de nouveaux talents méconnus
Mais grâce à ton initiative nous pouvons avoir un aperçu de ce qui peut se faire par le biais des carnets de voyages,et nous faire voyager un peu
Je découvre un univers que je ne connaissais pas et je t'en remercie
Amicalement
Colette

Alain-Marc 29/11/2008 16:49



Normal Colette, si je mets ce blog au services des carnets de voyages à travers ma propre démarche qui n'existerait pas sans celle des autres !


Amitiés, à +,


Alain MARC



josie 27/11/2008 10:43

Merci Alain, cela fait très plaisir qu'aux travers de mes photos " que je prends comme je respire "  tu vois en moi un certain talent d'observation ! Peu de personnes me le disent sur mon blog , à part mon mari, et, quelque part cela donne du baume au coeur ! La plupart du temps ce sont des commentaires de courtoise, alors que j'aimerai que l'on me dise ( c'est bien, ce n'est pas bien etc...) Il est vrai que parfois, l'envie de prendre un crayon, un pinceau me démange.... Il va falloir que je me laisse guider par cette envie ! J'ai un ami voisin, artiste peintre (Thierry Sellem) et le voir évoluer sur la toile me fascine ! je t'embrasse et te dit à bientôt ! Belle et bonne journée à toi !
 

Alain-Marc 29/11/2008 16:47



Merci à toi et continue comme tu fais, ne te force pas et quand tu en as envie fais-le !


Alitiés et à +,


Alain MARC



josie 26/11/2008 12:07

Un voyage fort sympathique avec tous ces talentueux artistes ! Chacun explore sa passion et le résultat est enchanteur ! Comme j'aimerais exprimer de cette façon mon âme, mais artiste, je ne le suis pas ! A moins que je possède un tout petit talent caché ?....qui sait !
Je te souhaite une excellente journée A lain !
Toujours un plaisir à parcourir ton blog qui offre la magie des pinceaux dans tous leurs états ! Que du bonheur !
Je t'embrsse bien amicalement .

Alain-Marc 27/11/2008 08:51



Moi aussi Josie,


Mais à voir ton blog je constate que tu as l'essentiel : le regard !


Si tu sais voir tu peux t'exprimer aussi avec un pinceau, un crayon, etc., et cela, c'est vérifiable, c'est exploitable, c'est mon métier qui me permet de te le dire et c'est mon expérience qui
me permet de le prouver ...


Le début du talent c'est davoir cette première faculté (le regard), la deuxième chose qui vient tout de suite après c'est d'y croire, la troisième c'est de se mettre au travail, la dernière c'est
de s'y acharner et qui est la plus importante !


Grosses bises,


Alain MARC



pierre 26/11/2008 11:08

Bonjour alain
je n'arrive pas à fare fonctionner "la boîte de dialogue", je te vois à l'écran, mon nom apparaît à droite ....mais rien
Amitiés
Maryse

Alain-Marc 27/11/2008 08:42



Si, si Maryse tu y étais arrivée, j'ai vu tu premier essai dans mon espace dialogue, heureusement tu y es arrivée sans pb au 2ème essai !


Amitiés, à +,





Alain MARC



hfm 25/11/2008 15:00

Je suis ici en train de ronger mes ongles... comme j'aurais aimé être là. Bel récit. Belles images.

Alain-Marc 25/11/2008 19:14



Ne t'en fais pas, c'est tous les ans à la même période maintenant : ce sera pour la prochaine fois ?


Amitiés,


Alain MARC



pierre 25/11/2008 11:53

 

eva baila 25/11/2008 08:08

Oh Alain ! Toutes ces merveilles, tous ces talents diversifiés servant la Vie et la Couleur ! Quelle richesse, et quel plaisir ce doit être dans le partage... Quelle joie secrète ce doit être pour toi qui est (aussi) un initiateur parfois de ces talents...
Grosses bises. eva. 

Alain-Marc 25/11/2008 09:50



C'est vrai Eva, c'est pour moi un grand bonheur de voir les autres s'épanouir : - c'est le fruit de leur travail et de leur talent qui est récompensé, et le monde a besoin de talent, d'énergie et
d'enthousiasme pour avancer !


Amitiés et à +,


Alain MARC



Marie-Christine 25/11/2008 07:50

Merci pour tes paroles Marc ...

Alain-Marc 25/11/2008 09:48



De rien, à bientôt,


Alain MARC



ABC 24/11/2008 22:03

Comme j'aurais aimé pouvoir me libérer pour venir, ce ne fut pas le cas, merci de m'indiquer très tôt la date du salon de l'an prochain... Je n'habite pas si loin et j'aimerais tellement venir admirer par moi-même tous ces fabuleux talents....

Alain-Marc 25/11/2008 09:45



C'est en principe tous les ans sur le même week-end, (le plus proche du 15 novembre), donc à prévoir dans ton agenda !


Amitiés et à bientôt,


Alain MARC



Elizabeth 24/11/2008 19:58

A découvrir tous ces talents en lisant ton article, on se dit que ce doit être un émerveillement à chaque stand de cette biennale. Bravo à tous.

Alain-Marc 25/11/2008 09:38



Bien sur Elizabeth, c'est ce qui fait l'intérêt de la Biennale, tout l'honneur en revient au travail énorme des organisateurs pour lesquels la sélection des dossiers doit être très difficile
d'une année sur l'autre, sachant qu'il y a un nombre considérable de dossiers de qualité qui arrivent pour très peu de places disponibles !


Amitiés et à +,


Alain MARC



claire felloni 24/11/2008 18:25

Ouh la la la la ! que de défis à relever quand on voit se dérouler ton article ! Les deux portraits d'enfants sont si beaux que ça me met un coup au moral et le travail d'Eban est magnifique aussi, tous les autres d'ailleurs me donnent envie de me confronter au vécu et à la spontanéité du terrain. Merci à toi, Alain de nous donner ce compte-rendu, qui , il est vrai, donne bien envie de descendre à Clermont-Ferrand! Peut-être dans 2 ans ? Bises, Claire 

Alain-Marc 25/11/2008 09:22



En fait Claire, je crois que tu pourras y descendre l'an prochain, car la Biennale a tant de succès qu'elle est devenue "annuelle" !


... Quant à la qualité de ce qui y est montré, je n'ai bien sur dans mon article montré que quelques auteurs (res) talentueux (euses) mais il y a des tas de stands magnifiques sur lesquels je
voulais passer du temps et faire un reportage, mais il aurait fallu que cette Biennale dure 1 semaine (au moins) pour y arriver !


En tout cas la visite d'une telle manifestation participe autant à la réflexion qu'à la "remise à niveau" de chacun quand on est engagé dans ce type d'expression, c'est un merveilleux laboratoire
où l'émulation est basée sur la convivialité, l'estime et l'amitié, et bien sur le respect, l'écoute, l'échange et le partage (enfin pas pour tous en ce qui concerne ce dernier point) ...


Amitiés et à +,


Alain MARC



izys 24/11/2008 18:00

Merci Alain pour ce petit tour virtuel à la biennale !

Alain-Marc 25/11/2008 09:30



De rien Izys, merci de ta visiste, à bientôt,





Alain MARC



Marie-Christine 24/11/2008 16:56

Je me suis inscrite sur ta communauté sur un coup de tete ... je ne fais pas de carnet de voyages , vraiment , je me ballades sur la france et je peins ensuite ce que j'ai vu et pris en photos  ...et lorsque je vois ce que peignent certaines personnes , je me sens toute petite ...magnifiques peintures que tu nous montres  Marc ...merci beaucoup

Alain-Marc 24/11/2008 17:08



Merci Marie - Christine,


Même si mes petits reportages représentent un gros travail de terrain (sans compter ce que je fais au niveau analyse et introspection critique de ce qui mérite d'être relayé en l'occurence cette
Biennale de qualité qui n'a pas d'égal dans l'Hexagone par sa prospective d'avenir), je suis heureux de le consacrer aux autres, à tous les autres : vous et eux, des lectrices et lecteurs de ce
blog, aux artistes auteurs et aux organisateurs .


Après tout le reste ce n'est qu'une question de travail, de forces de vie et de confiance, le talent est possible pour tous si on décide d'avencer vers l'horizon, et tu es toi aussi en chemin, ce
qui compte c'est de ne pas s'arrêter ...


Bien amicalement,


Alain MARC