Rétrospective 2005, mai et juin - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 00:51

Rétrospective année 2005, les mois de mai et juin …

 

MAI

 

Cette fois, le printemps est vraiment au rendez-vous !

La floraison sur les Grands Causses nous réserve un spectacle prodigieux, un festival de couleurs à nul autre pareil .

 

Randonnées « flore-aquarelle » :

Elles ont constitué la majeure partie du carnet du mois de mai, où je parcourais les Grands Causses à la recherche des fleurs les plus rares . C’était un voyage au coeur d’une immense palette vivante qui, de causse en causse, de canyons en gorges profondes, permettait une nouvelle approche de la région …

Même les champs cultivés se sont parés de leurs plus chatoyantes couleurs !

    Sainfoin commun sur le Causse de Sauveterre . Photo Alain MARC

 

Sur le Sauveterre toujours, une constellation de bleuets . Photo Alain MARC 

 

Ce n’est pas du Colza ! … Mais des ravenelles ou de la moutarde des champs, photographiées dans une doline sur le Causse Méjean . Photo Alain MARC

 

C’est en cette saison que le Causse Rouge porte le mieux son nom … Photo Alain MARC

 

Champ fleuri sur le Causse de Séverac . Aquarelle Alain MARC

  La vesce faux-sainfoin, une méditerranéenne - montagnarde commune du plus bel effet très appréciée des papillons et des poètes, un peu moins des botanistes parce qu’ici on la trouve partout ... Photo Alain MARC

 

 

Pour qui s’intéresse à la flore, le printemps est attendu avec une grande impatience et on « monte au causse » comme on monterait au paradis !

La peinture des espèces les plus rares est parfois acrobatique, comme ici celle des grassettes et des sabots de Vénus à flanc de canyon . Photo Isabelle D.

La gentiane de Coste est l’une des plus remarquables, c’est une endémique des Causses Majeurs que l’on ne trouve qu’ici . Ce type de fleurs est très rare et protégé ; heureusement leur localisation n’est pas évidente et elles sont généralement très difficiles d’accès . Photo Isabelle D.

Nous sommes loin des Alpes ou des Pyrénées, mais la beauté des gentianes de Coste évoque pour nous les précieuses, éphémères et fragiles fleurs des hautes montagnes … Photo Isabelle D. 

 

Aquarelle en Provence :

Un avant-goût des vacances estivales vient ponctuer la fin mai avec le stage « Lumières de Provence » de printemps .

J’y retrouve mes amis (es) stagiaires pour de grandes balades à la découverte des Alpilles, du Luberon et du pays de Salon …

 

Les premières séances de peinture en plein air se déroulent traditionnellement dans le parc de la très belle abbaye St Pierre cachée dans la garrigue salonnaise . Photo Alain MARC

C’est l’occasion pour explorer et peindre ces chemins creux ignorés des touristes, qui font la beauté secrète de l’arrière pays provençal .

Ici à Eygalières, les genets en gerbes dorées sont si fournis qu’ils cachent le vieux village sur la colline, mais ce sont les genêts que nous peignons . Photo Alain MARC

Il faut prendre du recul pour voir le village : c’est un nouveau motif à rajouter à nos pages colorées ! Aquarelle Alain MARC

Sous le rocher des Baux de Provence dans les Alpilles, on retrouve les sujets favoris des peintres de la lumière .

Les rochers blancs dépassant de la garrigue ajoutent à ce paysage un « je ne sais quoi » de mythique qui nous fait penser à la Grèce antique et à l’Italie méditerranéenne représentées sur tant de tableaux classiques évoquant les fondements de notre civilisation .

Je m’étais acharné à retrouver l’amandier qu’Yves Brayer avait peint si souvent dans la plaine des Baux : je l’ai retrouvé avec bonheur et y ai amené mes amis pour des séances d’aquarelle inoubliables . Photo Alain MARC

 … Jusqu’à ce que le paysan propriétaire des lieux considère cet arbre décharné et moribond à l’émouvante beauté, inutile et gênant : il est venu le tronçonner à notre plus grand désespoir sans que nous puissions rien faire !

  

JUIN

Aquarelles de transhumance : 

 

Ce que je retiens de Juin, parmi mille activités, ce sont ces voyages de proximité où j’ai pu rencontrer et accompagner les bergers transhumants du Languedoc sur les drailles de la transhumance entre les vignes du midi et les pâturages de l’Aigoual et du Causse Noir .

Ils m’ont accueilli, accepté parmi eux, et initié, en me permettant de réaliser des croquis et aquarelles qui comptent parmi mes plus fortes émotions picturales de ces dernières années, nous en reparlerons plus tard …

Mais pour l’instant que soient une fois encore remerciés ici Daniel Sécondi et Bernard Grelier bergers transhumants, ainsi que Michel Verdier du musée des Arts et Traditions Populaires de St Jean du Gard, dont le remarquable ouvrage « Saisons de bergers en Cévennes » paru l’été dernier aux Editions Equinoxe est à posséder absolument dans sa bibliothèque (Michel est l’animateur de l’association « Une Mémoire pour Demain » qui réalise diverses actions en faveur du pastoralisme et mérite d’être soutenue et aidée) .

En plein travail sur une draille des Cévennes : peindre vite est ici une  nécessité car même si le troupeau s'étire sur plusieurs centaines de mètres, il passe très vite, il vaut mieux peindre en marchant ! Photo offerte par un photographe de Nîmes croisé en chemin .

Dans la brume de l’Espérou, les brebis épuisées par le dénivelé de la journée font une pose sous l’œil attentif du berger . Photo Alain MARC

Départ des 1200 têtes dans la brume matinale des pentes de l’Aigoual pour leur dernière journée de transhumance avant la montagne du Lingas . Photo Alain MARC

Une page de mon livre « Aveyron, Carnet de routes » consacrée aux races rustiques de la « Caussenarde des garrigues » et « Rouge du Roussillon » . Aquarelle Alain MARC

 

Arrivée d’un troupeau toujours dans la brume, à l’Espérou .  Photo Alain MARC

 

Le berger se retourne, regarde l’arrière du troupeau, il rappelle ses chiens ; la journée est encore longue et il reste bien du chemin à parcourir .

Les brebis défilent par centaines, et on presse le pas …   Croquis Alain MARC

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

martine Herrmann 18/01/2006 19:59

Je n'avais jamais vu les brebis décorées comme les vaches avec des pompons et ces larges colliers colorés. Ce qui rend ces photos encore plus intéressantes pour moi c'est que ces brebis font partie de l'histoire familiale car mon grand-père paternel fut berger dès l'âge de 7 ans. Il était loué pour les toutes vacances dans des conditions très difficiles. A rappeler qu'il a eu son certificat d'études avec les compliments du jury, il alla donc à l'école.  Ceci se passait au début du XXème siècle. Par la suite il fut berger à plein temps et puis il monta à Paris pout trouver du boulot. Il vécut avec sa femme, ma gran-mére qui venait de Pologne dans un minuscule appartement du XVIIIème arrrondissement sans toilettes et simplement avec un évier qui servait aussi pour se laver. Ils y élevèrent leur seul fils, mon père,  eux qui venaient de familles très nombreuses. Ils auraient sans doute aimer vivre en HLM.  Incroyable comme de simples photos peuvent nous entraîner dans un monde si lontain. Merci et bravo Alain pour les photos et les aquarelles. Martine

Marc-Alain 18/01/2006 23:54

Merci Martine, ce que tu dis est émouvant ...
C'est vrai que ces troupeuax ne laissent jamais indifférents, parce qu'ils sont attachés à nos racines depuis le néolithique .
Et puis c'est encore de la beauté à l'état pur !

François 18/01/2006 19:51

C'est superbe, tout ça... Enfin des aquarelles qui ne font pas "nunuche"...!!!1/ les Causses, j'adore;2/ je me débrouille pour le dessin, mais je suis incapable de traiter les couleurs... Frustration quand je suis dans le désert...J'en crève de jalousie! :))Je reviendrai régulièrement prendre des cours!

Marc-Alain 19/01/2006 00:00

T'en fais pas François, de temps en temps je donnerai quelques "tuyaux" que tu pourras essayer !
... en attendant de t'expliquer mieux de vive voix peut-être un jour, parce que tout le monde peut y arriver, je te l'assure, (le plus dur c'est d'accepter les possibles ratages de démarrage, maisaprès ça va toujours mieux) .