Peinture, une histoire de regard, (mes 2 dernières toiles) . - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 10:27

Peinture, une histoire de regard (mes deux dernières toiles) .

Beaucoup d’entre-vous ont manifesté leur surprise en découvrant ma peinture sur le mini site que j’ai réalisé dernièrement : c’est que je vous parle beaucoup d’aquarelle, de carnets de voyages, de la peinture des autres, mais presque jamais de la mienne !

 

Pourtant, c’est une véritable part de mon expression sur laquelle je travaille depuis des années, avec des questionnements qui me ramènent aux origines de notre espèce, aux premiers temps du monde, mais également aux différents états de la matière, aux manifestations de la vie dans ses formes les plus troublantes et aux liens que ces éléments entretiennent avec notre existence et notre pensée …

Alors comme je viens justement de terminer deux toiles (la dernière est à peine sèche en surface - ce sont deux techniques mixtes, acrylique et sable sur toile -), je vous les présente en « exclusivité » puisque personne avant vous ne les a encore vues :

 

« Magma aux plaques d’airain » 60 x 60 cm Alain MARC 2009 (allégorie archéologique) : ici, trois monolithes simulant un métal précieux (sans doute de cet airain dont l’âge de bronze marqua l’humanité d’une empreinte indélébile, la faisant basculer de la préhistoire à de nouvelles formes de civilisations) sont gravées de symboles liés à la fécondité et à des représentations solaires . Dans l’échelle du temps, les magmas incandescents de l’Hadéen ne datent que d’hier, et constituent la toile de fond du développement de l’implantation humaine qui se transmute comme le métal au temps des mégalithes anthropomorphes, en formes supérieures d’intelligence préfigurant nos temps contemporains … Mais ce n’est là qu’une allégorie : à chacun de trouver le sens véritable de cette toile, car par delà ses références au réel (ou à « l’illusion du réel »), il s’agit avant tout pour moi d’une quête métaphysique (peut-être même ontologique) !

« Magma aux plaques d’airain », détail : « Une allégorie, c'est une description ou un récit qui présente en soi un sens immédiat suffisant, mais dont les éléments recèlent des valeurs symboliques qui fondent son sens second, son sens intentionnel, tout étranger au premier »  

 

La seconde toile a plus intentionnellement rapport au volcanisme, aux notions relatives du temps, de l’espace, de la naissance de la vie à la surface du globe et de l’émergence de la pensée : il s’agit également d’une allégorie, et je me fiche totalement des grands courants d’expression artistiques actuels en dehors desquels je m’inscris !

Ce qui m’intéresse c’est-ce que je peux réaliser avec du sable, des pigments, et des liants acrylo-vinyliques : créer des notions de mouvement, d’éléments flottants dans l’espace malgré leur « pesanteur »  apparente, d’objets paraissant avancer en avant du tableau (« … la profondeur est toujours neuve, et elle exige qu’on la cherche, non pas « une fois dans sa vie », mais toute une vie*), des traces de mémoire, des traces de passage, des empreintes graphiques devenues vestiges vivants d’une présence indéfinissable …

Je veux que ma peinture soit le moteur d’un véhicule qui nous emmène sur d’autres territoires .

Ici le voyage est ailleurs, dans une autre projection, mais aussi contenu tout entier à l’intérieur de celui qui rencontre le tableau, si cette « rencontre » existe vraiment !

« Le chemin des énergies » 60 x 60 cm Alain MARC 2009 (celui-ci est le plus récent, à peine assez sec pour le photographier !)

 

« Le chemin des énergies », détail . On remarque mieux en observant la toile de près que la matière est incandescence, de cette incandescence qui anime la peinture lorsque la matière par le biais des glacis, des superpositions, des patines, des scarifications et des repentirs devient matérialisation de la pensée : il est un moment où le peintre seul est apte à savoir si ce stade est atteint, car lui seul sait sous quelle forme sa pensée doit se matérialiser pour être conforme à sa réalité .

Il me faut personnellement beaucoup de temps pour réaliser une toile, car je considère cette réalisation comme une opération d’alchimie …

 

« Le chemin des énergies », détail . La notion de transformation liée au passage du temps et à l’apparition d’autres formes de réalités se retrouve souvent dans mes toiles : symboles graphiques (sabliers, outils de tamisage, instruments divers, etc.) mais aussi traces d’usure, de corrosion, d’oxydation, de superposition de traces par d’autres traces,

 

… et la perte de tout repère dans la chronologie des traces et des empreintes, car seule compte l’aventure du vivant qui se perpétue dans le souffle du temps et qui puise sa réalité dans le regard de celui qui observe la toile : la vie même est extérieure à la peinture, mais la peinture est là pour en accentuer la conscience .(« Le chemin des énergies », détail ).

 

« L’art n’est pas construction, artifice, rapport industrieux à un espace et à un monde du dehors . C’est vraiment le cri inarticulé dont parle Hermès Trismégiste, « qui semblait la voix de la lumière » . Et, une fois-là, il réveille dans la vision ordinaire des puissances dormantes un secret de préexistence .* »  * Merleau-Ponty « L’Œil et l’Esprit » 1985

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans L'aventure picturale
commenter cet article

commentaires

Rafael 03/04/2009 23:00

salut,toujours aussi sympa, je vois que la production se diversifie et s'agrémenta de plein d'expériences picturales,bonne continuationrafaVoyagesVoyages

Alain-Marc 07/04/2009 21:55


Merci Rafa, je passe voir où tu en es sur ton blog !
Amitiés,
Alain MARC


Ozanon Christian 31/03/2009 22:35

Tu n'arrêteras pas de nous étonner. Christian. A+

Alain-Marc 07/04/2009 22:22


Merci Christian, à bientôt,
Alain MARc


colette 27/03/2009 18:18

Et bien je dirais qu'instinctivement ,j'adore !Je ne trouve pas les mots pour expliquer pourquoi...Je reviendrai pour exprimer mon ressenti,pour l'instant,je suis dans la contemplation,je ne cherche pas à analyser mes impressionsil y a une alchimie dans tes toiles !Grosses bises

Alain-Marc 07/04/2009 22:28


Merci beaucoup Colette, à bientôt,
Alain MARC


Claire Felloni 27/03/2009 09:49

Merci, Alain de nous faire partager tes recherches; je me fais la réflexion que cette matière pateuse est bien loin de la fluidité de l'aquarelle et puis en y regardant de plus près; j'y retrouve la fraicheur des couleurs, l'impression d'aventure immédiate, d'instant suspendu,et en même temps le polissage du temps. J'aime beaucoup le dernier détail que tu nous as mis , c'est un tableau à lui seul, on a envie d'y toucher de passer sa main en surface, il ne vaut mieux pas s'il n'est pas sec ! Amitiés et à +

Alain-Marc 27/03/2009 10:52


Merci beaucoup Claire, tu as tout compris !
C'est vrai que dans les expos, nombreux sont les gens qui ne peuvent résister au désir de "toucher pour voir" ! Avec mes toiles aucun danger car elles sont très solides (pas pour rien qu'on fait le
ciment avec du sable !  ... d'ailleurs mes toiles, d'une autre façon ont souvent un rôle de "ciment" .
Amitiés et à +,
Alain MARC
P.S. : - dis au fait Claire quand je veux aller sur ton blog Over-Blog me dit qu'il n'existe pas : il y a un truc à éclaicir là ?


cocole 26/03/2009 19:53

je ne sais pas le chemin parcouru pour arriver à de telles toiles mais quand tu dis : Je veux que ma peinture soit le moteur d’un véhicule qui nous emmène sur d’autres territoires .  Je cois que tu ne pouvais pas trouver  meilleure formule pour les résumer. je ne sais dire plus, ce travail me laisse sans voix !

Alain-Marc 26/03/2009 21:54


Mais Cocole, toi aussi et toutes celles et ceux qui avancent en cheminement artistique vous êtes (nous sommes) sur un chemin similaire car toutes nos voies vont vers un même sommet (sans certitude
cependant de pouvoir le définir et l'atteindre encore moins) !
C'est le chemin qui compte tu sais, et si on est parfois dans la progression sans conscience de l'endroit même où on est (même dans la solitude ou l'incompréhension que d'aucuns appellent archaïsme
en désignant parfois notre travail) à tracer une voie, c'est pour que d'autres l'empruntent un jour et forts de cette expérience en ouvrent d'autres de plus hautes, plus belles, plus grandes à leur
tour, et toi aussi tu traces une voie, ne doute de rien .
Je t'embrasse bien amicalement,
Alain MARC
P.S. : d'ailleurs, grâce à une amie qui me donne l'occasion de mieux te répondre sur ma façon de percevoir "l'art", je vais mettre en ligne un tout petit article qui donnera une idée de la façon
dont je crois au monde à travers lui !  ... ma façon à moi de vous dire "à très bientôt" à notre retour d'Algérie .


Elizabeth 26/03/2009 14:58

J'ai un petit peu de mal avec tes tableaux pris dans leur ensemble, mais j'apprécie particulièrement les détails, très beaux, peut-être parce qu'ils sont plus unitaires, moins complexes. Je marche plutôt à l'instinct, alors quand ça se complique, j'ai plus de mal à analyser! Mais, toi, tu fais cela très bien et je suis toujours émerveillée de t'entendre expliquer ta démarche. Cela nous enrichit et je t'en remercie. Amitiés.

Alain-Marc 26/03/2009 15:37


En fait Elizabeth, je me suis permis de donner des "clés" sur mon travail pictural, mais ce qui compte le plus c'est qu'instinctivement on aime ou pas, tu as tout à fait raison, car la peinture se
passe de mots quand c'est de la "peinture" en tout cas autre chose que de la simple "décoration" ...
Grosses bises et à +,

Alain MARC


Plumette 26/03/2009 13:03

C'est différent et nous permet, de voir, si nous en doutions encore que tu es un ARTISTE avec un grand A et quel artiste qui nous transmet tant d'émotions à travers toutes les merveilles que tu nous présentes.Vivement le mois d'octobre !Gros bisous

Alain-Marc 26/03/2009 15:12


Vivement, Plumette, mais ton compliment c'est trop, en tout cas je te dis merci et te fais une grosses bises,
à +,

Alain MARC


elisabeth 26/03/2009 10:42

Bonjour Alain,Je me permets de vous demander si ce tableau est à vendre et quelles sont ses dimensions, il serait juste que vous gagniez votre vie grâce à lui!!ElisabethPS Le tableau de la femme féconde

Alain-Marc 26/03/2009 15:10


Oui Elisabeth, fort juste !
En fait les deux tableaux font 60 x 60 cm et restent au tarif "atelier" correspondant à ce format qui est de 925 Euros chacun (+ frais de port) pour les personnes venant de la part de ce blog,
(comme si elles venaient directement à l'atelier soit exactement la moitié du prix de la dernière cotation donnée à mon sujet par le dictionnaire Larousse de la cotation des artistes édition 2006
page 20  -> voir en cliquant ici)
Merci Elisabeth de me permettre de le signaler !
Amitiés et à +,
Alain MARC


Adil 26/03/2009 03:42

C'est superb Alain-Marc !!J'ai toujours été très admiratif des artistes qui travaillent le sable et l'argile dans une tentative de percer l'essence de notre espèce.C'est très beau ce que tu as réalisé comme peinture .Cependant je suis resté sur ma faim;permets moi de te suggerer (pour nous autre)  de faire l'effort (si tu peux et si tu as le temps) d'animer de façon pédagogique tes peintures dans le sens de "l'approche globale" dont tu nous as fait part dans des articles anciens.Je ne sais pas si je me suis bien exprimé mais je sens que j'ai des dificultées à le faire en français raison pour laquelle j'illustre mes propos par cette vidéo:www.youtube.com/watch?v=Invhsa87iskqui résume approxivativement ce que je voulais dire.Je compte sur ton imagination pour me complèter.Merci avec mes sincères amitiés

Alain-Marc 26/03/2009 11:14


Bonjour Adil, toujours très heureux de te lire !
Oui, c'est OK (et j'y pense depuis un moment) je réaliserai à l'avenir (dès que j'en aurai le temps car les mille choses que je fais à la fois ne me le permettent pas pour l'instant) des vidéos
(avec articles associés) qui résumeront un peu ma démarche picturale tant intellectuelle que technique (au moins pour les grandes lignes) .
Ce ne sont pas les idées qui me manquent pour vous faire participer (au moins en "témoins privilégiés") à une aventure véritablement passionnante qui me transporte depuis mon enfance et me permet
d'être là encore vivant aujourd'hui avec vous (par la grâce de Dieu, ou Inch'Allah, comme on dit sur les cinq continents), par mes propres moyens, sans aucune aide politique, financière ou
médiatique d'ampleur et surtout avoir vu le temps passer !
La seule aide dont j'ai bénéficié (et que je ne cesse de rendre en retour au mieux de mes possibilités) c'est l'aide qui vient du coeur .
En attendant, sache bien Adil, que tu fais partie comme beaucoup des amis (es) de ce blog, des personnes qui stimulent cette marche en avant, et qui permettent que se tissent des liens universels
nouveaux, base des sociétés futures qui préfigureront sans aucun doute un jour une civilisation universelle dont les lignes de force relèveront des domaines du coeur et de l'esprit, et non plus du
pouvoir et de l'argent !
Amitiés, bonne journée et à bientôt,

Alain MARC


Jackie 25/03/2009 20:02

Bonsoir Alain, je suis heureuse qu'enfin tu penses à toi et puisses nous faire partager ta profonde recherche picturale qui est aussi spirituelle...J'apprécie beucoup ton travail même si je ne sais pas l'exprimer de façon claire , je le ressens profondément  et il me parle au coeur.Merci Alain et à bientôt.Jackie

Alain-Marc 26/03/2009 10:39


C'est à toi que je renvoie le compliment Jackie, car ton travaille aussi dans une généreuse et profonde implication ;
Je crois que la peinture ne saurait (ne pourrait) exister sans le regard de l'autre, car elle est un miroir où se reflète l'âme de celui qui la perçoit . Hors dans ce cas, ce miroir n'est pas
seulement le support d'un reflet : c'est une fenêtre par où l'âme peut passer pour s'épanouir et voyager dans d'autres dimension de la conscience, et la sensibilité en est la clé !
Il est normal alors que les mots seuls ne puissent exprimer cela : c'est le rapport à la peinture qui permet non pas de l'exprimer mais de le ressentir, et tu le dis d'ailleurs fort bien .
Grosses bises et à bientôt,
Alain MARC


eva baila 25/03/2009 17:13

Je le signale pour les autres visiteurs : on peut tchater avec toi quand tu es en ligne ! c'est super chaleureux, ce matin nous étions 4 ou 5 ! J'encourage les autres à le faire aussi !Sinon, j'aime ton article qui présente ta peinture. J'ai une attirance pour l'art pariétal comme je te le disais ce matin. Lascaut (la copie, hélas je n'ai vu que la copie !) Lascaut m'a fascinée, et comme tu l'expliques si bien, on y trouve en superposition le passage de plusieurs génération.http://eva.baila.over-blog.com/article-19299306-6.html#anchorComment  (ceci est mon hommage à Lascaut)Mais j'ai aimé aussi les petits chevaux pomelés de Pechemerle, et les mains en négatif... et je rêve de voir réellement les gravures que l'on a trouvées sur les roches du Désert...(et aussi au Portugal je crois)Merci Alain pour tout ! eva.

Alain-Marc 26/03/2009 10:56


Je vois Eva, que ma réponse d'hier à ton message ne s'est pas affichée !
Je te la refais : d'abord, j'ai été super content de te retrouver en live sur mon blog avec les autres personnes qui ont pu tchater clavier ou webcam avec nous !
Chaque fois que je pourrai j'essaierai d'être ainsi directement "accessible" à nimporte qui, qu'il ou elle soit au bout du monde ou à côté de chez moi . Cela fait partie des fonctions futures que
je compte apporter à ce blog, j'ai un tas d'idées qui sont en suspens faute te temps pour y travailler, mais qui sont la suite logique des essais réalisés il y a 1 an lorsque j'étais si malade (je
précise que ces implications - et cette passion du partage et de la communication - ont jouées un rôle important dans ma convalescence) ...
Merci pour ce que tu me dis . Ton article sur Lascaux est des plus intéressants et ton texte émouvant . Je te disais aussi que les descendants directs des petits chaveaux de Lascaux (la race de
Przewalski le seul cheval jamais domestiqué, dernier cheval sauvage au monde) ont un lieu de sauvegarde privilégié ici tout près de chez moi sur le Causse Méjean : un espace de 342 hectares de
steppe pastorale entièrement interdite au public leur est réservé pour leur sauvegarde . A terme c'est la réintroduction de l'animal des son milieu d'origine, les steppes de Mongolie, qui est visée
(les steppes caussenardes ont ici beauoup de similitude avec celles de Mongolie, climat compris) ...
Grosses bises, Eva,

Alain MARC


elisabeth 25/03/2009 15:48

Splendides Peintures!!!C'est de loin le meilleur de Vous pour moi.....Le corps de la femme est une splendeur,Mille mercis pour çà,Elisabeth ps pas entendu l'oiseau !!! bien planqué !!!

Alain-Marc 25/03/2009 19:33


Merci c'est très encourageant car ce qui me permet en priorité de gagner ma vie ce sont les aquarelles, c'est bien plus difficile avec les peintures ...
L'oiseau n'est pas tout à fait au point, mais je vais en diffuser la bande sonore dès qu'il sera "terminé" !
Amitiés et à +,
Alain MARC


Dominique Baumont 25/03/2009 13:48

Pardonne moi cher Alain, mais il y a un accord dans ton commentaire qui me chagrine: tu dis "certaine". Hors je te le confirme je suis bien un homme (j'y tiens). Bien à toi. Dominique

Alain-Marc 25/03/2009 19:26


Excuse-moi, je me suis fait piéger par une homonimie : j'ai une "Dominique Beaumont" (avec un "e") dans mes contacts, et j'ai cru que c'était elle !
Je fais amande honorable et je vais de ce pas corriger ma réponse !
Bien cordialement,

alain MARc


Martine, la pèlerine 25/03/2009 12:55

Je comprends très bien ta démarche picturale, sans doute parce que tu l'expliques bien...Quel nom as-tu donné au second tableau (le corps de femme) ? Il me parle...Le détail n° 2 du Chemin des énergies est extraordinaire et pourrait être un tableau à lui seulj'aime aussi cette explication que tu donnes sur l'aboutissement d'une oeuvre : "il est un moment où le peintre seul est apte à savoir si ce stade est atteint, car lui seul sait sous quelle forme sa pensée doit se matérialiser pour être conforme à sa réalité

Alain-Marc 25/03/2009 14:05


Merci beaucoup Martine .
En fait le corps de femme est un détail du tableau intitulé "Magma aux plaques d'érain", mes tableaux vus de près contiennent un certain nombre de détails qui jouent un rôle pour la "perception de
la toile" ...
Grosses bises et à bientôt,

Alain MARC


Dominique Baumont 25/03/2009 12:10

Décidément il faut que je trouve le moyen de venir plus souvent sur ton blog cher Alain. Tes dernières présentations sont remarquables. Merci de ce cadeau. Amitiés. Dominique

Alain-Marc 25/03/2009 13:44


Non, c'est trop, il se pourrait que tu exagères, en tout cas je prends "remarquable" (outre le compliment qui me touche sois-en certain), au sens littéral c'est à dire "à remarquer", auquel cas ce
qui est à remarquer est plus ce qui m'intérroge moi-même (et qui est extérieur à moi), que ce que je fais pour en traduire le questionnement, c'est à dire ma peinture . Comme je le dis en
conclusion, elle n'a de sens que si elle est utile à accroitre une certaine dimension de la vie et de ses questionnements en chacun de nous ...
En tout cas merci beaucoup Dominique pour ton gentil petit mot qui fait partie comme ceux de mes autres correspondants (tes) des encouragements qui m'aident à avancer, puis à partager en retour ce
que je découvre en "avançant" !
Amitiés et à +,
Alain MARC


isaquarel 25/03/2009 11:58

c'est vraiment très intéressant cette 'entrée' -dans le sens d'ouverture bien entendu...que tu nous apportes !!! réceptive à ton  message je suis en ce moment personnellement confrontée à une partie de mon passé et aussi à celui de ceux qui nous ont précédé...;o)))))

Alain-Marc 25/03/2009 13:35


On y est confrontés qu'on le veuille ou non un jour ou l'autre ...
En tout cas si cela peut te servir de m'en parler, n'hésite pas à le faire par e-mail !
Grosses bises,

Alain MARC


Marie Soleil 25/03/2009 11:43

 la profondeur est toujours neuve, et elle exige qu’on la cherche, non pas « une fois dans sa vie », mais toute une vie.La citation est très belle.Tu nous fais voyager dans les entrailles de la terre. Superbe.Bisous et bonne journée.Marie

Alain-Marc 25/03/2009 13:26


Merci Marie, bonne journée à toi aussi !
grosses bises,
Alain MARC


JP 25/03/2009 07:55

C'est  bien... moi j'aime bien c'est surement tes balades dans les entrailles de la terre et dans le désert ou alors des ancetres qui vivaient dans les grottes qui te donnent de telles inspirations . je te souhaite un bon voyage à Djanet pense à moi moi quand tu seras devant un joli paysage couvert d'ocres et de bédoins.                                            JP.

Alain-Marc 25/03/2009 11:37


Merci JP, oui, il y a certainement de cela là-dedans, il faut dire que mon rapport à la géologie, l'archéologie et à la préhistoire a commencé très tôt (du temps de mon enfance avec les amis
géologues et archéologues de mon père) ...
Quant à Djanet ça y est on est sur le départ, crois bien que je pense bien à toi et que j'y repenserai en face les rochers ocre-rouge émergeant du sable !
Amitiés et à bientôt, continue de faire de belles peintures en attendant qu'on puisse se revoir à une autre occasion,
Alain MARC