La danse des ahwachs - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 23:45

 

La danse des ahwachs, une page de carnet en souvenir d'un stage mémorable ...

 

«La danse des ahwachs» . (Aquarelle Alain MARC extraite du « Carnet du grand sud » )

C’était pendant l'un de nos stages «Carnet de voyage dans le Grand Sud Marocain», le mardi 20 mars 2001 .

Nous avions quitté Ouarzazate de bonne heure le matin et remontions la vallée du Dadès .

Le soleil illuminait les palmeraies et le paysage alentour . Vers le nord tout au long du trajet, les sommets de l’Atlas dominaient le paysage, immense et merveilleux décor éclatant d’une blancheur hivernale qui contrastait avec les chaudes couleurs du désert .

Sur la route d’El-Kelaâ nous avions fait une halte picturale dans l’oasis d’Amerhidil tout près de Skoura, pour y peindre le ksar, magnifique, et une petite koubba que j’adore, cachée au milieu des palmiers . L’oasis était si fraîche et verdoyante à ce moment-là !

Nous y avions rencontré Mansour qui nous avait régalé de son thé bien chaud et avait posé assis à même le sol à l’ombre des palmes, improvisant pour nous avec sa flûte à encoche des airs inspirés d’anciennes romances amazighs pendant que nous le dessinions . Je vous reparlerai une autre fois de ce moment privilégié qui reste gravé dans nos mémoires et sur les pages de nos carnets …

Mais c’est la Vallée des Roses et notre arrivée à El-Kelaâ-de-M’Gouna que je vais évoquer ici .

Nous avions déjà la tête débordante des souvenirs tout proches de la journée . Le soleil déclinait vers l’horizon .

À l’Hôtel des Roses du Dadès, la terrasse panoramique domine la vallée et c’est le lieu idéal pour peindre le spectacle grandiose du soleil qui se couche sur les sommets du Haut Atlas avant que tombe la nuit . On entend des chants et des appels qui montent du Dadès, le premier plongé dans la pénombre .

La neige sur les crêtes encore ensoleillées flamboie à son tour, se parant du rose des fleurs de la vallée . Splendeur inouïe, fragile et éphémère .

C’est un moment magique qu’on ne peut oublier .

 

Les stagiaires de la session "Carnet de voyage dans le Grand Sud Marocain" en plein travail, face à la superbe vallée du Dadès et à ses kasbas, naissance d'aquarelles inoubliables ! (Photo Alain MARC)

 

Maintenant il n’y a plus que le silence . On perçoit à cet instant la présence invisible de toutes ces tribus, descendantes séculaires de royaumes parfois éphémères, perpétuant la tradition des valeurs ancestrales dont nous avons quant à nous perdu trop tôt le patrimoine de vie et le sens du sacré .

C’est à ce moment-là que dans une étrange apparition nous fûmes entourés d’une troupe de musiciens et de danseuses aux costumes simples mais d’une grande beauté . Ils étaient descendus de la montagne pour honorer à l’hôtel une personnalité .

Pour nous, rien n’était organisé . Ils nous avaient vu peindre, travailler, et l’intérêt que nous portions à leur pays, le regard que nous avions sur leurs sommets, les rendirent immédiatement familiers, intéressés . Leur jovialité teintée d’une curiosité naïve et enjouée nous plongeait dans l’allégresse et le ravissement . Nous ne nous comprenions pas mais la complicité des regards, les mots timidement échangés sur les couleurs, les objets, le partage de l’instant, avaient effectivement quelque chose de sacré . On était comme plongés dans un mystère, nous nous sentions être les témoins d’une naissante théurgie, d’un envoûtement imperceptible et délicieux comme si nous étions penchés au dessus d’un balcon surplombant de vertigineux et féeriques liens secrets .

La dimension théurgique est verticale, elle n'est pas à sens unique . Le juste milieu théurgique est ce lieu où l'homme et le Destin coopèrent, cocréent, collaborent . Le Destin appelle, l'homme répond . L'homme appelle, le Destin l'entend . Ce juste milieu est un lieu performatif .

- Et si le carnet de voyage c’était cela ?

J’ai pris mes crayons et ai commencé à les dessiner . Ils ont pris leurs instruments et ont commencé à danser .

Les femmes étaient très belles .

Les hommes l’étaient tout autant …

Nous étions dans un monde à part .

Je vous invite à ce moment de peinture privilégié, qui des ahidous jusqu’au cœur des ahwachs nous a plongés au rythme des bendirs et de l’étonnante sonorité des voix de ces femmes et de ces hommes qui se répondaient en cadence (appelé l'msaq) dans un moment de transe où peinture et musique ne faisaient plus qu’un .

 

«La danse des ahwachs» . (On me voit furtivement dans l’ombre, peindre cette aquarelle tout près des danseurs … Extrait d’une vidéo originale d’Alain MARC «Carnet de route : sur les pistes du Grand Sud » - La reproduction de cet extrait vidéo par quelle forme que ce soit est interdite -)

 

Explication donnée par le passionnant site de musique amazighe http://www.azawan.com/ que je vous recommande vivement de visiter :

« L'ahwach est à la fois le nom générique donné à la musique de village et le nom d'une danse typique du pays chleuh (Haut-Atlas, Anti-Atlas et Souss). Se pratiquant à l'occasion de toutes les célébrations collectives, ce sont des villageois volontaires qui en assurent l'exécution. C'est une danse mixte précédée d'un chant dialogué, une sorte de joute appelé l'msaq.

Pour les gens du pays, c'est ce chant dialogué qui est la partie la plus appréciée et aussi la plus difficile à réussir. C'est également la plus surprenante par son originalité pour les spectateurs non initiés. L'msaq nécessite la participation d'au moins un improvisateur. Mais il est préférable qu'il y en ait deux ou davantage pour qu'il y ait émulation. Il faut également un groupe de tambourinaires et deux choeurs de femmes. Les deux choeurs se tiennent debout en deux rangées se faisant face, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Ces choeurs doivent être denses, afin d'obtenir un effet de masse chorale compacte sans lequel le chant est jugé inesthétique. L'exécution commence avec l'intervention d'un soliste improvisateur. Il chante une suite de vers appelée «tour de rôle» ou «répartie». Le choeur masculin lui répond en premier, puis vient le tour du choeur des femmes. Un autre soliste intervient avec une nouvelle répartie, puis à nouveau les choeurs et ainsi de suite. les phrases, ponctuées aux tambours sur cadre avec une lenteur solennelle, sont très étirées. les tambourinaires frappent du plat de la main, avec un léger décalage, de manière à obtenir un effet de répercussion, «comme celui d'un muret de pierres qui s'écroule», a-t-on l'habitude de dire. Après un certain nombre de réparties, l'msaq entame une lente évolution (sans transition sensible) qui finit en danse : l'ahwach proprement dit . »

 

Dans une semaine je serai revenu au Maroc avec un nouveau groupe de peinture . Nous partirons d'Agadir pour une grande traversée de l'Anti Atlas, une descente vers le nord Sahara et un retout par le Haut Atlas . Chacun y réalisera son propre carnet, et à tous nous mettrons en oeuvre un carnet collectif !

J'essaierai de relater notre voyage et nos peintures dans ces colonnes . Sinon au retour, ... à très bientôt !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans Extraits vidéos
commenter cet article

commentaires

Nicole 20/10/2006 11:19

Alain,
Je découvre à peine l'aquarelle avec Ptitamour comme conseiller mais en regardant ton blog, je mesure encore tout ce que j'y ai à apprendre
Ce dernier a ressorti ces crayons et peintures en regardant ton blog. J'espère que très vite ses occupations personnelles lui permettront de mettre en partage de tendres croquis comme ceux peints précédemment dans l'Aveyron.
Amitiés

Alain-Marc 20/10/2006 12:55

En fait l'aquarelle c'est comme toute chose, il faut la pratiquer pour avancer . La première de toutes c'est de s'y mettre et c'est ce que tu fais, c'est bien, ne sois pas impatiente, je suis sur que tu vas faire de très belles aquarelles un jour, car tu as de la sensibilité qui est une des conditions de base !
Quant à Ptitamour, c'est super qu'il s'y remette, il a beaucoup de talent, et on va se régaler ...

Elizabeth 19/10/2006 23:48

J'ai eu un peu de mal à voir la vidéo car ma connexion n'est pas terrible, ce soir ; c'était un peu haché, mais j'ai pu effectivement me rendre compte du travail de montage; bravo! peintre, narrateur, vidéaste, tu as donc tous les talents!
Merci d'avoir partagé ce moment magique avec nous, même si nous ne pouvons pas ressentir exactement ce que vous avez vécu; c'est vrai qu'il y a parfois dans la vie des moments de "grâce" dont le souvenir est indélébile.

Alain-Marc 20/10/2006 09:39

Pour la vidéo, une fois qu'elle est chargée (parfois long en bas débit, attendre la fin du téléchargement) il faut ne pas hésiter à la relire . Elle sera alors fluide .Prochainement je mettra en ligne un extrait de vidéo qui a été plus difficile à réaliser à l'occasion d'une nouvelle rubrique qui concerne aussi les carnets ...

lynette:0059: 19/10/2006 20:44

illustration très réussie collant bien au texte!

cocole 19/10/2006 09:02

un point d'abord, le preneur d'image et le montage sont exceptionnels!on arrive même à y retrouver le cadrage de ton tableau à un moment furtif!j'étais là-bas, avec le son et l'image, et me voilà de retour à l'ordi! ouh le décallage!!!!ton travail est superbe, et ton texte captivant!! une belle page d'anniversaire!! sincèrement!à bientôt

Alain-Marc 19/10/2006 10:28

Ce fut un gros boulot, j'ai passé plusieurs semaines sur le montage de la vidéo dont a été retirée cette séquence . Il y a des "images dans l'image", (à peine perceptibles, bien observer la vidéo) comme le regard de cette jeune femme berbère de toute beauté, qui se mêle à la chorégraphie abstraite des images à la fin . Ce n'est pas un regard importé d'une autre source : cette jeune femme était vraiment là avec les danseuses et les musiciens et son destin semblait scellé à ce groupe ...
Quant aux images où je suis en train de peindre cette aquarelle choisie pour illustrer cet article, je la dois à une amie stagiaire qui m'a aimablement emprunté la caméra : je la remercie encore car les images où je suis en train de peindre sur mes reportages sont rares .
Enfin, j'ajoute que je crois au vecteur de ce formidable support de passion qu'est le blog pour apporter sa modeste contribution aux carnets de voyages . Si nos grands maîtres du passé avaient eu cet outil à leur service qu'en auraient-ils fait ?
... Mais il ne faut pas oublier que cela doit être au service du dessin, de la peinture et de l'écriture et non pas le contraire ! ... Alors vite, à nos crayons et à nos pinceaux !

lynette:0059: 19/10/2006 06:05

1 an... bravo!... j'apprécie ton récità bientôt

Alain-Marc 19/10/2006 10:02

- Je viens de corriger ce matin les fautes de frappe faites cette nuit en mettant en ligne l'article !   ... J'essaierai de mettre de temps en temps quelques autres articles du même genre .