L’art est-il visionnaire ? - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 16:16

J'ai changé le titre de mon dernier article car de nombreux moteur d'antispam l'avaient classé en spam : si c'est le cas pour vous allez retrouver ma newsletter dans votre boîte spam et remettez-là dans les messages amis, si non vous ne recevrez plus mes newsletters !

Je reprends l'article là où il en était, et je disais :

- Ou le signifiant premier dans l’art révèle-t-il le carrefour entre la perception sensorielle, l’intention, l’inconscient, des forces et énergies immatérielles, certaines formes de mémoire collective et leur quête matérialisée par le produit pictural ?

Après avoir interrogé nos rapports avec le temps, les commencements de la vie et de ses développements dans ce que la peinture peut y puiser d’enseignements et de sources autant que de possibles réponses à nos questions existentielles, c’est l’imaginaire et la puissance intellectuelle, mentale et spirituelle de l’homme confronté à sa survie face aux forces naturelles sur lesquelles il devait s’affirmer depuis ses origines, que j’essaie d’interroger à travers l’inconnu dans mes toiles …

Car si le monde a bien changé (et il n’est pas devenu tendre et facile pour autant loin de là même si la durée de vie humaine s’est considérablement rallongée), nos fondamentales interrogations restent nécessairement les mêmes, au moins par rapport à la souffrance, à la signification de l’existence, à la mort : nous ne sommes que des grains de poussière dans l’univers …

Alors, même si la peinture n’apporte pas de réponse formelle, elle édifie une tête de proue sur laquelle nous pouvons nous pencher pour essayer de voir le fond de l’océan dans cette traversée remplie de points d’interrogation .

  En cela, faire pour moi référence à ces artistes de la préhistoire qui étaient très certainement des chamanes, à essayer de me lover dans les traces de leur art, c’est tenter de "remonter" à ces sources indéfinissables en utilisant leurs évocations, pour mieux me "connecter" au mystère de cette mémoire, de ces forces et énergies enfouies dans les arcanes d’un temps non quantifiable ...

Il n’y a donc pas de différence dans cette quête entre ses manifestations «formelles» proches d’un mimétisme d’expression et ses productions de nature informelle bien plus proche dans ses apparences plastiques de ce dont à quoi nous a habitué l’art moderne et ses débuts contemporains .

le-grand-bouquetin-peinture-alain-marc«Le grand bouquetin», Acrylique, pigments et sable sur toile 25 F (Alain MARC collection particulière)

Griffures et signes, évocations et appel aux «ressentis» perçus au fond des gouffres et des cavernes (tels ceux de l’Aven Noir, qui fait partie pour moi d’une expérience réelle de dépassement au contact d’une nature restée vierge depuis l’aube de l’humanité) font partie de cette quête ...

null

«Grande toile informelle» Acrylique et sable sur toile (180 x 180 cm Alain MARC Collection particulière) .

Pas de différence donc, dans l’aventure picturale entre la toile précédente et celle-ci (jamais éloignées d’un très fort rapport à la nature) : toujours à la recherche de la mémoire enfouie d’une quête universelle, de la communication avec des entités incertaines qui me renvoient à des images mystérieuses, comme des signes ou des visions me rappelant un vécu indéfinissable …

- Suis-je seul à avoir cette impression ?

Cet entretien avec le préhistorien Michel LORBLANCHET nous donne-t-il des clés ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans L'aventure picturale
commenter cet article

commentaires

scrapbooking 29/07/2010 10:59



J'adore celle avec les animaux en terre rouge,


c'est super. Ca me rappelle les peintures préhistorique.


Sublime.


Jul


site scrapbooking



Alain-Marc 03/08/2010 12:32



Oui, il y a un lien étroit avec elles, tant par mon rapport au monde souterrain que "l'esprit" que j'entretiens avec la nature qui me pousse à travailler ainsi pour ces toiles-là, que par les
mystères et réflexions que ce type d'évocation exerce sur nous ...


Amitiés et à bientôt,


AM



Jackie 08/07/2010 15:06



Merci Alain pour cet article. Je te rejoins pleinement. L'art rupestreme touche au plus haut point, on y sent l'âme des auteurs, dont le souci n'était pas le commerce, mais le témoignage ou
l'offrande...Continue de nous aider à cheminer, à méditer par des articles comme celui-là.


Je t'embrasse.


Jackie



Alain-Marc 11/07/2010 11:19



Merci Jackie !


... Vois ce que je réponds à Dominique, tu comprendras .


Grosses bises,


AM



Virginie 08/07/2010 11:28



c'est très différent de ce que tu nous fais partager habituellement mais j'aime beaucoup


à+


virginie



Alain-Marc 11/07/2010 11:10



Merci Virginie, cela compense ceux qui n'aimeraient pas, ou plutôt qui trouvent que ce que nous faisons quand on peint est inutile et sans intérêt !


Amitiés, à +,


AM



Odette 05/07/2010 23:39



Bonsoir Alain,


La video avec Michel Lorblanchet est en relation pafaite avec la lecture d'un livre dévoré pendant mes heures d'immobilité. Il y est question de recherches de fossiles
d'animaux marins par une jeune femme dans les falaises au Sud de l'Angleterre, au  17ème siècle. On y retrouve la curiosité pour la préhistoire, le respect pour l'anatomie de l'animal
(ichtyosaure, plésiosaure), sa conservation en vue d'une étude ultérieure recherchant les mystères de leur évolution et de leur disparition. J'ai aimé entendre les paroles du
préhistorien sur la vidéo, le respect pour les grottes ornées et pourquoi pas le côté sacré pour ces figures gravées dans les cavernes de notre région, de celles d'Australie ou du Mato
Grosso? Je me rappelle le poisson dessiné sur la paroi rocheuse dans un creux de la nécropole tunisienne et recopié dans la plupart de nos carnets. Toutes ces cavernes, de quelque endroit où
elles se trouvent, elles et leurs découvreurs nous apprendront beaucoup. Quelle chance qu'il y ait encore beaucoup de gens qui s'intéressent à l'art qui se pratiquait déjà dans la nuit
des temps. Je t'envoie mes meilleures pensées.


 



Alain-Marc 08/07/2010 08:01



Merci Odette,


Je te lis de l'autre bout des Gorges du Tarn tout près de chez nous, tu vois le parallèle !


... Je pense malgré toutes les raisons de penser le contraire qu'on trouvera un jour de l'art rupestre dans la région . Enfin j'ai ma petite idée ...


Grosses bises,


Alain MARC



eva baila 03/07/2010 15:49



La théorie de "l'artiste itinérant" auteur du bison de Pech Merle est une découverte pour moi, ainsi que le mystère des "bolas" de toutes les tailles. La remise en cause du chamanisme dans l'art
pariétal par contre n'est pas récente et j'avais déjà lu là-dessus. Intéressant aussi : Breuil qui avait zappé sur les représentations symboliques. Enfin, je suis bien aise d'avoir toujours "le
sens du sacré" (bien qu'étant plutôt athée). La toute dernière fois où j'ai ressenti vivement et intensément  "le sacré" c'était dans la mosquée souterraine de Chenini (sud de la Tunisie)
Mosquée désaffectée et complètement nue, mais "habitée" toujours par la foi de ceux qui y avaient prié  autrefois, et qui s'y était réfugié. Enfin pour terminer, je suis également
spécialement fière d'avoir vu mon mari (ancien instit') passer beaucoup de temps à faire découvrir la Préhistoire à ses petits élèves...la Préhistoire dans toute sa dimension humaine et
artistique. Je connais bien le Quercy et le Périgord et j'aime cette région. La video est extrêmement intéressante. Bon week-end Alain, à bientôt. eva



Alain-Marc 03/07/2010 20:05



Merci pour tes remarques Eva .


Je pense personnellement (mais sans connaissances scientifiques me permettant d'appuyer ma pensée sur des analyses valables, c'est plutôt de la simple logique) que plusieurs modes "opératoires"
se sont déroulés à la même époque en même temps en sur des lieux préhistoriques différents, avec et sans chamanisme, mais les spécialistes ne sont pas tous d'accord, alors ce que je dis n'a qu'un
intérêt très restreint !


Grosses bises, eva, à dans quelques semaines sans dout,


AM



Elizabeth 03/07/2010 14:20



Je suis bien étonnée que cette série d'articles te provoque des désabonnements à ta newsletter! Même si j'ai parfois un peu de mal à tout suivre, je les trouve fort intéressants; et ils prouvent
que le net peut être une source de questionnements et d'enrichissement au lieu de débiter de la banalité au kilomètre!


Je comprends cependant qu'il y a des moments où on n'a pas trop la tête à ça, que l'on est trop fatigué ou préoccupé pour réfléchir, mais ça ne me paraît pas une raison pour se désabonner;
il y aura d'autres articles plus tard, plus accessibles que l'on appréciera encore. On peut mettre ceux-là de côté et y revenir plus tard. Ce n'est pourtant pas la première fois que tu
abordes des sujets un peu plus "consistants"; je me souviens quand tu parlais du chant des dunes, etc...


Je n'ai jamais vu d'art pariétal ailleurs qu'en photos ou à la télé. Manifestement, il me manque quelquechose. Voilà un objectif pour de prochaines vacances!! 


grosses bises



Alain-Marc 03/07/2010 16:06



Merci Elizabeth pour ton commentaire .


Je donne quelques explications dans ma réponse à Christine sur l'interprétation à donner à mon constat qui n'est en aucun cas discriminatoire par rapport à celles et ceux qui n'ont ni le temps ni
l'envie de s'intéresser ou d'approfondir ce que je poste ...


En fait, je fais au quotidien des analyses (lorsque j'ai 5 mn et suis à la maison et au bureau) à partir des stats de la plateforme et fais un croisement statistique entre les articles écrits
(spontanément) et leur influence sur la réaction qu'ils peuvent provoquer chez mes abonnés car je ne veux leur donner que le meilleur !


... Aussi quand j'établis des parallèles paraissant être contreproductif par rapport à ce que j'aimerais apporter aux autres cela me fait toujours un peu de peine d'avoir à envisager parmi les
éventualités de motivation au désabonnement des articles inadaptés, inintéressants, trop longs ou trop compliqués qui peuvent effectivement dégoûter ceux qui ont autre chose à penser, et qui
abonnés récents pensent que tous mes posts vont être de la même nature !


Il y aura effectivement (et il y a eu) des sujets plus ludiques, légers et courts ...


Grosses bises, à bientôt,


AM



ber2paris 03/07/2010 11:20



Bel article très fort, tu reprends des thèmes qui me son cher . d abords l'art pariétal qui pour moi est un des sommets de la peinture au même titre que les grands maitre. il y a une force que
s'en dégage qui remonte des profondeur du temps pour éclater a la lumière et nous ramène a nos origines ( tu as le droit de dire que je suis un peu barré  ;-)) ) 


le deuxième le grain de poussière, qui est pour moi essentiel, quand tu as conscience de ça tu peux tout faire fasse a l immensité du reste. je suis qu'une infime particule mais je peux faire
beaucoup tout en étant fragile pour moi c est une force qui pousse tout le reste .


pour ilustrer mes propos voilà le texte d une chanson de Jacque Higelin poète moderne et auteur compositeur de genie 


J`suis Qu`un Grain De Poussiere

J`suis qu`un grain de poussière, un grain de poussière
Qui colle à tes bottines, qui bloque la machine,
Qui fait d`une ville un désert,
Un grain de poussière, un fils de la terre et du vent.

J`suis qu`un grain de poussière, un grain de poussière
Perdu comme un enfant dans l`oeil du firmament,
Prisonnier d`un courant d`air,
Un grain de poussière, un fils du soleil et du vent.

J`suis qu`un grain de poussière, un grain de poussière
Qui erre à la lisière de l`enfer et du ciel,
Un nage gardien du Néant.
J`suis qu`un grain de poussière, infiniment petit ou grand.

J`suis qu`un grain de poussière, un grain de poussière
Perdu comme un enfant dans l`oeil du firmament,
Prisonnier d`un courant d`air,
Un grain de poussière, un fils de la terre et du vent.


 


donc merci pour cette article j espere avoir un de ces 4 le temps discuter avec toi de vive voie 


j essaie de mettre a jour la page sur le blog Canson cette semaine pas eu le temps avec mon autre passion 


Que mon poste te trouve en bonne forme 


Amitié 


 


ber 



Alain-Marc 03/07/2010 15:52



Oui, Ber ça va mais suis épuisé car je bosse jour et nuit, et là je rentre de la pharmacie car il faut que je me booste pour la semaine prochaine !


Oui, j'apprécie beaucoup Higelin, particulièrement à travers cette chanson tout comme toi !


Je suis sur qu'on aura l'occasion de reparler de tout ça un jour, en attendant merci pour ton commentaire et ta collaboration à la Tribu des Artistes, cela est vraiment sympa .


Je t'envoie toutes mes amitiés, à +,


AM



christine 03/07/2010 10:53



Il y a des moments de la vie où nous ne sommes pas disponibles pour réfléchir. Les miséreux et les gens cassés par le boulot le savent aussi ! ils ne sont pas idiots pour autant mais la vie c'est
du boulot dur pour certains qu'on méprise tous les jours. J'adore les arts mais depuis 3 semaines je suis loin des problèmes existentiels, cassée par le labeur (qyui n'est pas le mien
d'ailleurs). AM, je vous donnerais bien une liste de personnes disponibles, toujours les mains dans les poches et qui n'ont pas besoin de se poser de question pour leur avenir, des sortes d'élus
... des voyous soutenus ! des tartuffes ...


ne m'en voulez pas mais on n'est pas là pour se faire des courbettes !


amitiés à tous et une pensée pour les oubliés de l'art  qui ne sont pas des cons pour autant mais des travailllleurs .



Alain-Marc 03/07/2010 15:42



Si vous saviez combien je vous comprends Christine !


Combien je sais ce qu'on éprouve (même si les apparences laissent pour moi supposer le contraire) de ne pouvoir du fond de soi exprimer toute la colère qui vous étreint et qu'on n'a même plus la
force pour l'expimer, pour la crier !


Non, je ne méprise personne et ne prends surtout pas pour des imbéciles ceux qui travaillent et ont d'autres choses à penser, qui ne s'intéressent ni à l'art ni à d'autres activités de l'esprit
aussi intéressantes qu'elles soient parce qu'ils sont trop prisonniers de leur vie, de leur labeur ou d'autres contraintes qui ne leur permettent pas de prendre assez de recul pour y trouver
justement des échappatoires à leur combat, difficultés et souffrances .


Mieux : je les comprends réellement et déplore qu'ils ne puissent accèder à ce qui pourrait leur apporter plus de bonheur de vivre s'ils en avaient la disponibilité . Pour eux, je regrette et
j'essaie lorsque c'est possible de partager directement ou indirectement de mon mieux ce que j'aime ou plutôt ce qu'ils aiment, je sais leur valeur réelle et profonde, je sais l'estime que j'ai
pour eux car j'ai souvent été comme eux dans certaines périodes de mon existence ...


Je sais trop ce que c'est de se battre pour gagner sa vie depuis toujours après avoir exercé 36 métiers plus que dans ma jeunesse quand ça allait mal pour m'en sortir, le mépris dans les propos
et les yeux de chefs et petits chefs, de personnes de catégorie sociale supérieure à la mienne et même si j'ai la chance aujourd'hui de vivre de ma passion (parce que c'est l'Art justement qui
m'a sauvé) je travaille dur alors que d'autres de mon âge ont depuis longtemps pris leur retraite (je ne sais pas ce que sont les 8h quotidiennes même en période de stages, où levé tôt,
généralement couché aux premières heures du lendemain matin y compris week-ends et jours de fêtes je ne me repose presque jamais) car rien n'est jamais acquis dans une activité comme
celle-là,  il faut aussi se battre sans arrêt, ne rien attendre de personne (aucune garantie de l'emploi ni paie de fin de mois avec des charges sociales et professionnelles incontournables
et très lourdes tombant que le chiffre d'affaire soit déficitaire ou pas, cela pouvant être aussi déstabilisant psychologiquement qu'un salaire misérable), car on est écrasé de servitudes lorsque
ça marche et il reste fort peu à la fin du mois à ce moment-là, je peux vous assurer qu'on paie très cher notre liberté ...


Non, ceux à qui je m'adresse à travers le genre de constat que je fais avec par exemple mon commentaire sur les désitements newsletters (qui en fin de compte sont en train d'être compensés
aujourd'hui par de nouvelles inscriptions), ce sont justement ceux  qui gâchent la chance qu'ils ont de profiter de la vie pour s'enrichir intérieurement tout en s'intéressant aux autres,
(certains auxquels je pense particulièrement et qui débordent de suffisance), n'ont pas à se bagarrer pour survivre, ne s'impliquent dans aucune oeuvre humanitaire vis à vis de leur prochain
alors qu'ils en ont la possibilité, s'imaginent que tout doit s'obtenir sans efforts, et pourraient passer un peu plus de temps à s'intéresser à des choses qui leurs seraient plus profitables
socialement, culturellement et intellectuellement !


Voilà, je me disais qu'il y en avait peut-être parmi ceux qui se sont désabonnés, je pense que je me suis mieux fait comprendre, mille pardons de n'avoir pas été plus clair avant  ...


Je vous envoie mes meilleures pensées de soutien et de courage,


AM



Michelle 03/07/2010 00:56



Mon cher Alain


 


Je suis dans le Périgord et pour la 3ème fois je suis allée voir Lascau() 2


Je donnerais quelques années  de ma vie pour voir la vraie


A chaque fois c'est un émerveillement


Les couleurs, les dessins, les ju)(tapositions, les e)(pressions de animau)(


Quels artistes ceu)( qui ont fait ça 15000 ans avant notre ère


 


 


 



Alain-Marc 03/07/2010 10:02



Tu as tout à fait raison : c'est très émouvant surtout quand on pense aux conditions de vie à l'époque des ces gens !


grosses bises,


AM



claire 02/07/2010 21:50



il y a la même sensation de lumiere qui à la fois irradie du sujet et l'enlace comme une entité vivante... je n'aime pas repeter des louanges qui peuvent paraitre surfaites mais ta
peinture me touche comme rarement... je ne le dirai plus pour ne pas paraitre flateuse à bas prix.


pour les questions que tu poses vu que je suis en plein boulot et en retard avant depart, je dirai rapidement que je te suis dans ce que tu dis mais notre difficulté dans nos fichues cultures
c'est de tout steriliser par l'intellect ou gonfler par je ne sais quoi à prouver... oui l'art devrait etre ce carrefour que tu dis mais où sont les artistes qui y travaillent ??? non l'art ne
peut pas apporter de réponse mais ouvrir des fenetres oui ! quand il se contente d'autosatisfaction dans l'etalage de nos sinistresses humaines, il ne m'interresse pas...


désolée de dire encore que je reviendrai plus tard non pas faute de temps mais faute de savoir l'habiter dans sa vraie dimension mais en tous cas merci pour ce que tu fais.


 



Alain-Marc 02/07/2010 23:55



Et merci à toi pour ta gentillesse et ton partage !


Il compense largement la dizaine de personnes qui se sont désinscrites de ma newsletter entre le dernier article parlant d'aquarelle et celui-ci, à croire que c'est vraiment chiant et très
inintéressant ce que j'ai fait paraître !


Sans doute sommes-nous trop habitués à tout recevoir facile, pas compliqué et "tout cuit" y compris dans l'art, et que se creuser les méninges de temps en temps est un effort vraiment impossible
à l'individu d'aujourd'hui ?


En tout cas ceux qui passent leur chemin en ne voyant pas les sources qui le bordent peuvent bien mourir un jour de soif s'en même s'en rendre compte par les temps de canicule et de sècheresse
intérieure qu'il fait ces temps-ci et dans le monde où nous vivons ...


Grosses bises Claire,


AM



eulita 02/07/2010 19:53



Coucou Alain,


je ne sais pas si tu as chaud là où tu es, mais ici c'est la canicule :-)


J'aime beaucoup ton grand bouquetin et le retour aux sources de l'humanité qu'il inspire.



Alain-Marc 02/07/2010 23:41



Merci Eulita,


Oui il fait chaud ...


Grosses bises à +,


AM