Peinture, de la place Jema-El-Fnaâ à la Koutoubia … - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 17:34

  Peinture, de la place Jema-El-Fnaâ à la Koutoubia …

Hier, nous étions au riad, puis place de la porte Bab Doukkala (voir pour le lieu l’article « Chaleur accablante sur Marrakech ») où furent réalisées des aquarelles remarquables  .

Vraiment je suis tombé sur un groupe formidable : non seulement ils sont tous très doués, mais en plus ils ont une capacité de production stupéfiante tant ils travaillent vite, et cela sans sacrifier qualité et créativité, ce qui est rare !

Et moi qu’est-ce que je fais là-dedans ?

… Et bien je pousse au meilleur niveau encore, et puisque ça marche si bien, on part aujourd’hui Place Jema-El-Fnaâ (voir pour le lieu l’article « Place Jema-El-Fnaâ à Marrakech ») faire du « modèle vivant » , car ici on n’en manque pas !

Nos modèles du jour sont des porteurs d’eau, personnages emblématiques ici et dans tout le Maroc, puisqu’ils transportent et vendent cette eau indispensable à la vie dans les pays désertiques, d’où leur importance jusque dans les coins les plus reculés . Ils transportent et vendent toujours de l’eau qu’ils peuvent vous servir dans leurs tasses de laitons (j’ai même très souvent vu des marocains leur en acheter au plus fort de la canicule, mais je préfère pour ma part l’eau minérale bien capsulée) .

La place est toute bruissante des innombrables attractions qui s’y déroulent, et écrasante de chaleur . Nous nous réfugions donc juste à l’angle de la place où nous avons rencontré des porteurs d’eau, pour les peindre à l’ombre des grands arbres du square De Foucault : ambiance garantie et curieux innombrables, qui participent, admirent, commentent …

C’est formidable ce que la peinture peut faciliter la communication et créer des ponts !

 Voici les porteurs d’eau de Claudia LEBETIE : magistraux et superbes ils posent dans toute leur splendeur, très fiers d’ être nos modèles !

Même les stagiaires qui n’avaient jamais abordé le personnage sur le motif ont réalisé des aquarelles hautes en couleurs et particulièrement réussies …

Après cette mémorable séance, puis la réalisation de croquis des calèches et de leurs folkloriques cochers qui étaient à côté, nous nous dirigeons vers les jardins de la Koutoubia, la plus grande et la plus belle des mosquées de Marrakech . Là, à l’ombre des palmiers du jardin, nous peignons ce qui représente l’un des chefs-d’oeuvre de l’art hispano-moresque puisque son minaret servit de modèle à la Giralda de Séville et à la tour Hassan de Rabat .

Le minaret de la Koutoubia est surmonté d’un lanternon coiffé d’une flèche ornée de quatre boules dorées en cuivre jaune, brillant comme de l’or .

Claude PICOU a déjà réalisé de nombreuses pages de carnet lorsqu’elle entreprend une double page en sépia consacrée à la Koutoubia .

Le raffinement décoratif de sa partie supérieure, qui contraste avec la sobriété de la base, constitue l’une des difficultés du carnettiste attentif …

Enfin, pour terminer la journée, nous nous rendons en plein cœur de la Médina, au palais Dar Bellarji où la Fondation pour la Culture au Maroc expose les œuvres du grand calligraphe Mohamed BOUSTANE .

Nous allons y être reçus par l’un de ses disciples qui va nous initier aux secrets de la calligraphie islamique et arabe, ce dont je parlerai dans un prochain article .

Partager cet article

Repost0

commentaires

François 12/04/2006 23:28

Bande de veinards...! :)))Le Maroc est un peu ma seconde patrie, puisque j'y ai une maison (à Fez)...Et dire que je suis pour le moment "cloué" ici, au froid lorrain...!
Un grand "choukran" à Almaknassi pour ses précisions passionnantes!

Alain Marc 13/04/2006 00:50

Merci François, c'est finalement toi le plus veinard, car tu y es chez toi quand tu veux, tu nous en raconteras aussi, car Fez, c'est  ...quelque chose !!!

Almaknassi 12/04/2006 22:57

Oui Marc,je suis tout à fait d'accord avec toi.Et ce n'est pas un hasard qu'on appelle la méditérranée:nôtre mer !!
Revenons à nôtre héro;son outil de travail principal est sa outre=quirba (en arabe littéraire) qui a été amazighcisée ce qui a donné le terme garba qui donna le mot garrab(porteur d'eau).Je note de passage que nos aquaréllistes n'ont pas déssiné l'outre :( !!Probablement il n'avaient pas soif ou la bouteille d'eau minérale leur suffisait..Mdrr.Quant au mot assaqui;tout ce que je sais que c'est de l'arabe classique et qui provient du verbe saqua (arroser, irriguer ou distribuer un liquide quelconque).Pour l'Occitan je sais que c'est un parler français mais de quelle region de France??Aucune idée!!Mais là ou les choses se sont corsées(lol) c'est lorsque tu as évoqué le verbe "azaguer"!!Il a fait surgir dans ma tête un mot amazigh: "azaghar" dont le sens m'avait échapé raison pour laquelle je me suis référé à maman qui est plus calée que moi et dont voici l'explication:Tu sais que la montagne du moyen Atlas a été une zone de transhumanse(un mode de vie en voie de disparition):une activitée pastorale qui fait des va et vient entre le sommet et le pied-mont."Azaghar" est un endroit plat où les bergers vont durant l'été(saison chaude) caractérisé par beaucoup de verdure(herbe) et plusieurs petites marécages!! Je pense que nous nous sommes pas loin de ton verbe occitan "azaguer"!!Comme le monde est petit !! lol. Si ça continue comme ça,nos aquarellistes de Jamae Lafna vont finir par mettre beaucoup de grains dans le moulin des académiciens des langues...Mdrrr.Merci pour ton invitation,je visiterais ton blog aussi souvent que je pourais!!Bon soir :) 

Alain-Marc 13/04/2006 00:47

Il est très tard, je travaille encore et me réjouis des "correspondances méditérranéennes", aussi je réponds à tes passionnants propos .
D'abord merci pour les infos supplémentaires sur les porteurs d'eau : on se régale !
A propos de l'outre ils ne l'ont pas dessinée car les porteurs d'eau la cachaient sous leur bras gauche, et on ne la voit que sur le dessin de quelques-uns qui étaient d'avantage sur ce côté-là .
Quant à l'occitan, c'est une langue purement "médterranéenne" comme le provençal ou le catalan, puisque l'Occitanie s'étendait sur toute la moitié sud de la France à l'ouest du Rhone, celui-ci la séparant de la Provence et des pays du Dauphiné juste de l'autre côté à l'est . Nous sommes donc par rapport à ce côté-ci de la méditérranée des "berbères" aussi en quelque sorte !  Simplement c'est le latin qui est la souche de notre langue à nous, le français étant venu bien plus tard avec une croisade (il y a des similitudes mais celle-ci était menée par les barons du nord contre nos ancètres cathares ...) qui nous fit "Français" par soumission, et nous perdîmes ainsi une grande partie des raffinements de notre culture qui ressemblait en ce moment-là en de nombreux points à la vôtre ! 

cocole 12/04/2006 20:49

pffff... vraiment, je suis époustouflée par le niveau de tes stagiaires!!le sporteurs d'eau sont magnifiques!!!j'attends la suite avec impatience!!

Marc-Alain 12/04/2006 21:50

Je t'assure Cocole que si tu avais été là tu aurais fait aussi bien, car crois-moi ce genre de pratique fait faire de sacrés bonds en avant ! ... en tout cas on se découvre des capacités sur le motif qu'on n'aurait jamais imaginées et  quelqu'un qui a autant de talent que toi se serait régalé, crois-moi !

Elizabeth 12/04/2006 18:54

Tous ces échanges sont, effectivement, fort intéressants. Quant aux stagiaires, ils sont vraiment d'un excellent niveau. Félicitations!

Marc-Alain 12/04/2006 21:48

Et dire qu'il y en a qui faisaient là leur 1er carnet de voyage !
... l'enthousiasme, l'amitié, le partage font faire des miracles et moi je m'efforce qu'ils soient "durables" le plus possible ?

Almaknassi 12/04/2006 15:48

Merci à vous;
Le proverbe que j'ai cité est en Darija marocain (l'garrab = porteur d'eau)et non en arabe litéraire(Assaqui= porteur d'eau).Comme vous savez les mots de la Darija trouvent leur origine dans le Tamazight,l'Arabe,le Turc,le Français,l'Espagnol et éventuellement le grec et l'anglais.Simple petite précision Marc. Bonne journée :) 

Marc-Alain 12/04/2006 17:09

Merci à toi pour ces précisions indispensables pour bien comprendre les choses . J'espère que tu viendras souvent visiter le blog pour apporter tes points de vues et informations personnelles qui sont si passionnantes, et que tu pourras nous éclairer sur ta connaissance du Maroc et des cultures qui vont avec ? Ta remarque est d'autant plus intéressante que je me demande si le verbe occitan "azaguer" (ou "asaquer"?) qui veut dire "arroser" ne viendrait directement du mot arabe "assaqui" (ou mot proche) car il y ressemble drôlement ! Si quelqu'un peut nous éclairer on est "preneurs"... Comme quoi on n'est pas "méditerranéens" pour rien, référence à la période multiculturelle de l'apogée de la Cordoue médiévale d'Al Andalous où les "différences" religieuses, culturelles et intellectuelles étaient au moins un temps devenues synonymes de complémentarité, de force et de richesse dans la fraternité, (ce qui est tout à fait possible de nos jours aussi, pour qui est assez humaniste et ouvert), qu'en penses-tu ?

Daniel 12/04/2006 11:59

Les commentaires de Almaknassi sont trés intéressants. Merci à lui.
Les proverbes arabes, comme ceux des autres cultures, devraient etre étudiés à l'école... Ils sont les témoins des générations passées et sont remplis de sagesse.

Marc-Alain 12/04/2006 13:41

Tu as raison Daniel, je ne peux que t'approuver !

Almaknassi 11/04/2006 21:03

Bonjour Marc-Alain:
La Koutoubia et le porteur d'eau:deux thèmes intarrissable pour avoir été peints par plusieurs artistes!!
Les boules en cuivre parfois surplombées par un croissant  au dessus de la minaret s'appellent "El Jamour".
Pour le porteur d'eau,nous avons coutume de dire un proverbe:"Al garrab taytshab f'yam l'yali":traduction :"C'est en plein hivers qu'on se lie d'amitié avec le porteur d'eau".Ceci s'applique dans plusieurs domaines et qui signifie:"c'est quand l'autre est dans le besoin qu'il faut lui tendre la main".Je ne sais pas si ça pourait aider les aquarelliste dans leur travail,mais bon...je ne me suis pas empêché car une fois de plus ça me chatouille!! :) .Salut.

Marc-Alain 11/04/2006 22:29

Merci Almaknassi pour tout ce que j'apprends, c'est super, et en plus, comme j'aime beaucoup le Maroc, j'espère que je vais retenir !
J'ai essayé de prononcer rapidement ce si intérressant proverbe, mais c'est dur pour moi, j'ai de la peine à y arriver ; - pourtant je voudrais bien me mettre à l'arabe qui est une langue fort  instructive dont nous utilisons sans le savoir plein de mots (et encore je ne parle pas de l'espagnol qui en utilise bien davantage) !