Carnets de voyages et chemins créatifs … - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 15:56

Carnets de voyages et chemins créatifs …

Voilà revenu le printemps . Et avec lui la redécouverte de mon pays qui est beau, lumineux, débordant de potentialités .

Il est temps que je me penche à nouveau sur lui, que je me relance dans ces textes, aquarelles et peintures de « corps à corps » avec son terroir, ses paysages, ses richesses naturelles et humaines …

Comme je le fis lors de la réalisation de mon livre « Aveyron, Carnet de routes » ou tel que je le faisais dans quelques articles déjà anciens de ce blog tels ceux relatant mes randonnées sur les vires des Gorges du Tarn et de la Jonte avec Katia, nos raids à skis ou à raquettes avec Serge et Isabelle sur les hauteurs de l’Aubrac et bien d’autres sorties solitaires ou non évoquées dans les articles rétrospectifs de l’année 2005 .

Mais il faut cette fois que j’aille plus loin dans ma démarche, mon engagement, et le produit « créatif »  que je pourrai en retirer .

« L’envers du Puy de Gudette au printemps » double page extraite d’  « Aveyron, Carnet de routes » Alain MARC - Éditions du Rouergue 2005 . Oui, il reste encore un peu de neige parfois en Aubrac au mois de mai !

Pour moi-même certes puisque j’en ressens l’impérieux besoin, mais aussi pour continuer d’écouter battre le cœur de la vie avec tous les gens qui m’aiment et que j’apprécie (ceux qui me connaissent personnellement et ceux qui ne me connaissent que virtuellement), pour mon petit Jo qui attend de moi autre choses que des igloos, et aussi pour ceux qui me détestent ou m’ignorent tout en me connaissant fort bien (cela leur donnera l’occasion de me détester ou de m’ignorer encore plus, ce qui venant de leur part me ravit de plaisir, le jugement que j’ai d’eux en étant ainsi particulièrement renforcé ) .

Un peintre n’a même pas à s’expliquer sur cela puisqu’il s’exprime en peignant, mais je le fais tout de même car ma propre démarche passe aussi par l’expression écrite tout aussi modeste qu’elle soit, bien que je sois tout à fait conscient que ma responsabilité d’artiste : je ne l’ai que par rapport à moi-même …

C’est un impérieux besoin qui vient de profond, qui submerge tout mon être, un peu comme si ce printemps qui inonde le causse de débordements parfumés et fleuris me disait : « … tu ne fais rien, tu n’avances pas, des multitudes de richesses t’entourent, des émotions intenses t’attendent, des expériences extraordinaires sont à vivre en urgence, ne perds plus une minute ! » .

- Peut-être est-ce là une certaine forme d’inspiration qui se manifeste ainsi ?

- Peut-être comme le disait René HUYGHE parce que «  L’art relevant essentiellement de perceptions qualitatives, l’artiste est plus sensible qu’un autre à tous les souffles de l’espace ambiant » ?

« Soleil se levant à travers les arbres dans les bois de Mélagues» aquarelle extraite d’ « Aveyron, Carnet de routes » Alain MARC - Éditions du Rouergue 2005 .

 

 

Même si je n’ai pas été très loin depuis la mise en ligne de ce blog, j’ai cependant beaucoup voyagé, ne laissant s’écouler plus d’une semaine sans une escapade vers des cieux connus ou inconnus .

Hors, pendant les dizaines de milliers de kilomètres que j’ai parcourus en ces quelques mois (surtout en voiture et en avion), j’ai eu le temps de réfléchir sur les tenants et aboutissants des actes fondamentaux du peintre voyageur .

J’ai pu mesurer malgré les réussites et éloges dont beaucoup de mes précédents travaux ont été l’objet, à quel point je peux avec du recul les trouver faibles, insipides, inconsistants, et médiocres . J’en conclus qu’il est temps que je me réveille, que je n’avancerai pas sans plus de qualité, d’authenticité, de rigueur !

Cette réflexion m’a pris plus de temps que les actes de peinture ou d’écriture eux-mêmes, et avant de m’engager dans une nouvelle épopée créative dont je vous ferai partager les difficultés, les aventures et peut-être les réussites (car c’est aussi un combat dont vous êtes les témoins - pour beaucoup c’est aussi le vôtre mais vous le vivez différemment -), je crois que le temps d’une mise au point s’impose comme s’il fallait toujours repartir de « bases reconsidérées » pour pouvoir s’engager correctement dans une démarche picturale globale !

« Sans titre» Technique mixte sur toile 80 x 80 cm (Alain MARC 2005) .

- Vous ai-je déjà parlé de ma peinture sur toile ? - Jamais, je crois !

Elle est pour le moment en « attente de devenir », volontairement arrêtée sur le bord des Chemins de mon existence …

La peinture c’est quelque chose de grave, d’immense, de profond … Ce n’est pas si « léger » qu’on le croit . Elle n’est possible que si la vie qui la sous-tend ressemble au miracle d’un soleil qui éclairerait votre être intérieur .

Parfois surgit la nuit .

Je vais donc en priorité dans mes prochains articles vous parler des quatre actes fondamentaux du peintre voyageur tels que je les conçois dans cette démarche globale, tels qu’ils me paraissent évidents et indispensables .

Indissociables surtout d’un véritable travail de fond, loin de tous les artifices et toutes les paillettes, des faux-semblants, facilités et influences relationnelles plus ou moins sincères (car souvent directement ou indirectement intéressées), des arrivismes, opportunismes et autres « ismes » qui polluent la scène artistique, trompent l’artiste sans repaires, et égarent le grand public qui est presque toujours complètement dérouté devant les manifestations et impasses de bien des formes d’art actuel dit « contemporain » .

J’aurai beaucoup à dire à ce sujet, celui du marché de l’art, de la critique, et sur celui de ce pauvre public qu’on infantilise s’il n’a choisi de suivre aveuglément les « ténors » qui mènent la danse, ou s’il ne s’est déjà empêtré (pour ne pas dire englué) ses chausses culturelles dans les rutilants tapis d’une certaine "intelligentsia" qui croit depuis toujours détenir l’entière vérité !

« Sans titre» Technique mixte sur toile 160 x 160 cm (Alain MARC 2000) Une toile du temps où le soleil brillait …

Mais point n’est là mon propos aujourd’hui, on va reprendre ce chemin qui du simple croquis de voyage va nous amener à la plénitude picturale, celle qui incarne l’un des plus beaux, des plus grands accomplissements de l’individualité humaine, à la fois plastique, intellectuelle et spirituelle car il n’y a pas d’art sans spiritualité (au sens « esprit » du terme - et pas forcément « religieux »  -) ni métamorphose (relire les «  Antémémoires » d’André Malraux) .

De cette phase du simple croquis ou de l’aquarelle de voyage, j’ai déjà eu l’occasion de parler dans mes articles « L’aquarelle comme témoignage », « Peindre vite » ou « Esprit d’humanisme » …

Ce que nous allons voir plus précisément très bientôt, ce sont les principales marches de l’accomplissement qui emprunte le voyage pour aboutir à la peinture, à travers ses objectifs, son déroulement dans le temps, les actes ou actions qu’elles impliquent, et enfin les moyens mis en œuvre pour se concrétiser de différentes façons .

Voilà donc un premier projet en perspective, avant de se relancer à corps perdu dans les verticalités ou les profondeurs à la fois émotives, esthétiques et naturelles de ce beau pays qui englobe les Grands Causses du Haut Rouergue jusqu’aux Cévennes méditerranéennes, et là aussi je vous promets quelques surprises « de taille » …

Tout à l’heure, un loriot est venu se poser sur la plus haute branche de l’acacia au fond du jardin et il s’est mis à chanter comme on les entendait dans notre enfance .

Des années que je n’en avais revu : - serait-ce un bon présage ?  

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Almaknassi 20/05/2006 01:22

C'est une certitude,point l'ombre d'un doute,je vous le dis !! Bonne nuit.

Daniel 19/05/2006 15:00

Bravo Cocole, bravo Marie,
Je viens de voir vos blogs. Vous avez toutes les deux beaucoup de sensibilité.

Alain-Marc 19/05/2006 15:43

Tu as raison Daniel, je n'ai rien à ajouter si ce n'est mon estime pour leur démarche et leur expression ...

Daniel 19/05/2006 14:54

Réponse à Marie,
Moi aussi je préfère les gorges de la Jonte, surtout les sentiers du haut, avec les vautours (je parle des vrais vautours, pas de ceux qui hantent le monde de l'art (et bien d'autres domaines)). J'ai partagé avec Alain de belles escalades dans ce secteur...

Alain-Marc 19/05/2006 15:42

Que de souvenirs sur les verticales de ce monde à part, ...dans ses entrailles souterraines, ...dans ses petites auberges sympas, ...et sur ses sauvages étendues caussenardes !

Marie 19/05/2006 14:37

j'ai fait une faute à "belle", l'envoi c'est fait trop vite, désolée.

Alain-Marc 19/05/2006 15:39

Pas grave, on avait compris !

Marie 19/05/2006 14:36

La région est vraiment très belles, je préfère et de loin les gorges de la Jonte à celles du Tarn, elles sont beaucoup plus pittoresques.Bonne journée.Marie

Alain-Marc 19/05/2006 15:38

Tu as raison Marie, c'est une région dont on ne se lasse jamais !

Almaknassi 18/05/2006 22:57

Merci Alain Marc;
Quand tu dis à quelqu'un que "la jalousie risque de te tuer",c'est là une métaphore pour lui expliquer que la jalousie n'est pas payante voire néfaste pour ceux qui l'expriment.C'est l'esprit du proverbe méknassi.Bon soir :)

Alain-Marc 19/05/2006 15:37

Peut-être bien !

cocole 18/05/2006 08:38

bonjour alainte voilà de retour au bercail, accompagné d'un manque,d'une fougue printanière qui te donne envie de croquer la vie à pleine dents, de te replonger dans la "besogne" qui te donne le sentiment de vivre pleinement ta vie.je ne suis pas experte dans le monde de la peinture avec un gran A.Mais avec le recul de mes années (si nombreuses pour les jeunes, à peine née pour les anciens!!) J'ai l'impression de connaître ce que tu ressents même si les éléments diffèrent.Je ne saurais exprimer mieux que toi tout ce que tu ressend de la peinture, de l'art et de ce monde, mon propos n'est pas là.Mais je crois que tu as ta dose de belles choses, d'impressions fortes, ta tête déborde de couleurs, de sons, d'images, d'envie, de tout.tout cela à un besoin impérieux de ressortir, et puisque tu es un artiste, de ressortir différemment de ce que tu as fait ces derniers temps pour te donner l'entière satisfaction du nouvel accomplissement.C'est comme ça que je ressens ton article, c'est peut-être un peu simpliste??tant pis, j'ose le laisser ainsi !

Alain-Marc 18/05/2006 11:16

Mais tu as raison Cocole !
Là, c'est peut-être le "ménage de printemps", mais je ne voudrais pas que ce bel élan retombe comme un soufflé car j'ai un programme si chargé avec les stages et tout le reste qu'il me faut faire d'incroyables prouesses pour y parvenir ! 
... Il n'empêche, je compte bien y arriver quand même car je suis quelqu'un d'assez têtu et si j'ai de l'ostination j'essais de la mettre au service de choses valables, on va bien voir ? 

Almaknassi 18/05/2006 03:29

à corriger au 10 ème ligne:l'artiste.Merci :)

Alain-Marc 18/05/2006 09:39

J'avais compris, je te fais pas de soucis, les lecteurs auront également "corrigé" sans doute, car rares sont les personnes qui se connaissent vraiment parmi celles qui me laissent des commentaires ... (commentaire très instructifs et sympathiques par ailleurs) .
Cela est logique et fort intéressant puisque générateur d'une sorte de communauté qui crée des liens virtuels que j'espère valables et durables, prouvant qu'une dynamique positive, utile et épanouissante est possible par le web, elle même pouvant être génératrice d'amitiés dont on souhaite tous qu'elles ne restent pas que "virtuelles" avec le temps qui les bonnifiera toutes !

Almaknassi 18/05/2006 03:23

Hi,Alain Marc !!Ton article m' a touché profondément !! Je te remercie de cette sincérité qui émane d'une âme très sensible!! Je t'avoue que je suis un grand admirateur de BS(Bernard Shou) le grand humouriste et homme de théatre anglais qui vivait à Londre.Chaque week end Mr BS avait l'habitude de faire sa valise pour voyager hors de sa ville,quand ses connaissances croisaient son chemin ils lui demandaient où il allait??Sa réponse était toujours:"je vais à Londre"!!Nôtre artiste avait parfaitement raison;c'est ailleurs qu'on aprécie le mieux sa terre natale!!Quant aux enemies et aux jaloux je ne peux que te mettre dans le bain de la foule des meknassi  lorsqu'elle  en a marre et qu'elle sillonne les ruelles sombres de la médina en scandant"mout,mout ya laadou..al fannane khalla waldou" (traduction sans rime:Mort,mort à l'énnemie..l'ariste a laissé son fils).Merci l'ami pour tes conseils pertinents mais permets moi de te dire que tu me rends la vie dificille(et à raison)lorsque tu dis qu'il faut peindre vite et juste!!Facile à dire mais pas évident !! Merci encore une fois,bon courrage et bonne continuation en te souhaitant bonheur et succè dans ta vie .

Alain-Marc 18/05/2006 10:58

D'abord merci de cette citation de Bernard Shou, ce décalage entre la réalité et la valeur qu'on veut bien lui donner est à méditer en toute chose !
Ensuite je n'irai pas jusqu'à scander "mort à mes ennemis", (car je ne souhaite la mort à personne même pas à eux et en fait je ne m'en connais pas vraiment à part 1 ou 2 qui sont davantage des imbéciles qu'autre chose car la jalousie, la convoitise, l'égoïsme, l'arrivisme, et la méchanceté sont les symptômes d'un considérable rétrécissement du cerveau et d'une atrophie aiguë du coeur), je souhaite simplement que l'existence les mette dans la même situation que celle dans laquelle ils m'ont plongé au moment où ils (elles) l'ont fait .
Ceci dit le proverbe des meknassis est curieusement instructif et a au moins l'avantage de pouvoir leur permettre de se "défouler" verbalement (du moment que ça ne reste que verbal et symbolique) ! 
Enfin si toi aussi tu t'essaie à la peinture dis-toi bien que tu commenceras à peindre juste et vite (ceci pour l'expression formelle) au bout d'au moins une année quand tu l'auras passée à plus de 4h par jour en exercices pratiques sur le motif, d'abord par des motifs immobiles, puis "lents" et en terminant par des sujets "rapides"  . Tout commence par l'éducation de l'oeil : savoir "voir juste" (ne retenir que l'essentiel qui va traduire suffisamment le sujet pour le rendre compréhensif = fidélité à ce qu'on perçoit de lui, élimination des détails ou éléments inutiles, mise en valeur des caractères dominants,etc .), éducation de la main (exercices appropriés développant la dextérité manuelle), éducation de la mémoire visuelle (exemple : "visualisation" puis application sans référence), étude et mémorisation des formes, rapports, fonctionnements et proportions (connaissance du corps humain - essentiel le modèle vivant - et du monde animal), etc.
Si je te voyais je te ferais faire des exercices très différents de tous ceux-la mais complémentaires faisant fonctionner le "cerveau droit" et permettant de le développer (domaine de l'intuition, de la perception irraisonnée, etc .) .
Quand tu auras un peu "d'entraînement", n'hésite pas à travailler dans la rue (les jardins publics c'est bien) ou même chez toi en regardant le télé (il y a des émissions où on peut facilement se "faire la main" (les concerts par exemple) .
Pour la peinture "informelle" c'est tout autre chose, (je mets personnellement des mois à réaliser une toile) ...
Ce qui est sûr c'est qu'il faut travailler, on n'a rien sans efforts !
Allez, bon courage et à +,

Daniel 17/05/2006 20:54

L'acacia est l'arbre de la Connaissance, c'est aussi l'arbre à palabres des griots africains, c'est l'arbre de la Re-Naissance.
Le Lotiot est un oiseau plein de couleurs, plein de jaune, plein de soleil. ...  C'est peut etre un peintre qui l'a créé...
Allez Alain Marc, en avant ! On attend. On est impatient !

Alain-Marc 18/05/2006 09:26

Merci Daniel pour les infos, les symboles sonts effectivement très intéressants, je leur ai toujours accordé beaucoup d'importance ...