La nouvelle route de l’Atlas … - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 11:03

La nouvelle route de l’Atlas …

Quelques semaines sont passées depuis le retour de Ptit-Jo

Mais les beaux dessins de son carnet de voyage sont toujours là, comme d’immenses trésors .

Nous étions dans le désert et son incontestable magie .

La lumière et le vent, les dunes de sable, les regs infinis, les djebels sauvages et les verdoyantes oasis, l’impression que tout pouvait être simple et pur comme aux premiers jours des commencements du monde . Que tout y était beau et inscrit dans la durée .

Mais il fallait rentrer, retourner « chez nous », là où le destin avait placé notre existence, dans un processus de vie qui nous en rendait (au moins en cet instant) complètement prisonniers, et auquel nous ne pouvions échapper .

Le ciel plus bleu dans son reflet que dans la réalité . - Est-ce là, (ici tout près de Ouarzazate dans le désert), que nous percevons combien nos illusions ressemblent à ce reflet dans l’eau : l’image idéalisée d’un impossible espoir ? (Photo Alain MARC)

… Il en est toujours ainsi des fins de voyages, des fins de vacances, des fins de tout ce qu’on veut lorsque c’était beau : l’impression d’une inéluctable fatalité qui nous précipite sans ménagement dans une réalité bien éloignée de tous les rêves que nous avions un instant concrétisés « ailleurs », et où nous nous étions tellement projetés .

On peut toujours se dire qu’on reviendra, que tout recommencera, que ce qui est fini ne l’est peut-être pas, on sait bien au fond de soi que ce qui est fini est bien fini et que nos espoirs ne sont que des illusions, qui sauf miracle ne sont rien d’autre qu’une facette de l’effroyable broyage du temps qui passe .

Dernier regard au charmant hôtel de « La Vallée » (celui même où nous avions rencontré notre ami Allali El HOUSSAIN), sous le brillant soleil du matin qui se levait dans un ciel sans nuages comme si nous devions toujours rester ici, avec un jus d’orange frais en arrière goût dans le palais, afin de mieux garder en nous ces saveurs au goût si éphémère et si précieux … (Photo Alain MARC)

Nous avions sur la route comme des brumes de chaleur au fond des yeux, et les diables de poussière avaient bien du mal à les dissiper en les emportant dans les cieux avec leurs bouffées de sable chaud en guise d’adieu …

On peut les voir dès 9 ou 10 h dans le désert ou au pied des djebels, ces tourbillons de poussière, qui correspondent aux premières ascendances thermiques : elles détachent une énorme bulle d’air chaud qui s’arrache du sol au milieu d’un air environnant encore refroidi par la fraîcheur de la nuit … (Photo Alain MARC)

Sur la route, avant d’attaquer les pentes de l’Atlas, une dernière halte dans un souk de campagne : Ptit-jo dit « au revoir » à ce placide animal qui n’a certainement pas dû recevoir beaucoup de caresses dans sa vie de petit âne ! (Photo Alain MARC)

Il existe une nouvelle route pour traverser l’Atlas, qui depuis Ouarzazate permet d’éviter le Tizi’n Tichka et ses innombrables camions : elle est un véritable enchantement pour tout amateur d’itinéraires sauvages et isolés . Praticable dès la belle saison, (à éviter absolument l’hiver où elle est généralement dangereuse et enneigée), elle permet, si on dispose d’un véhicule en bon état et de provisions pour la journée, de s’enfoncer dans les farouches montagnes de l’arrière pays glaoua, et, en passant par des cols élevés (jusqu’à 2500 m), de redescendre versant nord sur la tranquille localité de Demnate, avant de rejoindre Marrakech .

Hautes vallées aux cultures en terrasses, très rares arbres (quelques noyers en bordure des talus), roches aux couleurs de soufre et de braise sur fond de sommets enneigés, images incontournables sur ce magnifique trajet . (Photo Alain MARC)

L’un des cols les plus élevés se situe entre le Ghat (3825 m) et l’Ighil M’Goun (4071m), c’est dire s’il vaut mieux s’abstenir de s’engager sur cette route une bonne partie de l’hiver … (Photo Alain MARC) 

Par contre les paysages y sont merveilleux, et les rares villages d’altitude y ont gardé leur authenticité . Il est important si vous vous y rendez, de respecter profondément l’âme du pays, de ne troubler en rien la vie des habitants, et de faire preuve d’une grande humilité devant autant de beauté … (Photo Alain MARC)

C’était versant nord, en traversant un joli village d’altitude . Nous nous sommes arrêtés au bord de la route pour en savourer la sereine beauté et la vie paisible de ses habitants . Ptit-Jo en a fait cette aquarelle éclatante de couleurs, dernière page de son carnet de voyage, qui résume tant de choses, que je ne peux plus rien ajouter … (Aquarelle Ptit-Jo)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nicolas grlobe trotteur 18/10/2017 08:34

Je reviens sur ce que tu soulignes sur "p'tit Jo" qui caresse l'âne. Dans ces pays, ces animaux ont avant tout une fonction économique, et il n'y a pas beaucoup de place pour les sentiments. De plus, comme me dit ma mère, on doit apprendre à être adulte très tôt dans ces contées. A mon avis, les gamins de l'âge de "p'tit Jo" sont confrontés à des exigences plus rudes que les nôtres dans nos sociétés occidentales. On a beaucoup de chance, mais on a tendance un peu à l'oublier. J'ai le souvenir d'avoir vu, à Fès, voir des gamins de 14 ans travailler dans une fabrique de carreaux, ou dans les tanneries.

Alain-Marc 18/10/2017 12:19

Tu as tout à fait raison !

une amie fidÚle de vos carnets 10/08/2007 13:33

Cher ami, je viens de me désabonner de la newsletter car je change d\\\'adresse mail
Etant en ce moment constemment en voyages, je me réinscrirai dès mon retour lorsque je pourrai vous communiquer ma nouvelle adresse et recevoir effectivement mes mails, désolée de ce "lachage" très temporaire! à bientôt
je vous mets, dans les renseignements demandés pour poster ce commentaire mon ex mail pour que vous sachiez qui vous écrit là
mais n\\\'y écrivez pas, je ne recevrais pas!

Alain-Marc 10/08/2007 19:24

Ne vous en faites pas, nous nous retrouverons sur le web un jour ou l'autre, en tout cas merci pour votre gentil message et surtout bonne chance pour vos voyages : qu'ils vous soient agréables, beaux et profitables !

augusta 04/08/2007 01:10

bel esprit du voyage......
ambiance et couleur magnifiques dans l'aquarelle de ptit-jo....quel talent..

Alain-Marc 07/08/2007 12:12

Bonjour Augusta, Ptit-Jo te remercie et te fait une grosse bise !

stéphanie 31/07/2007 21:01

un très beau blog, richement illustré et explicité

Alain-Marc 01/08/2007 23:47

Ce que tu fais aussi est super, Stéphanie !

isabelle 30/07/2007 17:12

la première et avant dernière me font rêver, et j'adore rêver ......

amarula 30/07/2007 15:11

Ces villes faites de terre ocre sont d'une beaute incroyable ..

Alain-Marc 30/07/2007 15:23

Tu as bien raison, si on arrivait à retrouver la même harmonie dans nos propres architectures ce serait super (elle y est parfois lorsque des constructions sans caractère ne sont pas venues détruire le charme d'un ensemble traditionnel, ou lorsqu'on découvre le travail d'un architecte génial, mais j'avoue que c'est de plus en plus rare chez nous) !

senninha 30/07/2007 13:22

Pour ma part, je savoure le tout, comme d'habitude.....
 

Alain-Marc 30/07/2007 15:19

Merci Senninha,
 - tu ne pars pas en vacances ?   (car je constate que j'ai beaucoup moins de lecteurs (trices) en ce moment, et je me demande si sur les autres blogs c'est pareil) ...

Elizabeth 29/07/2007 16:39

Certes les images sont superbes et l'aquarelle de P'tit Jo bien réussie, mais c'est le texte de ton article qui m'a touchée le plus.

Alain-Marc 29/07/2007 23:38

Peut-être parce que je n'ai pas écrit dans ce que j'ai écrit, tout ce que j'aurais aimé pouvoir exprimer au sujet des "fins" qui nous font souffrir ...
Peut-être parce que certaines sensibilités comme la tienne sont capables de pouvoir les "lire" entre les lignes ...