Aquarelles au plus beau de l’hiver ! (Deuxième partie) - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 15:41

Nous sommes toujours sur les hauteurs du Jura Oriental (voir l'article précédent des débuts de ce stage en cliquant ici) .

 

À la frontière franco-Suisse exactement . Je m'enthousiasme à faire découvrir à mes amies stagiaires quelques coins que j’adore, et qu’il me plait de vous offrir pour les rêves partagés au fond nos mémoires .

L’aquarelle en voyage lorsque vous venez peindre avec moi, est d’abord faite pour cela : découvrir des choses extraordinaires ou oubliées qui appartiennent au merveilleux, recherchées dans ma quête comme des trésors, et leur rendre leur part d’imaginaire ou d’intemporalité à travers cette expression !

Aussi, voudrais-je pour commencer vous parler d’une toute petite cabane abandonnée ... Mais pas n’importe quelle cabane : une cabane comme on n’en trouve plus, qui fera un jour partie de notre histoire au même titre que ce qu’évoquent ces cartes postales jaunies rappelant un passé dont nos grands-parents nous parlent parfois avec tendresse et nostalgie . Un passé proche pourtant, que nous sentons familier, étonnamment familier parce qu’il nous concerne aussi secrètement .

Ainsi en est-il de la guérite des douaniers qui tout près de La Fresse, sur la route allant vers la Suisse par Les Gras depuis Pontarlier, nous raconte l’histoire truculente et toujours mouvementée d’une époque où le grand jeu des gendarmes et des voleurs se jouait en lisière de forêt de part et d’autre de la frontière, entre douane et contrebande …

De combien de contrôles fut-elle témoin cette petite cabane au pied des sapins ? On n’imagine pas le paysage sans elle : la sentinelle de l’instant est parfois d’une mystérieuse beauté lorsque tombe le soir !

Même abandonnée elle n’a pas perdu son âme et les bêtes sauvages qui grimpent sur son toit laissent leurs traces, celles de la vie qui ne l’abandonne pas … (Photo Alain MARC)

Nous somme venus peindre la petite guérite à pied, sur la route qui glissait, comme les frontaliers d’autrefois, tandis qu’une fine neige tombait sur nos carnets à travers les branches de sapins .

La poésie du lieu était tout entière contenue dans la sublime empreinte du temps ancrée dans quelques planches et d’un toit moussu recouvert de neige battus par le vent … Saisir ce témoin de l’histoire, ce murmure des objets qui est plus qu’une présence dans le silence d’un sous-bois est l’un des plus précieux bonheurs du peintre voyageur .

Nous n’étions pas là pour rien : nous saisissions de ce lieu renaissant mystérieusement sous la caresse des pinceaux, les confidences imperceptibles des hommes en uniforme qui avaient pour vocation la surveillance de nos frontières .

- Que se disaient-ils quand ils étaient de garde à la guérite de la route des Gras en surveillant la chaussée et ses environs ?

Évelyne en a sa petite idée, Françoise et les autres aussi ! Pourtant elle ne paie pas de mine la petite guérite : combien d'automobilistes passent sans même l’apercevoir… (Photo Blandine BERTHET) .

Ce que l’on sait avec certitude, c’est qu’il y avait un grand nombre de petites guérites comme celle-là réparties tout au long des routes de la frontière, dans les parages, et sur certaines autres routes secondaires en fonction de la répartition des brigades qui s’échelonnaient ainsi sur des dizaines et des dizaines de kilomètres … (Carnet d’Évelyne HUYARD) .

la cabane

Cette cabane sera l’occasion d’une série d’études incluant les principales façons de l’interpréter, d’abord sur le motif, ensuite en intérieur, et d’en dégager différentes atmosphères selon qu’elle se fond dans le paysage presque insignifiante dans la neige qui tombe, perdue dans la pénombre du sous-bois, ou plus présente, illuminée par le soleil . Une façon de préparer les exercices suivants où nous avons besoin de l’expérience des précédents pour personnaliser les différentes expressions liées à notre ressenti et à ce que nous évoque ce témoignage du passé . (Photo Alain MARC)  

la cabane

Faire passer le silence feutré qui accompagne la neige fine et continue traversant les branches de sapins, lui rendre son âme dans nos aquarelles, appartient à la chance d’un privilège, c’est presque un luxe dans le monde où nous vivons (en fait c’est peut-être cela le luxe véritable : créer des prodiges que l’argent seul ne peut acheter), c’est en tout cas un vrai bonheur que nous avons le plaisir de partager ensemble, et que vous devinerez sans aucun doute en lisant ces quelques lignes si un peu de sensibilité vous protège toujours de toutes les sortes de pauvretés nées de l’indifférence ! (Aquarelle Alain MARC)

Alors, quand vient la blanche lumière du soleil filtré par la brume avant qu’il ne projette des ombres bleutées sur la neige de la toiture et du sol, on peut ainsi par quelques couleurs de plus posées sur le papier faire chanter les grands sapins de la forêt . Gaîté soudaine de faire de la petite guérite de douanier l’objet ludique d’une belle balade qui nous replonge avec ravissement dans les joies lointaines de notre enfance, lorsque le soleil se mettait à briller sur les premières neiges de nos Noëls enchantés… Comme quoi, si on apprend à voir et à écouter ce que nous disent les êtres et les choses, avec quel plaisir peut-on les métamorphoser grâce à la magie de l’aquarelle !

Tout enfant rêvant de devenir magicien, la magie de notre démarche nous rend notre âme d’enfant, et le temps aboli nous fait tout oublier . (Aquarelle Alain MARC)

Ou même la cabane avec toute sa simplicité : dans la minuscule pièce à l’avant il y avait certainement deux chaises, une petite table qui ont disparues, le poêle indispensable en hiver (qui est toujours là sur son socle de ciment avec quelques instruments de cuisine abandonnés), et à l’arrière un petit appentis qui devait servir de chambre d’appoint avec son lit de camp pour se reposer avant de prendre la relève du copain qui montait la garde à son tour … (Aquarelle Alain MARC)

À chaque lieu son ambiance particulière : nous n’oublierons pas la grange perdue des Rochers du Cerf tout là-haut dans la splendeur de la crête frontière, où nous avons partagé de si bons moments après une randonnée dans une nature sauvage et immaculée, avant d’aller voir la Suisse et le Mont Châteleu depuis le point de vue de la ferme du papy … (Photo Alain MARC)

La grange des Rochers du Cerf . Vite faite, on se contentera du résultat ! Il gelait si fort ce jour-là, qu’il était impossible de faire des dégradés : chaque petit point de couleur sur le papier n’est rien d’autre que la trace d’un minuscule glaçon … Pourtant quel bon moment y avons-nous passé, ce bonheur-là (et les rigolades associées) on ne peut certes, jamais le connaître en été !

En général, le pinceau à réservoir conservé dans ses poches au chaud pendant la marche d’approche permet de réaliser sans trop de problèmes le ciel en première phase d’exécution . Le reste dépend très nettement de la rapidité de son travail, mais bon, à tout aquarelliste en voyage «impossible» n’est pas un mot approprié ! (Photo Blandine BERTHET)

Découvrir un lieu, des gens intéressants, vivre avec eux de bons moments de peinture, c’est s’offrir une vraie cure de jouvence, un ballon d’oxygène que peut de profanes peuvent imaginer . C’est aussi redonner du sens à sa vie, et je n’oublierai jamais ce que me disait mon père peintre, sculpteur, et que je transmets à mes enfants et petits enfants comme l’un des plus précieux enseignements qui m’aient été donnés : «… tant que tu pourras créer tu auras des raisons de vivre, et la peinture te sauvera de toutes les détresses si tu sais la partager .»

En cela, partager ce que j’aime, transmettre mon point de vue sur ma façon de pratiquer avec légèreté l’aquarelle (et la peinture en général pour ce qui est de mes travaux sur toile), marquer les différence de mes choix de pratique picturale par rapport à ce qui existe déjà, en communiquer l’approche technique, l’éthique et la philosophie en toute liberté loin des tapages médiatiques, des sélections sectaires, des inféodations intellectuelles et des affiliations de chapelles sans snobisme ni conformisme, relève d’un parcours commencé dans mon enfance (je n’avais pas encore 12 ans lorsque je réalisais mon premier carnet), et je ne me prive pas aujourd’hui de le vivre pleinement avec toutes celles et ceux qui m’accompagnent, connus (es) et inconnus (es), sur ces chemins de traverse où le mot liberté n’est jamais séparé de celui d’accomplissement …

À propos de chapelle justement, (je préfère celle-ci à celles des cercles fermés professant des doctrines artistiques discutables et s'abritant de ceux qui ont des expressions et approches différentes), nous voici à celle des Cernonniers, dans la magnifique clairière du même nom, juste sous les pistes de fond qui de Suisse en France (et vice-versa) constituent l’un des plus beaux domaines skiables nordiques de la région : nous voulons y réaliser une nouvelle aquarelle .
C’est une petite merveille cachée dans son écrin de neige et de sapins, un trésor à partager avec les gens qu’on aime et dont on sait qu’ils vont l’apprécier, le savourer, le respecter, le protéger … (Photo Alain MARC) .

Chacune a choisi l’endroit qui lui convenait le mieux pour la dessiner, la peindre, la photographier, s’en délecter en quelque sorte, avec dans la tête la sonorité de quelque liturgie traversant les siècles pour se mêler au chant des oiseaux qui fêtaient la fonte des neiges et le retour du printemps ... Le souvenir de ce radieux moment lié à la magie du lieu est si inséparable du bonheur, du sentiment privilégié d’y avoir peint, que je laisse dans le secret de nos cartons les travaux réalisés, mais sachez qu’ils étaient tous empreints de toute la beauté, la simplicité et la sérénité de cette jolie chapelle . (Photo Alain MARC) .

Mais revenons dans la combe du Thévenot : voici le travail de Catherine, totalement débutante, qui se demandait même en début de semaine si elle allait tenter l’aquarelle et plutôt ne faire que de la randonnée ! Je l’ai certes aidée comme il se doit, mais avouez que pour un résultat de fin de semaine, ce n’est vraiment pas mal .

Il faut avouer que ce coin-là possède aussi un charme fou ! Un endroit un peu comme celui de la clairière des Cernonniers, en dehors du temps, tranquille à souhait, qui a une âme, une présence, l’empreinte d’une vie traditionnelle séculaire qu’il suffit de percevoir, de saisir, et par le biais de nos aquarelles, de prendre plaisir à raconter… (Photo Alain MARC) .

Françoise 1

Je crois que cette aquarelle-ci est de Françoise, on voit bien les effets de lumière dans les brumes de la forêt, on y retrouve toute l’atmosphère des paysages de neige, on ressent le froid piquant du matin, on devine le début d’une belle journée, on a envie de partir skis au pied avec boisson chaude dans le sac et casse-croûte pour la journée … Cette petite ferme francomtoise blottie en fond de vallée, Blandine, Roselyne et Évelyne l’avaient aussi fort bien réussie, je suis heureux encore une fois à travers cet article de toutes les féliciter : la magnifique matinée restera à jamais gravée dans leurs aquarelles car c’est aussi le charme de cette activité que de conserver intacte la mémoire des meilleurs moments partagés !
À
travers les deux volets de ce reportage vous avez approché ce que les participantes, Christiane COLIN (pour la partie accueil) et moi-même, avons vécu le temps d’une parenthèse à la montagne qui ne ressemble pas à toutes les vacances de neige .

Et même si je n’ai pas évoqué toutes nos sorties, le grand nombre d’exercices réalisés sur le motif et bien au chaud, les soirées au coin du feu, les échanges chaleureux qui allaient transformer ce temps-là en valeur profonde durablement ajoutée à notre existence, (en fait une expérience autre que celle d’un simple stage d’aquarelle - mais en serait-il autrement dans n’importe lequel de mes stages et carnets de voyages ? -), je pense que la preuve de la réussite de ce genre de session n’est plus à faire, et que pour celles et ceux qui douteraient encore de tenter une telle aventure dans un futur avenir (seuls, entre amis, ou en venant me rejoindre dans l’un de mes groupes), il est des évidences qui ne trompent pas : il est tout à fait possible de peindre dans la neige et la froidure de l’hiver pour faire de chaque instant d’aquarelle une véritable fête qui vient anticiper les sorties des beaux jours .

Le dernier souvenir que je voudrais vous offrir de cette magnifique semaine, c’est l’image (qu’il suffit de cliquer pour la voir en plus grand afin de bien percevoir la notion d’espace et de liberté qu’elle évoque) de ces silhouettes traversant un champ de neige sur le chemin du retour, qui ne veulent pas que se finisse la magie quand il faut bien rentrer au dernier soir, et qui voudraient empêcher le soleil de se coucher dans la nuit bleue qui approche, inondant déjà de silence les sommets irréels du Jura Oriental … (Photo Alain MARC) . Le prochain stage aquarelle «Ambiances et paysages de neige» aura lieu en févier ou mars 2011, vous pouvez vous y préinscrire dès à présent .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

petitepalette 16/01/2015 10:23

Merci de m'avoir fzit rêver. Comment accéder à ce stage s'il vous plaît? Je pratique plutôt l'huile mais mon coeur balance pour l'aquarelle (mais pas mon don)...

Alain MARC 17/01/2015 10:40

Merci à vous pour votre gentil commentaire !
C'est très simple, je vous réponds directement par e-mail !

Monique PAULIN 24/10/2014 09:56

chaque année en voyant ces magnifiques paysages que je connais bien puisque mon mari était jurassien je me dis c'est décidé cette année je m'inscris mais me heurte chaque fois à un problème technique et c'est reparti pour un an

Alain MARC 25/10/2014 14:10

Alors je vous envoie les infos directement par e-mail !

Veillet Sylvane 07/12/2010 11:49



Bonjour,


Par hasard, je suis tombée sur votre site et j'ai survolé avec plaisir les cartes postales et carnets divers. C'est cela qui donne envie de continuer à essayer encore...


J'ai dernièrement pondu un carnet de voyage "autour de chez moi" pour un concours de la médiathèque de ma petite ville. Le plaisir que j'en ai retiré m'a surprise et je vais peut-être
recommencer.


Bravo pour la vitalité de votre travail !


Syleil



Alain-Marc 08/12/2010 18:40



Merci Syleil pour votre passage ici et bravo pour votre carnet : vous avez raison, cette activité ouvre des horizons insoupçonnés !


AM



Feuille 08/11/2010 21:34



Je crois que je préfère de loin des petits coins discrets et pleins de charme à de grands lieux de villégiature et de tourisme. Cet article me laisse songeuse et admirative. J'aimerai beaucoup
faire en stage en été assise tranquillement dans l'herbe verte avec ma feuille et mon pinceau devant un paysage ensolleillé. Mais ce que peux apporter un tel stage dans la neige et la froidure
avec la promesse d'un coin de cheminée dans une maison chaleureuse n'est comparable à rien d'autre.


 



Alain-Marc 09/11/2010 09:20



Le deux sont très différents bien sur et ce que peut apporter un séjour dans un endroit aussi intime et doux que la maison traditionnelle de Christiane lors de ce stage des paysages d'hiver, est
incomparable : c'est cool et actif à la fois, une parenthèse unique dans notre vie où on retrouve des valeurs simples et profondes comme un grand bol d'oxygène .


Par contre dans les carnets de voyages de bien plus grande ampleur (lorsque le stage est lointain à l'étranger) c'est très différent : les lieux d'accueil et les sujets alternent de façon
contrastés, on peut passer d'un endroit très touristique (voir même désagréable par sa fréquentation) mais incontournable pour la connaissance du pays visité (ou pour répondre à un élément de la
thématique générale du carnet) à des lieux complètement isolés, perdus et inconnus du tourisme traditionnel que l'on ne peut atteindre qu'après des trajets difficiles et très fatigants .


C'est à ce prix-là que peut s'établir une approche la plus approfondie possible de la pratique du carnet de voyage, complémentaire d'un séjour à La Fresse qui fait partie des phases
d'apprentissage des techniques de base, utiles plus tard lors du carnet de voyage lointain .


Personnellement je ne pourrais vivre sans l'un ni l'autre car si les carnets lointains m'apportent une exaltation extraordinaire, les retours de séances dans la neige, la beauté et le silence de
la nontagne, au coin d'un feu de cheminée sentant bon le sapin avec la présence amie d'une hôtesse chaleureuse et attentive qui nous offre un chocolat chaud, apportent un ressourcement et une
plénitude très "nourrissants" dans notre vie contemporaine ...


Bien amicalement,


Alain MARC



Danae 02/04/2010 17:54



Je suis venue m'emplir les yeux de ces belles aquarelles qui restituent vraiment l'ambiance de froidure et le récit qui les accompagne les rendent encore plus vivantes. Ton job est merveilleux et
tu as un talent fou que tu sais partager avec tes élèves. Bravo Alain.



Alain-Marc 07/04/2010 14:56



Un grand merci Danae !


... Mais en fait je suis comme tout le monde : je fais ce que je peux ! Et quand je pense au nombre incroyable de gens géniaux qu'on ne connait pas j'en suis bien triste car beaucoup n'ont même
pas Internet pour se faire connaitre un peu ...


Amitiés, à +,


Alain MARC



Mounette 31/03/2010 12:09



Promenade dans le Jura Oriental Belles photos où l'oeil de chacun s'exprime et imprime. L'impression de l'artiste y met des couleurs et retransmet son ressenti par le biais de l'aquarelle.
Magnifique


Bonne journée


Mounette


 



Alain-Marc 07/04/2010 14:58



Bonne journée Mounette, même si c'est avec retard votre passage me fait super plaisir !



Bea Kimcat 30/03/2010 20:51



Coucou Alain


Merci pour les compliments au sujet de mon blog (eh oui, le Chat y est largement présent !)


Jolies aquarelles de paysages d'hiver...


Chamitiés du soir


Béa kimcat



Alain-Marc 30/03/2010 22:51



Merci Béa et amitiés,


Alain MARC



Chris-Tian Vidal 28/03/2010 16:00


Bonjour ami-voyageur ! Si au moins je savais dessiner et je ne sais pas alors je me nourris du travail des autres, comme du tien. J'ai publié aujourd'hui un article pour ta communauté mais je suis
déçu car j'ai peu de retour des membres de la communauté ! De même, si les membres de la communuauté sont intéressés par
mon carnet de voyage : "Marrakech...", il m'en reste quelques exemplaires. Qu'ils entrent en contact avec moi. MERCI et bravo pour ton talent mais dit-on bravo d'un talent ? On le savoure ! @ très
plus. Chris.


Alain-Marc 28/03/2010 16:16


Merci Chris-Tian,
Tu sais les gens ne sont pas toujours très réactifs et je dois avouer que je suis un peu déçu moi-même parfois !
Faudrait que je réunisse toutes les coordonnées des blogs inscrits dans ma communauté des carnets de voyages car si je veux les joindre tous à la fois, il n'y a pas de fonction pour cela .
Je te fais un article dès que je peux .
Je rajoute que ton travail est des plus intéressants et mérite que je te consacre un article entier !
Bien amicalement, à +,
Alain MARC


zabuski 27/03/2010 17:45


Merci l'Artiste (et le chamane !) de nous emmener sur ces chemins un peu magiques...On sent bien et on voit bien que vous vous êtes régalés !
Surtout, continue !!!


Alain-Marc 27/03/2010 23:44


Oui, tu as raison, lors de ces sorties-là, la "communication" avec les éléments naturels et le passé des choses était assez présente dans ce que nous faisions, et cela ne pouvait que nous faire
plaisir !
Amitiés à +,
Alain MARC


Viviane 27/03/2010 09:20


On sent dans la photo qui débute l'article le regard sûr du peintre, cet art de saisir la lumière
passager si volage de nos instants de vie
j'aime ces paysages de neige nimbés d'une poudre aérienne
le calme et le silence qui doivent y régner
cela me réconcilie avec ce monde trop trépidant et où
comme vous le dites si bien
nous sommes appauvris de ce qu'on voudrait nous faire à toute force posséder

merci de ce moment apaisant dans mon début de journée


Alain-Marc 27/03/2010 12:02


Merci à vous Viviane de ces mots si bien écrits et assortis aux images ramenées de ce territoire de lumière, de silence et de paix !
Amicalement,
Alain MARC


Dominique BAUMONT 26/03/2010 14:48


Magnifique idée Alain que de prendre et de faire prendre comme modèle cette modeste cabane de douanier. probablement pas classée monument historique il ne lui reste sans doute que peu de temps à
vivre, mais grâce à toi, à vous elle va continuer à vivre un peu. Belle histoire que tu nous conte là. Merci pour ce beau moment. Amitiés. Dominique


Alain-Marc 27/03/2010 11:38


Merci et amitiés, Dominique !
Je pense effectivement que l'extraordinaire force d'Internet et aussi de pouvoir prolonger la vie de "celles et ceux" (objets ou êtres vivants) qui parfois n'ont pas droit de cité dans les valeurs
passées, présentes et durables, et qui, par le regard des internautes qui sont attentifs à leur existence, peuvent avoir une véritable reconnaissance, pour ne pas dire "renaissance" ...

Alain MARC


Jackie 26/03/2010 06:31


Que de poèsie Alain autour de cette humble cabane pleine de souvenirs et de charme. Merci de nous faire partager ton émerveillement et ton âme d'enfant.
Bises
Jackie


Alain-Marc 26/03/2010 10:33


C'est vrai qu'il y a des choses simples qui disparaissent dans l'abandon et qui sont pourtant porteuses d'histoires innombrables !  ... Les réhabiliter c'est réhabiliter l'histoire des gens
simples, du commun de la société, même si on a toujours accordé toute l'importance aux monuments dits "historiques" parce qu'ils étaient d'abord le reflet du pouvoir et de la puissance des grands
de ce monde (qui ont quant à eux pesés sur l'Histoire, la "grande"), par la magnifiscence de ce qu'ils nous ont laissés . Je serais pour que de petits monuments, des lieux, des personnes
apparemment sans grand intérêt mais pourtant à bien y regarder bien plus intéressants qu'on imagine puissent être sauvés de l'oubli . On pourrait le faire sans y consacrer des fortunes, c'est un
peu parfois, à travers quelques articles de ce blog, ce que je voudrais essayer ...
Grosses bises Jackie,
Alain MARC


HFM 24/03/2010 20:12


Ravis de lire et de voire ton post. J'aime cette partie de la France. Je cite 3 lieux ou je retournerais toujours - le Jura, le Vercors et le Massif de Bauges à 20km de Annecy. Désiner la
neige? ça je crois que je ne serai pas capable... Merci de ce petit moment.


Alain-Marc 24/03/2010 21:45


Merci à toi . Les endroits que tu aimes sont effectivement très beaux et je les apprécie grandement moi aussi ...
Grosses bises,
Alain MARC


Jane Tomlinson 24/03/2010 19:52


Encore une collection de magnifiques aquarelles!
Serait-il indiscret de demander un secret de fabrication? Pour créer un effet 'granulé', de neige fine qui tombe, avez-vous versé un peu de sel sur la peinture encore mouillée? (J'ai quand même un
peu de mal à vous imaginer toutes, la salière à la main, en haut de la montagne..) Ou peut être qu'il s'agit d'un papier à grain spécial? En tout cas, quelque soit la technique, c'est vraiment
réussi. Bravo à vous tous et toutes!
Jane



Alain-Marc 24/03/2010 21:44


Oui, Jane : le sel !
Mais celles qui ont cet effet ont été réalisées au chaud et tranquillement, une fois terminées sur le motif celles qui n'ont pas cet effet .
Grosses bises Jane, à bientôt,
Alain MARC


eva baila 24/03/2010 18:55


Super toutes ces petites cabanes ! Délicieuses ! Bises. eva.


Alain-Marc 24/03/2010 19:23


Grosses bises !
Alain MARC


Elizabeth 24/03/2010 18:41


Ca fait vraiment rêver; surtout quand on connaît un peu (unpetit peu) le coin, on imagine aisément les moments de grâce que vous avez vécus dans ces paysages ressourçants. Bravo à tous pour les
aquarelles avec une mention particulère pour Catherine. Bises


Alain-Marc 24/03/2010 19:18


En tout cas j'ai aussi pensé à toi, en me sidant : si elle était là, comme elle connaît l'été elle verrait tout à fait différemment ces paysages !
Amitiés Elizabeth, à +,
Alain MARC


Virginie 24/03/2010 18:25


et quand on pense que c'était il y a juste quelques jours et que là il fait + de 16 °C, le temps est vraiment étrange ces derniers temps...
à+
virginie


Alain-Marc 24/03/2010 19:09


Oui, c'est vrai Virginie, mais en Haut Jura, cependant, l'hiver dure tout de même plus longtemps ... Ce qu n'empêche qu'il y fait quand même nettement moins froid pour le moment !
Amitiés, à +,
Alain MARC


Bernard 24/03/2010 17:24



Quand je pense que j était dans le coin en Novembre et que je suis sûrement passé sur cette route et je ne l ai pas vue !  pire que ça mon grand père était douanier en Alsace avant la guerre
c est dire j ai aucune excuse de lavoir loupé ;-)))
les aquarelles sont super  bravo a tous et vivement que puise me joindre a vous un de ces 4 

amitié

Bernard  



Alain-Marc 24/03/2010 19:14


Quand tu pourras, Bernard, tu le sais !
En attendant c'est déjà un premier pas de franchi de pouvoir partager des sorties avec le groupe, des "équipiers - équipières" !
Amitiés, et à bientôt,
Alain MARC


claire 24/03/2010 16:58


c'est magnifique... photos comme aquarelle... quel superbe sejour vous avez du passer...


Alain-Marc 24/03/2010 19:10


Oui, c'est vrai ce fut un super séjour, tant et si bien que j'ai décidé de le reconduire l'an prochain !
Amitiés, à +,
Alain MARC