evenements - expos - biennales et salons - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2024 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'en Andalousie, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2024...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyage ?

Pour accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficaces

en aquarelle de voyage il vous suffit de cliquer sur mon nuancier ci-dessous. Ensuite, en cliquant sur chacun  des produits que j'utilise, vous arrivez directement sur leurs références sans avoir à les chercher dans le catalogue d'Aquarelles et Pinceaux où je me fournis habituellement, vous pouvez ainsi les commander en gagnant beaucoup de temps :

Fournitures, produits et couleurs aquarelle
Fournitures, produits et couleurs aquarelle

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Vous trouverez ici vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

vous accédez ainsi à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pourrez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue !

Fournitures et couleurs aquarelle

 

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 11:02

Si vous aimez ou pratiquez le pastel voilà un salon à ne pas manquer !

Pour ma part, cette année encore vous ne me reverrez pas à Clermont-Ferrand à la Biennale des Carnets de Voyages car je pars dès mardi pour plusieurs semaines de peinture et d'aventures vers les plus belles contrées du monde en cette saison (et elles valent largement pour moi tous les salons de la planète carnettiste à commencer par celui de Clermont-Ferrand !) : les forêts et lacs innombrables et multicolores en cette saison, qui, des Laurentides aux rives du Saint-Laurent font la fameuse réputation automnale de la belle province de Québec.

Mais nos échanges n'en seront pas perturbés car pendant ce temps ma famille à la maison continue de gérer les e-mails et le courrier urgent !

Le travail associé à ce nouveau projet va s'ajouter à celui accumulé ces derniers mois (que vous découvrirez plus tard car ils ne fut pas seulement consacré à la préparation de mon exposition de Millau qui vient de se terminer et aux stages carnets de voyage du printemps et de l'été qui furent un vrai succès, vous le verrez après mon retour...) pour vous offrir des nouveautés inédites cet hiver.

J'en réserve la primeur aux plus fidèles abonné (es) de ce blog, cela terminera le cycle des nouveautés promises dans mes voeux de début d'année (dont vous avez pu remarquer qu'elles on toutes été tenues) .

Ne vous étonnez donc pas si depuis quelques temps mes billets ici se font plus rares : - ce n'est que pour vous apporter plus et mieux à l'avenir !

Alors à très bientôt ?Affiche pastel 1

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 22:46

Un grand merci tout d’abord pour vos vœux qui m’arrivent si nombreux par e-mail et courrier postal que je n’arrive plus à y répondre, ils me touchent beaucoup, soyez-en très sincèrement remerciés !
Aujourd’hui, c’est à mon tour  de vous adresser mes Meilleurs Vœux pour 2012 .
Je les espère complémentaires de ce qui se fait habituellement, même s’ils sont présentés de façon différente .
Cela ne change en rien leur intensité ni leur valeur (enfin j’espère), je vous invite à les découvrir ci-dessous (je vais essayer de mettre en ligne une version de meilleure qualité que celle-ci dans les jours qui viennent) .
Je précise qu’il s’agit d’une vidéo destinée en priorité à mes élèves ou stagiaires et amis (- es -) dont vous faites certainement partie, mais si je vous la fais partager ici c’est que le message qu’elle contient dépasse largement le cadre des personnes directement intéressées par mes stages et formations et celles ou ceux qui me connaissent bien .
Effectivement si j'en souhaite une portée la plus large possible c’est qu’elle évoque l’un de nos points communs essentiels : notre projection dynamique dans l’avenir !
Adresser ses vœux à quelqu’un, c’est en lui souhaitant le meilleur s’associer à l’espoir porté par nos souhaits (communément santé, bonheur, chance, amour, richesse, etc.), mais aussi s’inscrire dans de nouvelles résolutions .
Celles-ci sont d’autant plus complexes à prendre en cette période de l’année car le monde change si rapidement que nous ne savons pas de quoi demain sera fait …
Beaucoup d’entre-nous ont quitté 2011 en oubliant dans les réjouissances des fêtes les évènements les plus moroses de l’année passé, mais il faut bien à présent regarder l’avenir, et on ne peut le faire sans une certaine gravité .
Il y a là comme une contradiction : souhaiter c’est vouloir le meilleur, c’est rêver au meilleur (ce dont à quoi je vous invite dans mes vœux vidéo), mais il n’y a de véritable décision que réaliste et bien consciente des éléments qui conditionnent notre existence .
Hors, si le souhait peut être plus ou moins objectif (rien n’empêche de souhaiter l’impossible), sa réalisation ne dépend pas que de nous : souhaiter n’est pas réaliser !
… Il est en tout l’inverse pour la résolution : comme elle commence par une volonté celle-ci doit immédiatement se traduire par une action, car c’est par l’action que nous pourrons faire de nos rêves des réalités .

Accomplir, modifier, réaliser, créer, transformer, avancer, se battre s’il le faut pour se frayer un chemin (et mieux se défendre si on est attaqué), c’est aussi ce dont à quoi je vous invite dans mes vœux vidéo qui sont donc le produit de ma première action de la nouvelle année (commencée vous le verrez à la fin de l'année dernière !) .
Si vous voulez m’emboîter le pas et me suivre dans cette forme de résolution, il n'appartient qu'à vous de le faire :

Très Bonne et Heureuse Année 2012 !

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 23:44

Vous avez pu remarquer si vous êtes des fidèles de ce blog que depuis plusieurs semaine je n’ai rien publié …
Mais je tiens à vous rassurer ce n’est qu’une pause au milieu des reportages que je consacre avec Pierre NAVA et son carnet, jour après jour, à notre voyage en Andalousie .
Après Guadix nous sommes partis vers les hautes vallées de la Sierra Nevada tandis que l’automne nous offrait ses derniers feux . Je vous ramène de cette journée deux belles pages réalisées par Pierre et une intéressante vidéo, mais vous les découvrirez dans un prochain article .
Pour l’instant c’est un très bon Noël que je tiens à vous souhaiter .
En cette occasion et pour marquer à ma façon cette fête autant que pour vous remercier de votre fidélité j’ai décidé je vous dévoiler en exclusivité quelques pages du carnet d’exploration de l’Aven Noir commencé il y a plus de 6 ans et que je suis en train de terminer (différent et complémentaire de ma première maquette exposée en 2009 à la Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand) .

Global livre Aven NoirLe carnet d’exploration tel qu’il se présente actuellement, couverture (le titre n'est pas visible sur cette photo et les pages sont ouvertes au hasard).


À travers les extraits ci-dessous de cet ouvrage ce n’est pas seulement la fin d’une exceptionnelle aventure dont je vous fais part : c’est la fresque de ma rencontre à travers les saisons d’une nature et de gens magnifiques que j’ai eu le plaisir de suivre pendant toutes ces années aussi bien sous terre qu’en surface entre Grands Causses et Cévennes .
Si cet ouvrage est le premier du genre réalisé en grande partie en milieu souterrain (dans des conditions parfois très difficiles pour ce genre d’exercice en arts graphiques :  que soient une fois de plus remerciés ici pour leur patience lors de certaines séances de terrain le spéléologue Roland PÉLISSIER et toute son équipe qui m’ont permis de participer à leurs explorations), il est avant tout un témoignage susceptible d’intéresser quiconque n’est pas spéléologue .
Parmi les thèmes que vous y découvrirez (les extraits ci-dessous à votre intention sont retirés de plus de 300 pages de croquis, dessin et aquarelles auxquels se rajoutent quelques photos) :
    - des paysages singuliers et peu connus :

Gorges Trévezel et Causse noir depuis le col de la PierreIci, un panoramique (double page) des gorges du Trévezel et du Causse Noir vus depuis le col de la Pierre Plantée . C’est dans un talweg de ces gorges que s’ouvre l’entrée de l’Aven Noir et que se situe le point de départ de l’ouvrage .
Moulin de Corp

Là, le moulin de Corp sur la Dourbie …   

- Une faune et une flore d’exception (pour certaines des espèces endémiques très rares abordées dans des planches d’illustration spécifiques) :

Page causse fleurs - insectesL’orchis Aymonin par exemple est une endémique aussi fragile que belle …
Mon regard sur la vie pastorale traditionnelle avec les nombreuses pages que je lui ai consacrées :
Ségondi 3J’ai eu le bonheur au cours de mes pérégrinations à travers le Causse Noir de partager quelques instants privilégiés avec son dernier berger transhumant : qu’il soit aussi remercié ici pour sa gentillesse et son accueil .
… Idem sur les arts et traditions populaires :
Bourrée du saltolèveLes fêtes, pour certaines ancestrales qui furent pour moi l’occasion de rencontres et de croquis inoubliables (souvenez-vous du Pétassou il fait également partie de cet ouvrage !)  .
… Mais aussi sur les villages environnants, leur architecture, leurs particularités, leur vie quotidienne :
Nant bLes communes en dessous desquelles se répartissent les réseaux de l’Aven Noir : petits croquis anecdotiques ou planches plus poussées constituent l’essentiel des pages qui leur sont consacrées .
J’ai également noté dans ce carnet la plupart des données météo relevées le jours de mes sorties, indispensables à la compréhension du climat de ce pays et de son influence sur la météorologie hypogée (par exemple les fameux « épisodes cévenols » dont la conséquence des précipitations peut être désastreuse pour toute la région) :
Météo du 17-07-2007Météo du 17-07-2008 : le front froid descendant du nord-ouest et la dépression « chaude » débordant du golfe du Lion nous promettent de beaux orages lorsqu’ils vont se rencontrer ! Pour ma part je me hâte de peindre l’été sur le causse avant les premiers grondements du tonnerre …  
Bien sûr la partie « aventure » avec ses chapitres de spéléologie, karstologie, biospéléologie, etc.) constitue la part la plus intéressante de ce travail :
CB2 a

J’y traite de la vie quotidienne au fond du gouffre,

Puits du Bénitier

de l’exploration,

Pages carnetdes merveilles découvertes tout au long de nos parcours,

Minioptères… ses richesses minéralogiques, faunistiques, etc.
SergeJ’y fais le portrait des principaux membres de l’expédition, utilisant
aussi bien dans l’expression graphique les registres du formel,
Informel… que de l’informel .
Diagramme

Les chapitres plus techniques ou scientifiques sont enrichis de plans, schémas topographiques, coupes, diagrammes, etc. afin de comprendre le plus facilement possible l’importance de la découverte de cette cavité et de ses prolongements .
NuancierMais je n’ai pas oublié les aquarellistes : plusieurs nuanciers de préparation de mes couleurs y sont inclus …
Ce ne sont là que quelques pages extraites de mon carnet d’exploration dont je pense qu’elles donnent une idée de sa teneur générale où je souhaite qu’elle emmène le lecteur dans un univers de beauté où le rêve est étroitement lié à la réalité .
Mais au moment où il se termine, l’exploration du gouffre quant à elle se poursuit toujours dans différentes directions et sous des dizaines de kilomètres sous quatre communes et deux régions différentes, celles du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées .
Sous l’impulsion du découvreur des nouveaux réseaux cette merveille naturelle fait dès à présent partie des plus belles cavités de l’Hexagone découvertes ces dernières décennies, des plus prometteuses également sur le plan scientifique .
Elle est actuellement en cours de classement par le ministère de l’Environnement, et en compétition pour son entrée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO .
Deux autres ouvrages (dont un de photographies) sont également en cours de réalisation par différents spécialistes et on devrait retrouver dans les mois qui viennent notre cavité sur le petit écran dans une intéressante série, je vous en reparlerai le moment venu . Quant à la presse régionale autant que spécialisée, nombreux sont les articles qu’elle y a déjà consacrés .
Vous aurez donc compris que ce n’est pas un simple trou de taupe qui constitue le principal sujet de mon ouvrage …
Par contre le plus dur reste à faire pour moi : trouver un éditeur qui veuille bien publier ce carnet !
Si vous en connaissez un il est le bienvenu dans mes contacts, et si cet ouvrage vous intéresse dans le cas où j’ouvrirais une souscription, croyez bien que vous en serez les premiers informés .
En attendant passez un très beau Noël et une bonne fin d’année !

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 22:39

Tandis que se poursuit notre route en Andalousie et que je prends le temps nécessaire pour monter le clip de la prochaine «Petite histoire» vidéo que j’ai décidé de vous offrir en accompagnement du  carnet de voyage que Pierre NAVA vous fait découvrir page après page, je vous présente «Timeless» (traduction littérale : intemporel, éternel, hors du temps) :
Timeless 25-10-03«Timeless» c’est le titre que j’ai donné à cette grande toile (1,80 x 1,80 m) peinte il y a plus de dix ans maintenant, acrylique et sable sur toile, évoquant l’Andalousie avec du sable que j’avais justement ramené de cette lumineuse province en 1985 ou 1986 (avant que ne soit créé le parc naturel du Cabo de Gata), d’une plage où le sable est rose doré . 
J’y traite à travers le "temps andalou" de questions existentielles : du temps qui n’est pas quantifiable, de celui qui passe, du temps compté de la vie mais que nous ne pouvons pas évaluer par rapport à nous-même, de la question de l’existence liée au temps puisque tous les êtres existent, car c'est une évidence de dire que la pensée (et même l'imaginaire) et l'action supposent l'existence. Exister c'est être; être c'est exister. Ainsi l'existence est-elle quelque chose d'immédiat, qui constitue le commencement de tout.
C’est pour cela que vous verrez dans cette peinture de nombreux symboles liés au temps, (par exemple plusieurs sabliers schématisés et des éléments plus abstraits évoquant nos notions du temps global par rapport à notre existence : le passé relatif à la mémoire, le présent relatif à la perception immédiate, le futur au sujet de l'avenir relatif à l’attente)…
Donc, si je vous parle de cette toile aujourd’hui c’est pour deux raisons :
- La première, son rapport à l’Andalousie puisque c’est le fil conducteur de mes articles actuels. Nous verrons lors de notre voyage à travers la suite de mes «Petites histoires andalouses» en cours de préparation pour vous, combien le rôle de la notion de temps immédiat mais aussi passé et futur marqués par le «tempo» (mot si proche de «tiempo»), notion essentielle sur la terre du flamenco (le «compas» des êtres et des choses que nous retrouverons chaque fois différent dans tous les lieux où nous irons), et le rythme qui scande la pulsation de la vie ici, sont importants pour le peuple andalou, c’est ce que j’ai aussi essayé d’exprimer dans cette toile.
- La seconde c’est que j’ai failli nommer cette peinture «Timeout» (ou temps dépassé, délai dépassé, arrêt de jeu), allusion aux arènes, lieu circulaire, où la vie s’arrête (arbitrairement) pour l’animal mythique symbole de toutes les terreurs archaïques de la nuit. C’est cette course du caractère andalou au devant de la mort plutôt que d’attendre qu’elle vienne le cueillir que j’ai aussi voulu exprimer là. Car il y a en cela beaucoup plus que l’évocation des rapports de la culture andalouse à la puissance génésique derrière l’affrontement du taureau : il y a les obscures lueurs qui nous ramènent à l’histoire de l’inquisition, à celle des morisques, des gitans, et plus proche de nous, dans un destin tragique, à celle de Lorca et des miasmes du franquisme, et soudain, jaillissant de ces lueurs, une flamboyance presque aveuglante, un cri bouleversant, d’une extraordinaire beauté, qui vous font chavirer dans une ivresse et une volupté langoureusement vertigineuses !

Des paradoxes très difficiles à comprendre pour qui ne sait pas, imperceptibles derrière l'écran du folklore qui travestit et déforme l'âme secrète de tout un peuple, les racines d'une déroutante splendeur...

Ne croyez pas que je mélange tout, Michel Del Castillo, (andalou de coeur et d'esprit) écrit si bien : «Se mourir voluptueusement, s’enrouler dans la mort pour mieux éprouver le souffle de la vie, vivre la mort et mourir la vie : tous les extrêmes se rejoignent parce qu’ils sont dans la réalité inséparables» .

Hors, un film de Andrew Niccol (avec Justin Timberlake et Amanda Seyfried) sort le 23 novembre 2011 qui se nomme justement "Time Out" !
- Et quel en est le scénario ?
Celui d’un monde où le temps a remplacé l'argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut "gagner" du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d'années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d'échapper à la mort (j’y vois un étrange parallèle bien qu’il soit traduit de très différente façon dans le film, avec le pauvre hère ibérique hanté par des rêves de fortune et de gloire s’identifiant aux torero adulé, déifié même de son vivant, se jeter dans l’arène en affrontant le fauve pour quelques minutes de gloire et d’éternité) .
Dans ce film un homme (Justin Timberlake), accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée (Amanda Seyfried). Plus que jamais, chaque minute compte…
On verra derrière le polar de science fiction des questionnements qui vont plus loin que le poncif du genre en faisant du temps et de ses conséquences le fil conducteur de son intrigue. Réflexions existentielles, sociales, axiomes philosophiques pourraient donner à ce film la dimension d’un «Bienvenue à Gattaca», mais on dirait que la critique (surtout américaine) accueille plutôt fraîchement cette sortie. Je ne sais personnellement quoi en penser en visionnant la seule bande annonce, mais je vous conseille d’aller vous rendre compte par vous-même en cliquant sur la vidéo ci-dessous, vous pourrez d’ailleurs visionner cette bande annonce en excellente qualité et grand format en cliquant sur le player lui-même après la première lecture, qui vous emmènera directement sur le site du film où vous aurez également accès à la synopsis et aux galeries : à visionner en plein écran sur votre ordinateur si vous aimez le cinéma !

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 22:09

Voici une petite parenthèse en marge de notre balade en Andalousie avec Pierre NAVA et son carnet de voyage, qui devrait intéresser les plus créatives et créatifs d’entre vous de fort originale façon puisque concernant les domaines de la vidéo, de la photographie, de l’expression libre (toutes techniques confondues autour des arts plastiques), de la publicité et d’Internet !
- Car il n’y a pas que le carnet de voyage n’est-ce pas, pour nous emmener dans de passionnantes expériences créatives ?
Cette fois découvrez une expérience photo inédite mise en valeur par un excellent clip vidéo et d’intéressants animateurs, commentateurs, analystes, en fait voilà de quoi il s’agit :
Nikon en partenariat avec son agence Mediacom dévoile « Experience 1 » : Une expérience photo inédite mettant en scène 2 collectifs de 4 créatifs autour de défis photos.
Depuis le 3 Novembre, les 2 collectifs relèvent chaque semaine un nouveau challenge photo. Happenings, compositions artistiques, briefs surprenants, les équipes doivent faire preuve d’audace et de créativité pour réaliser les plus beaux clichés.
Un dispositif interactif permet aux internautes de voter pour leurs photos préférées et déterminer la team vainqueur. A la clef pour l’équipe gagnante : la somme de 10 000 € et le dernier né de la marque NIKON : l’appareil photo à objectifs interchangeables, le nouveau Nikon 1 V1.
Abdel Bounane, spécialiste de la culture digitale, créateur du magazine Amusement et chroniqueur dans la Matinale de Canal+, anime ce programme.
Des invités (artistes, photographes, directeurs artistiques, blogueurs  …) apportent leur regard d’expert sur les photos réalisées par les membres du collectif, vous verrez qu‘il y a de nombreux points communs entre leur regard et le notre !
Retrouvez les webisodes de «Expérience 1» sur directstar.fr/experience1 chaque jeudi du 3/11 au 22/12 et le programme court, chaque jeudi à 22h30 sur Direct Star (rediffusé le Dimanche à 22h00).
Alors n’hésitez pas à cliquer sur le player ci-dessous de la vidéo pour aller visionner le dynamique clip de DirectStar, voter pour l'équipe sur vous parait la plus créative et entrer dans cette expérience vous aussi :

 

Pour ma part je vous tiens au courant chaque fois que je le pourrai car j'ai trouvé cette expérience et la pub associée si intéressantes que je n'ai pas hésité à vous en parler, personnellement c'est pour le collectif 2 que j'ai voté après avoir vu la vidéo, leur travail reste dans l'esprit assez proche d'artistes comme François ABELANET, Felice VARINI, Joseph Egan ou Ninja1 et March 505 du studio Truly design par exemple (allez jeter un coup d'oeil sur leur démarche en cliquant sur leur nom, vous ne le regretterez pas) !

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 21:28

Non, je ne vous oublie pas !
Une fois dégrossi l’énorme travail accumulé pendant notre carnet de voyage au Tibet, me voici à nouveau auprès de vous et nous allons repartir pour de nouvelles aventures. 
Mais en attendant je vous invite à aller voir l’excellent travail de deux amis, fidèles camarades de nos carnets de voyages asiatiques au long cours, qui chacun de leur côté exposent très bientôt, et c’est avec plaisir que je vous communique leur carton d’invitation .
Il s’agit d’abord des précieux « carnets de silence » réalisés par LING, que vous pourrez découvrir si vous passez du côté de la Suisse à la salle Lachenal de Versoix : vernissage le 2 novembre, je vous laisse découvrir ci-dessous de quoi il s’agit . 
Ling Perrelet 1Quelques « carnets du silence » de LING…
Carton Versoix-Expo 1

Quant à Yves GIROUD il nous fait part de ses aquarelles d’Inde et du Vietnam à travers une vivifiante exposition à la Galerie - Librairie RASPOUTINE de LAUSANNE, intitulée « D’Asie et d’eau fraîche » : ne ratez pas le vernissage, c’est-ce samedi 15 octobre à partir de 17 heures !
Ils doivent tous les deux avoir déjà un peu le trac, alors on ira admirer leurs œuvres ou on pensera bien à eux si on ne peut être à leur côté « en chair et en os » le jour du vernissage, et si vous ne les connaissez pas encore voici des articles que je leur ai déjà consacrés : Ling PERRELET ici, et Yves GIROUD ici, , et encore ici.


Affiche Yves GIROUD
Affiche d’exposition d’Yves GIROUD


Si leur travail est si intéressant à suivre et que je vous invite à le découvrir avec autant de plaisir, c’est que, (de même que bien d’autres amis (es) talentueux (euses) qui m’ont suivis (es) dans de nombreux stages et voyages destinés à la réalisation de leurs carnets), leur identité créative, leur « écriture » carnettiste, et implicitement la force de leur art s’est affirmée à travers leur autonomie de terrain, le domaine le plus important en carnet de voyage car il est le support de l’expression dès l’instant où l’on se jette à l’eau dans toutes les ambiances possibles quel que soit le sujet de travail sur le motif…

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 20:27

- Certainement ne le connaissez-vous pas ?
Pourtant il fait partie de ces héros que sont vos (nos) grands-pères ou arrières grands-pères déjà évoqués dans un article qui avait à l’époque été très apprécié.
Aujourd’hui actualité oblige, je fais une petite mais très intéressante parenthèse au milieu de notre voyage en Andalousie pour vous parler d’Etienne André VALENTIN qui nous a laissé d’émouvants documents à travers ses croquis de femmes réalisés pendant la grande guerre, de la Marne aux Balkans.
Son travail a d’ailleurs donné le titre de l’exposition qui lui est consacrée à travers «Regard de poilu posé sur la femme» qui se déroulera du  8 au 16 novembre prochain à l’Espace Social Aimé Césaire 1, rue Louis et René Moine à Rennes.
Passionnant regard : témoignage et introspection sur sa perception des femmes depuis leur intimité jusqu’aux visages et attitudes de leur vie quotidienne, vivant reflet d’une époque déjà oubliée et pourtant si proche de nous…
Je remercie Gérard GUILLARD (coordinateur de l’exposition) qui a eu la gentillesse de me communiquer pour cet article les documents rares que vous allez découvrir ci-dessous :  

femmes-e-valentin-1Nu énigmatique : - qui est-elle ? Peut-être l‘apprendrez-vous en visitant l‘exposition ?
Ses premiers nus ? Certainement en 1913 lorsque Etienne André VALENTIN habite à Paris rue Picpus, il a 20 ans et fréquente une école de dessin d’art. Il n’imagine pas qu’il partira à la guerre l’année suivante...
couple-a-valentin-1- Et ce couple, lequel est-il ? - A-t-il voulu se représenter, dans l’évocation des cartes postales de l’époque, à travers ce jeune homme (portant semble-t-il l’uniforme) ?
Nelly VALENTIN nous dit : « Etienne André, petit fils d’un statuaire breton et fils d’un professeur de dessin, est né à Paris le 20 janvier 1893.
En novembre 1913, le jeune homme est appelé à effectuer son service militaire à Fontainebleau, au 32ème Régiment d’Artillerie de Campagne.
Début août 1914, la première guerre mondiale éclate. Le soldat Valentin a 21 ans lorsqu’il embarque à la gare de Thoméry.
Avec le 32ème R.A.C., Il combattra sur les fronts Belges et Français de 1914 à fin 1917. Début 1918, il rejoindra le 115ème R.A.L. à Nîmes, un peu plus tard le 343ème R.A.L.C en Macédoine Serbe et enfin, il terminera en Hongrie en 1919.
Etienne André Valentin a dessiné sa guerre, une guerre sans victime, le tragique est quasiment absent. Ses œuvres sont signées de son second prénom : André.
André était 1er canonnier servant, mais aussi téléphoniste, il a probablement déambulé dans les tranchées.
Aujourd’hui, certains villages ont peu changé, d’autres ont été restaurés ou reconstruits entièrement ou conservés en état pour mémoire.
L’exposition  parle peu de politique et de Généraux.
Démobilisé, Valentin s’installe à Vitré (35). Son travail ne lui permettra guère de se livrer à ses dispositions artistiques.
Déjà affaibli par les conséquences de la guerre : les gaz notamment, il meurt à Rennes de la tuberculose en 1940.»
infirmiere-a-valentin-1Une infirmière de la Croix Rouge. Etienne André en a dessiné plusieurs. On voit dans le regard de celle-ci toute la tendresse et toute la douce détermination de cette jeune femme dont on ignore le nom mais projetée dans la postérité grâce à lui.
«Regard d’un Poilu Posé sur la Femme» par Rozenn Guillard Valentin :
Etienne André VALENTIN était le petit fils d’un statuaire breton Jean Marie Valentin (1823-1896), sorti de l’école des Beaux Arts de Rennes (35) : élève de Jean Baptiste Barré et des ateliers de François Rude à Paris. En 1888, celui-ci a obtenu un prix honorable pour le monument de Saint Yves à Tréguier (22).
Son père Alfred Valentin (1862-1928), a été l’élève de Charles Lenoir à l’école des Beaux Arts à Rennes, en 1883. Il a été professeur de dessin et de sculpture et a enseigné à Vitré (35) en 1883, à Paris vers 1888, à Beauvais (60) à partir de 1894-95 et à nouveau dans la capitale au début du siècle.
Etienne André Valentin était un artiste sensible, il a su dessiner ou peindre la Femme au cours de cette période pénible qu’a été la Grande Guerre.
A travers ses croquis, on croit déceler chez lui beaucoup de tendresse et d’amour en général.
Il s’est servi de son art en croquant des Femmes Typiques des pays traversés comme la Belgique, la France du Nord au Sud, la Grèce, la Macédoine, la Hongrie.
Démobilisé en 1919, il s’installera en Bretagne, d’abord à Vitré (35) et ensuite Rennes où il décèdera en 1940.
femme-macedoine-valentin-1«Femme de Macédoine» . Elle fait partie des nombreux croquis réalisés sur les différents fronts des Balkans où se rendit Etienne André VALENTIN, qui sont le principal sujet de l’exposition de Rennes . On découvre à travers ces témoignages graphiques l’importance des mouvements de troupes des Poilus d’Orient trop souvent oubliés injustement dans les coulisses de l’Histoire…
saloniques-a-valentin-1Témoignage du passage d’Etienne André VALENTIN du côté de Sukolevo et Salonique. Nous sommes en 1918, période difficile pour ces soldats. - Le dessin n’est-il pas un moyen d’évasion, de fuite et de soulagement par rapport aux souffrances endurées ?
femmes-a-valentin-11918 toujours : deux femmes dans une rue pavée , où l'on distingue les minarets. Nous sommes à Monastir (Bitola). Les minarets sont toujours là mais les rues ont bien changé !
Si vous ne pouvez vous rendre à l’exposition de Rennes et voulez retrouver Etienne André VALENTIN (et la génération de cette créative et prolifique famille d’artistes), n’hésitez pas à visiter le site qui leur est dédié en cliquant ici vous y découvrirez des informations et des documents passionnants, mais si vous pouvez vous rendre à l’Espace Social Aimé Césaire vous le regretterez pas rien ne valant l'observation des originaux : 
Ouverture : de 9h à 12h15 et de 13h45 à 18h. 
Jeudi de 13h45 à 18h. Fermé Week-end et jours fériés.
Il n'y a pas de vernissage de prévu.
Vous pourrez sans doute rencontrer Gérard GUILLARD  le mardi 8 de 10 à 12h dans le cadre du café des Îles.
Affiche Aimé Césaire
Un autoportrait d’Etienne André VALENTIN au centre de l’affiche.

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:47

Petit intermède (comme je le ferai chaque fois que je pourrai vous faire profiter d’une actualité) avant de rejoindre Pierre NAVA et son carnet de voyage sur les routes d’Andalousie, si vous êtes dans la région de Pont à Mousson demain ou les jours suivants : ne ratez pas le Salon d’Automne des artistes de la région, notre ami Jacques ALBERT y expose !

Affiche Salon Mussipontains1En cliquant sur cette affiche vous arriverez directement sur leur site où vous verrez les artistes invités d’honneur et de nombreuses informations avec documents photos sur ce Salon.

Ne ratez pas non plus le vernissage demain samedi 22 octobre 2011 à 17h30 , Espace Montrichard à Pont à Mousson 54121.
 
Horaires d'ouverture du Salon
 
Samedi 22/10 - 17h/19h (vernissage)
Dimanche 23/10 - 10h/12h et 14h/18h30
 
La semaine de 14h à 18h30
 
Week-end de 10h à 12h et de 14h à 18h30

Partager cet article

Repost0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 10:07

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de pastel, plus exactement du Salon d’automne à venir « Pastel en Yvelines » .
Tout simplement parce que c’est une amie pastelliste Dany Dangelser avec quelques-uns de ses collègues pastellistes qui est à l’origine de cet intéressant Salon, et que son parcours, l’intérêt de son travail autant que son initiative en coordination avec la municipalité du Chesnay avec leurs autres partenaires dynamiques mérite un «petit coup de pouce», en tout cas d’être connus et mis en valeur .


Reflets en Bavière« Reflets en Bavière », un superbe pastel de Dany DANGELSER qui nous imprègne de toute l’atmosphère des œuvres impressionnistes majeures …
aquarelle-dans-le-souk-dany-dangelser.jpg
Dans le souk à Taroudant, une page aquarelle du carnet de Dany Dangelser qui était avec nous lors de notre excursion carnet de voyage «Découvertes en Pays Berbère» au Maroc .
La chapelle des pénitentsLa chapelle des pénitents, un pastel de Dany DANGELSER


À présent, je vous laisse découvrir ci-dessous le concours vous permettant de participer à ce Salon, n’oubliez pas de contacter Pastel en Yvelines pour demander vos documents de participation au concours (cliquez sur son leur nom par leur demander le bulletin de souscription) !
Salon du pastel Le Chesnay'Art
Le salon mettra à l'honneur le maître pastelliste Alain VICTOR
Lieu
Salle d'exposition Maurice COINTE
9, rue Pottier
78150 LE CHESNAY
Dates
Du vendredi 19 octobre 2012 au dimanche 4 novembre 2012
Vernissage: jeudi 18 octobre 2012, de 18h30 à 20h30
Renseignements pratiques
Un jury sélectionnera les oeuvres exposées.
Renseignements complémentaires et dossier de candidature à demander auprès de Pastel En Yvelines:
Contacter Pastel En Yvelines
Dépôt des dossiers de candidature : 31 mai 2012
Dépôt des oeuvres : lundi 15 octobre 2012
Retrait des oeuvres : dimanche 4 novembre 2012 après 18h et lundi 5 novembre 2012
Adhésion pour l'année civile 2012 : 20€
Droits d'accrochage : 10€ par pastel n’excédant pas 70cm
    20€ par pastel jusqu'à 95cm

Partager cet article

Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 13:04

Si vous aimez l’aquarelle je vous fais part d’une très belle exposition à ne pas rater : celle de Claudie CAPDEVILLE (cliquez sur son nom pour visiter son site Web) au Centre d’Art Contemporain - Phare Sud à Gruissan dans l’Aude, à voir jusqu’au 24 juillet prochain.

Claudie CAPDEVILLE nous entraîne dans un univers poétique et merveilleux qui n’est rien d’autre que le monde dans lequel nous vivons perçu par son propre regard.

Un regard à la fois aiguisé et tendre, profond et sensible, que ne trahit aucune défaillance technique tant est grande sa maîtrise de la transparence et de l’eau.

Quand on sait combien la vie peut être belle, forte, grande et enthousiasmante, et aussi à quel point elle peut facilement basculer dans la souffrance et l’anéantissement, on comprend la valeur d’artistes comme Claudie qui nous relient à la magnificence de sources épanouissantes à travers des aquarelles dont l’énergie positive nous projette immédiatement dans un «mieux-être du regard».

Je dirai de Claudie qu’elle tisse et rend perceptibles les fils ténus et invisibles qui nous relient à cette beauté secrète qui enrichit et épanouit l’existence, donne une valeur inestimable ajoutée à la vie …Aquarelle Claudie Capdeville

Le monde de Claudie Capdeville commence aux terres âpres du Pays Cathare des fabuleux châteaux jusqu'aux rivages limpides et bleux de la Méditerranée. Mais ce sont aussi les portes d'un univers sensible à l'immense poésie qu'elles ouvre tout grand dans cette belle exposition : celles de son coeur d'artiste où chante l'âme de son pays...

Partager cet article

Repost0