Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2022 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'en Aragon, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2022...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyage

chez "Aquarelle et Pinceaux" .

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pouvez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures, produits et couleurs aquarelle
Fournitures, produits et couleurs aquarelle

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

chez "Aquarelle et Pinceaux" !

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pourrez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures et couleurs aquarelle

 

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 16:15
Que mettre dans sa valise durant un séjour de randonnée au Kirghizistan?

Pays d’Asie centrale, le Kirghizistan est une destination appréciée des touristes pour ses zones montagneuses, ses vallées et ses lacs. Elle est une contrée de rêve pour faire de la randonnée à cheval et du trekking. Toutefois, avant de partir à l’aventure dans ce territoire, il est primordial pour les vacanciers de préparer tous les équipements nécessaires à leur périple. Parmi ces articles, il y a les vêtements. De préférence, il est conseillé aux routards d’emmener des tenus légers et des habits chauds. En effet, les écarts de températures varient grandement d’un lieu à un autre. Ainsi, dans la valise des globe-trotters, il devrait y avoir divers vêtements comme des pantalons confortables, des vestes polaires, des t-shirts et des coupes vents. Côté chaussure, il est recommandé d’emporter des bottes de randonnées imperméables et adhérentes avec une tige montante. À noter que les chaussures neuves sont à proscrire pour éviter les ampoules.

Les accessoires indispensables pour la randonnée

Mis à part les vêtements et les bottes, les touristes auront besoin de plusieurs équipements pour parfaire leurs aventures en Kirghizie. Parmi ces éléments, il y a les appareils photo. Ces articles seront d’une grande utilité pour immortaliser des souvenirs et pour photographier des évènements ou des lieux envoûtants. À noter qu’il est préférable de les mettre dans un petit sac ou autres pour les protéger de la pluie et de la poussière. De plus, les globe-trotters devront emmener une recharge solaire pour ne pas être à court de batteries. Les imperméables seront également des objets à ne pas oublier durant un voyage au Kirghizistan. Ces types de tenue sont incontournables pour les treks et les promenades à cheval surtout dans la saison humide. Pour information, il est recommandé de choisir des modèles de style K-way ou Gore-Tex. Outre ces équipements, un sac de couchage et une tente de randonnée sont primordiaux pour les amateurs de marche. En effet, ces derniers sont indispensables pour dormir au chaud et à l’abri des intempéries.

La trousse de secours et les produits pour la toilette

Au cours de leurs randonnées dans les montagnes et les aires protégées du Kirghizstan, les vacanciers risquent de se blesser accidentellement. Alors, il est préférable pour les globe-trotters d’avoir dans leur bagage une trousse de secours bien garnie. Dans ce sac, il faut qu’il y ait tous les objets indispensables pour traiter une plaie et une entorse comme un désinfectant, du sparadrap, un coussin hémostatique d'urgence et un bandage. La boite à pharmacie devrait également contenir des médicaments de bases tels qu’un antalgique, un antihistaminique, un anti-diarrhéique, un antipyrétique et un antispasmodique. Mis à part cela, les estivants auront besoin d’une trousse de toilette pour ranger des accessoires tels que les lingettes, le gel antibactérien, le savon et le shampoing.

Partager cet article

Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 21:43

- Savez-vous quel point commun existe entre ces différents extraits de croquis et aquarelles (sauf qu’ils appartiennent tous à mes carnets de voyage - édités ou non - ) ?

Cliquez sur l'image pour voir chaque aquarelle, dans une autre version de cet article sur mon site principal !

Réponse : toutes ces pages de carnets font partie des livres et albums de voyage qui m'accompagneront au Festival des carnets de voyage de Suze-la-Rousse “VENT DEBOUT” en Drôme Provençale le week-end prochain, du samedi 21 avril à 14h, au lendemain dimanche 22 avril de 10h jusqu’à 18h.

Je vous y invite à m'y rencontrer, pour vous présenter ces différents carnets (dont vous pourrez acquérir certains de ceux qui sont déjà épuisés en librairie), mais nous pourrons aussi discuter de mes stages et formations d'aquarelle en voyage, et de mille autres choses parmi la préférée de nos passions !

Banderole du festival "Vent Debout"

- Rendez-vous alors à Suze-la-Rousse, si vous êtes dans cette belle région ce week-end ?

Partager cet article

Repost0
5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 09:12

Partager cet article

Repost0
1 avril 2018 7 01 /04 /avril /2018 10:16
Blog du Canal du Midi
Voici 2 belles aquarelles de nicolas DÜRR : cliquez sur leur image et arrivez sur son article !

Intéressant en tout point de vue, ton article, Nicolas !

D'abord, parce qu'il relève de tout ce que ressentent nombre de blogueurs qui ont l'impression de prêcher dans le désert en voyant le peu de retours qu'ils ont après une dépense de temps, d'énergie et de travail considérable alors qu'ils font tout cela tout à fait gracieusement, avec la seule force de leur passion, de leur enthousiasme, de leur désintéressement, et le sens de leur partage.

S'acharner "pour rien" cela épuise, car on ne voit plus un horizon qui se nomme "espoir" (peut-être ressentez-vous aussi cela par rapport à vos publications quand vous partagez des choses qui vous ont demandé non seulement un grand engagement personnel, sont sincèrement généreuses, sans arrière-pensée de "profit", mais qui aussi, représentent une immense part de votre être profond, car partagées à partir de l'intériorité même de votre vie).

Alors ?

Oui Nicolas, tu as raison de constater que nous sommes dans une époque ou l'éphémère et le "tape-à-l’œil" (le superficiel) prédominent sur les engagements profonds et de durée, que les apparences prédominent sur la réalité, où les valeurs humaines les plus solides du "passé" se diluent dans le hourvari de l'information, ou le sens de l'image s'est banalisé dans l'overdose d'images, où les masses deviennent passives, soumises, pressées, insensibles aux notions mêmes qui ancraient autrefois le "beau" dans la durée (je veux dire le vrai dans le "beau") quand celui-ci était le fruit d'un engagement durable et total de l'être.

Paradoxe entre ce constat et les files immenses de visiteurs à l'entrée des grandes expositions à la mode, où on vient justement voir ce que ces valeurs ont produit dans l’œuvre des artistes "reconnus" et "célèbres" du passé (et parfois du présent) :  on met peut-être là, le doigt sur quelque chose d'important : la communication à grande échelle !

Car c'est celle-là à laquelle nous n'avons pas accès (à qui profite-t-elle, posons-nous la question ?) qui pourrait mettre en valeur nos actions créatives les plus intéressantes et profitables pour autrui.

Aussi, sois fier de ce que tu as fait et continues de le faire : il y a des gens (même si c'est un nombre infime) qui te suivent et suivent tes publications, s'intéressent à elles, reconnaissent leur sens, et en ce qui concerne ton méritoire travail envers le Canal du Midi je t'assure qu'il n'est pas vain, car il participe à une iconographie aussi bien qu'à un "état de mémoire" qui a de la valeur comme témoignage et regard actuel s'inscrivant dans son histoire.

Rien qu'à cause de cela tu as bien fait de faire ce que tu as fait. Qu'au moins en prenant du recul et en changeant d'horizon tu sois nourri par le chemin que tu as tracé au bord du canal du Midi !

Partager cet article

Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 14:25

Partager cet article

Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 09:20
Séjourner dans un AIJ Paris

Aussi appelées AIJ, les auberges de jeunesse recommencent à trouver la côte auprès des touristes. Si durant longtemps, elles n’attiraient pas les aventuriers, voire même étaient méconnues, cette époque est désormais révolue. Au fil du temps, ce type d’hébergement est même devenu l’un des plus prisés. Avec les nombreux avantages qu’ils proposent aux voyageurs, on ne peut qu’être séduit par cette solution.

Le fonctionnement

Bien que moins luxueux que les grands hôtels, les AIJ Paris ont amélioré leurs offres et services. Pour mieux répondre aux besoins des voyageurs, ils proposent désormais la réservation en ligne. Il est même possible de payer à l’avance. Cette option est à considérer si vous prévoyez de partir en haute saison. Cela permettra aussi aux vacanciers d’organiser à l’avance une grande partie du voyage. Force est de constater que la question de l’hébergement représente une part importante du budget. En optant pour cette solution d’hébergement, vous ferez des économies, et sur le logement et sur le repas. Généralement, les auberges incluent le petit déjeuner dans leur formule. Bien que la disposition des lits est pareille à celle des camps de vacances, le confort n’est pas pour autant mis de côté. Vous pouvez y profiter d’une bonne nuit de sommeil et d’un accès WiFi. Le tout à un prix très intéressant. En outre, les auberges sont souvent localisées en centre-ville. Les frais de déplacement sont donc à exclure de vos dépenses. Vous pouvez accéder aux sites touristiques à pieds. Plus besoin d’opter pour des locations ni de galérer avec les différents transports en commun et le trafic.

Les avantages

Comme le dit Fréderic Lecloux, « le voyageur est celui qui se donne le temps de la rencontre et de l’échange ». Certes, durant le voyage, on peut croiser tout un monde au cours du périple. Mais croiser des gens est une chose et rencontrer et échanger avec des gens en est une autre. C’est tout l’intérêt de voyager, à part découvrir des sites et de beaux endroits. En hébergeant dans un AIJ Paris, vous aurez le privilège de mettre en pratique cette citation. En effet, les pensionnaires des auberges viennent d’un peu partout. A tout moment, les échanges et les partages d’expériences sont au rendez-vous. Durant les temps libres, les activités organisées par ce genre d’établissement, ou même la nuit dans votre chambre. Ainsi, vous en apprendrez autant sur vous que sur la vie en général.

 

Partager cet article

Repost0
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 11:37

La deuxième semaine de stage « Ambiances et paysages de neige »  se termine sur les hauteurs du Haut-Doubs avec cette sorte de bonheur d’avoir connu en quelques jours seulement, tout ce qu’un hiver montagnard peut offrir à ceux qui savent apprécier la magie des choses rares et pourtant à portée de main.
Regret de n’avoir pu répondre à toutes les demandes en faveur de ces sessions complètes depuis longtemps, mais qui seront reconduites l’an prochain aux mêmes dates, les inscriptions étant dès à présent ouvertes.

 


En Jura Oriental, à partir de la chaleureuse maison de Christiane COLIN, ce qui compte n’est pas le sentiment d’être dans le « workshop absolu », ni de réaliser « l’aquarelle parfaite », mais bien de voir sa progression couronnée de succès par des aquarelles authentiques, spontanées, justes, rapides, simples mais vivantes, en connivence avec la vie qui vous entoure dans un contexte où on n’aurait jamais cru si bien s’exprimer.
Inutile de dire la joie de se plonger dans les paysages somptueux d’ici (où la montagne enneigée offre une magnificence douce et sans dangers), puis de retrouver la chaleur d’un réconfortant feu de cheminée tandis qu’on savoure le vin chaud qui vous attendait au retour d’une séance d’aquarelle en pleine nature.
Cette deuxième semaine fut aussi complète que la première, les sites de peinture aussi secrets qu’inspirants et beaux, la cuisine aussi délicieuse, le partage aussi sincère et généreux…
Alors, je décide de vous en faire part avec ce petit article et d’y joindre le court extrait vidéo ci-dessous pour que vous puissiez vous aussi vous imaginer en rêve avoir été quelques instants avec nous.
Je précise qu’il reste encore quelques places dans les stages qui s’y dérouleront en été (voir dates et thématique ici), que les stages de Provence et de Bretagne sont depuis longtemps complets, mais que si vous voulez participer à la session aquarelle de voyage programmée sur un circuit superbe en Aragon cet automne, vous pouvez encore vous y inscrire mais dépêchez-vous : on peut encore prendre une ou deux personnes !

Pour la vidéo mettez-vous en 720p (la meilleure définition) et baissez la musique, qu’elle reste douce comme cette semaine privilégiée !

Partager cet article

Repost0
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 22:48

Petit bonjour depuis les crêtes du Jura Oriental, avec les dernières images que je viens d’enregistrer. Je ne vous dirai rien de plus que ce qu'évoquera cette vidéo pour vous, si non que ces sessions hivernales de stage au cœur des ambiances et paysages de neige se déroulent toujours avec le même succès.

En espérant que ces instants de randonnée aquarelle dans nos espaces nordiques sur la neige de printemps puissent vous projeter dans ce rêve matérialisé...

Le résultat ? - Uniquement de belles aquarelles réalisées, des balades magnifiques, des soirées au coin du feu, du vin chaud, de bons plats de montagne, et ce plaisir de prolonger encore ce qu'il y a de meilleur dans les vacances d'hiver, seuls, ceux qui y participent savent la chance qu'ils ont à profiter de ces sessions !

Partager cet article

Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 12:06
Un voyage loin de la routine quotidienne en Australie

Les routards éprouvent, la plupart du temps, des difficultés à choisir une destination touristique pour les vacances, car il y en a tellement sur la planète...

Parmi les pays qui figurent souvent sur la liste des pays les visités chaque année, on retient l’Australie. Cette contrée promet un dépaysement inégalé grâce à ses points d’intérêt.

Lors d’un séjour Australie, les globe-trotters sont invités à faire un tour dans le parc national de Kakadu qui se situe dans le Territoire-du-Nord. Pour rejoindre, cette réserve classée dans le patrimoine mondial de l’UNESCO, ils ont la possibilité de partir de la ville de Darwin. Depuis cette cité, les vacanciers devront faire dans les 3 h de route. À titre d’information, l’itinéraire de Nature’s Way constitue un des chemins qui mènent vers l’aire protégée en question. Une fois que les aventuriers seront sur les lieux, ils pourront toute suite entreprendre une randonnée pédestre à travers la forêt qui compose le site. Dans cette immensité verdoyante vivent plusieurs espèces d’oiseaux, dont les loriquets à tête bleue, les aigles de mer à ventre blanc, les oies sauvages, les ibis, les grues brolgas, les jabirus, etc. Par ailleurs, Kakadu est célèbre pour ses nombreuses peintures rupestres faites par des aborigènes il y a 50 000 ans de cela.

Découverte de la grande barrière de corail australienne

Un séjour en Australie n’est pas seulement une occasion de se rendre au parc national de Kakadu. Les routards pourront, par exemple, poursuivre leurs aventures en allant découvrir la grande barrière de corail. Cette merveille naturelle couvre une superficie de près de 12 300 km². Sonétendue est telle qu’elle commence légèrement au sud du tropique du Capricorne et s’arrête dans le détroit de Torres. Avant d’entamer une descente vers les profondeurs de l’océan, les amateurs de plongée sous-marine pourront prendre un bateau dans une des villes situées sur les littoraux de l’Etat du Queensland telles que Bundaberg, Townsville, Airlie Beach ou encore Mission Beach. Par ailleurs, une escapade dans les fonds marins permettra aux plongeurs de voir différentes espèces aquatiques, pour ne citer que les dauphins, les tortues vertes, les requins, les raies, les cabillauds, les murènes et bien d’autres encore.

Une visite à Sydney, une excellente façon de finir les vacances

Séjourner en Australie aura permis aux touristes de découvrir la nature du pays à travers une visite au parc national de Kakadu et une virée en mer dans la plus grande barrière de corail au monde. Pour terminer leurs vacances en beauté, les bourlingueurs sont invités à changer de décor en allant à Sydney. Cette ville du sud-est du territoire attire plusieurs millions de curieux chaque année. En outre, les routards viennent dans cette métropole pour admirer ses fameuses attractions touristiques, dont son célèbre opéra. Ce bâtiment classé UNESCO réalisé par l’architecte Jørn Oberg Utzon séduit toujours autant les nouveaux-venus. En effet, ses formes font étrangement penser à un voilier géant ou un coquillage.


 

Partager cet article

Repost0
20 février 2018 2 20 /02 /février /2018 22:34
Vivre d’agréables moments à Malindi, une ville kenyane

Mombasa est une ville portuaire localisée au sud du Kenya, sur l’océan Indien.

Elle est le camp de base obligé pour tous les voyageurs qui veulent accéder à la côte kényane au départ de Nairobi, la capitale du pays. Mombasa cache une pépite : Malindi, une localité habitée par les Swahilis depuis le XIVe siècle. On y trouve un marché touristique, avec 50 stands à parcourir. Là, les visiteurs observeront des artisans à l’œuvre et achèteront des arts et de l’artisanat authentiques du Kenya. À part cela, la vieille ville de Malindi héberge deux édifices religieux d’une importance majeure, dont la mosquée Juma’a. Elle se distingue par ses remarquables tombeaux piliers qui, sans doute, auraient été construits au XIVe siècle. L’autre bâtiment à visiter est l’église Saint-François-Xavier, l’une des plus vieilles églises encore sur pied en Afrique de l’Est. Le musée de Malindi vaut également le détour. C’était la demeure d’un commerçant indien, convertie en musée, et qui sert de centre d’information pour les touristes.

Évasion au parc national marin de Malindi

Au parc national marin de Malindi, il y a de multiples activités divertissantes à faire. Le principal objectif de Malindi est de satisfaire les personnes qui passent leurs vacances au Kenya. Chacun s’adonnera au loisir qui sera à sa hauteur. En effet, les sportifs entraînés exploreront les sites de plongée, où ils s’attendront à voir une épave dormant dans les grands fonds et qui est devenue un gîte pour plusieurs bancs de poissons. Une plongée avec masque, tuba, nageoires, et gilets de sauvetage pour les moins confiants sera une incroyable aventure marine. Les plongeurs en profiteront pour contempler une variété alléchante de coraux aux couleurs vives ainsi que des récifs frangeants. Par ailleurs, à marée basse, les estivants, amateurs ou expérimentés, feront du snorkeling vers 2 h de l’après-midi, c’est l’heure où l’affichage sous-marin est à son apogée. Les excursions en bateau à fond de verre sont des opportunités pour s’amuser à la surface de l’eau.

Les autres activités faisables à Malindi

Étant une station balnéaire très recherchée sur la « côte Nord » de Mombasa, Malindi propose aux bourlingueurs une large palette de sports aquatiques : ski nautique, jet-ski, para-voile, surf, planche à voie, kite-surf… Les férus de pêche essayeront d’attraper quelques gibiers de mer, comme des barracudas, des requins de récifs, des poissons-zèbres, des poissons-clowns, ou encore des homards, des crabes, des poulpes… Les passionnés d’ornithologie, eux, iront du côté de Mida Creek, englobé dans le parc national de Watamu. Mida Creek, se trouvant à seulement 20 km au sud de Malindi, est un immense lagon d’eau salée qui se mélange avec une forêt de mangroves, abritant des oiseaux endémiques et migrateurs, et servant en même temps de vivier pour les tortues en danger de disparition. Pour clôturer le tour de Malindi, rien ne vaut une escapade sur l’île magique. Cette perle est située à l’intérieur du parc marin. On l’appelle ainsi parce qu’elle a la faculté d’apparaître et de disparaître avec les marées. À marée basse donc, le banc de sable sort de la mer et invite les routards à s’allonger pour se laisser dorer au soleil, après avoir barboté dans les eaux chaudes de l’océan Indien.

Partager cet article

Repost0