Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2022 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'en Aragon, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2022...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyage

chez "Aquarelle et Pinceaux" .

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pouvez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures, produits et couleurs aquarelle
Fournitures, produits et couleurs aquarelle

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

chez "Aquarelle et Pinceaux" !

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pourrez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures et couleurs aquarelle

 

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 13:57

L’esprit «vacances» en aquarelle …

 

Il est directement lié au plaisir de peindre dont je parlais dans le dernier billet !

Accessible à toutes et tous je vous l’assure : s’il en fallait une preuve de plus je prendrais en exemple ces deux belles journées de soleil, de lumière et de ciel bleu, que nous venons de vivre en nord Aveyron .

Une parenthèse de bonheur, de complicité picturale, de découverte pour les nouveaux venus, où toutes les couleurs d’Aubrac et de Viadène réunies se sont mélangées dans nos palettes pour faire naître dans nos carnets ces instants précieux à travers lesquels le temps s’est arrêté .



À
l’endroit même où nous étions en train de «tester» le site il y a 3 jours avec Pierre : le petit groupe fait connaissance autour du premier sujet de la journée … Il va faire beau, chaud, très chaud même, l’esprit du groupe est à la gaîté, l’ambiance est donnée ! (Photo Alain MARC)


Si, si je vous l’assure : - ah, si vous aviez vu combien tout le monde se retrouvait en fin de journée sans avoir vu le temps passer !

Le but n’était pas de réaliser un chef d’œuvre, ni une de ces aquarelles dont elle va à coup sur prouver de façon incontestable et définitive votre talent, votre supériorité ou votre maîtrise en la matière (il faut de toute façon un peu plus de temps pour cela) : le but était tout simplement en apprenant à produire quelque chose «d’honorable» (c’est déjà bien de concevoir quelque chose «d’honorable»), de découvrir, de partager, et de profiter pleinement de ces précieux moments picturaux qui mis bout à bout font le bonheur des plus simples carnets de route, parce qu’ils sont en définitive bien plus beaux que les petits joyaux de mémoire illuminant ce carnet .




Qu’il (elle) soit confirmé (e) ou débutant (e) chaque participant (e) a pu réaliser d’emblée des aquarelles et croquis très intéressants : j’aurais pu les photographier tous tant j’étais content de voir les résultats obtenus, car chacune, chacun, a fait de belles choses, j’en suis vraiment très heureux .

Je reste persuadé que c’est peindre avec plaisir et bien guidé sans trop se compliquer la vie qui donne de tels résultats … Si je choisis quelques-unes des aquarelles de Thu TIET pour illustrer cet article, c’est sans doute parce qu’elle représente bien la moyenne de ce qui a été réalisé en initation, parce qu’il lui a fallu un certain courage (ne me connaissant pas) pour être venue seule de Paris spécialement pour ces deux simples journées, et puis (comme pour plusieurs autres) parce qu’elle se «jetait à l’eau de l’aquarelle» véritablement sur de tels motifs pour la première fois : son «Église de Bez-Bédène» est aussi lumineuse et gaie que l’était cette journée et pour un premier essai c’est un vrai bon résultat ! (Aquarelle Thu TIET)

 

Les joyaux de mémoire illuminant le carnet : ils sont une fête, une jubilation secrète, presque indescriptible ; le bruit du vent dans les branches, celui de l’eau sur les rochers, la cristalline sonorité de la cloche égrenant les heures du village, des cris d’enfants jouant ailleurs dans la nature, des martinets criant au dessus de nos têtes quand le soleil décline, l’odeur des chaumes, des bruyères et des fougères, celle du suint de la laine des brebis, qui monte depuis les pentes en dessous, ou plus lointaine encore mais aussi colorée dans nos narines que la robe fauve des vaches qui paissent un peu plus loin, celle d’un troupeau d’Aubrac à contre jour dans la lumière qui inonde tout …

- Et encore, si vous saviez tout ce que je n’évoque pas ?




Dans la chaleur du milieu de journée notre randonnée nous emmène jusqu’au bord du torrent, où après un convivial pique-nique chacun va pouvoir s’essayer dans la fraîcheur du sous-bois au jeu subtil de l’ombre et de la lumière jouant au dessus de l’eau … (Photo Alain MARC)


Hors, cela n’a pas de prix .

Et le bonheur de le partager ensemble encore plus .

Les vacances sont ce moment de liberté où le monde, (à travers l’univers qui nous entoure), nous est entièrement disponible .

Le découvrir (ou le redécouvrir) à travers notre regard de peintres, d’artistes amateurs (est amateur toute personne qui «aime» tout simplement, - donc je suis moi-même «amateur», bien sur ! -) est un luxe devenu rare pour qui a perdu le sens de cette simplicité picturale que j’aime transmettre et essaie de partager avec vous …




Parmi les exercices abordés dans le sous-bois, celui de l’aquarelle appliquée à ces jeux de lumière sur les rochers et la verdure m’a permis d’expliquer de la façon la plus simplifiée possible comment se jouer à notre tour des difficultés du motif, tout en réalisant une petite aquarelle, qui pour autant qu’elle soit objet pédagogique, n’en devait pas moins être produit de la jubilation de l’instant . Il y avait possibilité de l’interpréter de manière formelle (comme je l’ai fait) ou de bien plus libre façon, ce que j’ai également expliqué … («Rochers à contre-jour» - «Aquarelle de démo» -, Alain MARC)

 



Et voilà l’aquarelle de Thu : aussi étonnante et belle que celles du reste de la petite troupe (… on voit au fond la passerelle enjambant le torrent synthétisée à souhait pour qu’il n’en reste que la poésie) !

Elle prouve combien la réappropriation du sujet et son interprétation selon la personnalité de son auteur peuvent s’affranchir du motif de démonstration, la démonstration n’étant là que pour donner des clés et des explications techniques, pour apporter des réponses aux questionnements bien légitimes du pratiquant, son expression personnelle bénéficiant de toute la liberté à laquelle je suis si attaché, (qui n’est rien d’autre que la naissance d’un «style» d’écriture picturale, même si ce n’est que la deuxième aquarelle de ce type réalisée pour la première fois sur le motif) . (Aquarelle Thu TIET)

 

Le plaisir de peindre dans la jubilation de l’instant … Cela ne veux pas dire que vous allez peindre n’importe quoi, n’importe comment : - vous vous donnerez les moyens de faire en sorte que ce luxe soit le reflet de votre expression (donc d’une importante partie de votre être) tant dans le fond que dans la forme en connivence avec ce reflet du monde que vous aurez saisi et fait vôtre à travers ces coups de crayon, ces quelques couleurs et ce support de papier, dont on verra à la fin que c’est une véritable aquarelle (et en cela à travers nos moments communs de peinture, partager avec vous mon expérience à la fois technique et créative aura ici pris tout son sens) !




Parmi les «temps forts» de ces deux journées de randonnée aquarelle, ceux des «croix d’Orlhaguet» nous ont ouverts la connaissance d’un étonnant patrimoine où tout en nous faisant cheminer dans une campagne restée pure et authentique, nous ont permis d’illustrer nos pages de carnet de splendides croix de pierre sculptée . De granite, schiste, basalte ou grès elles ont traversées les siècle (pour la plupart datant de la fin du 15ème et du 16ème siècle), constituant une véritable richesse pour les petits bourgs d’ Orlhaguet et de Mels en Viadène où nous avons passé autant d’agréables moments … (Photo Alain MARC)

 



… Une charrette fleurie comme on en trouve tant dans nos villages : celle-ci n’allait pas nous échapper, car elle était le sujet idéal pour se défaire de la tyrannie du détail qui tue la fraîcheur de l’âme ! (Photo Alain MARC)


Ainsi, de ces deux journées 2009 de «randonnée-aquarelle» liées au Festival de la Randonnée Pleine Nature d’Espalion, il reste une magnifique gerbe de souvenirs aussi colorée que les fleurs des champs !

Pas étonnant : dans un pays qui vous permet de poser un pied aux marches de l’Auvergne, l’autre en terre rouergate avec le regard tourné vers la Méditerranée, on ne peut que le ramener dans sa besace et sur les pages de son carnet, cet esprit «vacances» de l’aquarelle !




Ici, les fleurs sont redevenues «sauvages», et la petite charrette dans le contre-jour de la fin d’après-midi nous raconte tellement d’histoires de retour des champs et de départs pour les foires d’antan, qu’on croirait entendre le souffle des bœuf qui la tiraient mêlé à des chansons joyeuses et à des rires d’enfants … («Charrette fleurie», Aquarelle Thu TIET)

 

Comme j’ai pris l’habitude de vous retrouver à travers ces quelques lignes pour continuer de vous faire part de ces bons moments, comme je vous donne ici même de temps en temps quelques «tuyaux» pour en vivre de votre côté vous-même, comme vous êtes de plus en plus nombreux (et nombreuses !) à venir me rejoindre dans les sessions que j’ai le plaisir d’animer en France et à l’étranger pour vous, je réfléchis en ce moment à vous proposer encore mieux à travers ce blog …

 

Nous verrons prochainement si «l’allègement» de la fréquence des articles que j’y publie me donne plus de disponibilité pour le projet sur lequel je travaille : si celui-ci aboutit, ce sera quelque chose !
Il devrait renforcer l’interactivité entre cet espace web et une réalité de terrain à laquelle vous pourrez mieux participer, que vous veniez me retrouver un jour ou l’autre sur le motif à l’occasion d’un stage aquarelle ou carnet de voyage, ou que vous ne puissiez pas me rejoindre, pour quelle raison que ce soit : ce sera alors moi qui de la sorte viendrai vers vous !

- Alors je vous dis «à bientôt» ?

Partager cet article

Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 22:37

Prédominance de l’aquarelle «rapide» !


Adorable petit hameau perché au dessus des gorges sauvages de la Selves en nord Aveyron : c’est lui que nous choisissons pour une randonnée aquarelle qui devrait démontrer une fois de plus l’intérêt d’une pratique qui pour tout aussi spontanée qu’elle soit entre au cœur des êtres et des choses sans complications particulières, sans «prise de tête» sans cette quête effrénée du «toujours plus créatif», toujours plus «recherché», toujours plus «original», toujours plus "abouti" !

Que ce soit dans le fond ou dans la forme, mon plus grand bonheur à l’heure actuelle n’est plus "l’aquarelle de tableau", celle qui trônera en multiples versions selon l’expression la plus affirmée de mon style le mieux reconnu aux cimaises d’une galerie ou à celles d’expositions renommées : tout cela il y a belle lurette que je m’en fiche !

Je ne dis pas que je n’y reviendrai pas, car dans ce domaine j’ai «déjà donné» (je regarde parfois avec amusement une petite pile de «diplômes» entassés sur une étagère de garage au même tire que de vieux contrats de galeries) …

Le clocher de Bez Bédène tout inondé de soleil avec quelques coups de pinceau et traits de stylo : un luxe rare que ne connaissent pas certains milliardaires qui auraient «tout vu et sauraient tout» parce qu’ils pourraient tout s’offrir (ils pourraient facilement se payer l‘aquarelle, mais pas forcément le plaisir de la faire ce que vont apprendre ou confirmer tous nos amis de randonnée picturale demain matin) … (Aquarelle Pierre NAVA)

 

Ce qui me comble en ce moment c’est le plaisir de peindre tout simple, tout bête, ce contact avec le monde aussi éphémère que le monde lui-même, loin des ronds de jambes et des courbettes à l’incertaine sincérité, cette odeur d’un instant qui vous pénètre les narines en même temps que les chants d’oiseaux en harmonie avec une lumière qui ne reste qu’un instant mais que j’aurai «éternisée» en même temps que mon émotion sans même y prendre garde si ce n’est qu’elle vous laisse un souvenir impérissable aussi profond que celui d’une semaine de peinture nécessaire pour terminer un «chef d’oeuvre» qui ne sera de toute façon au regard de l’histoire qu’éphémère lui aussi .


Pierre NAVA était avec moi en cette après midi de soleil et de ciel bleu pour préparer nos journées de randonnée et aquarelle de demain et après-demain, ces fameuses journées d’initiation informelles et conviviales du Festival de la randonnée Pleine nature d’Espalion dont je vous ai déjà ici même maintes fois parlé : il pense comme moi !



L’église dans son environnement, en croquis aquarellé toujours par Pierre : - elle n’est pas belle la vie ? … (Aquarelle Pierre NAVA)
 

Reste à partager ce bonheur tout simple, tout fort, tout vrai qui veut dire que peindre vite et simple est autant source de réussite que de se plonger dans une quête qui est sans fin, et qui ne débouche parfois pas toujours sur les espérances mises en elle … Je reviendrai là-dessus plus tard et croyez bien que je défendrai ce point de vue haut et fort, je sais de quoi je parle, il y a au moins 55 ans que je suis dans le bain, du côté de la palette et des pinceaux !

En attendant je vous dis « à bientôt », peignez comme bon vous semble et faites-vous plaisir, pour ma part je sais ce que nous allons partager demain .

Et si vous ne peignez pas rêvez, simplement les yeux fermés ou ouverts et soyez surs que c’est déjà faire de la peinture …

Pour ma part j’étais monté un peu plus haut au dessus du ravin où se perche le village le jour où j’avais réalisé celle-ci une après-midi de mai tout aussi ensoleillée … (Aquarelle Alain MARC extraite du livre «Aveyron, Carnet de routes», Éditions du Rouergue 2005 - 2008)

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 20:56

A WATERCOLOUR PAINTING COURSE WITH ALAIN MARC IN THE FRENCH ALPS, JULY 2009

 

... à l'intention de nos amis anglophones, ce petit résumé du dernier stage des "Hautes Vallées de l'Alpe" par Jane TOMLINSON participante au stage et artiste émérite :

I found this course on the internet and enrolled with hardly any idea of what to expect. After all, an art course with the wrong teacher, however talented an artist he may be, could well turn out to be extremely boring .

On the contrary, Alain is inspiring, witty and has the gift of all good teachers - the ability to explain and demonstrate his art succinctly, clearly and in a lively way, accessible to all .
His talent and enthusiasm jump off his brush at you .
After each demonstration, he set us to work, giving each of us individual, helpful advice on where we were going wrong, as well as plenty of praise fo our good points .

 


En plein travail face à la chapelle de Montvalezan ... (Photo Alain MARC)


Add to this a nice group of people on the course, the magnificent mountain backdrops, a wide variety of subjects to paint - village scenes, waterfalls (sounds hard ... and it is!) and even the 'Tour de France' cycle race to name just a few, and there you have a recipe for anything but boredom .

Now I know why Alain Marc's courses are invariably fully booked from one year's end to the next, and why people keep coming back.
I, for one, will definitely be putting my name down on next year's waiting list. Can't wait to begin again !



La «démo» de cette séance … (Aquarelle Alain MARC)


I found this course on the internet and enrolled with hardly any idea of what to expect. After all, an art course with the wrong teacher, however talented an artist he may be, could well turn out to be extremely boring .

On the contrary, Alain is inspiring, witty and has the gift of all good teachers - the ability to explain and demonstrate his art succinctly, clearly and in a lively way, accessible to all .
His talent and enthusiasm jump off his brush at you .
After each demonstration, he set us to work, giving each of us individual, helpful advice on where we were going wrong, as well as plenty of praise fo our good points .

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 23:00
Tour de France dans les grands cols ...

Voici des nouvelles, rapidement mises en ligne entre deux voyages à l'occasion du stage des Hautes Vallées de l'Alpe .

Être presque partout à la fois est une qualité du carnettiste en quête d'émotions, de sensations, de découvertes ...

C'est avec le Tour de France dans les grands cols que nous avions rendez-vous hier, (en l'occurence le col du Petit Saint-Bernard dernière difficulté de la journée avant l'arrivée à l'étape alpine de Bourg Saint-Maurice) .

Voici quelques résultats de cette exaltante rencontre picturale entre notre regard  d'aquarellistes et la descente effrénée des champions vers le fond de la vallée :
Affolante la vitesse de passage, une gageure pour croquer les coureurs !

La tête de course . Croquis Alain MARC

"Spectateurs, l'attente" ... Aquarelle directe Alain MARC

Contador et le peloton ? Croquis Alain MARC

La tête de course d'Annie MOUDIC

Des spectateurs sur le bord de la route . Croquis Annie MOUDIC

Deux échappées et le peloton de Marie-Claire BAZIN

La tête du peloton . Croquis aquarellé de Jane TOMLINSON


Partager cet article

Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 19:20

À vous qui cherchez des renseignements sur mes stages aquarelle et carnets de voyages : 
                              Vous êtes de plus en plus nombreux (et nombreuses) à m’écrire pour savoir où en est le calendrier de mes stages .

                              Alors pour faciliter votre recherche, je viens de réaliser à votre intention ce petit catalogue que je continuerai de mettre à jour régulièrement .

                             En attendant vous pouvez le feuilleter, (on peut avec la loupe - clic gauche sur la loupe puis clic gauche en mileu de page - voir les aquarelles en plus grand), vous pouvez même le  télécharger en PDF et l’imprimer avec votre imprimante, vous verrez, cela vous fera une jolie petite brochure illustrée de mes aquarelles de « démo » !

 

 

Cliquez sur l’image du catalogue ci-dessus, pour connaître le récapitulatif des stages à venir .

 

                     Et puis, en attendant de me rejoindre au bout du monde ou tout près de chez vous, (ou pour le simple plaisir de voyager à travers les articles de ce blog), vous pouvez vous plonger dans les archives des pages que vous découvrirez ici …

 

Partager cet article

Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 22:58
    En quête de l’âme sévillane …

    Puisque nous parlons de Séville, je me souviens d’un jour .
    C’était un lendemain de la féria d’avril .
    J’avais peint ce torero entrant dans l’éblouissant soleil de la Maestranza, disparaissant sous une rutilance d’or, dans les taches multicolores des fleurs et du rouge brillant des capes étalées, avec dans le regard l’œil noir du taureau …
    - Vous souvenez-vous de cette toile ?
    - Où se cache l’âme de Séville ?
    Elle, à ce moment-là, c’était peut-être lui qu’elle cherchait !



En cliquant sur cette petite toile, vous allez directement sur mon blog en espagnol voir le deuxième film «Sevilla, Andalucia es de ciné» (production Canal Sur de Andalucía) «Sévilla II» (film très court de 1 minute 40) . 
«Torero», Acrylique sur sable 60 x 60 cm, Alain MARC 2000

    Il faut toujours dire le monde autrement .
«Autrement», c’est avec un regard qui révèle le plus possible l’essence de la beauté . De la vérité . Même lorsqu’elle danse avec la mort …

   
    Lui, dit aussi le monde autrement .
    Lui, est aussi parti en quête de l’âme de Séville .
    Lui, c’est Chayan Khoï, un maître de l’art contemporain .
    Pour remercier celles et ceux qui ont contribué hier après-midi à la réussite de mes essais de "visioconférence" à partir du blog même (expérience
surtout de «réglages» pour cette première fois avec "Tinychat" en vue de quelques projets d’avenir), et pour tous ceux qui n’ont pu s’y joindre, je vous offre ci-dessous une vidéo du carnet de Séville de Chayan Khoï .
    S’il a aussi rencontré le torero de Séville, c’est que le regard ne doit rien négliger, des rives du Guadalquivir aux arabesques de la Giralda, des fines dentelles de mantilles aux capes flamboyantes des toréros …
Régalez-vous .

Partager cet article

Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 20:08

Séville, place de la Concordia …
 

Elle réunit d’un seul regard à partir d’un square typiquement sévillan deux visions de la capitale andalouse : celle de la vieille Séville (avec l’ancienne église San Hermenegildo aujourd’hui devenue une belle salle d’exposition après avoir aussi été un important collège jésuite), et celle de la ville moderne avec l’un de ses grands magasins («El Corte Inglés») où son âme se dilue …

C’est justement à la recherche de cette âme sévillane que nous partons avec cette première aquarelle peinte à l’ombre des jacarandas en fleurs …

 

 


Travail très rapide assimilable à une «prise de notes» : pose des masses colorées et rehauts à la plume : «Place de la Concordia, Séville», aquarelle dAlain MARC («Démo» Stage Carnet d’Andalousie 2009) . De nombreuses aquarelles de cette place ont été réalisées à partir de cette méthode lors du dernier stage sur le site, vous en découvriez quelques-unes lorsque le carnet multimédia collectif sera terminé …

 

 

En cliquant sur cette petite toile, vous allez directement sur mon blog en espagnol voir le film «Sevilla, Andalucia es de ciné» (production Canal Sur de Andalucía) «Sévilla 1», Technique mixte sur toile 20 x 20 cm, Alain MARC 2009

Partager cet article

Repost0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 22:13

Blog « Acuarela de viaje » : … entre Janet et Séville, un nouveau blog est né !

 

En introduction à notre voyage en Andalousie, j’ai le plaisir de vous annoncer la naissance «d’Acuarela en viaje», qui est la version espagnole du blog sur lequel vous êtes en train de lire cet article .

Mais pas la copie conforme de celui-ci, non : un journal en ligne qui, s’il reprend les principaux articles publiés ici est spécialement conçu et pensé pour mes amis (es) d’outre - Pyrénées .

J’y mets dès à présent particulièrement à l’honneur la musique espagnole, (autant classique que flamenca ou traditionnelle) en la présentant par thèmes dans le lecteur approprié .

Les thèmes sont choisis selon différents critères, en ce moment des sévillanes liées aux «romérias», ces processions champêtres qui dans l’expression d’une profonde ferveur unissent la fête profane et religieuse, à travers des moments d’une intense beauté qui ne peuvent laisser indifférent le carnettiste passionné !

 

 

En cliquant sur l‘image ci-dessus vous partez pour un autre voyage, dans le contexte même auquel il s’adresse : une façon de retrouver les terres rouges, ocres et blanches, parfumées de jasmin où nous allons, en alternance avec le désert saharien, vivre de nouvelles aventures picturales … Blog «Acuarela de viaje» d’Alain MARC

 

Parmi les apports de ce nouveau blog, allez dans le module « liens » visiter ceux de Enrique et Joaquin : vous y trouverez des parentés et y découvrirez deux talents espagnols très sympathiques, des amis en avance sur la connaissance des carnets de voyages dans leur pays .

Carnettistes à suivre comme ceux que je mets ici régulièrement en valeur, je leur consacrerai un jour un article spécial, mais pour le moment n’hésitez pas à me donner vos impressions, et surtout à faire connaître ce blog, (surtout si vous avez parmi vous des amis qui s’expriment dans la langue de Cervantès et qui pourraient en relayer la communication autour d’eux) : faire vivre un blog comme celui-là est un gros travail qui s’ajoute à tous les autres, je serais donc très heureux s’il devenait notre «ambassadeur de l’aquarelle de voyage» en terre ibérique ou en Amérique Centrale ou du Sud !

 

Partons à présent en terre Andalouse à la rencontre des oliviers bleus et argentés, des blés ondulants de la plaine du Guadalquivir, et dans la magie des villages blancs … «Oliviers à contre-jour», aquarelle d’Alain MARC

Partager cet article

Repost0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 20:47
J’avais dit : «… pour une semaine au moins je réfléchis, on verra après» !

    Je m’étais donné une semaine «entière» pour faire un premier point, tirer une première conclusion des réflexions que je m’imposais …
    J’ai pensé utile lorsque j’ai pris la décision de faire une coupure dans mon blog et de m’interroger en me remettant en question par rapport à ma démarche sur le Web de vous en faire part, car vos avis me sont précieux : je comptais bien en prendre connaissance au bout de ces huit jours de réflexion afin de les confronter à ce que j’aurais décidé dans l’immédiat .
    Je ne suis donc pas revenu sur Internet pendant ces quelques jours (réelle coupure au cœur d’une Provence de ressourcement), et je découvre à l’instant vos commentaires et réactions qui s’ajoutent à de très nombreux e-mails envoyés sur mes boîtes électroniques (je les lis aussi en ce moment et vous promets d'y répondre le plus vite possible) .
    Avant tout, je tiens à vous en remercier très chaleureusement .
    En s’ajoutant à vos coups de téléphone (dont je vous remercie également), ils vont dans le sens de ma décision prise en Provence dans un contexte très différent, confortant la nécessité et la justesse de mes analyses qui rejoignent parfaitement vos propos : cette première conclusion est que je continue ce blog, ensuite on verra effectivement l’enseignement que je tire de son application .
    Si j’en conserve globalement l’aspect visuel actuel, je vais y apporter un certain nombre de modifications qui devraient le rendre plus réactif, plus convivial, plus efficace, mais en l’adaptant aux contraintes de vie qui me sont spécifiques car elles me laissent de moins en moins de temps pour m’y consacrer sous la forme qu’il avait jusqu’à présent .
    À celles et ceux qui pensaient perdre ce journal en ligne, je dis :
    - réjouissez-vous car c’est d’une renaissance que vous bénéficiez, ce blog (et celui en version espagnole) continuera d’être non seulement notre «trait d’union» mais il est en quête d’une nouvelle dynamique ayant toujours pour dénominateur commun l’aquarelle et les carnets de voyages !   
    En un premier temps (car la réflexion n’est pas terminée) et en 2 mots (exception faite de cet article), la nouvelle formule sera :
        - articles plus courts réalisés en fonction de ma disponibilité,
        - renvoi à des références plus concises,
        - à des documents externes au blog plus complets (comme c’est déjà le cas pour les liens avec les albums «Calameo» et les reportages vidéos),
       - apport régulier d’un certain nombre d’interventions «live» en totale interactivité (comme je souhaitais le faire depuis longtemps avec «Stickam» mais un nouveau support va être expérimenté très prochainement auquel vous pourrez vous joindre avec plus de facilité) …

    Voilà, pour conclure j’espère que le «tir» à présent réajusté sera moins «mou», insipide, statique, car si je fais cette remise en question ces temps-ci c’est pour du «toujours mieux» .    
Réfléchir sur les choses et sur soi-même, analyser, tirer des conclusions et avancer sont des actes indispensables .
En vous remerciant encore pour vos remarques et encouragements qui me sont je le répète très précieux, je vais à présent reprendre (avec sans doute une présentation améliorée), le fil de mes articles là où ils en étaient restés ...

Partager cet article

Repost0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 13:39

Clins d’œil de Yann LESACHER, et Yves GIROUD sur nos séjours à Djanet et en Andalousie …


        Nous voici de retour au Sahara et en Andalousie !

        Nous allons reprendre le cours de nos balades picturales au cœur de paysages époustouflants, de la beauté rayonnante des sites traversés qui nous attendaient depuis toujours, et au gré des rencontres humaines les plus chaleureuses que nous puissions imaginer …

        Nous vivrons tout cela à travers plusieurs articles publiés en simultanéité pour mieux profiter encore de l’originalité des voyages et de l’intérêt des thèmes abordés .

         Une montagne de choses à vous raconter, à partager avec vous !

         … À commencer par les contributions de l’amitié :

         - vous vous souvenez sans doute d’anciens articles dans lesquels je parle de la présence d’amis professionnels venus participer à plusieurs de mes stages, de mes voyages, tels, par exemple Pierre NAVA ?

       Participants de grand talent comme tant d‘autres dont je parlerai ou reparlerai, ils apportent aussi aux moins expérimentés de nos sessions « carnets de voyages » leur regard et leur personnalité, un bonheur de plus qui s’ajoute à l’intérêt de certains stages, une façon supplémentaire d’approcher le monde avec une analyse et un travail complémentaires de celui de chacune, chacun de vous, en contrepoint de ce que j’essaie de partager moi-même avec vous par mes démos et explications, analyses et réorientations, corrections éventuelles directes ou indirectes lors d’exercices appropriés …

         Eh bien ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre nos groupes d’artistes voyageurs, et, comme introduction au retour sur ces deux voyages du Sahara central et d’Andalousie, je vous présente aujourd’hui Yann et Yves, tous deux dessinateurs de presse, qui ont un point commun particulièrement apprécié de tous : leur sens de l’humour, et la façon à travers laquelle il se manifeste dans certains de leurs dessins !


        Le stage «carnet de voyage» de Djanet :

         Voici le dernier dessin de Yann LESACHER en rapport avec nos magnifiques journées à parcourir le désert à la rencontre des peintures rupestres témoignant de la vie émouvante et intense de ses premiers habitants : imaginez la perplexité de préhistoriens découvrant cette peinture pariétale en plafond de quelque abri sous roche, quelle interprétation pourraient-ils bien en faire ?

 

         Yann LESACHER nous gratifie lors du voyage à Djanet d’un dessin humoristique quotidien, reprenant généralement une anecdote vécue la veille et me concernant (ou nous concernant tous), que nous découvrons en principe au petit déjeuner avant nos aventures picturales quotidiennes . Cela met de la gaîté et de l’enthousiasme dans le cœur de tous, le ciel paraissant plus bleu, le soleil plus chaud, et le suspens de la journée à venir plus attractif encore car nous savons que de ce que nous allons vivre, il y aura toujours quelque chose de rigollot à en retirer par Yann …

        Ce qui nous attriste tous c’est que suite à une grosse défaillance de son ordinateur Yann a perdu la reproduction de presque tous ses dessins, et comme certains des plus marrants avaient été offerts aux intervenants sur place (guides, etc.) il me sera bien difficile de vous en présenter d’autres !

       Je précise que ce garçon est un véritable artiste, excellent dessinateur, et dont le talent d’aquarelliste est vraiment très affirmé, nous verrons quelques-unes de ses œuvres dans les articles à venir (et dans le «carnet collectif» que je suis en train de réaliser sur ce carnet de voyage au Sahara), mais je vous recommande dès à présent d’aller mieux le découvrir et de vous émerveiller à travers son blog en cliquant ici, ou en parcourant son site en cliquant !
  
        Le stage « carnet de voyage » d’Andalousie :

              Yves GIROUD, (dont le trait est tout aussi vivant et incisif), relève lui aussi mon côté « enthousiaste » et l’effet communicatif qu’il produit sur le groupe, jusqu’à être suivi de tous avec le même élan (sauf par une prévoyante stagiaire) lorsque je vais à la rencontre des taureaux avec une friandise à la main !

 

          Yves GIROUD est avant tout un dessinateur de presse à l’esprit et aux coups de crayon aussi alertes qu’attentifs, dont l’orientation donne à ses caricatures politiques matière à bien des réflexions après nous avoir amusés, qu’il s’intéresse aux grands de ce monde ou au plus ordinaire de ses semblables !

             Auteur de «20 ans de dessin de presse» où il nous fait partager le meilleur de ses traits de plume à travers ses coups de crayon, Yves nous donne sur les êtres et les évènements toute la distance nécessaire à changer nos points de vues, quand ce n’est pas qu’au contraire il nous conforte dans nos coups de cœur ou nos colères vis-à-vis du monde où nous vivons .

           Sa présence au sein du groupe d’Andalousie est comme pour Yann à Djanet empreinte d’une discrétion et d’une modestie qui les honorent tous les deux, et je dirai de lui que jusqu’au cœur de ses meilleures réalisations sur notre beau parcours en terre ibérique, il sait par quelques coups de pinceaux aussi synthétiques que ses phrases graphiques révéler l’essentiel des sujets qu’il aborde .

           Allez donc découvrir son site en cliquant ici, ou en parcourant son blog en cliquant !

            C’est en leur compagnie et avec celle des heureux participants à ces deux voyages (sans oublier non plus celle de Pierre NAVA pour l’Andalousie) que nous allons retourner dès que possible dans ces beaux pays méditerranéens que sont l’Algérie et l’Espagne, en commençant par Djanet où une belle surprise vous attend : - vous souvenez-vous de la
«Ballade de Djanet» ? … Eh bien mon appel n’est pas resté vain, et vous verrez ce qu’elle est devenue la prochaine fois grâce à deux autres talents qui ont eu la gentillesse de relever ce défi, et ils l’ont fait avec un immense brio !

Partager cet article

Repost0