Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 19:57
Participez à l'expo de Goudargues en juillet prochain !

Si vous êtes dans le midi cet été, et si ce joli village vous tente pour y exposer et participer au concours qui y est organisé sous la houlette de son principal animateur le peintre Jean-Paul DUCHEZ le16 juillet prochain, n'hésitez pas une minute : cliquez sur le bon d'inscription ci-dessous (clic droit de la souris) faites "Enregistrer l'image sous", vous pourrez ensuite l'imprimer et le remplir avant de le renvoyer !

De mon côté, je vous dis "à bientôt" pour le prochain article où je vous présenterai la "nouveauté" du mois de janvier (je vous ai promis au moins un nouvel article intéressant par mois en 2017 !)...

Bon d'inscription à l'expo - concours de Goudargues.

Bon d'inscription à l'expo - concours de Goudargues.

Participez à l'expo de Goudargues en juillet prochain !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 18:17

Je vous remercie pour vos très nombreux messages de souhaits auxquels je n'arrive pas à répondre de façon individuelle pour l'instant, mais je vous souhaite aussi une très heureuse année.

Que 2017 soit un feu d'artifice de belles et bonnes choses qui embellissent et enrichissent votre existence.

Que soient anéanties vos souffrances, celles de vos proches et de toute personne qui souffre qui qu'elle soit, où qu'elle soit.

Et que le monde puisse regarder l'avenir avec bien plus d'espérance et de paix.

Voilà les choses que je vous souhaite et que je "nous" souhaite pour 2017.

Si vous êtes déjà dans mon carnet d'adresses ou abonné (e) à ce blog, je vous enverrai dans les jours qui viennent un e-mail un peu plus personnalisé car j'ai une surprise à partager avec vous pour commencer l'année 2017.

Alors, à très bientôt dans mon prochain e-mail ?

Partager cet article

Repost 0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 21:08
Page extraite de mon "carnet du Maroc"

Page extraite de mon "carnet du Maroc"

Pour célébrer avec vous cette fin d’année, je vous ramène sur cette terre africaine si belle et si malmenée, en évoquant l’un de nos plus grands maîtres, un peintre et carnettiste exceptionnel, fondateur avec quelques autres de l’orientalisme…

Mais pour commencer, projetons-nous quelques décennies en arrière, lorsque j’étais avec le copain Pierre NAVA, en repérages pour préparer mes stages au Maroc.

Comme elle était belle, cette plongée dans ce pays magnifique qui paraissait n’avoir pas changé depuis des siècles. !

Pierre en plein travail dans un village du Haut-Atlas

Pierre en plein travail dans un village du Haut-Atlas

En même temps que mes crayons et pinceaux, je faisais suive une caméra rudimentaire, et louais une petite voiture qui nous amenait de vallées perdues en rivages désertiques, d’irréelles cités de pisé en palmeraies paradisiaques. Nos aventures étaient à la fois simples et extraordinaires, nous ne savions pas que nous connaîtrions un jour le smartphone et la Gopro, le GPS et la banalisation du carnet de voyage, quand Marrakech était encore Marrakech.

Ce que nous vivions, c’était l’émerveillement de Delacroix sans Delacroix, mais avec son invisible présence qui nous accompagnait partout.

Succès garanti auprès des enfants surtout, lors de nos explorations du Maroc !

Succès garanti auprès des enfants surtout, lors de nos explorations du Maroc !

Au point, que nous avons à notre tour croqué les scènes qu’il décrivait, et que j’ai mémorisées dans mes petites vidéos, des moments identiques à ceux qu’il dessinait, où nous retrouvions des personnages à la ressemblance troublante de ceux qu’il avait aquarellés...

Alors, j’ai ressorti le film réalisé à ce moment-là, celui-là même que j’ai déjà partagé avec mes correspondants (es) et amis (es) pour mes vœux de l’an dernier, afin de le voir ou le revoir avec vous, parce qu’avec le temps, je lui découvre une étrange nostalgie. Autant qu’un étrange ancrage dans ce qu’il évoque pour moi du présent.

L'une des belles aquarelles de Pierre

L'une des belles aquarelles de Pierre

Car à la veille de Noël, je pense à ces dramatiques bouleversements qui plongent dans les ténèbres tant de peuples d’Afrique et du Moyen-Orient. Je pense à ces enfants, ces femmes et ces hommes qui vivaient encore il y a peu de temps dans la paix, en harmonie avec leur culture. Pour eux, Noël ressemble à l’enfer. Je pense aussi à celles et ceux qui souffrent en ce moment, pour quelle raison que ce soit, et qui aimeraient bien pouvoir comme nous, se projeter dans un accomplissement tout autre, un crayon ou un pinceau à la main…

Puissent faute de mieux, nos images être des véhicules de paix, de tolérance et de fraternité.

Passez le meilleur Noël possible !

Le voyage initiatique from Alain MARC peintre on Vimeo.

Partager cet article

Repost 0
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 16:24

 

 

 

 

Dans les allées du RV du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand.

Ces 2 photos du Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand le week-end passé, + petit communiqué pour vous remercier de vos commandes, de votre passage sur mon stand si vous avez pu y faire un petit tour et y récupérer votre album, et dire à toutes celles et tous ceux bien plus nombreux qui n'ont pu se déplacer à Clermont-Ferrand, qui attendent ce dernier album de la route des perles de verre Krobo et qui liront ces lignes, de ne pas s'inquiéter si j'ai un peu de retard dans mes envois : il se trouve qu'il marche fort, hors, comme je traite vos dédicaces dans l'ordre où les bons de commande me parviennent, soyez certains (es) que je ne vous oublie pas !
Dédicaces  librairies : compte tenu du gros travail que j'ai en ce moment en dédicaces commandes prioritaires, aucune dédicace librairie n'est programmée hors librairies de ma région (le livre a aussi du retard dans les autres librairies qui m'en ont commandé).

Mes amitiés à toutes et tous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 08:43

Voici comme promis, venu le moment de vivre le plus important et exaltant moment de ces découvertes en Afrique de l’Ouest : celui, où revenu en France, je partage avec vous ce qu’est devenu ce voyage aujourd’hui.

Sans doute avez-vous suivi mes différents billets sur les réseaux sociaux et mon blog « Aquarelle-en-voyage.com », avez-vous écouté mes enregistrements, visionné le beau film de Jean ROUCH dans mon dernier article ?
Si oui, avec la publication des aquarelles qui les accompagnaient, vous avez pu vous plonger avec moi dans l’atmosphère totalement exotique des lieux et ambiances où je vous emmenais pour vous faire découvrir le début de mon voyage…
Mais ce que vous ne savez pas, c’est la route extraordinaire que les circonstances et rencontres allaient me faire suivre à partir des rivages du golfe de Guinée : une route au cœur même de l’ingéniosité et de la beauté africaine, un itinéraire qui allait surtout s’affirmer comme celui des plus forts symboles liés à la transmutation des êtres et des choses !

Mais regardez à présent la vidéo ci-dessous :
 

Sur la route des perles de verre Krobo, l'album from Alain MARC peintre on Vimeo.

 

C’est maintenant une nouvelle aventure qui commence pour vous et pour moi, celle où vous allez découvrir le visage caché de cette histoire et de ses secrets, dans l’album que je viens de publier : « Sur la route des perles de verre Krobo » (je vous en donne quelques clés dans ma vidéo).
Plus qu’un carnet de voyage, cette publication va vous plonger dans la puissance et la magie de la métamorphose d’objets qui peuvent changer le destin de la vie des femmes et des hommes qui y sont liés.
Elle va vous apprendre, comment à partir de la recherche d’un petit coquillage sur les plages de la Côte de l’or, je suis parti sur la route de petites perles de verre aux pouvoirs si positifs, qu’elles en sont presque devenues sacrées.
Des bijoux qui sont à la fois parures de beauté, prouesse artistique et artisanale, langage métaphorique par le symbolisme de leurs formes et couleurs, mais aussi supports de protection, véritable « porte-bonheur », dont les plus rares sont très recherchés bien au-delà de l’Afrique de l’Ouest.
Vous saurez à quoi ressemblent ces perles ces colliers, en quoi et comment ils sont fabriqués…
L’album « Sur la route des perles de verre Krobo », c’est plus d’une centaine de dessins, d’aquarelles et de croquis extraits de mon carnet, sur 72 pages de très beau papier.
sélectionné lors du dernier « Rendez-vous des carnets de voyage » de Clermont-Ferrand, on ne le trouvera bientôt en vente que dans quelques librairies (et sans doute sur les sites en ligne de la FNAC et d’Amazon) car son premier tirage est limité, mais si vous voulez vous le procurer en priorité (et dédicacé), vous pouvez tout de suite le faire avec le bon de commande ci-dessous que vous pouvez me retourner en me précisant bien dessus (dans l'espace réservé à cet effet) au nom de qui vous voulez la dédicace, et je traiterai votre commande dans l'ordre où elle arrivera (mais ne soyez pas trop impatient - e -, car j'ai un nombre non négligeable à faire régulièrement !).
Au fait :
  - Vous connaissez peut-être la valeur de mes livres lorsqu’ils sont épuisés ?
Si vous l’ignorez ou en doutez, regardez plutôt sur le site de la FNAC (cliquez ici), vous y trouverez la cote moyenne de l’un de mes livres vendus à 30 € à leur parution, tel qu’il sont actuellement recherchés…
Comparativement, l’album « Sur la route des perles de verre Krobo » n’est vendu que 24 €, bien qu’il soit imprimé dans une imprimerie française renommée, affirmant régulièrement sa qualité pour des clients exigeants (par exemple les plus beaux musées).
Et si vous me le commandez tout de suite, non seulement je vous le dédicacerai (n’oubliez donc pas de remplir cet espace dans le bon de commande), mais je vous enverrai aussi par e-mail un PDF de 5 marque-pages qu’il vous suffira d’imprimer sur du papier photo épais (par exemple 235 g), puis de découper avant de les utiliser.
Attention : je ne donne aucun marque-pages lors des dédicaces faites en librairies, ce n'est uniquement que si j'ai votre e-mail que je pourrai vous les envoyer  !
Alors, ne perdez pas une minute, et commandez-moi « Sur la route des perles de verre Krobo », en cliquant sur le bon de commande ci-dessous :

 
Bon de commande de l'album "Sur la route des perles de verre Krobo"

Si je vous invite à me renvoyer ce bon de commande sans tarder par e-mail une fois complété, c'est pour que j’aie le temps de planifier vos dédicaces et petits cadeaux marque-pages, vous en ferez une copie et me l'enverrez ensuite par la poste, imprimée et avec votre règlement par chèque (ou par Paypal ou virement bancaire si vous êtes dans un pays où on n'a pas de chéquier), je ne pourrai bien sûr vous envoyer votre album que lorsque son règlement aura été encaissé.

Pour avoir une meilleure idée de ce carnet, voici quelques pages de l'album "Sur la route des perles de verre Krobo" (cliquez sur le lien pour les découvrir) :

</span></a></strong><a target="_blank" href="http://online.flipbuilder.com/lcmw/vkzs/"><span

« Sur la route des perles de verre Krobo »
 
Carnet de voyage - Éditions Carnets Choisis
ISBN 978-2-9546036-1-2 / 3ème trimestre 2016
Album format A4 à la française
72 pages 170 gr, Couverture à rabats dos carré cousu collé,
24 €

Partager cet article

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 19:02
Regard croisé sur les pêcheurs Fanti

Ces simples croquis sont extraits de l’une de mes pages consacrées aux pêcheurs Fanti. Avec eux, entre deux croquis ou aquarelles, j’ai ramené les filets sur la plage et poussé les pirogues sur le sable…

Mais la quête du petit objet que j’étais venu chercher ici, si elle m’a permis la découverte d’un peuple noble et courageux, m’a surtout apporté la chance d’une rencontre qui allait changer le cours de mon carnet en me révélant la route à la fois merveilleuse et initiatique sur laquelle j’étais sans même le savoir.

Regard croisé sur les pêcheurs Fanti

Je vous en reparlerai (le dénouement est proche), mais avec le soleil qui se couche chaque soir dans une magnificence d’embrasements où l’écume des vagues se mêle au corail du ciel sous le balancement des palmiers, je ne peux m’empêcher de vous amener avec moi voir (ou revoir) ce film magnifique du cinéaste et ethnologue Jean ROUCH « Mammay water ».

Il a su mieux que personne d’autre, nous dévoiler l’âme de ce peuple à travers son sens aigu de la narration dans un récit simple et efficace.

Celui-ci nous plonge dans l’ambiance même où je me trouvais, car depuis l’époque où son film fut réalisé, en 1956, rien sur ces rivages n’a changé : une Afrique authentique et intemporelle, une musique High Life qui est toujours à la mode dans les profondeurs du pays, les jeux de surf des enfants (ces « garçons de l’écume » comme il les appelait, si fiers de nous montrer les morceaux d’écorce de kapokiers sur lesquels ils surfaient), leurs sauts périlleux et autres culbutes sur la plage, sous les remparts des châteaux forts esclavagiste, mémoires silencieuses de très terribles secrets…

Chez les pêcheurs fanti du Ghana, si la pêche est mauvaise, c'est qu'il y a une raison. Au moyen de cérémonies et d'incantations, les pêcheurs du Golfe de Guinée invoquent les génies de la mer. Il faut dire que les villageois ont perdu leur prêtresse, une vielle femme qui incarnait la déesse de la mer et offrait à la communauté la protection des génies. On assiste aux funérailles, on accompagne le cortège funèbre...

Si dans le film nulle pirogue ne prend la mer jusqu’au festival du Roi de Chama, j’ai vu les pêcheurs, entièrement habillés de rouge (couleur de deuil dans ces communautés), remonter sur les pirogues en honorant l’un des leurs qui s’était noyé.

Dans le documentaire de Jean ROUCH, le roi à l’ombre de son parasol est transporté dans sa chaise à porteur, au son d’une fanfare endiablée à l’occasion du festival. On passe devant le fort esclavagiste d’Elmina en allant vers l’embouchure du fleuve Kra où au moyen d’offrandes, de cérémonies et d'incantations, on s’adresse aux génies de la mer…

- Que va-t-il se passer ?

Vous pouvez remarquer que j'ai donné aux images que j'ai prises sur place (en fond visuel derrière moi en introduction vidéo avant le visionnage du film) l'aspect suranné des premiers documents couleur tournés par les prédécesseurs de Jean ROUCH : c'est pour mieux vous faire partager l'impression de "remontée du temps" que j'ai ressentie en arrivant, et rester en conformité avec l'esprit qui se dégage du documentaire du cinéaste.

À présent, deux photos souvenir de mon passage parmi les pêcheurs Fanti, dans celle-ci, je suis à la manœuvre pour tirer les filets, il fallait bien qu'avant chaque séance d'aquarelle je donne un coup de main, c'était plus facile ensuite, d'être accepté...

Regard croisé sur les pêcheurs Fanti

Dans celle-là, vous voyez ce que je fais, les croquis du début de ce billet en font partie !

Regard croisé sur les pêcheurs Fanti

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans Voyages et aquarelle
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 11:34

Cette fois c'est bon, on y est presque !

Dans la moiteur de la chaleur équatoriale.

Plus que par des images, c’est par des atmosphères, des sons, et des ambiances particulières que je vous invite à la découverte exotique de ce voyage.

-  Les aquarelles, les croquis ?

Je vous en reparlerai plus tard. Tout juste aujourd'hui, une simple aquarelle, témoignage d’un rivage battu par l’écume avec le paysage qui se fond dans une brume chaude et humide, et un petit montage que j'avais déjà publié ici…

C’est un premier contact essentiellement sensitif que je partage : celui qui m’a plongé dans l’univers très particulier de ce carnet de voyage. Une rencontre avec la force des symboles, la puissance de la vie, et le mystère des transmutations.

Aussi, c’est par une approche différente de l’image que je vous propose cette découverte : auditive avec ce billet, tant pis pour ceux qui ne prendront pas le temps d’écouter !

D'ailleurs, Internet ne pourrait-il être autre chose qu’une consommation effrénée d’images et de pseudo messages qui défilent à toute vitesse sans qu’on ait le temps de fermer les yeux et de s’immerger dans un rêve qui soit l’espace d’un instant la réalité transcendée, une réalité qui arrête le temps ? - Peut-il aussi être outil de rêve et de sublimation, pourvu qu’on s’en donne la peine ?

Faites une attentive parenthèse dans votre vie de seulement une minute dix secondes, là, maintenant, pour vous en tendant l’oreille et en écoutant, pour moi en vous proposant un enregistrement que je me suis donné la peine d’aller chercher là-bas, et dont je vous explique l’auditive perception.

Car les enregistrements et dessins que j’ai réalisés sur place, je voulais qu’ils soient plus forts que des images, qu’ils nous touchent autrement, avec la puissance de l’intériorité, du rêve et de l’imagination.

Je vous explique : d’abord, on entend au loin, mélangé au bruit de l’océan, des hommes qui halent des filets sur la plage. Les premiers sont dans l’eau presque jusqu’à la taille, ils se donnent du courage en scandant à la voix leur halage. On entend régulièrement un bruit de tambour. Ensuite, je me tourne vers le large : de gigantesques vagues viennent s’écraser sur le sable dans des nuages d’écume. On ne voit pas bien net, car une épaisse brume de chaleur, lourde et humide, donne à toute chose un aspect magique et irréel, tandis que de grandes pirogues monoxyles franchissent les rouleaux en s’éloignant vers le large. Enfin, je me tourne vers l’autre côté de la plage où l’on devine des paillotes sous de hauts palmiers qui se balancent dans le vent. Avec des cris d’enfants qui jouent, qui nous parviennent parfois distinctement…

Allez, fermez les yeux et écoutez, vous verrez, ce n’est pas évident, mais quand « on y entre », c’est envoûtant :

Maintenant, je vous dis où nous sommes : dans le Golfe de Guinée sur les rivages du peuple Fanti au Ghana. C’est une autre Afrique, différente de celle que nous connaissons, autre que celle des savanes, des grandes forêts, des animaux sauvages, loin des drames que nous savons, qui sont pourtant si proches à quelques dizaines de minutes d’avion.

Avant, nous sommes passés par Accra, ses rues animées et ses incroyables marchés. Nous avons pris la route. Une route qui va nous réserver d’étonnantes surprises, mais nous ne le savons pas encore. Pour l’instant, nous découvrons le rivage mythique de la Côte de l’or, comme si nous entrions dans les pages surannées du Tour du monde de Monsieur Édouard Charton…

Voici à présent d’autres sonorités qui traduisent bien l'impression que vous donne la population d'ici, sa jovialité, son enthousiasme, sa spontanéité : là, j'ai pour vous, une pépite musicale !

Il s'agit d'un morceau joué par la troupe "Maa Amanua And Suku" dans les années 70 (musique toujours d'actualité que l’on entend de-ci, de-là, sur les routes, dans les villages, sur les marchés).

Elle illustre parfaitement la musique populaire dite "Ga Cultural Highlife", des airs et sonorités influencés par la musique Ga (région d'Accra), s'inscrivant dans la droite ligne de la musique traditionnelle de la côte ghanéenne. Chants de marins, de travail, repris dans la musique populaire et à placer dans la tradition musicale Akan. Si elle est aussi unique et  fascinante c'est parce que le rythme highlife nous emporte directement dans son univers tout en nous paraissant familier, même si nous n'en comprenons ni les mots ni le sens.

L'atmosphère très joyeuse créée par le mélange des différents instruments est assez universelle. Le rythme est natif parce qu'il est profondément enraciné dans la culture musicale ghanéenne faite de joyeuse spontanéité.

À l'exception d'une guitare amplifiée, jouée dans le style "finger fingering" de cette région d'Afrique, les instruments sont indigènes, avec des flûtes en bambou "atenteben" et beaucoup de percussions locales traditionnelles incluant les tambours géants "gombe" dont j'ai dessiné un exemplaire page 38 de mon carnet de voyage, c'est eux qui fournissent une percussion ronde et profonde.

Je ne sais si comme moi vous tomberez sous le charme de ces sonorités, mais je les trouve tout simplement merveilleuses, parce qu'elle sont l'expression même de la vie.

Dans le prochain billet, je vous emmènerai au cinéma voir un magnifique film de Jean Rouch qui vous plongera dans la vie quotidienne des pêcheurs du peuple fanti comme si vous étiez venus avec moi, car depuis Jean Rouch, presque rien ici, n’a changé…

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 22:46
- ¿ Dónde te llevo en esta ocasión ?

- ¿  Hace mucho tiempo que tenía noticias de mí ?

Pues escucha bien esta música :

Te da un índice cálido y soleado en la nueva aventura que voy a compartir con ustedes.
Mira de cerca a estas pruebas de color para dar a conocer uno de los más bellos viajes en los que usted puede tomar al final del año, mientras que Europa se hundirá en la oscuridad y el frío.
Este viaje, que usted y yo vivimos en el espacio de unos pocos días (pero hace tiempo que sea iniciado), así que asegúrese de seguir mis mensajes : prometo que en realidad no se arrepentirá, y que al final del camino se termina con un pequeño objeto entre los dedos, raro y precioso como talismán !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans Voyages et aquarelle
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 21:52
- Where I take you this time ?

Long ago that you had from me ?
Well listen carefully to this music :

It gives you a warm, sunny index on the new adventure that I will share with you.

Look closely at these color tests to unveil one of the most beautiful trips where I can take you at the end of the year, while Europe will be plunged into the gloom and cold.
This trip, we will live you and me in the space of a few days (however long ago it started), so be sure to follow my posts : I promise that you really will not regret it, and that at end of the road you end up with a small object between the fingers, rare and precious as a talisman !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans Voyages et aquarelle
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 21:29
- Où je vous emmène cette fois ?

Il y a longtemps que vous n’aviez de mes nouvelles ?

Eh bien écoutez attentivement cette musique :

Elle vous apporte un indice chaud et ensoleillé sur la nouvelle aventure que je vais partager avec vous.

Regardez bien ces essais de couleur qui vous dévoilent l’un des plus jolis voyages où je puisse vous emmener en cette fin d’année, tandis que l’Europe va être plongée dans la grisaille et le froid.

Ce voyage, nous allons le vivre vous et moi en l’espace de quelques jours seulement (pourtant il y a longtemps qu'il a commencé), alors suivez bien mes publications : je vous promets que vraiment vous ne le regretterez pas, et qu’au bout de la route vous vous retrouverez avec un petit objet entre les doigts, rare et précieux comme un talisman !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain-Marc - dans Voyages et aquarelle
commenter cet article