Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 23:00
Tour de France dans les grands cols ...

Voici des nouvelles, rapidement mises en ligne entre deux voyages à l'occasion du stage des Hautes Vallées de l'Alpe .

Être presque partout à la fois est une qualité du carnettiste en quête d'émotions, de sensations, de découvertes ...

C'est avec le Tour de France dans les grands cols que nous avions rendez-vous hier, (en l'occurence le col du Petit Saint-Bernard dernière difficulté de la journée avant l'arrivée à l'étape alpine de Bourg Saint-Maurice) .

Voici quelques résultats de cette exaltante rencontre picturale entre notre regard  d'aquarellistes et la descente effrénée des champions vers le fond de la vallée :
Affolante la vitesse de passage, une gageure pour croquer les coureurs !

La tête de course . Croquis Alain MARC

"Spectateurs, l'attente" ... Aquarelle directe Alain MARC

Contador et le peloton ? Croquis Alain MARC

La tête de course d'Annie MOUDIC

Des spectateurs sur le bord de la route . Croquis Annie MOUDIC

Deux échappées et le peloton de Marie-Claire BAZIN

La tête du peloton . Croquis aquarellé de Jane TOMLINSON


Partager cet article

Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 19:20

À vous qui cherchez des renseignements sur mes stages aquarelle et carnets de voyages : 
                              Vous êtes de plus en plus nombreux (et nombreuses) à m’écrire pour savoir où en est le calendrier de mes stages .

                              Alors pour faciliter votre recherche, je viens de réaliser à votre intention ce petit catalogue que je continuerai de mettre à jour régulièrement .

                             En attendant vous pouvez le feuilleter, (on peut avec la loupe - clic gauche sur la loupe puis clic gauche en mileu de page - voir les aquarelles en plus grand), vous pouvez même le  télécharger en PDF et l’imprimer avec votre imprimante, vous verrez, cela vous fera une jolie petite brochure illustrée de mes aquarelles de « démo » !

 

 

Cliquez sur l’image du catalogue ci-dessus, pour connaître le récapitulatif des stages à venir .

 

                     Et puis, en attendant de me rejoindre au bout du monde ou tout près de chez vous, (ou pour le simple plaisir de voyager à travers les articles de ce blog), vous pouvez vous plonger dans les archives des pages que vous découvrirez ici …

 

Partager cet article

Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 22:58
    En quête de l’âme sévillane …

    Puisque nous parlons de Séville, je me souviens d’un jour .
    C’était un lendemain de la féria d’avril .
    J’avais peint ce torero entrant dans l’éblouissant soleil de la Maestranza, disparaissant sous une rutilance d’or, dans les taches multicolores des fleurs et du rouge brillant des capes étalées, avec dans le regard l’œil noir du taureau …
    - Vous souvenez-vous de cette toile ?
    - Où se cache l’âme de Séville ?
    Elle, à ce moment-là, c’était peut-être lui qu’elle cherchait !



En cliquant sur cette petite toile, vous allez directement sur mon blog en espagnol voir le deuxième film «Sevilla, Andalucia es de ciné» (production Canal Sur de Andalucía) «Sévilla II» (film très court de 1 minute 40) . 
«Torero», Acrylique sur sable 60 x 60 cm, Alain MARC 2000

    Il faut toujours dire le monde autrement .
«Autrement», c’est avec un regard qui révèle le plus possible l’essence de la beauté . De la vérité . Même lorsqu’elle danse avec la mort …

   
    Lui, dit aussi le monde autrement .
    Lui, est aussi parti en quête de l’âme de Séville .
    Lui, c’est Chayan Khoï, un maître de l’art contemporain .
    Pour remercier celles et ceux qui ont contribué hier après-midi à la réussite de mes essais de "visioconférence" à partir du blog même (expérience
surtout de «réglages» pour cette première fois avec "Tinychat" en vue de quelques projets d’avenir), et pour tous ceux qui n’ont pu s’y joindre, je vous offre ci-dessous une vidéo du carnet de Séville de Chayan Khoï .
    S’il a aussi rencontré le torero de Séville, c’est que le regard ne doit rien négliger, des rives du Guadalquivir aux arabesques de la Giralda, des fines dentelles de mantilles aux capes flamboyantes des toréros …
Régalez-vous .

Partager cet article

Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 20:08

Séville, place de la Concordia …
 

Elle réunit d’un seul regard à partir d’un square typiquement sévillan deux visions de la capitale andalouse : celle de la vieille Séville (avec l’ancienne église San Hermenegildo aujourd’hui devenue une belle salle d’exposition après avoir aussi été un important collège jésuite), et celle de la ville moderne avec l’un de ses grands magasins («El Corte Inglés») où son âme se dilue …

C’est justement à la recherche de cette âme sévillane que nous partons avec cette première aquarelle peinte à l’ombre des jacarandas en fleurs …

 

 


Travail très rapide assimilable à une «prise de notes» : pose des masses colorées et rehauts à la plume : «Place de la Concordia, Séville», aquarelle dAlain MARC («Démo» Stage Carnet d’Andalousie 2009) . De nombreuses aquarelles de cette place ont été réalisées à partir de cette méthode lors du dernier stage sur le site, vous en découvriez quelques-unes lorsque le carnet multimédia collectif sera terminé …

 

 

En cliquant sur cette petite toile, vous allez directement sur mon blog en espagnol voir le film «Sevilla, Andalucia es de ciné» (production Canal Sur de Andalucía) «Sévilla 1», Technique mixte sur toile 20 x 20 cm, Alain MARC 2009

Partager cet article

Repost0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 22:13

Blog « Acuarela de viaje » : … entre Janet et Séville, un nouveau blog est né !

 

En introduction à notre voyage en Andalousie, j’ai le plaisir de vous annoncer la naissance «d’Acuarela en viaje», qui est la version espagnole du blog sur lequel vous êtes en train de lire cet article .

Mais pas la copie conforme de celui-ci, non : un journal en ligne qui, s’il reprend les principaux articles publiés ici est spécialement conçu et pensé pour mes amis (es) d’outre - Pyrénées .

J’y mets dès à présent particulièrement à l’honneur la musique espagnole, (autant classique que flamenca ou traditionnelle) en la présentant par thèmes dans le lecteur approprié .

Les thèmes sont choisis selon différents critères, en ce moment des sévillanes liées aux «romérias», ces processions champêtres qui dans l’expression d’une profonde ferveur unissent la fête profane et religieuse, à travers des moments d’une intense beauté qui ne peuvent laisser indifférent le carnettiste passionné !

 

 

En cliquant sur l‘image ci-dessus vous partez pour un autre voyage, dans le contexte même auquel il s’adresse : une façon de retrouver les terres rouges, ocres et blanches, parfumées de jasmin où nous allons, en alternance avec le désert saharien, vivre de nouvelles aventures picturales … Blog «Acuarela de viaje» d’Alain MARC

 

Parmi les apports de ce nouveau blog, allez dans le module « liens » visiter ceux de Enrique et Joaquin : vous y trouverez des parentés et y découvrirez deux talents espagnols très sympathiques, des amis en avance sur la connaissance des carnets de voyages dans leur pays .

Carnettistes à suivre comme ceux que je mets ici régulièrement en valeur, je leur consacrerai un jour un article spécial, mais pour le moment n’hésitez pas à me donner vos impressions, et surtout à faire connaître ce blog, (surtout si vous avez parmi vous des amis qui s’expriment dans la langue de Cervantès et qui pourraient en relayer la communication autour d’eux) : faire vivre un blog comme celui-là est un gros travail qui s’ajoute à tous les autres, je serais donc très heureux s’il devenait notre «ambassadeur de l’aquarelle de voyage» en terre ibérique ou en Amérique Centrale ou du Sud !

 

Partons à présent en terre Andalouse à la rencontre des oliviers bleus et argentés, des blés ondulants de la plaine du Guadalquivir, et dans la magie des villages blancs … «Oliviers à contre-jour», aquarelle d’Alain MARC

Partager cet article

Repost0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 20:47
J’avais dit : «… pour une semaine au moins je réfléchis, on verra après» !

    Je m’étais donné une semaine «entière» pour faire un premier point, tirer une première conclusion des réflexions que je m’imposais …
    J’ai pensé utile lorsque j’ai pris la décision de faire une coupure dans mon blog et de m’interroger en me remettant en question par rapport à ma démarche sur le Web de vous en faire part, car vos avis me sont précieux : je comptais bien en prendre connaissance au bout de ces huit jours de réflexion afin de les confronter à ce que j’aurais décidé dans l’immédiat .
    Je ne suis donc pas revenu sur Internet pendant ces quelques jours (réelle coupure au cœur d’une Provence de ressourcement), et je découvre à l’instant vos commentaires et réactions qui s’ajoutent à de très nombreux e-mails envoyés sur mes boîtes électroniques (je les lis aussi en ce moment et vous promets d'y répondre le plus vite possible) .
    Avant tout, je tiens à vous en remercier très chaleureusement .
    En s’ajoutant à vos coups de téléphone (dont je vous remercie également), ils vont dans le sens de ma décision prise en Provence dans un contexte très différent, confortant la nécessité et la justesse de mes analyses qui rejoignent parfaitement vos propos : cette première conclusion est que je continue ce blog, ensuite on verra effectivement l’enseignement que je tire de son application .
    Si j’en conserve globalement l’aspect visuel actuel, je vais y apporter un certain nombre de modifications qui devraient le rendre plus réactif, plus convivial, plus efficace, mais en l’adaptant aux contraintes de vie qui me sont spécifiques car elles me laissent de moins en moins de temps pour m’y consacrer sous la forme qu’il avait jusqu’à présent .
    À celles et ceux qui pensaient perdre ce journal en ligne, je dis :
    - réjouissez-vous car c’est d’une renaissance que vous bénéficiez, ce blog (et celui en version espagnole) continuera d’être non seulement notre «trait d’union» mais il est en quête d’une nouvelle dynamique ayant toujours pour dénominateur commun l’aquarelle et les carnets de voyages !   
    En un premier temps (car la réflexion n’est pas terminée) et en 2 mots (exception faite de cet article), la nouvelle formule sera :
        - articles plus courts réalisés en fonction de ma disponibilité,
        - renvoi à des références plus concises,
        - à des documents externes au blog plus complets (comme c’est déjà le cas pour les liens avec les albums «Calameo» et les reportages vidéos),
       - apport régulier d’un certain nombre d’interventions «live» en totale interactivité (comme je souhaitais le faire depuis longtemps avec «Stickam» mais un nouveau support va être expérimenté très prochainement auquel vous pourrez vous joindre avec plus de facilité) …

    Voilà, pour conclure j’espère que le «tir» à présent réajusté sera moins «mou», insipide, statique, car si je fais cette remise en question ces temps-ci c’est pour du «toujours mieux» .    
Réfléchir sur les choses et sur soi-même, analyser, tirer des conclusions et avancer sont des actes indispensables .
En vous remerciant encore pour vos remarques et encouragements qui me sont je le répète très précieux, je vais à présent reprendre (avec sans doute une présentation améliorée), le fil de mes articles là où ils en étaient restés ...

Partager cet article

Repost0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 13:39

Clins d’œil de Yann LESACHER, et Yves GIROUD sur nos séjours à Djanet et en Andalousie …


        Nous voici de retour au Sahara et en Andalousie !

        Nous allons reprendre le cours de nos balades picturales au cœur de paysages époustouflants, de la beauté rayonnante des sites traversés qui nous attendaient depuis toujours, et au gré des rencontres humaines les plus chaleureuses que nous puissions imaginer …

        Nous vivrons tout cela à travers plusieurs articles publiés en simultanéité pour mieux profiter encore de l’originalité des voyages et de l’intérêt des thèmes abordés .

         Une montagne de choses à vous raconter, à partager avec vous !

         … À commencer par les contributions de l’amitié :

         - vous vous souvenez sans doute d’anciens articles dans lesquels je parle de la présence d’amis professionnels venus participer à plusieurs de mes stages, de mes voyages, tels, par exemple Pierre NAVA ?

       Participants de grand talent comme tant d‘autres dont je parlerai ou reparlerai, ils apportent aussi aux moins expérimentés de nos sessions « carnets de voyages » leur regard et leur personnalité, un bonheur de plus qui s’ajoute à l’intérêt de certains stages, une façon supplémentaire d’approcher le monde avec une analyse et un travail complémentaires de celui de chacune, chacun de vous, en contrepoint de ce que j’essaie de partager moi-même avec vous par mes démos et explications, analyses et réorientations, corrections éventuelles directes ou indirectes lors d’exercices appropriés …

         Eh bien ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre nos groupes d’artistes voyageurs, et, comme introduction au retour sur ces deux voyages du Sahara central et d’Andalousie, je vous présente aujourd’hui Yann et Yves, tous deux dessinateurs de presse, qui ont un point commun particulièrement apprécié de tous : leur sens de l’humour, et la façon à travers laquelle il se manifeste dans certains de leurs dessins !


        Le stage «carnet de voyage» de Djanet :

         Voici le dernier dessin de Yann LESACHER en rapport avec nos magnifiques journées à parcourir le désert à la rencontre des peintures rupestres témoignant de la vie émouvante et intense de ses premiers habitants : imaginez la perplexité de préhistoriens découvrant cette peinture pariétale en plafond de quelque abri sous roche, quelle interprétation pourraient-ils bien en faire ?

 

         Yann LESACHER nous gratifie lors du voyage à Djanet d’un dessin humoristique quotidien, reprenant généralement une anecdote vécue la veille et me concernant (ou nous concernant tous), que nous découvrons en principe au petit déjeuner avant nos aventures picturales quotidiennes . Cela met de la gaîté et de l’enthousiasme dans le cœur de tous, le ciel paraissant plus bleu, le soleil plus chaud, et le suspens de la journée à venir plus attractif encore car nous savons que de ce que nous allons vivre, il y aura toujours quelque chose de rigollot à en retirer par Yann …

        Ce qui nous attriste tous c’est que suite à une grosse défaillance de son ordinateur Yann a perdu la reproduction de presque tous ses dessins, et comme certains des plus marrants avaient été offerts aux intervenants sur place (guides, etc.) il me sera bien difficile de vous en présenter d’autres !

       Je précise que ce garçon est un véritable artiste, excellent dessinateur, et dont le talent d’aquarelliste est vraiment très affirmé, nous verrons quelques-unes de ses œuvres dans les articles à venir (et dans le «carnet collectif» que je suis en train de réaliser sur ce carnet de voyage au Sahara), mais je vous recommande dès à présent d’aller mieux le découvrir et de vous émerveiller à travers son blog en cliquant ici, ou en parcourant son site en cliquant !
  
        Le stage « carnet de voyage » d’Andalousie :

              Yves GIROUD, (dont le trait est tout aussi vivant et incisif), relève lui aussi mon côté « enthousiaste » et l’effet communicatif qu’il produit sur le groupe, jusqu’à être suivi de tous avec le même élan (sauf par une prévoyante stagiaire) lorsque je vais à la rencontre des taureaux avec une friandise à la main !

 

          Yves GIROUD est avant tout un dessinateur de presse à l’esprit et aux coups de crayon aussi alertes qu’attentifs, dont l’orientation donne à ses caricatures politiques matière à bien des réflexions après nous avoir amusés, qu’il s’intéresse aux grands de ce monde ou au plus ordinaire de ses semblables !

             Auteur de «20 ans de dessin de presse» où il nous fait partager le meilleur de ses traits de plume à travers ses coups de crayon, Yves nous donne sur les êtres et les évènements toute la distance nécessaire à changer nos points de vues, quand ce n’est pas qu’au contraire il nous conforte dans nos coups de cœur ou nos colères vis-à-vis du monde où nous vivons .

           Sa présence au sein du groupe d’Andalousie est comme pour Yann à Djanet empreinte d’une discrétion et d’une modestie qui les honorent tous les deux, et je dirai de lui que jusqu’au cœur de ses meilleures réalisations sur notre beau parcours en terre ibérique, il sait par quelques coups de pinceaux aussi synthétiques que ses phrases graphiques révéler l’essentiel des sujets qu’il aborde .

           Allez donc découvrir son site en cliquant ici, ou en parcourant son blog en cliquant !

            C’est en leur compagnie et avec celle des heureux participants à ces deux voyages (sans oublier non plus celle de Pierre NAVA pour l’Andalousie) que nous allons retourner dès que possible dans ces beaux pays méditerranéens que sont l’Algérie et l’Espagne, en commençant par Djanet où une belle surprise vous attend : - vous souvenez-vous de la
«Ballade de Djanet» ? … Eh bien mon appel n’est pas resté vain, et vous verrez ce qu’elle est devenue la prochaine fois grâce à deux autres talents qui ont eu la gentillesse de relever ce défi, et ils l’ont fait avec un immense brio !

Partager cet article

Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 18:49

D’un pigeonnier à l’autre et des parcelles de lumière en couleur !

               Ah, la belle journée que voilà : le pigeonnier d’hier nous a mis sur la piste, et nous sommes en quête de celui qui nous délivrera le plus de messages sur la valeur de ses symboles et du rôle de sa richesse architecturale dans le patrimoine culturel …

               À peine sommes-nous sortis de Lectoure qu’en voici un, typique de ceux de Lomagne, fièrement planté au dessus de ses arcades, qui pose une ombre majestueuse sur un magnifique tapis de lin !

 

Tout à côté un champ de colza, et un noyer tout indiqué pour y installer nos chevalets à l’ombre … On ne le voit guère sur cette petite photo, mais avec le bleu vibrant et intense des innombrables fleurs de lin au pied des massifs piliers, on dirait qu’il est posé sur des étoiles !

Tout le monde se délecte, et pourtant la journée d’aquarelle vient à peine de commencer … (Photo Alain MARC)


Celui-ci, un peu plus loin, nous donne l’occasion d’ajouter une frise en céramique sur le haut des façades . Nous n’oublierons pas le pin qui a héroïquement résisté à la récente tempête, et même s’il est bien abîmé (le pauvre !), il conserve à ce joli coin toute son ambiance toscane … (Photo Alain MARC)


Ma séquence pigeonniers personnelle va s’arrêter là, (manière de démontrer la possibilité de différentes mises en page …je n’oublie pas l’épi de faîtage magnifique objet de terre cuite), et comme pour apporter une trace de notre passage ici sur les chemins de Saint-Jacques, je profite de notre délicieux déjeuner à Castet-Arrouy pour compléter de deux coups de tampons de créantiale le bas de ma page, ce que chaque participant aussi fera car c’est également un moment de partage et de quasi-spiritualité que nous venons ensemble de partager ! (Carnet Alain MARC)

 

Mais comme le temps passe vite ! Nous sommes déjà là en fin d’après-midi, et j’ai fort à faire pour suivre le travail de chacun face aux ruines magnifiques de ce château au milieu de grands cèdres bleus et de flamboyantes fleurs rose des arbres de Judée …

Mais bien que je n’ai pas le temps de prendre le pinceau ce soir, je suis très heureux de constater combien chacun des participants à cette superbe semaine a fait de progrès et peut à présent affronter des sujets bien plus difficiles tels que celui-ci, qui ne manque pas il faut bien le dire, de romantisme et de poésie ! (Photo Alain MARC )

 

                                La journée, (la semaine), ont ainsi filées sans qu’à un seul moment nous ayons vu le temps passer ... 

                    À présent il va falloir se quitter, mais pour moi le stage ne sera pas tout à fait terminé sans un dernier exercice qui doit permettre à chacun de définitivement annihiler sa crainte de la page blanche et stimuler sa créativité . 

                   Tiens, justement il recommence à pleuvoir, comme si le soleil tellement généreux entre le jour de notre arrivée et ces derniers instants avant de nous quitter, nous abandonnait lui aussi après avoir fait naître sur nous pour toute la semaine une miraculeuse éclaircie .
                   Alors qu’à cela ne tienne, allons voir sous la pluie ce que la peinture de la place aux marronniers et de son petit kiosque peuvent donner : une fois de plus nous le ferons renaître ce soleil, avec les gouttes de pluie au cœur de nos aquarelles, pour que toujours la lumière soit synonyme de couleurs et de gaîté dans le cœur des aquarellistes et de tous les carnettistes amoureux d’espace et de liberté …
 

… Voici l’aquarelle de Martine : on voit bien comme elles chantent les couleurs, et ce souffle de liberté qui la pousse à aussi bien s’exprimer va animer chacun des autres participants, qu’ils (elles) soient ici remerciés (es), car c’est un vrai bonheur qu’ils m’ont apporté pendant ce séjour à Lectoure et plus encore ce matin de grisaille et de couleurs mélangées où nous allions bien trop vite nous quitter … (Aquarelle Martine, «la Pèlerine»)   
 

Je termine ce reportage (c’est la première fois que je vous fais vivre au quotidien une semaine entière de stage d’aquarelle) avec cette interprétation du parc aux marronniers et du petit kiosque peints par Magali . Derrière, tout au fond, c’est la tour de la cathédrale . («À Lectoure sous la pluie», Aquarelle de Magali )

J’aimerais vous montrer le travail de chacun car ce matin particulièrement il est vraiment réussi, tout le monde s’est libéré des contraintes qui nous compliquent les choses,(déjà en aquarelle), mais aussi pour cette semaine qui fut dans notre quotidien plus qu’une belle parenthèse : une sorte d’apprentissage pour changer notre regard et mieux profiter de la vie ! 


                         …C’est peut-être avant tout pour cela que j’aime autant transmettre mon bonheur de l’aquarelle et aider chacun à s’en faire une philosophie .

                    Merci à vous toutes et tous, mes amis (es) de stage (sans oublier Pierre pour celui-ci, à qui nous devons la découverte de si pittoresques sites, agrémentée de surcroît de sa façon à lui de les interpréter) . 

                    Et merci à vous lectrices et lecteurs de ce blog qui venez de nous accompagner en partageant nos émotions et nos pages jour après jour jusqu’à aujourd’hui .

                    Demain c’est une autre aventure qui commence : dès mon retour si je le peux vous la découvrirez et nous reviendrons en même temps du côté de Janet (que je n’ai pas oublié) et là vous verrez, de belles surprises vous attendent ! 

Partager cet article

Repost0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 18:35

La beauté des marchés gascons …
 

               Surprise ce matin, nous partons au marché de Saint-Clar, un joli village qui possède une halle au charme fou !

                L’air est parfumé de toutes les senteurs du Sud-Ouest et dans le soleil qui illumine les arcades entourant la petite place, tout un monde s’amine autour des marchands proposant les plus frais produits du terroir .

Pourvu que les draconiennes lois européennes ne nous privent jamais de cela !

 

J’ai toujours été amoureux fou de ces vieilles halles de bois entourées d’arcades où la vie semble à chaque nouveau jour de marché, s’inscrire dans la mémoire immuable du temps … (Photo Alain MARC)


Chacun prend vite ses marques pour s’installer au mieux en fonction de son inspiration, et c’est ainsi que débute l’une des plus agréables séances d’aquarelle de toute la session ! (Photo Alain MARC)

 

Si au début on reste discret, un peu à l'écart,
 

 … on est vite adoptés, et c’est merveilleux de demander à chacun si on peut le dessiner, tant l’ambiance est conviviale et sont sympathiques les marchands ! (Photo Alain MARC)


 

Je n’ai le temps que de donner quelques indications sur la façon de saisir les personnages, que chacun s’exerce déjà dans son coin … (Personnages sur le marché, croquis Alain MARC)

 


Alors, le bonheur de se fondre au cœur de l’animation est encore plus fort, et même si les motifs sont parfois ténus, on découvre avec délectation l’une des plus grandes joies offertes par le carnet de voyage : celle d’entrer en connivence avec la vie des gens ! (Photo Alain MARC)


                     La matinée ainsi partagée est vite (trop vite) passée, et nous a comme pour les jours précédents plus que grandement ouvert l’appétit : considérablement !

Que voulez-vous : - être au cœur du Gers, voir toute la matinée des asperges, des fraises, des pâtés de foie gras, des gâteaux délicieux et les dessiner de surcroît, c’est comme le dit fort bien Joëlle tout à fait «rabelaisien», ce qui fait que l'on peut passer fort bien de l’inspiration à la dégustation …

                     Je passe sur la séquence «fabuleux restau du coin», et nous voici devant un sujet très différent qui va tout de suite nous plonger dans l’ambiance d’une particularité architecturale des plus intéressantes de la région, je veux parler des pigeonniers .

 

 

Il y a justement dans le secteur un pigeonnier circulaire très intéressant, dont le dôme effondré a été recouvert d’une toiture de tuiles dont le mélange des deux est plus curieux qu’esthétique, mais qui est idéal pour aborder ce sujet rural et en quelque sorte bucolique … (Photo Alain MARC)

 

 

Nous passons là un très agréable moment, et découvrons sur le côté vers la vallée, des paysages où la lumière dans les arbres crée des effets d’une somptueuse beauté …

L’occasion pour moi d’expliquer comment résoudre en carnet de voyage le problème de la complexité des contrastes de végétation quand en plan moyen et contre-jour tout se chevauche et devient pour le profane d’une incroyable difficulté ! (« Démo » aquarelle Alain MARC)

 

 

Enfin la journée s’achève avec pour chacun une nouvelle page de carnet aux sujets multiples et variés, qui sont une parcelle de Gers rien que pour nous (plus celles et ceux avec qui nous allons la partager), comme un instant d’éternité que nous venons de sauver … (Carnet Alain MARC)  

Partager cet article

Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 20:20

Le jour d’un grand bol d’air gascon …
 

En cette saison, les champs qui nous sautent à la figure, qui ravissent nos pupilles, qui font la joie des abeilles (mais le désespoir des aquarellistes), ce sont sans nul doute les champs de colza !

Alors comment ne pas être tenté, (malgré la difficulté), de se lancer dans la peinture de ces magnifiques damiers illuminant la campagne, surtout quand ils surgissent de la brume fragile du matin, en apportant par plages entières les premières couleurs franches de la journée ?

C’est donc ce que je propose à toute l’équipe avec enthousiasme et curiosité, car j’ai hâte (après mes explications et ma petite «démo»), de voir ce que va donner ce sujet sous les pinceaux de chacun !

 

Lorsque le lointain se dégage de la brume, un petit village méridional apparaît qui souligne l’horizon, apportant sa découpe de dentelle dans le contre-jour …

- Mais comment traiter ce champ du premier plan au jaune citron compact et presque fluorescent, dont les innombrables fleurs paraissent éclabousser nos pieds ? (Photo Alain MARC)

 

 

Rien de plus facile démontrerai-je, pour en faire de surcroît une fête : - il suffit d’une bonne analyse du sujet, de replacer la lumière dans son contexte « révélateur », d’un petit peu de logique, de quelques tours de main, d’un soupçon de créativité, et d’oser prendre des risques, en quelque sorte après cette simple procédure de se libérer!

Le résultat de chacun est alors inespéré, superbe, exaltant, et pour «arroser» ces réussites nous filons tout droit vers une ferme auberge (où nous devons justement manger à midi), car particulièrement pour nous aujourd’hui la Gascogne avec un bon repas, c’est comme  de l’air pur dans nos poumons : cela «oxygène» l’estomac ! (Aquarelle Alain MARC)

 

Ah, cette belle journée ! … Et dire que c’est comme cela presque à chaque stage, à chaque fois : l’artiste peintre est bon vivant, c’est lui qui savoure avant les autres les couleurs du printemps, qui boit l’apéro sous la tonnelle entre deux coups de pinceaux, qui repousse toujours plus loin les limites de l’amoindrissement . Il est là tout simplement, au cœur du bonheur d’être et de vivre dans le partage de l’instant ! (Photo Alain MARC)

 

Tiens, rien que pour vous donner une idée : cela, c’est une simple salade de chèvre chaud (quasi dimension de la moitié de la table), et ce n’est bien sur qu’un tout petit commencement ! (Photo Alain MARC) (Croquis - aquarelle Alain MARC)


Du coup difficile ensuite de se lever de table, et d’aller crayons et couleurs en mains à la rencontre des canards de la ferme qui divaguent en toute liberté, en se déplaçant plus vite que des aquarellistes bien intentionnés … Je salue ici les héroïques stagiaires qui s’y sont essayés , surtout qu'ils en retrouveront demain, mais ceux-là plus faciles à dessiner car attachés et à vendre sur le marché ! ("Canards", croquis Alain MARC) 

Partager cet article

Repost0