Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 17:26
Si vous ne pouvez venir à la 8ème Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand …


Voici en « avant première » pour vous, une page extraite de mon carnet d’exploration à l’Aven Noir .
Celle-ci ne sera pas exposée car c’est une page d’écriture, (de notes de terrain), mais on oublie trop qu’un carnet de voyage c’est aussi un condensé de nos émotions et de nos aventures à travers les textes que nous écrivons pendant notre voyage (le plus possible comme les dessins et peintures sur le moment) .
Ainsi, vous avez là votre « exclusivité » bien à vous, chères et chers amis internautes !
Mais je reviens à ce court extrait, et au contexte de cet ouvrage : vous savez que j’ai entrepris ce carnet d’aventures il y a plus d’un an maintenant, et qu’il est consacré à l’extraordinaire gouffre de l’Aven Noir, situé sur le Causse du même nom, à l’orée des Cévennes, dans notre beau midi sauvage et secret …
Hors, même si la narration de l’exploration en cours et la description des incroyables merveilles du monde souterrain où se déroule l’action sont le principal sujet de mon travail, la découverte du site de surface, son environnement naturel et humain, son terroir et la vie qui s’y déroule, enfin de façon un peu plus élargie le pays du Causse Noir et ses passionnantes particularités, constituent une part essentielle de mon carnet, et ce n’est pas la moindre au niveau de l’enchantement qu’elle souhaite faire partager .
Car il faut bien le dire, ce gouffre ne s’ouvre par dans un karst banal, une région sans caractère : non, tout ici est magique, et ce pays de légendes vit au souffle des prodiges et du merveilleux, qui vous envahissent et dont on revient changé .
Par exemple ce jour d’automne tout proche où nous assistâmes avec deux de mes camarades d’aventures à un véritable événement féerique  .
Nous sortions de l’Aven Noir en plein milieu d’après-midi, il faisait vraiment très bon, et décidions à l’invite de ce beau temps d’escalader l’une des abruptes falaises qui en dominent l’entrée .
Là, je reprends mes notes du moment mot à mot (je vous ferai le plan un autre jour, il est dans mon carnet d’exploration) :
« Nous voici au sommet de la massive tour dolomitique située au nord-est du gouffre . Elle domine les falaises du talweg de Long Bédel et toute la vallée, à l’exception du canyon amont du Trévezel caché par l’ubac et la crête de la Serre du Carla . Splendide point de vue !
L’automne est dans sa magnificence . Les chaudes couleurs de la nature environnante nous renvoient la lumière en autant d’éclats dorés, roux, orangés, et même saumons à rose vif pour les taches flamboyantes des érables de Montpellier qui parsèment les pentes . À gauche en dessous de nous la première coupure verticale dans le ravin de Long Bédel est le cirque de falaises blanches et grises du banc de dolomie bathonienne : elles réfléchissent la lumière du soir sur les frondaisons colorées qu’elles couronnent en vaste miroir circulaire .
De l’autre côté de la vallée, en face de nous, dans l’ombre du contre-jour : l’ubac du Causse Bégon, luminescent d’un bleu profond, transparent, indéfinissable comme si toute l’eau du Trévezel qui en a creusé le sillon pendant des millénaires nous plongeait à travers un mirage dans le lac de sa mémoire .
Enfin sur notre droite les gorges de cette rivière enfouie sous le calcaire se prolongent vers l’aval en obliques convergeant vers le bas, diminuant en enfilade jusqu’à dessiner  à l’horizon un vaste V à l’élégante perspective soulignée à notre pente par les rayons du soleil déclinant .
On devine à peine tout au fond la silhouette altière et mystérieuse du petit hameau de Cantobre aux maisons blotties les unes contre les autres, accrochées au vertigineux et énorme champignon de roche qui les soutient en équilibre par dessus la Dourbie .
En fond de décor, absorbant presque ce bout de vallée à l’incomparable découpe, le Causse du Larzac signe l’horizon de ses pentes bleutées où le regard se perd .
Il y a comme une fragilité dans l’air, un sentiment d’absolu qui c’est posé sur nous, car les jours déclinent et nous devinons bien la fugace tendresse de cet été indien qui nous étreint en lui et rend l’instant précieux .
Soudain, perçant le silence du somptueux panorama qui nous absorbe, le cri d’un oiseau nous arrache à notre contemplation . Un cri familier, joyeux, repris en écho par les falaises du cirque de Long Bédel . Il vient de notre dos et nous le reconnaissons immédiatement !
Il résonne à nos oreilles comme une bonne nouvelle .
Nous nous retournons aussitôt .
On ne voit pas âme qui vive, mais nous découvrons émerveillés la pente qui nous domine et qui était derrière nous  .
Elle se pare des mille couleurs des fêtes de l’automne . On dirai que l’innombrable foule du monde végétal est venue chamarrée de ses plus beaux atours pour s’asseoir en silence sur les gradins immenses des strates de calcaire qui s’en vont dans l’espace à l’assaut de l’azur .
On dirait qu’un signal vient d’être donné, et que ce peuple végétal attend quelque prodige …
Nous le regardons sans un mot prendre vie sous nos yeux, découvrant fascinés la présence étrange d’un colossal rocher qui paraît présider tel un monarque de pierre l’intemporelle assemblée, depuis son piédestal .
- Quel fabuleux rocher ! À une centaine de mètres au dessus de nous il ressemble à un personnage assis, portant sur son épaule quelque cape ou besace  . Sa tête est tournée vers le couchant . Il a un bec comme un oiseau et un regard curieux dans le soleil qui descend .
C’est alors que des lèvres du causse, dans la direction même qu’il paraît scruter, trois silhouettes agiles et ténues comme des fragments d’arabesques s’envolent vers le ciel, puis quatre, cinq, six et même sept en autant de points noirs qui montent au zénith . »
Si vous voulez en connaître la suite et découvrir ce qui s’est produit d’incroyable ensuite, je vous recommande de guetter la parution de mon livre prévue (si pas de retard) fin 2008 .
Mais pour accompagner votre impatience potentielle, et vous combler de cette bonne nouvelle qui, par delà le prodige auquel nous avons assistés muets d’admiration nous a tant réjouis, je vous dirai prochainement de laquelle il s’agit, et je ne doute pas que les plus perspicaces (s’ils ou elles ont lu avec attention les articles précédents concernant l’Aven Noir) auront deviné ce que j’évoque ainsi ? 

 
cantobre.jpg

Non, ce ne sont pas de vautours dont il s‘agit dans mon texte ! Mais voici un croquis de Cantobre un matin brumeux, (hameau que les vautours viennent justement frôler souvent du bout de leurs ailes - certains stagiaires du dernier stage des Gorges du Tarn savent l’émotion qu’on ressent quand un de ces géants des airs vient voler au ras de vous - ). Cantobre est-ce petit village du bout des Gorges du Trévezel, au confluent de celles de la Dourbie, dont je parle dans mon texte . Du haut de la falaise où nous étions ce n’est pas ce côté que l’on voit mais l’arrière par rapport à cette aquarelle, côté qui est beaucoup plus impressionnant car surplombant complètement le vide sur une bien plus grande hauteur . L’aquarelle correspondant à la vue dont je parle sera dans le livre qui devrait paraître fin 2008 . (Page extraite du carnet d’exploration de l’Aven NOIR d’Alain MARC)

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 23:01

Dans 1 semaine la 8ème Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand !

Si vous aimez les voyages, vous pouvez faire le plus extraordinaire des voyages en faisant des centaines de voyages à la fois !
- Où donc me direz-vous ?
- En Afrique, Asie, Amérique, Europe, Océanie, autour du monde, autour des pôles, au fond de nos mondes intérieurs, et même dans l’espace, oui, oui, vous pouvez me croire : tout cela en un seul voyage en empruntant les yeux, le cœur, la plume et les pinceaux de 130 carnettistes talentueux qui vous feront rêver à travers leurs carnets, leurs dessins, leurs écrits, leurs photos …
- Mais où donc plus précisément ?

- À la prochaine Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand, du 16 au 18 novembre courant, au Polydôme place du 1er mai où vous découvrirez l’une des plus passionnantes manifestations consacrées aux traces des voyageurs, celles qui vous entraîneront dans leurs carnets de voyages .

Biennale-1.jpg

Des centaines de voyages, tous aussi passionnants les un que les autres : vous les découvrirez ces 3 journées d’effervescence de 9 h à 19 h 30, avec des films, des conférences, des débats, des ateliers, un programme spécial pour les enfants, des expositions dans d’autres lieux de la ville en plus du Polydôme, et bien d’autres évènements qui feront de cette manifestation un incontournable rendez-vous .

La Biennale a deux visages : le In et le OF . Le In met en scène les carnettistes invités, c’est dans cette catégorie que vous me trouverez, puisque je serai au rendez-vous . Le Off est plutôt un espace d’expression libre . Dans tous les cas ce sont des tranches de vies venant du monde entier (30 carnettistes étrangers participeront cette année à la biennale !) qui vous emporteront dans leurs sensations, leurs couleurs, leurs réalités généralement cachées aux yeux du touriste traditionnel .

L’espace librairie vous proposera des ouvrages qui deviendront les plus précieux de votre bibliothèque, et vous pourrez les enrichir d’une page de garde personnalisée lors des séances de dédicaces, vous pourrez aussi trouver à la Biennale tous les outils du carnettiste et à la boutique de nombreux trésors, de quoi décorer son appartement, se faire plaisir et préparer les fêtes de fin d’année .

aragonite.jpg 

Ces étoiles immaculées, ces buissons d’aiguilles transparentes comme du verre ou de la glace, aux reflets d’une blancheur absolue, sont des concrétions d’aragonite . Vous l’avez compris : vous en verrez l’aquarelle originale sur mon stand avec plusieurs autres, ainsi que des plans et croquis, car j’y présenterai mon « Carnet d’Exploration de l’Aven Noir » (carnet sur lequel je travaille encore dans les profondeurs des Grands Causses avec l’explorateur et spéléologue Roland PELISSIER découvreur des nouveaux réseaux) projet d’un livre qui devrait paraître en 2008 et dont vous aurez la primeur, ici même dans ce blog . (Page du carnet d’aventures « Aven Noir, carnet d’exploration » Aquarelle Alain MARC

 Enfin, si vous voulez (et surtout « pouvez » car il n’y a plus de places depuis pas mal de temps pour beaucoup d’entre-eux) participer à des ateliers vous permettant d’améliorer votre technique (et créativité) pour concevoir vos carnets de voyages, n’hésitez pas : c’est la meilleure solution pour vivre la Biennale « de l’intérieur » l’espace d’une heure ou deux, en bénéficiant du talent et de l’expérience de créatrices et créateurs expérimentés (es) .

J’y animerai pour ma part 4 ateliers totalement nouveaux qui ont pour thème « - Comment confectionner soi-même les supports préparés pour carnets ? » et « Illustration libre sur supports préparés » . Ils auront lieu le samedi 17 à 14h et 16 h et le dimanche 18 novembre à 11 h et 14 h 30 .

- Alors à bientôt à Clermont-Ferrand ? 

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:38

Promotion pour la page "Stage carnet de voyage au Maroc, vallée des roses ." :

Stage carnet de voyage : Maroc, vallée des roses et danse des ahidous .

undefined

Lire la page "Stage carnet de voyage au Maroc, vallée des roses .".

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:38

Promotion pour la page "Stage aquarelle et carnet de voyage, dans les Gorges du Tarn ." :

Stage aquarelle et carnet de voyage, dans les Gorges du Tarn .

Un nouveau stage passionnant vient également de se terminer, c’est celui des Grands Causses et Gorges du Tarn, qui a réuni des participants (tes) venus (es) des quatre coins de l’Hexagone .

 

Lire la page "Stage aquarelle et carnet de voyage, dans les Gorges du Tarn .".

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:38

Promotion pour la page "Stage aquarelle en Andalousie : Flamenco de Grenade à Cordoue …" :

Flamenco de Grenade à Cordoue …

 

Aujourd’hui Katia nous a rejoint, et après la journée de peinture, les longs moments passés à dessiner dans…

Lire la page "Stage aquarelle en Andalousie : Flamenco de Grenade à Cordoue …".

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:37

Promotion pour la page "Stage aquarelle en Andalousie, à Grenade ..." :

Retour sur les « respirations » de Grenade .

Avant tout, je voulais vous remercier pour vos commentaires qui me font, (qui nous font lorsque je peux les transmettre au groupe) énormément plaisir…

Lire la page "Stage aquarelle en Andalousie, à Grenade ...".

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:37

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:37

Promotion pour la page "Spéléologie : retour de l’Aven Noir …" :

Spéléologie : retour de l’Aven Noir …

Me voici remonté des profondeurs du monde souterrain …

Véritable bonheur à vous retrouver après toutes ces nuits…

Lire la page "Spéléologie : retour de l’Aven Noir …".

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:37

Promotion pour la page "Spéléologie : l’Aven Noir dans « Spéléo Magazine » …" :

Spéléologie : l’Aven Noir dans « Spéléo Magazine » …

Vous allez en admirer des photos inédites, en connaître son historique et celui tout à fait passionnant de la découverte de ses nouveaux réseaux par le spéléologue et explorateur

Lire la page "Spéléologie : l’Aven Noir dans « Spéléo Magazine » …".

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 12:37

Promotion pour la page "Spéléologie : drame pour la nature à l’entrée de l’Aven Noir !" :

Spéléologie : drame pour la nature à l’entrée de l’Aven Noir !

Juste ce court article pour vous faire partager ma tristesse et ma surprise :

 

Lire la page "Spéléologie : drame pour la nature à l’entrée de l’Aven Noir !".

Partager cet article

Repost0