Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais … - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2017 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain.
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental, du Portugal, à l'INDE DU SUD, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2016...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors découvrez le nouveau site d'Alain MARC :

width="300"

 

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

Pour me retrouver sur HOUZZ :

Alain MARC Artiste peintre in GAGES, FR sur Houzz

 

https://alain-marc.fr/

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

Équipiers-équipières aquarelle

 

- Vous aimeriez partager vos bons moments d'aquarelle lorsque vous partez peindre dans votre ville ou votre quartier ? - vous aimeriez aller peindre avec d'autres artistes motivés comme vous lorsque vous voyagez ?
Alors cet espace est fait pour vous uniquement si vous êtes amateurs souhaitant vous retrouver entre-vous (je réfléchis pour l'avenir à une autre rubrique possible s'adressant aux professionnels ou semi-professionnels) : - si vous êtes amateur donc,  et voulez entrer dans ce module transmettez-moi votre prénom (ou un pseudonyme et lieu de résidence) je les rajouterai ci-dessous en établissant un lien anonyme avec votre e-mail, et vous pourrez ainsi trouver des coéquipiers  (ères) de peinture plus facilement . Il suffira de cliquer dessus pour vous écrire un e-mail !


BELGIQUE

En BRABANT WALLON :

Chantal

FRANCE

En ÎLE DE FRANCE :

à PARIS
:

Bernard
  Blog


Fabienne

 Jane

Dans les BOUCHES-DU-RHÔNE :

à Marseille
:

 Mirelle

Junguilin

Solange
   Blog

Dans le CHER :

Sancerrois :

Elizabeth

Dans le GARD :

à NÎMES
:


Annynîmes

lepeintre30@voila.fr
         Blog


Nicoleagathe

         Blog

Dans le LOT à Figeac en QUERCY :

Max

En HAUTE MARNE :

Claire et Pascal
         Blog

Près de Lagny-sur-MARNE :

 Anne-Laure  

En Lot-et-Garonne :

Cécile

à Toulouse (et environs immédiats) :

Marie-Claude

Val de Loire (Chaumont sur Loire) :

Catherine

Dans la Loire (en Forez) :

Roger
Blog

Sur Lyon / Beaujolais :

Claudia

Dans la région de Colmar (68000) :

Françoise

Dans le NORD :

Joëlle

Dans le PUY DE DÔME :

à RIOM :


Maryse
  Blog

En NORMANDIE :

Calvados, Trouville-sur-Mer :

Aline

En SEINE - MARITIME :

Rouen et Yvetot :


Nathalie
   Blog


En SUD-LUBERON :

Jane

Avignon (Vaucluse) :

Jean-Louis 

Sur la Côte d'Azur

(Nice et environs) :

Petit Nuage

 Christine

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 13:23

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais …

 

null

«Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j'ai passé une semaine extraordinaire ... couleurs, odeurs, rires... Merci pour ces instants de bonheur»   nous écrit Anne-Marie au retour de cette vraie semaine de ressourcement aux flamboyances de la vie .  

Et encore je ne cite qu’elle . Parce qu’elle résume le sentiments de tous les autres .  

Je n’ai pas l’habitude de parler de l’enthousiasme des un et des autres au retour des stages, je ne l’ai encore jamais fait, mais là, comme tout le monde parle d’une même voix, si je me fais l’écho de cet écho, c’est pour rendre hommage à cette équipe vraiment formidable qui était avec à moi à Marrakech, et avec eux à tous (tes) mes amis (es) participants (es) aux stages de ces dernières années, en vous faisant partager cette joie, qui si nous pouvions en permanence la conserver, serait le meilleur des remèdes contre toutes les contrariétés de la vie !

null

Par ces barques bleues, ces maisons blanches et ces remparts ocres surplombant l’océan, noyés de lumière et d’embruns, c’est avec une vraie renaissance du regard qu’on découvre Essaouira à travers tous ces carnets de voyages, reflets évidents d’une authentique semaine de bonheur … (À ces œuvres de participants, - qu’ils me pardonnent de ne plus me souvenir ici qui a fait quoi -, il manque la finition des pages avec les textes adaptés et les pages de renvoi, les intercalaires éventuels, etc.-, mais elles sont superbes et révèlent bien la dynamique du stage !)

Je ne vais pas analyser ici toutes les causes qui ont favorisées cette réussite, je les connais bien, (de nombreux facteurs en sont à l’origine et c’est à moi à les favoriser), il y a bien sur la préparation des sessions, l’expérience de plus de 30 ans d’animation de groupes et de formation en tous milieux (privés et institutionnels), mon expérience personnelle de la thématique de la session, le beau temps et la chance (…le volcan islandais, quel volcan ?), la connaissance des lieux et des personnes (parfois remplacée par l’assistance d’une équipe logistique internationale très compétente et en parfaite connivence avec moi et mon programme lorsque je n’ai pas eu la possibilité de préparer le stage/voyage à l’étranger pendant des années avant), ma dynamique personnelle et déterminée basée sur l’efficacité que j’applique aussi au groupe, etc. (car il y en a bien d’autres qui me sont propres et qui relèvent surtout d’analogies globales de niveau et de suivi formatif non pas sur un mais plusieurs stages, de management spécifique, etc.), mais sans une équipe de stagiaires motivés, sympathiques et conviviaux, enthousiastes, positifs, intelligents, constructifs, généreux, confiants et aventureux mais objectifs, ce stage comme tous ceux qui l’ont précédé depuis quelques années n’aurait pas été ce qu’il a été, et je voudrais à mon tour les remercier et remercier à travers eux toutes celles et ceux qui m’ont accompagnés sur les chemins de la découverte qui commencent par une redécouverte de soi .

Je voudrais en même temps me faire pardonner pour le retard à avoir répondu à vos nombreux et sympathiques commentaires laissés ici en mon absence, autant que de n’avoir encore pas eu le temps de visiter vos blogs, voir vos derniers billets, et pour vous dire à toutes et tous que je ne vous oublie pas, pour vous remercier pour votre gentillesse, pour vos encouragements si nombreux .

null

Un souvenir de notre passage par le souk de Tahanaoute : un cuisinier de plein air dans sa baraque de bric et de broc au milieu d’un hourvari multicolore et un tintamarre invraisemblables . Nous dessinions debout, serrés les un contre les autres, sollicités de toute part, un vrai «baptême du feu» carnettiste !

Sans les autres on n’est rien .

C’est ce que je constate à chaque instant en même temps que la force très positive des synergies nées des interactions dans la pluralité, qui par effet de balancier nourrissent nos élans et donnent un sens à la projection de nos actes, enrichissent nos existences jusqu’à parfois donner une nouvelle valeur à notre vie …

Enrichissement de la sensibilité, élargissement de la conscience, deux conditions essentielles à la définition de l’art selon mon point de vue .

Ajoutez à cela la joie d’un accomplissement dans la créativité, la volonté de se projeter dans une dynamique de progression apte à surmonter toutes les difficultés, et vous aurez là les ingrédients de base de toutes les sessions que j’ai le plaisir d’animer, de guider, de mener au plus près possible de leurs objectifs .

Pourtant la tâche n’est pas aisée : le carnet de voyage tel que nous l’abordons ne se nourrit pas (ou très peu) d’artifices de façade où il suffit de quelques collages et d’un peu de sens décoratif pour qu’avec quelques phrases bien trouvées le paquetage soit charmant jusqu’à nous aveugler de ses illusions .

Non, point de cela : nous avons pour exemple parmi nos maîtres préférés, ceux qui maîtrisant parfaitement peinture et dessin pouvaient de quelques traits (et dans l’urgence) saisir l’essentiel de «ce qui est», en traduisant le monde tels qu’ils le percevaient, où notes, croquis et aquarelles avaient force de reportage pouvant servir de témoignage et d’authentique rapport autant aux yeux du diplomate que du scientifique, du peintre que de l’écrivain .  

N’est-ce pas mettre «la barre» un peu haut me direz-vous ? Le carnet de voyage n’a-t-il pas évolué, s’orientant dans d’autres directions, utilisant d’autres approches techniques et d’expression ?  

Regardez plutôt vous répondrai-je, l’enthousiasme qui en découle et les résultats obtenus, y compris pour des débutants dont certains en partant se désolaient de ne savoir pas dessiner, car dessiner est ici un atout maître !  

C’est une double affirmation qui ne rejette en rien les approches issues des modes contemporains d’expression et des cultures apportées par la bande dessinée, la photographie, les modes formels et informels, les collages, apports de matières, et même le renvoi aux générations grafs, tags, polaroïd, ou des autres technologies «récupérantes» au service de la mémoire et de la créativité, que j’intègre volontiers au carnet en y rajoutant les relevés d’empreintes parmi les plus élaborés .

Mais à mes yeux la ligne «classique» est la ligne de référence, celle qui a fait ses preuves dans la durée, celle qui apporte le plus de satisfaction dans ses positionnements par rapport aux grands maîtres en la matière, la plus valorisante pour qui franchit le pas de l’aventure du carnet de voyage …

null 

null 

null 

null

Je ne sais plus qui dans le groupe a réalisé ces aquarelles, mais ce que je sais c’est que c’était notre premier exercice sur le motif (et deuxième page de carnet), que la joie de se savoir confronté aux premières difficultés réduisait le trac à néant parce qu’on était une équipe déjà soudée, et que l’enthousiasme de vivre une si belle aventure était notre premier atout ! Bien sur j’étais aussi là pour ma part à montrer, conseiller, guider et corriger, mais il faut avouer que dans tous les motifs une chose était déjà saisie avec la plus formidable des spontanéités : la vie, les couleurs, les sonorités, la multitude grouillante, incomparable et jubilatoire de la place Jema-El-Fnaâ en fin d’après-midi

En ce qui me concerne, peut-être est-ce cette farouche envie de vivre, d’aimer, de partager, de bâtir sans cesse de la valeur ajoutée à la vie, de transmettre la flamme qui rend plus facile les tâches à accomplir, moins fatigants les jours et les nuits de travail pour faire de nous tous, (y compris vous qui me lisez ?), des «sourciers du bonheur», des «semeurs d’espérance», (celle qui repousse le doute, l’indifférence, et le découragement plantés en nous comme un poignard par nos souffrances et nos désespoirs), peut-être est-ce tout cela à la fois de positif qui m’anime et qui fait que je peux si simplement évoquer et traduire l’existence de tous ces paramètres, en faire une force au service de tous et un outil que chacun va emporter ?

En tout cas je retrouve dans le produit pictural, graphique, écrit, - carnettiste donc - de notre semaine, l’écho de cet enthousiasme qui fit sans aucun doute progresser chacun des participants .

null 

null

Il y a dans ce fondouk de La rue Mouassine tout la mémoire des caravanes qui arrivaient ici chargées de mille trésors, et si le caravansérail n’exhale plus l’odeur des épices, de la myrte et de l’encens, il contient encore quelques antiques jarres et objets précieux, le plus précieux de tous étant l’aura de sa mémoire sous le soleil de Marrakech, qui ressemble sans nul doute à une caverne d’Ali Baba grouillante de vie cachée dans le silence de la cour, au cœur des ombres et dans la pulvérulence des lumières, dans l’ocre des murs, le turquoise des tuiles vernissées, ou le bois des poutres noires … Chacun en a saisi les vibrations, encore bravo à toutes et tous, et merci de m’avoir donné comme à chaque stage de si grandes joies, quand je vous voyais aussi bien progresser !

null

nullnull

Personnages colorés de la place Jema-El-Fnaâ : porteurs d’eau, charmeurs de serpents, diseuses de bonne aventure, guérisseurs et chamans, acrobates, bateleurs, gnawas en quête de transe touristique sur fond de Koutoubia, vous les avez éternisés dans la chaude lumière se reflètant dans vos pinceaux : ils sont vrais, gouailleurs, et je les revois encore, je les entends même comme si j’y étais !

Marrakech (la rigolade chez l’apothicaire aux épices, l’ébouissement du jardin Majorelle, les balades au fin fond de la médina, la rencontre avec la calligraphie et Mohamed BOUSTANE qui rentait d'une importante exposition …) et les belles sorties dans l'Atlas, pour certaines déjà vécues par le passé (avec les moments forts du souk incroyable de Thanaoute, des bons tagines de Malika au bord de l'oued Ghighaya et le hameau de montagne près de la passerelle de câbles au dessus du torrent), la balade à Imlil au pied du Toubkal, celle d'Essaouira (avec la super aquarelle des remparts et les bons moments passés chez l'autre Malika au retour, et ses amies de la coopérative en train de fabriquer l'huile d'argan), sont autant de bons souvenirs, de pages de carnet …

Mais ce serait terminer avec un gros oubli de ne pas évoquer le palais d’El-Badii à Marrakech où nous réalisâmes notre dernière page de carnet !  

Pourquoi ?  

- Parce que ce palais (enfin ce qu’il en reste car il n’est plus que ruines) symbolise plus que tout autre monument dans la ville rouge, la dérisoire puissance du pouvoir et l’illusion de l’argent face à la pérennité des équilibres de la nature et à l’indifférence du temps qui passe emportant tout sur son passage pour l’enfouir aux sables de l’oubli !

Voilà un palais qui fut la merveille du Maroc au temps d’Hamed-El-Mansour (fin 16ème - début 17ème siècles), avec 360 salles, de splendides cours, des coupoles étincelantes, des intérieurs des plus raffinés, qui n’est plus que tas de pierres et ruines grandioses aux murs de pisé colonisés par les cigognes, suite aux ravages des luttes de pouvoir et des guerres intestines des temps passés …

Nous savons en le contemplant, plus encore en le peignant, que toute gloire est éphémère et que tout est toujours à recommencer, ne l'oublions pas en tant que peintres .

Ce monument, s’il nous enseigne la brièveté de la vie, la quasi insignifiance de nos créations, l’illusion de la possession et la relativité de la puissance temporelle, nous introduit cependant par l’ampleur de ses ruines et murailles de terre ocre aux architectures grandioses des kasbah du grand sud .  

Mais c’est là une autre histoire qui recommence bientôt (de prochains voyages vous emmèneront sur des pistes qui, des rivages de l’Atlantique aux aridités sahariennes firent rêver tant d’aventuriers), et Inch’Allah, que nous vivrons peut-être ensemble dans un superbe stage carnet de voyage à venir

null

Les ruines imposantes du palais El-Badii et ses nids de cigognes perchés sur ses murs .

null 

La «démo» du même paysage sur fond texturé qui nous projette déjà dans l’ambiance grandiose aux chaudes couleurs et aux ombres crues qui fascinaient Majorelle : les kasbah du grand sud !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacques 13/05/2010 20:07



Oui je suis bien d'accord avec ce que tu ecris de ce magnifique stage ,magie des lieux , ambiance(s) , rires , rigolades de potaches , calembours car ce fut un stage "aquarelles et calembours"
que refletait la complicité de tous les participants , et ce qui nous a permis d'avancer terriblement dans l'entraide et la simplicité ; j'ai eu du mal a revenir sur terre , mais tout cela c '
est grace a toi Alain ; encore merci et vivement le prochain



Alain-Marc 14/05/2010 00:08



Merci à toi Jacques, mais c'est aussi parce que vous étiez une équipe super sympa, sois-en bien sur !


Amitiés, à +,


Alain MARC



Frank 10/05/2010 21:28



superbe carnet de voyage, l'artiste nomade est vraiment une philospohie de vie que j'apprécie.


de plus le choix du maroc est une source d'inspiration sans fin.


comment avez vous fais pour transporter votre matériel?


pour des sacs et des étuis pour le transport de cartons à dessins, pinceaux et crayons, je vous conseil de visiter http://www.creaexpert.com, le spécialiste des produits pour les artistes
nomades.


bon futurs voyages et rapporter nous d'autres si beau carnets



Alain-Marc 10/05/2010 23:25



Salut Frank, et merci pour l'adresse, ça a l'air sympa pour bricoler à l'atelier ou à la maison, mais j'ai rien trouvé de ce qu'il nous faut à nous comme type de matériel !


En fait nous on a pratiquement rien pour travailler et c'est très spécifique, on ne trouve pas partout (sauf crayon / gomme / pépier absorbant) : palette aquarelle pliable de voyage dans une
poche, 2 ou 3 pinceaux à réservoir remplis d'eau + crayon et gomme dans une autre, petit carré de chiffon ou papier éponge dans une autre poche et le petit carnet aquarelle dans la poche de dos
du gilet ou une grande poche . On utilise des gilets de pêcheurs ou même rien du tout comme moi maintenant qui pars juste en pull et ai tout dans les poches  arrières ou basses du pantalon
(pantalon spécial et très pratique) . Quand je suis "chargé" c'est que j'ai le petit sac à dos très léger et qui fait "corps" avec moi . En aquarelle de voyage faut pouvoir courir, déguerpir
vite, monter sur des talus, des pylones, des murs, être dans des coins pas possibles sans passer plus d'1 mn à ranger ses affaires ou les sortir ...


J'ai ausi mes petites astuces perso pour ne rien tomber quand je bouge, qu'il y a grand vent, qu'il pleut, etc. (et quand je travaille au fond des gouffres ou en autre situation plus "engagée"
j'utilise du matériel que je me suis fabriqué car n'existe nulle part ...) 


Amitiés à +,


Alain MARC



cocole 10/05/2010 20:34



quel plaisir de retrouver le Maroc au travers de ces pages de carmet et au travers de tes mots, maintenant que j'y suis allée tout cela résonne en moi, et je comprends la portée de tes mots quand
tu dis que tu les entends comme si tu y étais !!!


je viens de passer quelques jours aussi inoubliables, je rentre d'Istambul, c'est vraiment aussi trés riche en sensations, complètement différent, mais trés agréable aussi !


à bientôt et merci pour ce partage !



Alain-Marc 10/05/2010 23:17



Merci à toi Cocole,


 


C'est vrai qu'Istamboul est incroyable ! ... Ah si on pouvait voyager plus et vivre très très vieux ... et en forme !


Grosses bises,


Alain MARC



Danae 10/05/2010 17:50



Quand on te lit, on a un peu l'impression d'y être et je te remercie pour ce partage. Je trouve grand intérêt à comparer les croquis pris d'un même endroit. Chacun est différent selon la
personnalité du croqueur. Et puis il n'y a pas que le dessin, l'accueil des marocains sans doute et surtout l'ambiance que tu sais mettre dans un groupe. Beaucoup de qualités te sont nécessaires
et j'aime ce que tu fais. Je t'embrasse.



Alain-Marc 10/05/2010 23:15



Merci Danae,


J'apprécie aussi ce que tu fais et qui tu es, il n'y a qu'à lire ton livre !


Grosses bises,


Alain MARC



Laurence 10/05/2010 12:27



Bonjour Alain,


Désolée de vous vous avoir faussé compagnie surtout quand je lis et regarde ce que vous avez fait de ce stage... Mais mon rôle de maman était plus fort que mon désir de vous accompagner et la
chaleur aidant nous avons tranquilement continué à dessiner à l'ombre de notre riad.


Merci; milles mercis, en tous cas, d'avoir provoqué en une petite journée, ce déblocage que j'appelais de mes voeux depuis mon adolescence ! Le résultat n'y est pas encore mais au moins
j'OSE...


Je n'oublierai pas la magie des grains de riz !


A binetôt j'espère


Laurence



Alain-Marc 10/05/2010 13:30



Merci pour votre message Laurence,


Ne regrettez pas trop quand même car pour la petite ça aurait été dur, les balades dans l'Atlas, à Essaouira et les marches aux 4 coins de Marrakech auraient pu être assez fatigantes pour elle
dans la grosse chaleur qu'il y avait !


Je vous envoie un petit e-mail personnel et vous dis "à +" bien amicalement,


 


Alain MARC


 



Bea Kimcat 09/05/2010 18:19



Coucou Alain


ton compliment me fait plaisir


Bien chamicalement


Béa kimcat



Alain-Marc 09/05/2010 19:40



Merci Béa !


Grosses bises,


Alain MARC



Martine, la pèlerine 09/05/2010 13:14



Ton enthousiasme est palpable Alain, et je m'y joins avec jubilation. Tu as raison de dire que l'on n'est rien sans les autres... et j'envie cette vie que tu partages, je le sais bien pour
l'avoir vécu aussi, avec tant de bonheur et d'implication, sur tous les coins du monde, avec ceux que tu entraînes dans tes découvertes.


J'ai la nostalgie de cette semaine passée dans le Gers où chaque matin de bonne heure nous allions, sans le savoir, à la recherche non seulement des couleurs et des formes, mais aussi de nos
propres émotions.


Merci pour tout ce que tu donnes aux autres. Cela ne se résume pas à l'accord des couleurs... Tu donnes à tous ceux qui t'ont cotoyé lors d'un stage, l'occasion de devenir "meilleurs" (pas
seulement comme aquarellistes...) et tu nous donnes aussi... l'envie de revenir ! Ah vivement le Viet-Nam : je suis déjà dans les starting-blocks.



Alain-Marc 09/05/2010 19:39



Merci Beaucoup Martine,


Tu sais je suis tout à fait conscient du travail à accomplir pour avoir le même enthousiasme dans tous les domaines comme j'essaie de l'avoir pendant les stages ou les autres formations que
j'anime . Mais au moins dans mon travail en rapport avec les autres j'essaie de faire le mieux possible .


Je n'y arriverais pas si mes proches ne me soutenaient à commencer par mon épouse et mes enfants : je leur dois tout dans ce domaine, et les remercie !


Tu verras je suis sur qu'on va vivre un super voyage au stage du Vietnam ! Et un super stage aussi ! Ce sera une belle aventure de plus dans nos vies .


à bientôt,


Alain MARC



plumette 09/05/2010 11:14



Encore de super belles pages ! Plus je vienset plus je trouve l'enchantement renouvelé. Des vrais moments de bonheur. Et puis tous les projets me font rêver "en couleur". je t'envoie d'ailleurs
un mail  à ce sujet.


Encore un mot : MERCI


Gros bisous



Alain-Marc 09/05/2010 11:26



Merci à toi Brigitte,


Tu vois année après année on devient une sorte de grande famille, les nouveaux venus sont accueillis avec joie, et c'est formidable car on sait qu'on peut compter les un sur les autres quand on a
des projets communs !


Grosses bises à bientôt,


Alain MARC



Virginie 09/05/2010 11:00



un petit coucou de passage


toujours aussi somptueux, tu me fais voyager


merci de ton message, là c'est un peu stressée et la peur, mais bon encore un peu de courage et il n'y a pas de raison


à+


Virginie



Alain-Marc 09/05/2010 11:02



Ne sois pas inquiète Virginie, fonce et tu y arriveras, nos pensées positives et porteuses t'accompagnent !


Amitiés,


Alain MARC



pierre 09/05/2010 08:29



Je voudrais partager cette page avrec un maximum de personnes tellement elle vous transporte de bonheur,de paix, de sérénité, de joie. Maintenant je suis confiante pour mon
stage de juillet, car j'appréhendais aussi un peu. Merci pour ce moment de partage.


Très affectueusement - maryse



Alain-Marc 09/05/2010 10:19



Merci pour ton message Maryse, tu as compris qu'il y a plus que le résultat pictural qui compte dans l'approche du dessin et de l'aquarelle appliqués aux carnets de voyages : la plus belle des
réussites est au fond de nous, celle-là ne se voit pas pas mais c'est souvent celle qui fait l'essence même du voyage dans le voyage, celui de notre propre voyage dans la vie !


Quant aux résultats graphiques, picturaux et d'écriture ils évolueront dans le temps jusqu'à se rapprocher de ta propre pleinitude en fonction du travail que tu fourniras pour les améliorer et de
la constance de ta pratique, mais ils évolueront nécessairement pour couronner un jour tous les efforts fournis, sois-en persuadée, ne t'en fais donc pas pour le stage à venir
qui servira à "débroussailler" ton sentier pour qu'il devienne un jour un plus large chemin ...


Grosses bises,


Alain MARC



Bea Kimcat 09/05/2010 00:23



Coucou de nuitAlain


Des aquarelles qui se laissent regarder


Bon dimanche


Bizz de Béa kimcat



Alain-Marc 09/05/2010 10:09



Comme se laissent regarder certaines oeuvres contemporaines bien moins "regardables" et qui valent pourtant bien plus cher sur le marché de l'art !


 


Je te renvoie à des gens comme Pierre Nava (et tant d'autres qui m'ont faits confiance et que j'ai pu suivre pendant des années) pour voir ce qu'on peut faire en aquarelle carnet de voyage dans l'urgence avec
maîtrise et style personnel lorsque le petit sentier ouvert dans des stages comme celui de Marrakech est devenu un très beau chemin ...


Je t'envoie toutes mes amitiés,


Alain MARC



dadevo 08/05/2010 23:46



moi je suis comme vous je suis à la recherche d'une image exceptionnelle,  c' est pour cela que je n' arrete pas de dessiner en ce moment , voici un de mes dessins de mes voyage à Madagascar
un paysan



Alain-Marc 09/05/2010 09:06



Il est super ton paysan Dadevo !


Tu es sans nul doute sur le chemin de "l'image exceptionnelle" et je t'en félicite !


Continue ta recherche et ta quête et tien-nous au courant, ton parcours nous intéresse .


à + bien amicalement,


Alain MARC



Jane Tomlinson 08/05/2010 20:17



Je suis verte!! (Si cela se dit en français?) J'aurais tellement aimé y être aussi, vu ce compte rendu. Les aquarelles faites là bas sont magnifiques... je les regarde et j'y suis (je connais un
peu ce pays). En les contemplant et en lisant tous tes propos, Alain, sur ce stage si réussi sur tant de plans, je me posais la question: serai-je à la hauteur pour le stage de juillet... 
comme tu dis, la barre est haute! 


Bravo à tous et à toutes qui ont réalisé de si belles peintures et qui ont su traduire et recréer l'ambience de 'là-bas', avec légèreté, luminosité et spontanaité.


A bientôt,


Jane



Alain-Marc 08/05/2010 21:51



Dis Jane, tu exagères : tu es déjà largement "à la hauteur" comme tu dis, je ne me fais aucun soucis pour toi, et quand bien même tu serais complètement débutante tu t'en sortirais autant que les
autres, d'ailleurs il y avait plusieurs débutants dans le stage de Marrakech !


Allez courage pour juillet et grosses bises, en attendant le jour où tu pourras venir avec nous dans un stage plus lointain,


Alain MARc



anne-marie 08/05/2010 19:34



j'étais à ce stage de Marrakech et  ce que dit Alain dans son blog est tout à fait le reflet de ce que nous avons vécu...premières angoisses à la célèbre place...sur les conseils d'Alain, ns
avons posé deux grains de riz, un pour la tête, un pour le corps...et petit à petit, la foule s'est glissée sur notre page blanche, des bonhommes se sont mis à marcher....instant de
bonheur...magie du pinceau. Rencontre avec des marocains, curieux de nous voir ainsi nous poser et ne pas courir comme des touristes....osmose du groupe dans une même envie de progresser avec au
fur et à mesure, le rire qui détend....le geste qui s'assure ! Peut être n'allez vous pas me croire, mais après un stage comme celui-ci, on ne voit plus les choses de la même façon...c'était mon
deuxième stage avec Alain Marc et je pense que j'en ferai un troisième....et qui sait !



Alain-Marc 08/05/2010 19:38



Merci beaucoup pour ton commentaire Anne-Marie !


Je suis très heureux qu'avec ce séjour tu aies pu avancer en te faisant plaisir !


J'espère qu'on partagera encore de bons moments qui t'emmèneront encore plus loin .


Amitiés et à +,


Alain MARC



Nathalie 08/05/2010 16:56



Bonjour Alain, Un article et de belles pages de carnets qui pendant quelques minutes m'ont transposée dans ce magnifique pays. Merci à toi pour tout ce que tu nous fais partager. A+



Alain-Marc 08/05/2010 19:05



Merci Nath, et grosses bises à toi aussi !


Alain MARC



eva baila 08/05/2010 16:26



Arrête, arrête ! Je ne vais plus penser qu'à ça ! C'est pas normal de faire envie ainsi à ceux qui restent...


Bises, sans rancune !



Alain-Marc 08/05/2010 19:04



Moi aussi Eva, quand je te lis j'ai envie de partir et d'aller voir de plus près toutes les belles destinations que tu nous offres !


Grosse bise,


Alain MARC