Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2022 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'en Aragon, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2022...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyage

chez "Aquarelle et Pinceaux" .

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pouvez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures, produits et couleurs aquarelle
Fournitures, produits et couleurs aquarelle

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

chez "Aquarelle et Pinceaux" !

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous accédez à mes choix

 personnels de fournitures et couleurs les plus belles et efficace

en aquarelle de voyage. Ensuite, en cliquant sur chacune d'entre-elles,

vous pourrez les commander directement chez Aquarelle et

Pinceaux sans avoir à chercher les références dans leur catalogue :

Fournitures et couleurs aquarelle

 

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

Me voici de retour …

Je ramène près de mille photos et de petites aquarelles (peu en fait, car je n’ai pas eu le temps de travailler pour moi) .

Groupe vraiment sympa comme d’habitude, dont j’avais en charge la progression en aquarelle orientée « carnets de voyages » à Marrakech .

De nombreuses aquarelles sont peintes pendant la journée, les sujets intérssants étant innombrables ...

Ici un écrivain public à l'ombre de son ombrelle .

"Place Jemma El Fnaa" (vue partielle), Marrakech 2005 : Croquis aquarellé 21 x 29,7 cm sur papier Montval grain fin 300g/m2  Réalisation : dessin mine graphite 2B, aquarelle sur le motif au pinceau à réservoir . Couleurs utilisées : rose permanent, brun de pérylène, alizarine cramoisie, jaune de Naples, jaune indien, bleu de cobalt, bleu outremer clair, terre d'ombre brûlée, sépia, or vert WN.  Temps total de réalisation : environ 18 mn .

Nous étions en plein Ramadan : l’atmosphère particulière qui se dégage de cette période si importante pour les musulmans, empreint la vie des villes et des campagnes jusqu’à leur donner un air de mélancolie poétique et douce dans la journée, qui se transforme en grande fébrilité dès que vient la tombée de la nuit et l’heure de la rupture du jeûne .

 

Le muezzin annonce du haut de la Koutoubia par son appel à la prière le moment attendu où ce repas quotidien, ouvre la nuit à la fête et au partage . C’est l’heure rose où le ciel a la couleur des murs, des terrasses et des palais de l’ancienne ville impériale, première oasis du grand sud .

Sur la place Jemaa-El-Fna s’allument des étoiles qui ne sont pas le reflet de celles du ciel : un monde nouveau s’empare de l’esplanade, véritable cour des miracles, hourvari de sonorités et de lumières au milieu des odeurs de friture et de la fumée des fourneaux ambulants .

J’aime ce miracle permanent, unique au monde, où se perpétue une tradition gestuelle et orale séculaire au son des tambours, des gembris et des rumeurs de la foule …

Aquarelle réalisée assis à même le sol, de musiciens jouant de la musique arabo-andalouse, sonorités envoûtantes de mélodies séculaires langoureuses et raffinées ...

Aller peindre à Marrakech, c'est aussi découvrir l'Atlas et ses splendides paysage, y rencontrer ses habitants et partager quelques instants précieux et rares avec eux : c'est un grand honneur que d'être reçu en ami par des berbères .

Nous avons rencontré Salem à Azrou, il a accepté de poser pour nous ; nous étions aux portes de l'Atlas et la montagne était rouge, soufre et safran ...

"Salem", Atlas 2005

Aquarelle rehaussée 8 x 8 cm sur papier Montval grain fin 300g/m2 . Réalisation : croquis aquarellé mine graphite 2B, peinture au pinceau à réservoir "Pentel", sans graphisme de rehauts . Couleurs utilisées : alizarine cramoisie, jaune de Naples, bleus outremer clair et de cobalt , sépia . Temps total de réalisation : environ 17 mn .

 

 

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

Aujourd’hui je pars en « rando-aquarelle » avec Katia sur les sentiers des corniches occidentales des Gorges du Tarn et de la Jonte .

Temps splendide, tout juste un peu de vent d’autan qui apporte une grande douceur, de la chaleur même, il fait aussi bon qu’à Marrakech avant-hier !

Nos connaissons tous les deux les moindres détours de ces pentes, de ces falaises abruptes, souvent surplombantes, qui dominent de plusieurs centaines de mètres les deux rivières au-dessus desquelles nous allons peindre et randonner (on devrait dire grimper) .

C'est la base du "Révérend", superbe paroi d'escalade . Des grimpeurs sont d'ailleurs dans les premières longueurs . On le trouve en partant de la vallée de la Jonte au Rozier, sur l'itinéraire de la Corniche du Méjean .

Au programme : la montée jusqu’au « Pas du Loup » pour faire quelques croquis, et voir l’arrivée des grandes voies d’escalade à l’aplomb de la corniche du Méjean, sous les « Vases de Sèvres » et de « Chine », qui sont d’immenses rochers ruiniformes ressemblant aux fameux récipients, mais hauts de plus de 20 mètres, pesant des centaines de tonnes et en équilibre au bord du vide ; puis enchaînement avec la descente sur la Fontaine du Teil, petit miracle de la nature qui coule en toute saison en plein flanc de falaise juste au dessus de l’ermitage St Pons .

Un peu plus haut la vue se dégage sur la vallée de la Jonte . On arrive vite aux vires du cirque des "vases" ... La balade est merveilleuse au milieu d'un tel paysage ...

Quand on arrive à proximité du "Pas du Loup", un grimpeur est dans la dernière longueur du socle du "Vase de Sèvres" : tout petit en bordure de la paroie blanche en bas et à droite de la photo . On voit au fond le rocher de Capluc et le départ du sentier commun corniches et Brunet .

La fontaine du Teil est plus loin, il faut traverser le causse et plonger sur les gorges du Tarn pour la rejoindre .

 

Katia à la fontaine du Teil . L'eau fraîche et l'ombre de cette petit exurgence contraste l'été avec les falaises alentour brûlées par le soleil .

Nous voici à l'Ermitage St Pons . Quel mérite ou quelle foi pour l'ascète qui vivait ici à flanc de falaise il y a quelques siècles entre plateau et vallée ? L'ermitage s'appuie à la paroi, protègé par un surplomb comme pour mieux se blottir contre la roche . Comment avait-il pu apporter ici autant de pierres de taille ?

Elles sont bouleversantes ces ruines romantiques accrochées à une vire, blotties très haut contre la falaise au dessus des Gorges du Tarn . On ne peut les voir du bas de la vallée car les arbres qui les cachent ont envahis la petite corniche terreuse sur lesquelles elles sont bâties .

Ensuite, c'est la traversée de la grotte qui jouxte l’ermitage et qui permet de ressortir un peu plus haut à flanc de rocher .  

La grotte est juste à côté des murs ouest de l'ermitage . Elle permet de traverser la roche pour poursuivre son chemin sur les vires ; c'est un passage inattendu, dont l'éclairage particulier donne aux chaudes couleurs de l'argile et des roches oxydées des reflets de pierres précieuses comme si tout à coup on traversait le coeur d'un rubis, d'un grenat ou d'une serpentine d'agate mélangée !

Voici la sortie de la grotte : c'est le point de départ d'un sentier intermédiaire au dessus de la paroi médiane du canyon ; ici commence la recherche du meilleur passage hors sentier, qui nous permettra la jonction avec le sentier Brunet, tout en haut, l’un des plus beaux du secteur, aérien comme un fil de funambule, car dominant les deux gorges à la fois avant qu’elles ne se rejoignent en aval, en contrebas du rocher de Capluc .

Nous avons remonté hors sentier le seul ravin praticable sans encordement pour accèder au sentier Brunet .

En voici un passage : escalade facile dans un petit dièdre, on trouve la même chose souvent, plus ou moins escarpée à franchir en descente ou bien en montée même si nous sommes en fait en train de redescendre vers la vallée .

Le programme aquarelle est un peu moins ambitieux car il faut prévoir au moins 5 heures de randonnée parfois sportive à cadence soutenue pour effectuer la boucle, sans compter une heure en plus comme marge de sécurité (puisque nous avons aussi effectué une jonction par une remontée qui pouvait s’avérer aléatoire si on s'était perdus entre les vires en remontant le ravin intermédiaire), on ne se remet vraiment à l’aquarelle que lorsque nous atteignons le sentier Brunet …

Croquis aquarellé d'un rocher dolomitique sur le trajet : le "Dromadaire" . Il y ressemble bien . Le voici vue d'en dessous côté nord . Il doit faire dans les 15 m de hauteur .

 

 

"Le rocher du Dromadaire", (détail) Gorges de la Jonte 2005 : Croquis aquarellé de 2 motifs sur format 21 x 29,7 cm, papier Lukas grain satiné 150g/m2 . Réalisation : croquis aquarellé au crayon graphite 2B, peinture au pinceau à réservoir  "Pentel", sans graphisme de rehauts . Couleurs utilisées : rose permanent, jaune de Naples et Indien, bleus outremer clair et de cobalt , terre d'ombre brûlée . Temps total de réalisation : environ 20 mn pour les 2 motifs .

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

Je continue ma randonnée picturale sur les sentiers des corniches occidentales des Gorges du Tarn et de la Jonte .

Le temps se gâte un peu, mais les couleurs d’automne sont flamboyantes !

Quatre essences végétales y contribuent grandement : les buis qui vont du vert lumineux aux madères cuivrés, les sorbiers des oiseleurs, cormiers, tour à tour jaunes brillants, ors ou cuivres dorés, les trembles et autres bouleaux au fragile feuillages passant de citron à blond argenté, et surtout le plus éclatant, le plus merveilleusement coloré, l’érable de Montpellier qu’on ne trouve qu’ici, arbre emblématique de cette région des Cévennes .

C’est à lui que je vais me consacrer, car il offre sur le fond bleuté des pins sylvestres qui plonge vers la vallée une incroyable palette des teintes les plus chaudes, les plus ensoleillées, les plus chatoyantes qu’un peintre puisse imaginer .

 

 

 

 

Quand le soleil éclaire les érables, les couleurs de l'aquarelle paraissent fades et ratées ...

"Erable de Montpellier automne", Gorges de la Jonte 2005 . Aquarelle format 21 x 15 cm, papier Lukas grain satiné 150g/m2 . Réalisation : croquis crayon graphite 2B et peinture au pinceau à réservoir "Pentel" . Couleurs utilisées : jaunes auréoline, Indien, pierre de fiel, or vert, rose permanent, rouge de Chine, brun de pérylène, bleu outremer clair . Temps total de réalisation : environ 35 mn .

Poste d'observation idéal, je m'installe sur l'entrée de la grotte de St Pons ...

En dessous, la végétation s'accroche à cette vire suspendue au dessus des Gorges du Tarn .

Un érable magnifique y flamboie : c'est celui que je dessine, il est éclairé sur le côté gauche, mais on dirait que c'est lui-même qui rayonne tant, de cuivre et d'or  !

 

POUR DÉCOUVRIR LES AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE SI ELLE A ÉTÉ OUVERTE À PARTIR DE LA CATÉGORIE "VOYAGES ET AQUARELLE" CLIQUEZ SUR LES CHIFFRES EN BAS D'ÉCRAN (1-2-3-4-5, etc) . VOUS POURREZ AUSSI ÉCOUTER LES ENREGISTREMENTS SONORES DES VOYAGES EN ALLANT DANS LA RUBRIQUE "VOYAGES SONORES" (COLONNE DE GAUCHE "CATÉGORIES") !

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

Le haut des corniches du Méjean offre une vue superbe et dégagée sur la vallée de la Jonte, les pentes du Causse Noir vers l'autre rive, et l'enfilade des rochers ruiniformes qui jalonnent le parcours comme autant de gigantesques créneaux . C'est l'endroit idéal pour faire quelques croquis des 2 "vases" et du "Rocher décollé", qui doit bien faire 200m de haut, encore un souvenir de grimpe :

quand je m'étais coincé en passant le surplomb !

J'abandonne bientôt mon point de vue "idéal", car le vent a failli m'arracher le bloc de papier et la palette d'aquarelle s'est refermée sur mes doigts ... Pourtant le croquis est terminé, et les quelques couleurs qui l'habillent sont suffisantes pour traduire l'incroyable diversité des tons de la roche oxidée par les minéraux et patinée par les intempéries, le soleil, le temps . Enfin, des rehauts au feutre noir pointe fine pour lui donner plus de "nervosité" .

Croquis aquarellé du "Vase de Chine", et du "Rocher décollé" . 

"Les rochers du Vase de Chine et Rocher décollé" (vue partielle) , Gorges de la Jonte 2005 : Croquis aquarellé de 3 motifs sur format 23 x 31,5 cm, papier Montval grain fin 300g/m2 . Réalisation : croquis aquarellé au crayon graphite 2B, peinture au pinceau à réservoir "Pentel", graphisme de rehauts "Pitt" artist pen Faber Castell noir pointe fine. Couleurs utilisées : rose permanent, alizarine cramoisie, jaune de Naples et Indien, bleu outremer clair, terre d'ombre brûlée, or vert WN . Temps total de réalisation : environ 25 mn pour les 3 motifs .

Au fond du sac, boissons, nourriture, fruits sec, vêtements chauds et imperméables, corde et frontales, on ne sait jamais …

Katia marche bien, elle me parle de ses études et du passionnant livre qu’elle vient d’écrire dans la langue même de Cervantès : je vous en reparlerai quand il aura paru, car il est en cours d’impression et je lui ai promis de ne pas trahir ce secret .

Le rocher de "l'Enclume" porte bien son nom !  Il paraît suspendu en plein ciel, sur cette arête tortueuse comme pour mieux se rapprocher du dieu Vulcain qui ne le renierait pas ... Un cairn non loin de sa base permet de retrouver son chemin au milieu d'impasses aboutissant toutes sur d'impressionnants a-pics .

Des parois on entend les grimpeurs qui s’interpellent, de l’odorante forêt de pins montent des chants d’oiseaux, et très bas, la rumeur sourde de quelque camion qui enchaîne les lacets . Les premiers vautours viennent nous frôler, à la recherche des thermiques s’échappant des combes et des falaises chauffées par le soleil .

La balade est ici lumineuse, parfumée de résine et de lavande sauvage .

Les couleurs d’automne sont peut-être plus belles que partout ailleurs sur les montagnes des Cévennes, et les rivières qui y prennent naissance paraissent en parer tous les versants de leur lit .

A chaque pas une aquarelle nouvelle pourrait être réalisée …

C’est très enivrant de peindre ainsi au bord du vide : la verticalité donne une autre dimension au paysage : une sensation que je connaissais déjà en escalade .


Une fois faite la jonction avec le sentier Brunet, après l’ivresse de l’air pur, la joie de marcher et de peindre sur cette sorte de haute muraille de rochers dolomitiques aux formes fantastiques entre deux profondes vallées, c’est déjà la descente que l’ont fait toujours à regrets, car on sait qu’en rejoignant « le monde des hommes » on perd un peu cette forme de vérité, de pureté, de beauté que nous donnent les choses d’en haut, celles qu’il a fallu mériter …

Quitter la magie de ces lieux, abandonner ses pensées, ranger son matériel de peinture, regagner la vallée . Fini la contemplation, il faut à nouveau être actif, vigilant, attentif et prudent car dans la descente, nombreuses peuvent être les fissures ou les plaques humides sur le parcours du sentier en versant nord à cette saison . Le dénivelé est vite avalé . Un seul regret : la journée est trop vite passée, heureusement qu'il reste quelques aquarelles, beaucoup de photos, et un beau souvenir aux couleurs de l'amitié ! 

Cela fait exactement six heures que nous nous sommes élancés ; de nouvelles aquarelles sont au fond du sac, nous avons les jambes plus lourdes mais le cœur plus léger .

Le soleil va se coucher, et il y a de grandes gloires sur le rocher de Capluc, juste au dessus de l’endroit où la Jonte et le Tarn vont se rencontrer au Rozier .

"Contre-jour sur le rocher de Capluc" (vue partielle) , Gorges de la Jonte 2005 : Aquarelle format 21 x 29,7 cm, papier Lukas grain satiné 150g/m2 . Réalisation : peinture directe au pinceau à réservoir sans dessin préalable . Couleurs utilisées : rose permanent, jaune de Naples, bleu outremer clair et de cobalt, terre d'ombre brûlée . Temps total de réalisation : environ 20 mn .

 

Partager cet article

Repost0